C’est Carnaval !

Eh bien, ça fait un bail ! Non non, je n’ai pas oublié mon blog, j’ai simplement déménagé après pas mal de travaux. J’ai donc pu enfin peindre mon bureau/salle de couture à mon goût, placer les prises comme je voulais pour mes machines, c’est le top ! Je vous montrerai ça quand ce sera terminé, j’ai encore quelques trucs de déco et rangement à faire. 🙂

Bref, j’ai donc pu reprendre la couture dans mon nouveau domaine, et vu l’époque, j’ai attaqué avec… Carnaval ! Bon, en fait j’ai attaqué avec un pantalon d’hiver vu le froid qu’il a fait, je le posterai après la séance photo. Oh, et j’ai aussi le manteau à montrer… Et le manteau de l’an dernier… Bon sang…

Donc, Carnaval. Comme chaque année, je m’y prends tôt : au moment de Noël, je commence à dire à Lardon de réfléchir à son costume pour avoir un bon délai. Elle n’a pas réfléchi longtemps : elle voulait être un chat. La vraie question, c’est comment ça se fait qu’elle n’ait encore jamais demandé ça… Bon, ça m’arrangeait cette histoire, vu que j’avais commandé spécialement un patron de combinaison intégrale déclinable en toutes sortes d’animaux. Patron que je n’ai d’ailleurs pas utilisé pour Lardon, mais pour Paupiette, qui me voyant terminer le costume de sa sœur, a décrété (je cite) : « Hé moi aussi a veux cotume ssat ! » Et ce que Paupiette veut…

Carnaval1

Étant un peu juste en minky noir, Paupiette est un chat bicolore aux pattes blanches (restant de micropolaire que j’utilise souvent en triplure). Les deux combinaisons sont à zip, celle de Paupiette a des manches raglan et celle de Lardon des manches traditionnelles.

Carnaval2

Pour les détails (intérieur des oreilles et coussinets), j’ai opté par souci de réalisme pour un similicuir rose. Lardon a des moufles en pattes de chat (prévues dans le patron), mais je me doutais que Paupiette ne les mettrais pas donc je n’en ai pas fait. En fait il y avait des moufles intégrées aux manches dans le patron, mais je les ai coupées pour réduire la longueur des bras.

Carnaval4

J’ai fait pour Paupiette une taille 1 an McCall pour du 18 mois/2 ans car je sais qu’ils taillent très grand, mais elle flotte encore pas mal dedans… J’ai d’ailleurs rajouté les élastiques aux manches et aux chevilles pour que ça ne retombe pas sur ses mains et ses pieds.

Le patron de la queue de Paupiette est courbé, c’est marrant et ça évite qu’elle tombe toute droite comme celle de Lardon, je trouve que c’est une bonne idée.

Carnaval3

Vu que je ne suis pas équipée en maquillage pour enfant, j’ai fait ça au Chanel, Urban Decay et Lancôme. Eh ouais, c’est du chat chic ça Madame ! 🙂

 

Costume de Lardon

 

Patron

Base modèle 141 du magazine Burda Style de janvier 2014 en taille 104 (en vente en ligne ici), modifié en version chat (c’était un lion). Ça correspond à du petit 5 ans (paraît que « ça tire quand [elle] marche à quatre pattes »…).

Fournitures

Les plus du patron

  • Une jolie coupe pas trop large
  • Un résultat très chouette, bien fini (la capuche a notamment une forme seyante et pratique)
  • Super idée des moufles à coussinets

Les moins du patron

  • La méthode étrange de fixation de la queue : on laisse une zone non cousue lors de la couture du milieu dos, puis on y glisse la queue à la fin avant de terminer la couture…

Modifications/Suggestions

  • Oreilles redessinées en chat, non froncées à la base et entoilées avec de l’entoilage rigide au lieu d’être fourrées (parce que les oreilles de chat, c’est plat et rigide, c’est tout !)
  • Suppression de la crinière et de la touffe de la queue du lion
  • Appliqués simples en similicuir pour plus de réalisme (point droit, puisque ça ne s’effiloche pas)
  • Queue fixée directement dans la couture milieu dos

Une excellente base de costume animalier pour enfant, simple et sans souci ! Décidément, à chaque fois que je fais un modèle Burda, c’est impeccable.

