On se la joue B.B.

Une fois n’est pas coutume, j’ai cousu pour moi. En fait j’aimerais me mettre à coudre plus souvent pour moi, mais les ajustements sont tellement plus compliqués que pour un vêtement enfant que j’ai au final rarement le courage. Je vais essayer de me motiver à l’avenir, et j’avoue que cette expérience avec un patron Burda Young va m’y aider puisque malgré mon appréhension, tout s’est bien passé !

J’adore le rétro, vous le savez déjà. Du coup, j’adore le vichy. Et les jupes en cercle. Ce qui, bien sûr, ne se trouve pas couramment dans le commerce. Sur ce coup-là, je me suis donc lâchée en optant pour un vichy vert anis pour cette petite robe d’été d’inspiration rétro avec une jupe cercle !

Voilà la robe « au naturel », sans jupon ni rien, et même… en tongs. Eh oui, c’était les vacances, je l’avais terminée juste avant de partir et depuis, le temps ne m’a pas trop permis de la reporter donc je n’ai pas de photos moins relax, disons. Profitez-en ! Vous reconnaîtrez sur Lardon la tenue de l’article précédent.

Sur cette photo, on est en train de danser avec Lardon, donc ça fait gonfler un peu la jupe comme s’il y avait un jupon. Ça permet de se rendre un peu compte de ce que ça donnera(it).

Ce modèle comporte 4 pinces devant et 2 derrière, ce qui permet de bien ajuster le buste. J’avais fait un essai dans un drap avant de me lancer avec le tissu final pour préparer les modifications nécessaires. Comme je suis une indécrottable fille-à-la-vanille avec les robes, j’ai fait le traditionnel « twirl shot ».

Bon, j’ai bien noté qu’il ne faut pas que je tourne à fond en public avec cette robe, puisque une jupe cercle, ça peut monter très, très haut (là j’ai sélectionné une photo décente, hein). La ceinture est un simple bandeau doublé avec une boucle, mais je trouve que ça finit bien la robe, ça la structure.

Encore un « twirl shot » pour voir l’arrière, parce que je n’ai pas pris de photo particulière du dos. J’ai utilisé une fermeture Éclair invisible, mais en fait dans les instructions elle n’est pas posée en invisible. J’ai hésité, mais finalement j’ai suivi précisément la méthode indiquée histoire de pouvoir la juger. Bon, au final ça va, ça reste très discret, mais selon les mouvements les deux bordures s’écartent parfois un peu, enfin la prochaine fois j’utiliserai la méthode classique.

Ça pourrait presque être plus ajusté à la taille, mais comme je tiens à respirer même en position assise (oui je sais, j’exagère), je compte sur la ceinture pour resserrer un peu sans comprimer.

Voilà voilà, une petite dernière pour la route pour montrer qu’une jupe cercle, c’est joli, mais ça fait pas mal de volume à gérer au quotidien. Ça peut être pratique si on s’assoit sur une chaise très moche, par exemple. Ou pour cacher des trucs en temps de guerre.

Patron

Patron Burda Young 7556 en taille 36. Ça correspond bien, mais j’ai dû faire quelques modifications pour l’adapter à ma morphologie (voir plus bas).

Fournitures

Les plus du patron

  • Inspiration rétro tout en restant moderne
  • Relativement rapide à faire (bustier non doublé, seulement une petite parementure)
  • Portable au quotidien je trouve (oui, j’oserai !)

Les moins du patron

  • À adapter à sa morphologie, ce qui est normal pour un patron femme
  • Le coup de la fermeture Éclair, bof

Modifications/Suggestions

  • Pinces poitrine remontées de 2 cm
  • 2 cm ajoutés pour allonger le buste comme indiqué sur le patron, pinces devant et dos adaptées en conséquence (finalement la taille tombe légèrement en-dessous de la taille naturelle, donc je n’aurais peut-être pas dû)
  • Décolleté pas mal remonté, de 5 cm (c’était carrément trop bas !)

Au final je recommande sans souci ce patron, pourvu qu’on soit prête à l’adapter !  Il reste très bien conçu et fait une super petite robe d’été.

  1. je passe en coup de vent, ma blogroll est pleine à craquer, donc je commente des « vieilleries » qui sont depuis rangées au placard. Tu portes très bien le vichy vert, c’est déjà pas donné à tout le monde ça! le décolleté est vraiment très seyant, c’est un + non négligeable. Évidemment si tu tournes (et deviens indécente) le décolleté perd de son intérêt😀

  2. Pingback: Dolce vita | La couture de Lardon

  3. Pingback: La robe de mes rêves | La couture de Lardon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s