Après la rentrée, c’est encore la rentrée !

Eh oui, j’avais réalisé un petit ensemble dans le cadre d’un énième défi de rentrée manqué en septembre. Alors cette fois la tenue était bien prête à temps, mais j’ai eu du mal à prendre de belles photos, Lardon étant de moins en moins coopérative. J’ai bon espoir que d’ici quelques mois, elle se mette à réclamer et à poser comme une star, mais on verra…  En attendant, Paupiette se laisse encore faire sans problème.

Bon, le fait est que je n’ai toujours pas de plus jolies photos, mais en les revoyant hier je ne les ai pas trouvées si mal finalement… Alors je me lance !

!!! ATTENTION !!!

Si vous comptez réaliser ces modèles, j’ai mis des corrections importantes à apporter dans les informations en fin d’article.

Rentrée K 1

La tenue est donc composée d’une petite blouse à manches 3/4 et d’un slim en velours, les deux Ottobre. Lardon a choisi le tissu du pantalon, un velours ras rose bien flashy. Vous avez peut-être reconnu les tissus déjà utilisés pour la tenue de « rentrée » de Paupiette : les filles étaient assorties !

Paperback4

Et comme si ça ne suffisait pas, je me suis fendue d’un petit motif thermocollant sur l’une des poches arrière, pour éviter qu’elle le trouve trop « simple » (oui elle m’a déjà fait le coup).

Paperback 3

La blouse vient un peu tempérer tout ça, mais elle est peut-être finalement un peu légère pour s’accorder à un pantalon en velours… Soit on a froid en haut, soit on a chaud en bas, quoi.

Rentrée K 3

Une vraie belle patte de boutonnage devant, je la trouve trop belle !

Rentrée K 2

(Un bouledogue est caché dans cette photo : saurez-vous le retrouver ?)

Bon par contre le pantalon n’est pas aussi slim que je l’aurais voulu, j’aurais sans doute dû faire la taille au-dessous (d’autant que j’ai rajouté un élastique dans le dos, sinon ça ne tenait pas).

Paperback 2

La blouse toute seule, pour bien voir tous les petits détails :

Rentrée K 4

La blouse

Patron

Modèle 23 « Rousku » Ottobre 4/2010 en taille 98. Ça taille très bien pour un 3 ans du commerce.

Fournitures

  • Coton à petites fleurs bleues Toto
  • Boutons Buttinette (lot de boutons assortis)

Les plus du patron

  • Plein de petits plis très chics
  • La patte de boutonnage rend très bien, je trouve
  • Juste assez de détails pour mettre en valeur des petits imprimés sans les ensevelir

Les moins du patron

  • J’ai un peu galéré pour le bas de la patte de boutonnage, j’ai trouvé les explications (pourtant illustrées) un peu obscures
  • J’ai noté que le marquage était faux pour la pièce 1 sur la planche de patron : « pas sur le pli ». C’est une histoire de placement des plis mais je ne sais plus exactement, enfin faites gaffe à bien avoir tous les plis de la même taille et du nombre indiqué, quoi.

Modifications/Suggestions

  • Rien, il rejoint la liste de mes basiques à refaire ! 🙂

 

Le pantalon

Patron

Modèle 31 « Paperback writer » Ottobre 6/2010 en taille 98. Taille un peu large, d’autant qu’il est présenté comme très slim. L’élastique au dos était indispensable.

Fournitures

  • Velours ras fuchsia « de mon stock »
  • Bouton Buttinette (lot de boutons assortis)
  • Motif thermocollant « Pic & Malice » acheté je ne sais où, en mercerie je crois

Les plus du patron

  • Très pro, avec tous les détails d’un jean du commerce (Jacadi fait le même dans toutes les couleurs cette saison)
  • Bien coupé au final, j’aurais simplement dû faire un 92 en largeur (la longueur est bonne)

Les moins du patron

  • Un peu large, notamment à la taille
  • Attention : il faut couper dans le coton les « pocket pieces » et pas « pocket facings », il y a une inversion dans les instructions !
  • Il m’a manqué 2cm de longueur sur la ceinture, je vous conseille de couper les deux côté en suivant le trait le plus long au lieu de faire un côté plus court, ça vous laissera une marge de sécurité (j’ai dû recouper une ceinture)