Pour information, le costume Némo du Carnaval 2014 venait de ce même numéro, qui est donc bien rentabilisé !

 

Costume de Paupiette

Patron

McCall 6181 version C (tigre) en taille 1 an qui correspond à un bon 2 ans du commerce… Ça va, je connais les marques américaines pour enfant donc j’avais prévu le coup en comparant avec un pyjama !

Fournitures

Les plus du patron

  • Une bonne base de costume animalier là aussi, à modifier comme on veut
  • Les mitaines intégrées auraient été une bonne idée sur un enfant plus grand : là, je savais que Paupiette ne voudrait pas les mettre donc je les ai coupées sans hésitation pour raccourcir les bras
  • Capuche couvrant le cou, fermée par des scratchs : utile par temps froid !
  • La queue est en « zigzag », ce qui fait qu’elle ne pendouille pas comme la queue droite du costume de Lardon, c’est plus joli et ça traîne moins

Les moins du patron

  • Taille très grand (notamment au niveau des bras)
  • Queue fixée en points glissés à la fin… Le truc qui tient 5 mn avec des gosses qui vont passer leur temps à tirer dessus !

Modifications/Suggestions

  • Oreilles légèrement redessinées (plus larges à la base) et entoilées avec de l’entoilage rigide au lieu d’être fourrées
  • Similicuir dans les oreilles pour plus de réalisme
  • Bras raccourcis : coupés 2 cm avant les mitaines
  • Élastiques aux poignets et aux chevilles pour éviter que les manches et jambes un peu longues dépassent et gênent les mouvements
  • Pas de scratch pour fermer la capuche : j’étais charrette, il était minuit et c’était pour porter chez Nounou, au chaud
  • Queue fixée en sandwich lors de la couture milieu dos

En résumé un bon patron, mise à part le coup de la queue que je trouve vraiment mal pensé. Je le garde pour d’éventuels autres costumes « combinaison intégrale » !

Publicités

Boucle d’or sans les trois ours

Cette année c’était sûr, j’allais faire les choses en grand pour le carnaval ! Pour le premier j’avais bricolé un truc vite fait vu que la crèche avait prévenu 2 jours avant, pour le deuxième on se souviendra du fiasco du costume de Doudou, mais là avec l’école c’était sûr, Lardon allait me demander un truc super, qui me mettrait au défi, et je serais à la hauteur !

J’ai donc commencé à tâter le terrain assez tôt… mais à mon grand désespoir, la première idée que j’ai pu soutirer à Lardon était « un cochon ». -_- Bon, je l’avoue, moi j’avais plutôt en tête une superbe robe de princesse dans un magnifique tissu… Qu’à cela ne tienne, Lardon commençant à être intéressée par les princesses, j’ai commandé le livre « Contes de fée intemporels » d’Astrid Le Provost (Citronille) qui regorge de superbes robes et j’ai lancé le lavage de cerveau en montrant à ma petite réfractaire un ou deux Disney de princesses bien sentis. L’intérêt était vaguement éveillé à l’arrivée de ma commande, elle a donc accepté de regarder le livre pour choisir. Et là, je vous le donne en mille : elle m’arrête sur une page d’ambiance avec un champignon en feutrine et me sort : « Je veux être guilisée (sic) en champignon au caramel ! ». -_- Bon, à l’extrême rigueur, le champignon ça aurait pu être faisable, mais le caramel… Heureusement, s’il y a bien une chose que la maternité m’a apprise, c’est la manipulation des esprits faibles. J’ai donc repensé au livre à la mode à ce moment-là, à savoir Boucle d’or (heureusement, les périodes Roule galette et Petit poilu étaient passées), je lui ai très discrètement soumis l’idée… et c’est passé ! Ouf, me voilà donc prête à me lancer.

Je voulais être le plus près possible de la référence de Boucle d’or de Lardon, à savoir ceci :

51345F523KL._SL500_AA300_J’ai longuement hésité entre faire une robe, dont le rendu serait sans doute meilleur (pas de risque que le corsage remonte) mais qui ne pourrait probablement pas être reportée, et faire des pièces séparées. C’est pour cette dernière option que j’ai finalement opté.

