Robe de plage

Aujourd’hui, je vais vous présenter une robe que j’avais faite pour le baptême civil de Lardon l’été dernier, mais qu’elle avait peu portée car elle était un peu grande. J’avais dû notamment décaler les boutons de la ceinture de 5cm et ajouter des élastiques à la taille sur les côtés au dernier moment pour éviter qu’elle ne bâille trop. Comme je m’en doutais, quand je l’ai ressortie cette année elle allait encore parfaitement !

Je voulais une robe d’été vraiment légère, avec le dos bien dégagé mais quand même un peu « princesse ». J’avais opté pour un coton vichy jaune très estival, et pour être bien sûre que Lardon ne rechignerait pas à la porter, je me suis fendue d’un petit écusson Hello Kitty thermocollé (et cousu) sur le plastron. Ouf, ça a marché, elle l’adore ! Être mère développe décidément des talents de manipulation.

La jupe est faite de deux simples rectangles bien froncés en haut pour le volume (du coup, elle tourne peu).

Image

Les bretelles croisées dans le dos, accrochées à la ceinture par des boutons. La couture des boutons est cachée par des nœuds cousus dessus.

Image

La même robe l’été dernier, en mode Laura Ingalls :

Image

Et l’habituel plan « Veux voir la photoooooo ! »

Image

Patron

Robe McCall Laura Ashley 4424 vue B en taille L, qui correspondrait à du 86/92 (c’était censé être du 12 mois…).

Fournitures

  • Vichy jaune Toto
  • Écusson Hello Kitty de ma mercerie de quartier

Les plus du patron

  • Féminine et légère.
  • Facile à faire.
  • Elle s’ouvre à la fois au niveau des bretelles et au niveau de la ceinture et du haut de la jupe par une fente boutonnée, donc elle est pratique à enfiler.

Les moins du patron

  • Taille grand, comme toujours chez McCall apparemment.
  • Le combo nœuds + fronces la rend difficile à repasser, pourtant avec du vichy c’est essentiel : je sors une boule de chiffon de la machine à chaque fois.

Modifications/Suggestions

  • Prévoir une ou deux tailles en-dessous de la taille habituelle.
  • Tester la longueur des bretelles avant de coudre les boutonnières (j’avais pu atténuer un peu la longueur comme ça l’an dernier).

  1. Pingback: Dolce vita | La couture de Lardon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s