All shook up

Depuis toute petite, Lardon est fan d’Elvis : elle le reconnaît en photo, reconnaît sa voix et adore le voir danser (faut dire qu’ils ont en commun le goût des vêtements improbables à paillettes). Du coup, ça fait un moment qu’elle me demandait un « t-shirt Elvis » (disons que c’était juste après le t-shirt Stitch dans la liste de ses priorités). Étant donné qu’il lui fallait un sous-pull uni pour mettre sous les robes d’automne/hiver, j’ai décidé d’en profiter pour accéder à sa demande en testant un patron Ottobre qui me faisait de l’œil depuis longtemps. Mission accomplie !

Tippy 3

Vous reconnaîtrez le pantalon de Charles Ingalls en guest-star.

Tippy4

Lardon maîtrise déjà très bien les mouvements d’Elvis.

Tippy1

De dos, ce beau jersey souple a un tomber au top.

Tippy2

 

Patron

Modèle 24 Tippy du magazine Ottobre 6/2008 en taille 104. Ça correspond au 4-5 ans du commerce.

Fournitures

  • Jersey mauve très doux de mon stock (et je l’ai depuis un bail, puisque j’avais déjà foiré un t-shirt pour Lardon avec quand elle avait 2 ans)
  • Flex Happyflex avec un modèle vectorisée à partir d’une image trouvée via Google, placé suffisamment bas pour ne pas être visible sous une robe chasuble

Les plus du patron

  • Basique mais féminin avec son col boutonné et ses fronces devant
  • Les instructions commencent par la « difficulté » (les boutonnières du col sur jersey), du coup une fois cette étape passée tout roule !

Les moins du patron

  • Il taille un peu grand (du 4 ans ça aurait dû être vraiment pile-poil, là Lardon a un peu de marge en largeur, notamment)

Modifications/Suggestions

  • J’ai fait les fronces du col « à l’ancienne » (fils de fronces) et pas à l’élastique transparent comme préconisé (parce que c’est merdique ce truc, voilà)
  • Ourlets réalisés à l’aiguille double spéciale tissu stretch, comme à mon habitude

Au final Lardon adore son sous-pull et je trouve qu’il remplit parfaitement sa fonction de basique à mettre sous une robe chasuble, tout en étant quand même sympa seul grâce au flex. Un modèle à refaire et à conseiller !

Minneapolis, 1890

C’est assez rétro pour vous ?

Quand Charles Ingalls va à la ville, souvent à Minneapolis, il met son plus beau pantalon. Un beau lainage gris, des pinces, des plis devant, une ceinture en pointe derrière pour y attacher ses bretelles du dimanche et il assure ! C’est en pensant à lui que j’ai confectionné le premier pantalon d’hiver 2014 de Lardon.

PicMonkey Collage

Avec le maillot de corps un peu débraillé, Lardon est parée pour aller couper du bois sur la route de Minneapolis.

DSC_7628

Comme d’habitude chez Ottobre, les poches arrière sont bieeen trop grandes et bieeeeen trop basses. Contrairement à mon habitude, je n’ai pas pensé à les modifier. Ce sont donc des poches de cuisses.

DSC_7627

Le petit rappel orange de la doublure de ceinture sur les fonds de poches et les boutons des poches arrière.

DSC_7626

 

 

Patron

Modèle 18 Arnold du magazine ottobre 6/2013 en taille 98, longueur 104. Ça correspond bien au 4 ans que porte Lardon, mais la ceinture est encore large.

Fournitures

Les plus du patron

  • Un look rétro au top ! J’ai même fait les plis devant au fer, pour en rajouter une couche…
  • Belles finitions intérieures avec la ceinture doublée de coton.

Les moins du patron

  • Les poches sont trop grandes et trop basses comme d’habitude, il faudrait les remonter de facilement 5 cm.
  • C’est censé être du 3 ans, donc ça taille grand en largeur. J’ai dû retirer encore 0,5 cm de chaque côté à la ceinture malgré la taille en-dessous.

Modifications/Suggestions

  • Comme à mon habitude, j’ai monté endroit contre endroit l’extérieur de la ceinture puis fixé l’intérieur replié par une surpiqûre. Je trouve ça plus propre, quand on fixe l’extérieur uniquement par la surpiqûre finale le bord rebique un peu.
  • Réduisez la taille en largeur si votre enfant est mince comme Lardon ! (si vous devez resserrer à la taille les pantalons du commerce)

Au final je suis ravie de ce pantalon donc j’adore le look original (en 2014 en tout cas) et Lardon est conquise par la douceur du tissu. Il lui tiendra bien chaud cet hiver !