Commençons par la jupe : deux simples rectangles de 1m sur la longueur nécessaire pour arriver sous le genou, froncés et montés sur une ceinture élastiquée, avec un ourlet de 2cm en bas. Ma surjeteuse ayant décidé de me lâcher dès le début, j’ai dû faire des coutures anglaise en attendant la relève, à savoir une Brother 4234D qui depuis a su gagné brillamment sa place.

Jupe de Boucle d'or

Pour la blouse, je suis partie d’un vieux modèle Ottobre qui me faisait de l’œil depuis longtemps, en popeline blanc cassé parce que j’avais peur qu’un vrai blanc choque trop pour une tenue censée être rustique. J’ai ajouté un peu de dentelle pour l’égayer un peu quand elle sera portée seule au quotidien.

Blouse de Boucle d'or

Pour le plus complexe, le corsage, j’ai quand même utilisé mon nouveau livre. Il me fallait donc un corsage bien couvrant au niveau du col, relativement long, sans manches et avec un système de fermeture qui soit dans le ton du livre. J’ai opté pour le buste de la robe de la Reine des neiges, rallongé de 4cm (pas assez), avec le dos en deux parties lacées par un ruban qui passe dans des boutonnière comme pour la robe de Rapunzel.

Corsage de Boucle d'or

C’est clairement la pièce dont je suis le plus fière, bien que ce soit la moins portable au quotidien. Pour le montage, je me suis basée sur les instructions pour doubler un gilet de berger histoire d’éviter de faire (ou plutôt refaire, hum…) la bêtise classique : monter la doublure et l’extérieur séparément puis assembler pour retourner. Ce qui ne marche pas, donc.

Et voilà le résultat !

Boucle d'or

J’en étais au final assez fière comme ça, à plat sur la table, mais il restait à faire l’essayage… Un petit foulard (simple triangle isocèle de 70 cm de long avec un médiatrice de 20cm -allez, on ressort les cours de maths !-) et un petit legging plus tard, le jour J, Boucle d’or était parmi nous !

Boucle d'or 1

Bon, mes craintes étaient fondées : malgré les 4cm de longueur en plus, le corsage reste court et remonte, ce qui laisse apparaître la blouse aux premiers mouvements. 😦 Bon, à part ça la blouse est juste mais ça va, je suis satisfaite quand même.

Boucle d'or 2

Bien que le laçage soit dans le ton du costume, je dois avouer que ce n’est pas le plus pratique… Il faut délacer presque entièrement le dos pour l’enfiler à Lardon, puis tout relacer… Pas facile de la tenir tranquille assez longtemps ! Enfin de toute façon, il n’est pas destiné à être reporté régulièrement.

Bon, le principal c’est que Lardon est satisfaite, elle se prend pour une vraie Boucle d’or ! 🙂 J’ai même poussé le vice jusqu’à lui faire des boucles au fer à friser au petit déj, sans grand succès malheureusement vu qu’elle a des cheveux très raides au naturel.

Boucle d'or 3

Jupe et foulard

« Patron » maison (voir plus haut).

Fournitures

 

Blouse

Patron n°15/16 de Ottobre 1/2005 en taille 92 pour du 2 ans du commerce. C’est trop juste de partout, en large comme en long… Ça correspond plutôt à du 86, Lardon ne la mettra pas longtemps.

Fournitures

Les plus du patron

  • Jolie coupe ajustée

Les moins du patron

  • Taille petit !

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un bout de dentelle sous l’empiècement devant.

 

Corsage

Bustier de la Reine des Neiges du livre Contes de fées intemporels rallongé et coupé dans le dos, en taille 2 ans pour du 2 ans du commerce (ça taillerait bien dans la version robe, je pense).

Fournitures

Les plus du patron

  • C’est une bonne base, a priori. Je suppose que la robe complète rend bien.

Les moins du patron

  • Trop court, peut-être même en version robe : sans les centimètres en plus, le bustier arriverait bien au-dessus du nombril, alors que sur les photos il a l’air d’être assez long( c’est pour ça que je l’avais pris comme base).

Modifications/Suggestions

  • + 4 cm de long tout autour
  • Dos coupé en deux parties, boutonnières ajoutées pour le laçage.