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un élastique dans le dos
  • Poches arrière remontées comme à mon habitude quand je couds du Ottobre, mais j’aurais dû réduire la taille et les remonter encore plus
Publicités

Une rentrée chez Nounou

Ici aussi, c’est la rentrée : Lardon est passée chez les « moyens » et Paupiette a fait sa rentrée chez sa nounou ! Une grande étape pour toutes les deux, et pour moi puisque je me retrouve de nouveau seule à la maison la journée (ça va carburer niveau couture entre deux traductions !).

Au mois d’août, j’étais hyper motivée niveau couture. Je ne sais pas ce qui m’a pris, je me suis inscrite à 3 défis… tous pour début septembre. J’ai terminé le défi de rentrée des Ottobre Addicts, je vous présente aujourd’hui ma copie pour le défi « Cap ou pas cap… d’être premier de la classe » et il me reste encore à coudre la tenue du défi « Autour de… Martine« . Ensuite, je fais une petite pause défis ! 🙂

Comme j’avais opté pour une tenue de rentrée Ottobre pour Lardon dans le cadre du premier défi, j’ai cousu pour le deuxième une tenue pour Paupiette, puisque maintenant à la maison c’est chacun son tour ! Le pantalon était tout trouvé : je bavais sur les réalisations des Ottobre Addicts depuis longtemps, il me fallait juste un bébé pour me lâcher. Pour la blouse, j’ai davantage hésité pour finalement opter pour du C’est Dimanche. J’en suis ravie ! J’adore ce petit ensemble chic mais très adapté à un bébé. Je vous laisse juger !

Rentrée Paupiette 1

Comme je l’avais déjà évoqué, je n’aime pas trop les « vrais » ensembles avec rappels de tissus, donc ici j’ai simplement choisi des tissus qui allaient (à mes yeux) bien ensemble et j’ai fait le lien en utilisant les mêmes boutons bleus pour la blouse et le pantalon.

Rentrée Paupiette 4

Ça va, ça a l’air de lui plaire ! 🙂 La coupe du pantalon, qui est en fait un jodhpur selon Ottobre (oui Madame), est vraiment top pour un bébé : « slim » en bas mais assez ample en haut, ce qui permet une liberté de mouvement parfaite même en couche lavable.

Les plus observateurs auront peut-être remarqué que j’ai coupé les cheveux de ma pauvre Paupiette depuis le pyjama Bubble gum (déjà trois fois en fait) histoire de dompter cette masse ondulée et surtout de se débarrasser de cette terrible mini-vague d’étudiant de Sciences Po qui me perturbait vraiment trop (sans parler de la nuque longue).

Rentrée Paupiette 5

La petite blouse Oslo (que les fans de C’est Dimanche auront reconnue) a deux petits plis couchés sur le devant tenus par 4 boutons décoratifs…

Rentrée Paupiette 6

… mais elle se boutonne en fait derrière, ce qui tombe bien pour Paupiette qui ne dort que sur le ventre.

Les boutons du jodhpur sont aussi décoratifs, mais une petite découpe fait que la « patte de boutonnage » si on peut dire est ouverte, tenue par les boutons et par l’ourlet du bas. D’ailleurs j’ai trouvé l’explication un peu confuse : en fait il ne faut pas la retourner comme un chaton* gant mais la garder endroit contre endroit, à l’intérieur de la jambe, et la tenir par les surpiqûres sur l’endroit. Ça paraît inutile comme ça, mais ça donne un rendu très intéressant. Je n’arrive décidément pas à décrire ça, alors voilà ce que vous devez obtenir sur l’endroit et sur l’envers :

Détails

 

Les choses sérieuses maintenant !

Patron du pantalon

Modèle n°2 Jodhpur de Ottobre 3/2010 en taille 68 pour du 6 mois. Juste bien, comme le signalaient d’autres Ottobre Addicts ce modèle taille vraiment petit. Pensez à faire la taille au-dessus au minimum !