Défi Ottobre « En mai, fais ce qu’il te plaît »

J’aime bien les défis. Ça motive, ça donne parfois des idées, l’occasion de coudre quelque chose qu’on n’aurait pas imaginé coudre… Et comme vous l’avez peut-être remarqué, je ne suis pas fan des gros imprimés colorés (quoique, ces derniers temps c’est moins évident…). Mais quand le forum des Ottobre Addicts a lancé un défi sur le thème « En mai, fais ce qu’il te plaît » avec obligation de couleurs vives, je me suis dit que c’était l’occasion ! Alors j’y suis allée à fond et j’ai sorti un jersey imprimé que j’avais acheté il y a un moment, sans savoir quoi en faire. J’ai pondu ça :   GiantApple1 Dans les photos des détails vous voyez les ourlets et biais à l’aiguille double : j’adore ! Bon pour le bord-côte, je trouve que ça l’étire un peu. Alors ça reste élastique, pas de problème, mais ça élargit (là sur ce modèle ça ne gêne pas, l’encolure étant assez large). Je tâtonne encore pour trouver la meilleure solution niveau encolure (pour l’instant, c’est la méthode de la bande pliée en deux et surjetée d’une traite que je préfère). Par contre, niveau ourlets c’est parfait ! GiantApple4 Pour aller avec la robe, j’ai fait le petit pantacourt qui était présenté avec dans le magazine. SoccerPlayer1 Bon la longueur est un peu bâtarde, il aurait fallu la taille en-dessous, peut-être (il arrivait à mi-mollet sur la photo du magazine). Mais c’est bien pratique à enfiler le matin, avec un gilet par-dessus la robe. L’après-midi en enlève le gilet et le pantacourt et on a une vraie tenue d’été ! GiantApple3 C’est là qu’on voit le problème que j’avais évoqué pour le bord-côte posé à l’aiguille double : le bas du pantacourt est censé être resserré en bas, mais là ça a étiré le biais à tel point que le bas est droit. Je suis un peu déçue du rendu du coup, faut que je trouve une solution pour ça. Si vous avez des conseils… (Non, je n’ai pas de recouvreuse ! 🙂 ) GiantApple2 Vous me dites si j’abuse niveau photos, hein ? 🙂

La robe

 Patron

Modèle 8 « Giant Apple » Ottobre 3/2014 en taille 80 pour du  18 mois. Ça correspond bien. La robe est courte, mais c’est le modèle qui veut ça (pour éviter que le bébé se prenne dedans en marchant à quatre pattes).

Fournitures

Les plus du patron

  • 3 pièces seulement, ça fait plaisir !
  • Les petits mancherons protègent les épaules du soleil, c’est bien pensé.
  • Ample et confortable, tout en restant structuré.

Les moins du patron

  • RAS

Modifications/Suggestions

  • RAS

 

Le pantacourt

Patron

Modèle 6 « Soccer Player » Ottobre 3/2014 en taille 80 pour du  18 mois. Un poil grand, mais le 18 mois est parfois un poil grand encore pour Paupiette donc ça colle.

Fournitures

Les plus du patron

  • Patron en 1 pièce seulement ! (pas de couture sur les côtés)
  • Simple et efficace

Les moins du patron

  • Revoir la pose du bord-côte.

Modifications/Suggestions

  • RAS

Va falloir arrêter avec les années 70…

Eh oui, c’est encore dans les années 70 que je vais vous traîner de force. Avec cette fois une demande expresse de Lardon : une salopette. Je suppose qu’une copine de l’école en avait une, parce qu’il lui en fallait à tout prix. L’une de ses premières demandes ! Eh oui, parce que cette cousette, elle date un peu… D’ailleurs elle a fait sa vie, et désormais trop petite, elle a déjà rejoint le dressing de ma nièce.

Une salopette à 3 ans, c’est bien, mais une salopette facile à enlever pour aller aux toilettes, c’est mieux ! Et c’est là tout l’intérêt de cette « Back to the 70s ».

70s collage

Comme mon tissu de base était très classique, je me suis amusée à faire les surpiqûres en vert anis assorti aux boutons tortues. J’ai aussi ajouté la « caution Lardon », à savoir des étoiles sous forme de doublure du plastron (avec des étoiles, je savais qu’elle plairait à Lardon).

J’ai eu du mal à convaincre Lardon de faire une séance photo, du coup la salopette était déjà bien juste quand j’ai réussi… C’était l’une des dernières fois où Lardon l’a mise, et elle avait déjà pas mal de vécu (la salopette).

70s 1

Je trouve que Lardon est tellement elle-même habillée comme ça ! Mon petit « garçon manqué » (quelle expression affreuse) rock ‘n’ roll ! Ce petit côté Tom Sawyer, j’adore. J’ai fait le deuil des robes de princesses pour elle, j’ai encore bon espoir pour Paupiette.