 

Pour conclure, comme pour tous les défilés de carnaval, les enfants avaient le manteau par-dessus le costume et en plus, il a plu ! Donc on va dire qu’on n’a pas fait un effet bœuf, mais Lardon étant très fière d’être Boucle d’or, j’estime avoir quand même relevé le défi. Allez, l’an prochain c’est sûr, on sera en princesse !

De petites choses…

J’ai décidé de rassembler dans un article tout un tas de petites choses qui ne méritent peut-être pas un article à elles toutes seules : des basiques, du répétitif, des vêtements pour lesquels je manque de photos ou d’autres choses que des vêtements. Je pense que je ferai régulièrement ce genre de « pot-pourri », voici donc le premier ! 🙂 Attention, c’est long !

Ma mère m’a demandé un chapeau de pluie pour garder dans la voiture en cas d’averse, car elle en avait un mais assez moche. Du coup, j’ai commencé par m’en faire un pour tester un peu le coton enduit et le patron.

Patron issu de ce livre (« Chapeaux d’été pour adultes »), qui contient à peu près tous les types de chapeaux qu’on peut vouloir ! Il s’agit du modèle 23/24 (modèle de couverture). Coton enduit Petit Pan acheté dans une boutique près de chez moi. Le fond du chapeau est doublé en coton jaune et le tour de tête est bordé d’un ruban pour le maintien et la transpiration je suppose (prévu dans le patron, je n’ai rien inventé).

Image

Bilan : Super modèle, la visière ni trop large, ni trop étroite se prête bien au chapeau de pluie et la forme fait qu’aucune couture de ne trouve pile sur le dessus (avec un modèle « en étoile » sur le sommet, j’aurais eu peur que l’eau s’infiltre). Ma mère l’a essayé, il va bien, personnellement je ne suis pas sûre d’assumer le mien au quotidien mais je l’ai mis dans la voiture pour dépanner. 🙂 Attention, ça taille un peu petit (j’ai fait la plus petite taille, 56 je crois, pour un tour de tête de 54, et c’était un peu juste pour le mien, j’ai décalé un peu mes coutures pour le deuxième.

Costume de Doudou fait pour le carnaval de cette année, capuche vaguement basée sur celle d’un sweat Ottobre et le reste fait au pif d’après le modèle. Je pensais avoir eu LA bonne idée qui plairait à Lardon, mais c’était un échec retentissant : après avoir bossé dessus jusqu’à 1h du matin la veille de Mardi Gras, Lardon a refusé catégoriquement de le porter le jour J. Elle ne l’a accepté qu’une minute quelques jours après, le temps de la photo, et 5 minutes ce matin en me réclamant de la prendre en photo. Déception, donc. Maille Coco la Girafe (eh oui !).

Image

Image

C’était pourtant ressemblant, non ? (d’habitude Doudou a une « couette » aux cornes, d’où l’élastique sur le costume)

Image

Hortense la girafe, rapidement rebaptisée Fleur, mais qui semble maintenant répondre au nom de « Giwaff ».

Image

Image

Un patron super, des explications claires et un gros succès auprès de Lardon mais aussi de tous ses potes de la crèche, à tel point qu’elle ne veut plus l’emmener parce que tout le monde la lui prend sans arrêt ! 🙂 Patron tiré du livre « Il était une fois… » par Melly & Me. Ce livre regorge de super modèles de doudous, je les adore tous ! 🙂

Torchon le lapin, fait il y a environ un an à partir d’un… torchon ancien joli mais qui n’essuyait rien du tout.

Image

Torchon a été réalisé à partir de ce tuto de l’Armoire aux nounours. Il a eu aussi son petit succès, Lardon le sort régulièrement pour jouer avec.

Un petit sous-pull, modèle 7 Ottobre 3/2005 en taille 86. Vous avez pu l’apercevoir sous al robe Swinging sixties.

Image

Globalement il taille très bien pour un sous-pull, bien près du corps (il était encore un peu grand sur le photo), par contre la tête ne passait pas ! J’ai donc dû bricoler un truc avec des pressions, mais bon, ce n’était pas terrible… Pour les petites tailles (donc les grosses têtes des plus petits enfants), préférez la version à fermeture Éclair au col proposée aussi dans le magazine !

Voilà, je m’arrête là pour aujourd’hui ! 🙂