Fournitures

  • Velours ras stretch fuchsia « de mon stock »
  • Boutons bleus Buttinette (plus précisément de ce super set de plus de 400 boutons variés, parfait pour se faire un stock !)

Les plus du patron

  • Vraiment très chic avec le petit détail des pattes de boutonnage
  • Pratique et confortable grâce à l’ampleur du haut
  • Super rapide à coudre

Les moins du patron

  • Rien, il aura un tas de petits frères !

Modifications/Suggestions

  • Attention à la taille !

Patron de la blouse

Modèle Oslo de C’est Dimanche en taille 6 mois, version brassière sans les revers aux manches. Ça taille très bien.

Fournitures

  • Boutons bleus Buttinette
  • Coton fleuri probablement Toto

Les plus du patron

  • Chic tout en restant assez épuré, ce qui convient bien à un imprimé un peu chargé
  • Les finitions sont soignées, avec une parementure de col qui retient les plis en haut
  • Un super basique qui mérite bien son succès chez les Fans !

Les moins du patron

  • Un peu gourmand en boutons ! (il m’en a fallu 8)
  • Pour un bébé qui passe du temps couché sur le dos, il faut penser à prendre des boutons plats pour le dos.

Modifications/Suggestions

  • J’ai supprimé les revers des manches, ça ne m’arrangeait pas pour l’accorder avec le jodhpur (je ne voulais pas ajouter une troisième couleur et le velours du jodhpur aurait été trop raide par rapport au coton)

J’adore vraiment cet ensemble, je trouve ma Paupiette trop craquante dedans ! 🙂

 

*Attention référence obscure : pour moi le fait de retourner complètement quelque chose en passant la main dedans s’appelle « retourner comme un chaton » puisque j’ai en tête l’image d’un vieux jeu vidéo, Sam & Max Hit the road, dans lequel le personnage passe la main dans un chaton et le retourne pour en extraire un plan qu’il avait avalé. Enfin voilà, c’est bien crade mais l’expression m’est restée… même si on m’a récemment fait remarquer que « retourner comme un gant » existe, aussi…

Boucle d’or sans les trois ours

Cette année c’était sûr, j’allais faire les choses en grand pour le carnaval ! Pour le premier j’avais bricolé un truc vite fait vu que la crèche avait prévenu 2 jours avant, pour le deuxième on se souviendra du fiasco du costume de Doudou, mais là avec l’école c’était sûr, Lardon allait me demander un truc super, qui me mettrait au défi, et je serais à la hauteur !

J’ai donc commencé à tâter le terrain assez tôt… mais à mon grand désespoir, la première idée que j’ai pu soutirer à Lardon était « un cochon ». -_- Bon, je l’avoue, moi j’avais plutôt en tête une superbe robe de princesse dans un magnifique tissu… Qu’à cela ne tienne, Lardon commençant à être intéressée par les princesses, j’ai commandé le livre « Contes de fée intemporels » d’Astrid Le Provost (Citronille) qui regorge de superbes robes et j’ai lancé le lavage de cerveau en montrant à ma petite réfractaire un ou deux Disney de princesses bien sentis. L’intérêt était vaguement éveillé à l’arrivée de ma commande, elle a donc accepté de regarder le livre pour choisir. Et là, je vous le donne en mille : elle m’arrête sur une page d’ambiance avec un champignon en feutrine et me sort : « Je veux être guilisée (sic) en champignon au caramel ! ». -_- Bon, à l’extrême rigueur, le champignon ça aurait pu être faisable, mais le caramel… Heureusement, s’il y a bien une chose que la maternité m’a apprise, c’est la manipulation des esprits faibles. J’ai donc repensé au livre à la mode à ce moment-là, à savoir Boucle d’or (heureusement, les périodes Roule galette et Petit poilu étaient passées), je lui ai très discrètement soumis l’idée… et c’est passé ! Ouf, me voilà donc prête à me lancer.

Je voulais être le plus près possible de la référence de Boucle d’or de Lardon, à savoir ceci :

51345F523KL._SL500_AA300_J’ai longuement hésité entre faire une robe, dont le rendu serait sans doute meilleur (pas de risque que le corsage remonte) mais qui ne pourrait probablement pas être reportée, et faire des pièces séparées. C’est pour cette dernière option que j’ai finalement opté.