La fermeture Éclair du plastron est donc l’astuce qui la rend facile à enlever : une fois la fermeture ouverte (ce que Lardon arrive très bien à faire), on peut tout enlever sans décrocher les boutons des bretelles, un peu difficiles à enlever en raison de leur forme biscornue.

70s 2

Le dos est à peine plus haut qu’un pantalon. Les poches devant comme les poches dos sont plaquées.

70s 3

Là Lardon semble entamer un strip-tease, mais je l’ai arrêtée dans son élan. Je crois qu’elle voulait vous montrer son t-shirt (du commerce)  customisé avec ma Silhouette Portrait à partir d’une bête image de coloriage Hello Kitty trouvée sur le net. Elle adore !

70s 4

 

Patron

Salopette 21  Ottobre 1/2012 en taille 98 pour du  3 ans. Ça correspond bien.

Fournitures

  • Tissu anthracite assez raide Tissus.net
  • Popeline à étoiles « Star of the Night » chez Motif personnel (qui vient de l’Avent de la couturière 2013)
  • Boutons tortues de mon stock (?)

Les plus du patron

  • Très bien conçu pour les petits
  • Des possibilités sympas avec les surpiqûres contrastées (ou pas)
  • Les bretelles ont une partie élastiquée dans le dos, ce qui offre une bonne liberté de mouvements

Les moins du patron

  • Rien

Modifications/Suggestions

  • Vérifiez bien la longueur de l’élastique dos : une fois tout surpiqué, impossible de changer !

Un béguin trop grand/trop petit

Quand Lardon était petite, je lui avais acheté un béguin chez une créatrice locale. J’avais tellement adoré cet effet « Laura Ingalls » que je l’avais racheté ensuite à la taille au-dessus. À l’époque je ne cousais pas, mais pour Paupiette j’ai toujours su que je lui ferais à elle aussi son petit béguin ! Ce que j’ai fait l’an dernier, à temps pour l’été.

J’ai utilisé un patron Ottobre très original et très simple, que je trouvais super sympa. Voici la bête à plat, côté pile et côté face :

Béguin CollageUn champignon, donc. Autant dire qu’en une demi-heure, c’est terminé ! Ça ne ressemble à rien comme ça, mais le principe c’est que quand on fixe les boutonnière du haut sur les boutons du bas, on obtient…

Béguin3

Tadaaaa !

J’ai vraiment adoré le résultat de ce patron improbable, le problème c’est qu’il taille très, très grand… Jugez plutôt, sur Paupiette l’an dernier :

Béguin4

Je refuse de croire que c’est le même enfant. N’empêche que j’avais fait une taille 39 alors qu’elle avait un tour de tête de 40 cm, ça aurait donc dû aller impeccable, voire un peu juste ! On peu mettre la « visière » normale ou repliée, comme ici.

Pour la peine, j’ai ressorti le béguin cette année en attendant de pouvoir lui refaire le même modèle en plus grand… et ça lui va ! Bon, c’est juste, mais franchement je trouve ça portable.

Béguin6

La visière abrite bien les yeux je trouve, quand la taille est bonne ça avance pas mal. Voilà l’effet de dos :

Béguin7

Monsieur trouve qu’on croirait qu’elle a un slip sur la tête. Bon. Je n’irai pas jusqu’à le nier, mais je persiste à trouver ça aaadooraaaaaable. Il a aussi évoqué la petite lampe mascotte de Pixar… Soit.

Béguin5

L’article sur le legging arrive bientôt, ne faites pas attention à son état sur ces photos… Ce tissu attire les cochonneries.

Patron

Béguin 3  Ottobre 2/2003 en taille 39 pour un tour de tête de 40 cm. Ça taille IMMENSE.

Fournitures

  • Coton pommes Michael Miller (je ne trouve plus le nom du modèle) acheté chez La Chakra déjà vu plusieurs fois
  • Coton violet Toto
  • Dentelle saumon achetée aux Puces des couturières locales
  • Boutons de mon stock

Les plus du patron

  • Ultra simple, ultra rapide et réalisable dans des chutes.
  • Adorable !
  • Protège bien les yeux et tient très bien en cas de vent, vu qu’il se noue.
  • Confortable pour un bébé adossé/allongé puisqu’il n’y a pas de rebord derrière.

Les moins du patron

  • La taille ne convient pas.
  • Le ruban à nouer sera peut-être considéré comme peu pratique pour certains, moi ça ne me gêne pas.

Modifications/Suggestions

  • J’ai remplacé le croquet pas de la dentelle, plus romantique.
  • Réduire d’au moins deux tailles je pense.

 

Voilà, j’attaquerai bientôt le même en plus grand pour cet été !