Commençons par la jupe : deux simples rectangles de 1m sur la longueur nécessaire pour arriver sous le genou, froncés et montés sur une ceinture élastiquée, avec un ourlet de 2cm en bas. Ma surjeteuse ayant décidé de me lâcher dès le début, j’ai dû faire des coutures anglaise en attendant la relève, à savoir une Brother 4234D qui depuis a su gagné brillamment sa place.

Jupe de Boucle d'or

Pour la blouse, je suis partie d’un vieux modèle Ottobre qui me faisait de l’œil depuis longtemps, en popeline blanc cassé parce que j’avais peur qu’un vrai blanc choque trop pour une tenue censée être rustique. J’ai ajouté un peu de dentelle pour l’égayer un peu quand elle sera portée seule au quotidien.

Blouse de Boucle d'or

Pour le plus complexe, le corsage, j’ai quand même utilisé mon nouveau livre. Il me fallait donc un corsage bien couvrant au niveau du col, relativement long, sans manches et avec un système de fermeture qui soit dans le ton du livre. J’ai opté pour le buste de la robe de la Reine des neiges, rallongé de 4cm (pas assez), avec le dos en deux parties lacées par un ruban qui passe dans des boutonnière comme pour la robe de Rapunzel.

Corsage de Boucle d'or

C’est clairement la pièce dont je suis le plus fière, bien que ce soit la moins portable au quotidien. Pour le montage, je me suis basée sur les instructions pour doubler un gilet de berger histoire d’éviter de faire (ou plutôt refaire, hum…) la bêtise classique : monter la doublure et l’extérieur séparément puis assembler pour retourner. Ce qui ne marche pas, donc.

Et voilà le résultat !

Boucle d'or

J’en étais au final assez fière comme ça, à plat sur la table, mais il restait à faire l’essayage… Un petit foulard (simple triangle isocèle de 70 cm de long avec un médiatrice de 20cm -allez, on ressort les cours de maths !-) et un petit legging plus tard, le jour J, Boucle d’or était parmi nous !

Boucle d'or 1

Bon, mes craintes étaient fondées : malgré les 4cm de longueur en plus, le corsage reste court et remonte, ce qui laisse apparaître la blouse aux premiers mouvements. 😦 Bon, à part ça la blouse est juste mais ça va, je suis satisfaite quand même.

Boucle d'or 2

Bien que le laçage soit dans le ton du costume, je dois avouer que ce n’est pas le plus pratique… Il faut délacer presque entièrement le dos pour l’enfiler à Lardon, puis tout relacer… Pas facile de la tenir tranquille assez longtemps ! Enfin de toute façon, il n’est pas destiné à être reporté régulièrement.

Bon, le principal c’est que Lardon est satisfaite, elle se prend pour une vraie Boucle d’or ! 🙂 J’ai même poussé le vice jusqu’à lui faire des boucles au fer à friser au petit déj, sans grand succès malheureusement vu qu’elle a des cheveux très raides au naturel.

Boucle d'or 3

Jupe et foulard

« Patron » maison (voir plus haut).

Fournitures

 

Blouse

Patron n°15/16 de Ottobre 1/2005 en taille 92 pour du 2 ans du commerce. C’est trop juste de partout, en large comme en long… Ça correspond plutôt à du 86, Lardon ne la mettra pas longtemps.

Fournitures

Les plus du patron

  • Jolie coupe ajustée

Les moins du patron

  • Taille petit !

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un bout de dentelle sous l’empiècement devant.

 

Corsage

Bustier de la Reine des Neiges du livre Contes de fées intemporels rallongé et coupé dans le dos, en taille 2 ans pour du 2 ans du commerce (ça taillerait bien dans la version robe, je pense).

Fournitures

Les plus du patron

  • C’est une bonne base, a priori. Je suppose que la robe complète rend bien.

Les moins du patron

  • Trop court, peut-être même en version robe : sans les centimètres en plus, le bustier arriverait bien au-dessus du nombril, alors que sur les photos il a l’air d’être assez long( c’est pour ça que je l’avais pris comme base).