De la cruelle déception de Pupu

En couture comme ailleurs, parfois, on foire. Mais complètement. Que ce soit un coup de découd-vite ou de surjeteuse malencontreux, un mauvais choix de tissu, un accueil plutôt froid du destinataire (à quel âge on apprend les faux sourires de politesse ?), c’est autant d’heures de travail envolées pour rien. Cette fois, mon découd-vite n’a pas rippé, mon tissu était très bien et le résultat initial parfaitement conforme à ce que je voulais. Pour tout dire, ma salopette Pupu je l’adore ! Mais… elle est trop petite. Elle l’a été dès le départ en fait, je pense que je n’ai pas vu Paupiette grandir sur ce coup-là. Par désespoir, je l’ai quand même tassée dedans deux fois, mais le camel toe de couche en position assise c’était pas classe.

Pupu6

En plus elle est bourrée de petits détails adorables cette Pupu, je l’aime tellement ! J’étais super fière de mon appliqué lapin, j’avais même fait la queue en fourrure doudou ! Les petits passepoils sur les côtés sont en fait du passepoil plat, du biais qui dépasse, quoi. Finalement je crois que je préfère ça au vrai passepoil.

Pupu9

La salopette s’ouvre entièrement d’un côté, ce qui la rend probablement facile à enfiler quand elle est à la bonne taille. Là il fallait que je remonte le genou de Paupiette sous son menton pour lui remettre la jambe sans enlever les bretelles…

Pupu5

Pupu est aussi entièrement doublée, et comme elle est couvrante ça en fait un modèle idéal pour les journées de mi-saison fraîches. On a aussi des petites décos au dos :

Pupu8

Le petit lapin est fait avec un entoilage double face, les détails sont surpiqués (mais comme je suis courge j’ai surpiqué avec un fil proche de la couleur, donc on ne les voit presque pas). Les cœurs sont censés être des poches entourées d’un froufrou, mais j’ai supprimé le froufrou parce que ça m’a pris la tête de les monter dans les courbes c’est tout froissé après lavage de genre de trucs. Du coup j’ai cousu entièrement les cœurs, de toute façon Paupiette met ses clés dans son sac à main. Zoom sur les détails :

DetailsPupuOui je sais, le lapin appliqué a 3 pattes, mais c’est les Finlandais ça, ils ne doivent pas en avoir chez eux, des lapins. Pour les yeux, j’ai pris un bout de coton à étoile (les instructions recommandent des pois) car la petite étoile ici fait la pupille. Je trouve que ça rend super ! Franchement, je ne suis pas une star de l’appliqué mais là j’étais trop contente !

Pupu7

Ben pourquoi tu tiens mon duvet derrière moi Papa ?…

Allez une dernière, la salopette à vide pour apercevoir la doublure :

FullPupu

Ça me fait encore mal au cœur quand je la revois cette salopette ! 😦

Patron

Salopette 4 « Pupu »  Ottobre 4/2010 en taille 68 pour du 9 mois. C’est du 9 mois quoi… Paupiette est passée au 12 mois.

Fournitures

  • Velours milleraie « parme » stretch Les Coupons de Saint Pierre
  • Coton imprimé à coccinelles de provenance inconnue (acheté sur La fibre créative il me semble)
  • Pressions résine Ar brinic

Les plus du patron

  • Plein de jolis détails : appliqué lapin, passepoil plat, poches cœur, petit lapin accroché derrière, surpiqûres aux genoux…
  • Coupe parfaite, féminine mais confortable
  • L’ouverture à scratch sur tout un côté devant est très rapide à défaire, c’est une bonne idée ! Avec les pressions aux bretelles, on peut poser le bébé sur la salopette ouverte et il suffit de rentrer la jambe droite et de tout refermer.

Les moins du patron

  • Les volants autour des poches arrière en forme de cœur, franchement c’était l’horreur… J’ai galéré un moment avant d’abandonner. Je trouve que ça ne vaut pas le mal qu’on se donne et je me souviens du volant du pantalon Country chic qu’il fallait repasser après chaque lavage !
  • Le problème de taille est quand même important, ça aurait dû être un peu juste mais c’est vraiment court. Je pense que pour les couches lavables, il faudrait faire une longueur buste de taille supérieure (hauteur épaules/entrejambe), c’est à dire simplement abaisser l’entrejambe d’une taille pour faire tenir l’épaisseur de la couche. En largeur par contre c’est « compatible couches lavables ».
  • Les emplacements des scratchs ne sont pas indiqués, c’est un peu le casse-tête pour les répartir.
  • En taille 68 (et inférieures, j’imagine), le lapin appliqué ne tient pas sur le plastron, j’ai dû interrompre la surpiqûre là où ça débordait (en haut et en bas).