Modifications/Suggestions

  • + 4 cm de long tout autour
  • Dos coupé en deux parties, boutonnières ajoutées pour le laçage.

 

Pour conclure, comme pour tous les défilés de carnaval, les enfants avaient le manteau par-dessus le costume et en plus, il a plu ! Donc on va dire qu’on n’a pas fait un effet bœuf, mais Lardon étant très fière d’être Boucle d’or, j’estime avoir quand même relevé le défi. Allez, l’an prochain c’est sûr, on sera en princesse !

Blouse d’écolière sérieuse

Allez allez, on ne perd pas le rythme et on continue sur le thème de l’écolière ! Aujourd’hui je vous présente une petite blouse sage et chic Ottobre, un modèle qui ne m’avait pas tapé dans l’œil dans le magazine car il était présenté sur un bébé, mais que j’ai adoré en le voyant chez elle. J’ai donc changé d’avis et décidé de le réaliser pour la rentrée.

J’ai acheté ce délicieux coton récemment chez Hawthorne Threads, mais ils ne l’ont plus et je ne me souviens plus du nom. Je crois que c’est du Alexander Henry… En tout cas, le coupon n’est pas resté entier longtemps !

Normalement la tunique ne va pas avec ce legging, mais ce jour-là Lardon ne voulait pas quitter son ma-gni-fique legging rose, donc ça fait un peu cavalière comme style…

J’en profite pour vous parler vite fait de ce legging, un modèle Ottobre aussi que j’utilise pour tous mes leggings. Il est très simple et parfaitement coupé, ici en 86 qui aurait dû être juste un peu rallongé pour correspondre à du 2 ans avec cuisses de grenouille. Il s’agit du 38 du numéro 4/2004. J’y reviendrai dans un article spécial « petites cousettes » bientôt.

De dos, on a un petit pli creux au centre pour l’aisance.

La traditionnelle pose « je viens voir la photo ».

 

Patron

Patron n° 4 Verena de Ottobre 4/2011 en taille 92 pour du 2 ans du commerce.

Fournitures

  • Coton imprimé Alexander Henry (?) trouvé chez Hawthorne Threads
  • Coton uni vert d’eau Toto

Les plus du patron

  • Simple et chic, avec cet adorable col Claudine
  • Des poches, ça sert toujours !

Les moins du patron

  • Un tout petit peu ample ?
  • Attention, les manches sont  légèrement courtes, je dirais du 7/8e ! (le patron est fait comme ça, là les bras tendu ça ne se voit pas car le 92 est encore un tout petit peu grand pour Lardon en général)

Modifications/Suggestions

  • Rien, la seule difficulté étant de trouver deux tissus assortis.

Bref, un très joli patron que je referais sans problème si je n’avais pas bien assez de patrons de blouses à tester sans refaire le même deux fois ! 🙂

Country chic

Un petit ensemble fait en janvier pour affronter l’hiver. Je voulais un pantalon en velours doublé bien chaud et confortable, et j’ai ensuite assorti une petite blouse réchauffée par un gilet de berger. Tout est tiré de magazines Ottobre.

Cet ensemble est pas mal plus décontracté qu’à mon habitude, c’est clairement une tenue pour garder des moutons et couper du bois ! Au début ça m’a fait drôle ces couleurs assez neutres, mais finalement je l’aime bien, et puis c’était mon premier ensemble ! J’ai bien aimé accorder chaque pièce en faisant des rappels de tissus ! 🙂

La tenue complète vide :

Image

Le tout porté :

Image

Le volant des fesses :

Image

Où l’on tente de s’habiller seule :

Image

Zoom sur les plis de la blouse, la ceinture et le volant du derrière du pantalon :

Patron 1

Pantalon modèle 6 “Karpalo” du Ottobre 6/2009 en taille 86.

Fournitures

  • Velours milleraie beige (bistre) Tissus.net
  • Coton fleuri jaune pâle (miel), marron et orange Toto
  • Bord-côte beige fin Mamzelle Fourmi

Les plus du patron

  • Entièrement doublé de base, donc rien à adapter, il est top pour l’hiver.
  • Ceinture en bord-côte + élastique confortable qui tient très bien (sans doute super pour les petits qui rampent).
  • Petits détails qui féminisent, obligatoires avec les couleurs assez neutres que j’ai choisies.
  • Facile à assortir grâce aux détails.
  • Le même modèle existe en version garçon avec des détails masculins !
  • Monte bien haut à la taille donc pas de risque d’avoir le dos découvert (et bien sûr toutes les couches lavables passent à l’aise).

Les moins du patron

  • Très, très large ! J’ai beaucoup réduit l’ampleur.

Modifications/Suggestions

  • Réduction de l’ampleur : -2 cm de chaque coté des 4 pièces de jambes, donc -4 cm par jambe et -8 cm au niveau des hanches !
  • Taille grand même en longueur, puisque le 86 va toujours à Lardon qui porte plutôt du 92/2 ans normalement.

———————————-

Patron 2

Blouse modèle 6 “Gardener” du Ottobre 1/2008 en taille 86.

Fournitures

  • Coton fleuri jaune pâle (miel), marron et orange Toto
  • Boutons nacrés de récup.

Les plus du patron

  • Jolie forme, chic avec les petits plis plats.

Les moins du patron

  • Attention les manches sont 3/4, quand je mets un body dessous les manches dépassent.

Modifications/Suggestions

  • Rien, à part rallonger les manches si vous voulez une longueur normale !

———————————-

Patron 3

Gilet de berger modèle 7 “Peikko” du Ottobre 6/2009 en taille 86.

Fournitures

  • Coton fleuri jaune pâle (miel), marron et orange Toto
  • Fourrure doudou chocolat Mamzelle Fourmi
  • Bouton  de provenance inconnue !

Les plus du patron

  • Très simple et entièrement doublé, donc rien à surjeter !
  • Coupe bien ajustée à la différence d’autres modèles comme le Citronille. Je m’en sers pour resserrer une blouse ample.

Les moins du patron

  • Rien, il est parfait !

Modifications/Suggestions

  • Rien.

Blouse printanière

Ouh là, ça fait longtemps ! Et pourtant croyez-moi, j’ai cousu, cousu, cousu ! Autant dire que j’en ai, des choses à vous montrer ! 🙂

Je vais commencer par une petite blouse de printemps, que Lardon porte déjà par-dessus un sous-pull. Il s’agit d’un modèle japonais qu’on voit souvent bien qu’il soit particulièrement peu mis en valeur dans le livre ! Allez, on y va pour les photos, les infos suivent comme d’habitude !

En version hiver, donc (je présenterai le pantalon bleu dans le prochain article) :

Les bras levés, avec flash cette fois (la couleur est plus réaliste) :

La blouse vide de face…

De dos…

Et les détails :

Patron

Blouse modèle B du livre japonais traduit « Style petite fille » (livre 57 chez Japan Couture Addicts) en taille 100 sans marges de couture*.

Fournitures

  • Coton léger fleuri (popeline ?) Toto
  • Boutons en nacre récupérés sur un pantalon déniché dans un bric à brac (19 boutons en nacre sur un pantalon à 2 €, ça va !)
  • Bouton orange origine inconnue (Puces des couturières de Limonest, je crois)

Les plus du patron

  • Très féminine, avec tous ces plis et toutes ces fronces !
  • Facile à enfiler avec la fente dans le dos et le bouton unique (les boutons de devant sont décoratifs).

Les moins du patron

  • Les manches sont bien plus courtes que je ne le pensais : elles arrivent au coude alors que je pensais à des manches 3/4. Comme le modèle n’est pas porté dans le livre, c’était difficile à évaluer !

Modifications/Suggestions

  • *Comme les modèles commencent au 100 dans ce livre, j’ai voulu faire un 90 en enlevant les marges de couture. Ne faites pas ça chez vous !!! Ça m’a pourri les correspondances au niveau des emmanchures, j’ai dû bidouiller pour les adapter aux manches, et c’est trop juste sous les bras avec le sous-pull alors que le 90 va bien normalement. J’aurais dû réduire correctement le patron proportionnellement aux autres tailles… Enfin au final ça va, mais Lardon ne la portera sans doute pas longtemps.

À très vite pour la suite !