Modifications/Suggestions

  • Volants des poches dos supprimés
  • Cœurs entièrement fixés au dos (pas de poches)
  • Attention aux surpiqûres des genoux : pour le côté ouvert, vérifiez bien avant montage que les deux parties de l’ovale tomberont pile-poil ! J’ai dû modifier mon tracé avant de surpiquer, sinon ça aurai été tordu.

Voilà, je n’ai plus qu’à refaire exactement la même en taille 74 voire 80 ! Il me reste assez de tissu je pense, je ne m’avoue pas vaincue par Pupu !

San Francisco, 1969

Il en va du « vintage » comme des chasseurs : il y a le bon vintage et le mauvais vintage. Le bon, pour moi c’est les robes type New Look des années 50, les minirobes trapèze des années 60, les tailleurs des années 40, etc. Le mauvais vintage, je dirais que ça couvre la période 1975-1990 dont on peut directement brûler toute la mode. Les pulls camionneur, les polaires, les fuseaux en molleton, les chouchous dans les cheveux et tout ça, est-ce que ça a vraiment déjà flatté quelqu’un ? Quant à savoir si la tapisserie à grosses fleurs que mes parents avaient dans la salle de bains (!) quand j’étais petite fait partie de la première catégorie ou de la seconde, j’hésite… et du coup j’en ai fait un pyjama, dans le doute. Mais comme il vaut mieux le faire porter par quelqu’un capable d’assumer la tête haute les styles plus improbables, c’est encore Paupiette qui s’y colle.

Pyjama1

Mais quel talent ! Imaginez-vous dans la même tenue. Qui, hein, qui parmi vous recevrait des invités tranquillement ? Elle est formidable.

Comme j’ai vite tendance à accumuler les patrons sans les coudre, je m’inscris désormais systématiquement aux défi relatifs à chaque nouveau magazine Ottobre sur le forum des Ottobre Addicts. Cette fois, j’ai donc réalisé ce pyjama dans le cadre du défi du numéro de printemps 2014 d’Ottobre. J’avais prévu un autre modèle, mais Paupiette a subitement manqué de pyjamas en passant à la taille 12 mois. J’ai donc opté pour le modèle de ce numéro, qui me paraissait parfait.

Pyjama2

Le dos se ferme avec une fermeture Éclair, ce que j’adore ! Déjà, c’est plus esthétique que ces pressions qui tirent quand bébé est assis et qui font bâiller le tissu quand bébé est couché. Et puis je trouve ça plus confortable pour ma Paupiette, ça doit pas être terrible les pressions qui appuient sur le dos quand on dort. Enfin je dis ça, mais Paupiette a toujours dormi sur le ventre et de toute façon, avec les couches lavables le bas de son dos est loin de toucher le matelas. Vous allez me dire : oui, mais pour le change ? Eh bien je vous avoue qu’à partir du moment où mes enfants font leurs nuits, je ne vais pas les réveiller pour les changer. Donc je me fiche de ne pas pouvoir ouvrir seulement le bas du pyjama, puisqu’il n’y aura pas de changement de couche entre 19h30 et 8h.

Je voulais absolument utiliser ce tissu improbable pour Paupiette, étant donné que personne d’autre n’aurait pu l’assumer, et vu que je n’en avais que 50cm, fallait pas traîner… D’ailleurs, ce n’était pas suffisant pour un pyjama en une pièce et j’ai dû faire des raccord au niveau des jambes. Ce qui est bien, c’est que le tissu est tellement chargé que ça passe assez inaperçu. On le voit un peu mieux sur les photos « à vide » :

PicMonkey Collage

Au final je suis franchement fan de ce pyjama : la coupe, la couleur, le tissu (un molleton très doux sur l’envers), tout !

Bon allez Maman, quand t’auras fini de me mitrailler, moi j’irais bien me coucher là…

Pyjama3

Patron

Pyjama 12 « Elephant March » Ottobre 1/2014 en taille 74 pour du 12 mois. C’est impeccable.

Fournitures

Les plus du patron

  • Fermeture Éclair esthétique et pratique
  • Coupe parfaite
  • Le bord-côte aux poignets évite que les manches recouvrent la main et donc le pouce la nuit, et ça, c’est une foutue bonne idée ! D’habitude, je dois retourner les manches.
  • Un petit parement évite le contact du curseur de la fermeture avec la peau du bébé. Ils pensent à tout chez Ottobre !

Les moins du patron

  • Rien.

Modifications/Suggestions

  • En faire plein ! Plein!!! Il me faut du ORANGE !

Celui qu’on voyait partout

Il était une fois le numéro d’Ottobre de l’été 2013, qui proposait un patron de pantalon à taille élastiquée tout simple ne payant pas de mine a priori. Je n’avais même pas eu un regard pour ce modèle, d’autant que j’étais très contente de celui de Vêtements faciles filles & garçons. Mais ça, c’était avant de voir les superbes réalisations des talentueuses couturières de la blogosphère ! Mais… Mais… Ce pantalon, pour le coup, il est vraiment slim ! Genre il pourrait bien être slim même sur ma crevette !

Parce que oui, Lardon est une crevette. Je ne peux m’empêcher d’avoir les yeux remplis d’émotion en la voyant flotter dans ses pantalons, qui deviennent trop courts bien avant d’être trop grands… Il faut dire que sa chère mère a été surnommé « Squelettor » ou « la Somalienne » (sic) pendant ses 17 premières années, donc c’est un peu moi et mes « gros genoux » (dixit Monsieur) que je vois à travers elle. Bref, trêve de larmoiements. Comme je l’ai déjà évoqué, je ne suis pas fan des tailles élastiquées sur les enfants de plus de 2 ans, je trouve que ça tombe mal. Eh bien ce pantalon m’a fait changer d’avis ! Allez, on y va en photos…

Summer PullUp1Ce qui, je pense, change tout pour cette taille élastiquée, c’est qu’elle n’est pas beaucoup plus grande sans élastique qu’avec, on n’a donc que peu d’excès de tissu et même vide, le pantalon garde une forme presque droite en haut.

Summer PullOn3

J’adore le look de Lardon avec ce pantalon, on voit peu de vêtements d’enfants en noir mais je trouve ça très chic. Là, c’est un ancien pantalon à moi devenu trop grand que j’ai recyclé. Une sorte de coton gratté qui fait pilou, bien chaud et confortable du coup. Comme on peut le voir, je n’ai même pas tenté d’aligner toutes ces rayures…

Summer PullOn4

Avec ce tissu plein de rayures, je n’ai pas mis les poches arrières, j’aurais trouvé ça dommage… d’autant que comme d’habitude chez Ottobre, je trouve les poches d’origine bien trop grandes et bien trop basses. Notez que le chat se méfie…

Summer PullOn2

Malgré le fait que le pantalon soit très slim et le tissu pas du tout stretch, ça m’a l’air quand même tout à fait confortable pour les acrobaties !

Summer PullOn5

Je ne sais pas ce que c’est que cette tête que Lardon nous fait sur celle-là, mais c’est la seule photo de face que j’ai… Et oui, H&M ils savent y faire pour que leurs fringues plaisent aux fillettes… Lapins + paillettes + cœur rose… Que vouloir de plus ?

Patron

Modèle 22 « Summer Pull-on » Ottobre 3/2013 en taille 98. J’avais prévu la longueur 104, Lardon mesurant 1 m (pour 13 kg), mais finalement j’ai fait l’ourlet en longueur 98 donc il est assez long par rapport à d’autres modèles. Ça donne un long 3 ans, quoi.

Fournitures

  • Coton gratté (?) venant d’un ancien pantalon Mango à moi

Les plus du patron

  • Très belle coupe slim chic
  • Taille élastiquée bien gérée, mais avec une fausse braguette quand même pour ne pas faire trop bébé

Les moins du patron

  • Revoir les poches arrière si on les fait

Modifications/Suggestions

  • Retrait des poches arrière
  • Simplification des surpiqûres pour ne pas trop charger avec les rayures tennis

Au final, ce pantalon Lardon l’adore parce que c’est « un pantalon de Maman » et qu’il est doux, moi je l’adore parce qu’il est tellement chic que je passe mon temps à l’admirer quand elle le porte, enfin c’est une vraie réussite ! Et franchement, malgré la taille élastiquée, c’est je pense le pantalon que je préfère parmi tous ceux que j’ai réalisés pour Lardon ! (en numéro 2 de très près viendrait le slim super hype, suivi du jean Funky boy et du Clarabella pistache) C’est sûr, vous le reverrez !

Après la rentrée, c’est encore la rentrée !

Eh oui, j’avais réalisé un petit ensemble dans le cadre d’un énième défi de rentrée manqué en septembre. Alors cette fois la tenue était bien prête à temps, mais j’ai eu du mal à prendre de belles photos, Lardon étant de moins en moins coopérative. J’ai bon espoir que d’ici quelques mois, elle se mette à réclamer et à poser comme une star, mais on verra…  En attendant, Paupiette se laisse encore faire sans problème.

Bon, le fait est que je n’ai toujours pas de plus jolies photos, mais en les revoyant hier je ne les ai pas trouvées si mal finalement… Alors je me lance !

!!! ATTENTION !!!

Si vous comptez réaliser ces modèles, j’ai mis des corrections importantes à apporter dans les informations en fin d’article.

Rentrée K 1

La tenue est donc composée d’une petite blouse à manches 3/4 et d’un slim en velours, les deux Ottobre. Lardon a choisi le tissu du pantalon, un velours ras rose bien flashy. Vous avez peut-être reconnu les tissus déjà utilisés pour la tenue de « rentrée » de Paupiette : les filles étaient assorties !

Paperback4

Et comme si ça ne suffisait pas, je me suis fendue d’un petit motif thermocollant sur l’une des poches arrière, pour éviter qu’elle le trouve trop « simple » (oui elle m’a déjà fait le coup).

Paperback 3

La blouse vient un peu tempérer tout ça, mais elle est peut-être finalement un peu légère pour s’accorder à un pantalon en velours… Soit on a froid en haut, soit on a chaud en bas, quoi.

Rentrée K 3

Une vraie belle patte de boutonnage devant, je la trouve trop belle !

Rentrée K 2

(Un bouledogue est caché dans cette photo : saurez-vous le retrouver ?)

Bon par contre le pantalon n’est pas aussi slim que je l’aurais voulu, j’aurais sans doute dû faire la taille au-dessous (d’autant que j’ai rajouté un élastique dans le dos, sinon ça ne tenait pas).

Paperback 2

La blouse toute seule, pour bien voir tous les petits détails :

Rentrée K 4

La blouse

Patron

Modèle 23 « Rousku » Ottobre 4/2010 en taille 98. Ça taille très bien pour un 3 ans du commerce.

Fournitures

  • Coton à petites fleurs bleues Toto
  • Boutons Buttinette (lot de boutons assortis)

Les plus du patron

  • Plein de petits plis très chics
  • La patte de boutonnage rend très bien, je trouve
  • Juste assez de détails pour mettre en valeur des petits imprimés sans les ensevelir

Les moins du patron

  • J’ai un peu galéré pour le bas de la patte de boutonnage, j’ai trouvé les explications (pourtant illustrées) un peu obscures
  • J’ai noté que le marquage était faux pour la pièce 1 sur la planche de patron : « pas sur le pli ». C’est une histoire de placement des plis mais je ne sais plus exactement, enfin faites gaffe à bien avoir tous les plis de la même taille et du nombre indiqué, quoi.

Modifications/Suggestions

  • Rien, il rejoint la liste de mes basiques à refaire ! 🙂

 

Le pantalon

Patron

Modèle 31 « Paperback writer » Ottobre 6/2010 en taille 98. Taille un peu large, d’autant qu’il est présenté comme très slim. L’élastique au dos était indispensable.

Fournitures

  • Velours ras fuchsia « de mon stock »
  • Bouton Buttinette (lot de boutons assortis)
  • Motif thermocollant « Pic & Malice » acheté je ne sais où, en mercerie je crois

Les plus du patron

  • Très pro, avec tous les détails d’un jean du commerce (Jacadi fait le même dans toutes les couleurs cette saison)
  • Bien coupé au final, j’aurais simplement dû faire un 92 en largeur (la longueur est bonne)

Les moins du patron

  • Un peu large, notamment à la taille
  • Attention : il faut couper dans le coton les « pocket pieces » et pas « pocket facings », il y a une inversion dans les instructions !
  • Il m’a manqué 2cm de longueur sur la ceinture, je vous conseille de couper les deux côté en suivant le trait le plus long au lieu de faire un côté plus court, ça vous laissera une marge de sécurité (j’ai dû recouper une ceinture)

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un élastique dans le dos
  • Poches arrière remontées comme à mon habitude quand je couds du Ottobre, mais j’aurais dû réduire la taille et les remonter encore plus

L’hiver sera poilu

Eh oui, c’est la tendance ici : le poipoil, la fourrure, le doudou, la peluche et toutes ces sortes de choses. Et la fourrure, c’est bien, mais ce qui est mieux (comme je l’ai évoqué dans le dernier billet) c’est de faire en sorte dès les premiers mois de son enfant de constituer un stock de photos compromettantes à rassembler dans une belle boîte pour les montrer au premier petit copain (ou à l’occasion d’un mariage si vraiment on est sympa). C’est à mes yeux l’un des grands bonheurs de la maternité, et je ne m’en prive pas !

Qu’y a-t-il  dans votre stock ? Dans le mien, j’ai une photo de la fois où Paupiette a vomi sur son col roulé et son pantalon à carreaux, ce qui lui donnait un chouette air de prof d’anglais alcoolique. Il y a aussi la fois où son papa lui a fait tomber un cornet de glace chocolat sur la joue, et celle où j’ai fait tomber un bout de pizza dans son oreille. J’aime aussi celle où elle s’était endormie toute nue par terre sur sa couverture, et comme je traite mes enfants à égalité, je garde précieusement celle où Lardon fait pipi debout dans l’herbe, les fesses à l’air. Parfois, les situations se présentent d’elles-mêmes, mais parfois nos enfants ont besoin d’un coup de pouce : c’est là qu’entrent en scène les accessoires, notamment les chapeaux, qui ouvrent des perspectives intéressantes. Et je vous le demande, quoi de plus adorablement cucul qu’un bonnet à oreilles ?

Lapin4

Eh oui, j’ai donc réalisé un rêve de longue date en cousant un bonnet-lapin à Paupiette. Ce modèle Ottobre, je l’avais repéré depuis longtemps, mais Lardon était déjà trop grande quand j’ai commencé à coudre. Pas question que j’épargne Paupiette, qui s’est montrée si bon public avec son pull de ski ! D’ailleurs, on voit bien qu’elle adore son chapeau :

Lapin3

Comme j’attache beaucoup d’importance au réalisme, j’ai utilisé de la belle fourrure blanche « moutonnée » et pris soin de faire l’intérieur des oreilles en rose. Il s’agit donc là d’un lapin bélier nain, mais je suppose que ça peut aussi passer pour un agneau, c’est ça qui est chouette. Le chapeau s’attache avec un ruban velours, ce qui pourrait être plus pratique mais a le mérite de faire un joli nœud.

Lapin2

Comme il ne suffit pas de couvrir la tête en hiver, j’ai aussi cousu en début de saison des petits chaussons fourrés sur le fameux modèle (gratuit) de Petit Citron. Le genre de chaussons qui s’achète 30 ou 40€, vous savez. J’ai utilisé de la fourrure chocolat (déjà vue ici) à l’intérieur et un restant de velours milleraie pour l’extérieur (vu ici), Lardon ayant demandé pour sa sœur « des chaussons violets avec des étoiles ». Du coup, j’ai dû me lancer et réaliser mon premier véritable appliqué (j’avais déjà cousu les genouillère et le popotin de la grenouillère Bubble-gum sur le principe de l’appliqué, mais avec un point extensible « nid d’abeille »).

Chaussons1

C’est sûr que pour un premier appliqué au point « bourdon » (zig-zag très étroit et très serré), je n’ai pas choisi la forme la plus simple. J’ai dû d’ailleurs tracer un gabarit d’étoile dans Paint et l’imprimer car je suis incapable de dessiner une étoile (comme la plupart des gens, non ?).

Ces petits chaussons fourrés ont l’air bien chauds et confortables et ils tiennent bien aux pieds. En revanche, je ne sais pas si ça vient de moi (je n’ai pas remarqué ça sur les autres réalisations) mais on voit l’élastique devant, comme si les côtés étaient trop courts. Pour les prochains, je modifierai un peu la forme de la bande.

Chaussons2

Allez, on y va pour les infos !

Le chapeau

Patron

Modèle 8 « Luppakorva » Ottobre 4/2010 en taille 44 (tour de tête, qui correspond normalement à une taille 62). À sa dernière visite médicale, Paupiette avait un tour de tête de 43 cm donc ça taille parfaitement.

Fournitures

Les plus du patron

  • Adoraaaaaaaaable !
  • Assez simple et rapide à faire
  • Le bord-côté plaque bien le chapeau autour du visage, ce qui empêche le vent froid de s’engouffrer

Les moins du patron

  • J’ai eu beaucoup de mal à faire les plis à la base des oreilles : impossible de marquer des plis sur de la fourrure, du coup ça glissait et ils n’y sont presque pas au final
  • L’attache est perfectible : pour un bébé, j’aurais vu un truc extensible, ou une patte à scratch (pas facile de nouer un ruban sur un bébé qui gigote, et pas facile à défaire une fois que la Paupiette a bavé dessus)

Modifications/Suggestions

  • À la rigueur je verrais plus des fronces que des plis pour les oreilles si vous utilisez de la fourrure, ce serait plus simple

Les chaussons

Patron

Chaussons d’enfant, patron gratuit chez Petit Citron, en taille 9 mois. Ça taille bien : Lardon porte du 9 mois et elle a juste assez de marge pour toute la saison.

Fournitures

Les plus du patron

  • Très polyvalents en variant les tissus (cuir et coton pour la mi-saison, toile pour l’été, fourrure pour l’hiver)
  • Tient bien aux pieds des bébés (bon, faut pas qu’ils tirent dessus non plus hein, c’est pas cousu aux pieds !)
  • Assez simple à faire pour un rendu très pro (la méthode est simple, après les épaisseurs et les petites courbes bon, c’est un peu lourd, mais ça se fait bien). En tout cas ce n’est pas « très difficile » comme indiqué sur le site, lancez-vous !
  • Patron du 3 mois au 3 ans !

Les moins du patron

  • Rien, c’est exactement ce que je cherchais !

Modifications/Suggestions

Et comme vous avez lu jusqu’au bout, vous avez gagné la photo de l’épisode du cornet chocolat ! Bravo !

glace