Bermuda de moussaillon

Les robes, les froufrous et le rose pâle, Lardon et moi, on adore. Mais parfois, dans la vie, on a besoin d’une tenue pour courir, sauter et se rouler dans l’herbe. Personnellement, ça ne me dérange pas qu’elle se roule dans l’herbe en belle robe, mais c’est sûr que pour grimper dans les cabanes de l’aire de jeux, ce n’est pas le plus approprié. J’ai donc décidé de faire pour elle un petit bermuda quand même assez chic et sympa, mais résistant.

J’avais dans mon sac « à recycler » un très joli pantacourt marin en tissu épais type jean à fines rayures blanches et bleu marine. Malheureusement, il a toujours été un peu grand et au final je ne l’ai porté qu’une fois, ce qui a suffit pour réaliser qu’il était vraiment trop grand. Il a donc été joyeusement sacrifié.

Avec un joli tissu comme ça, j’y suis allée à fond dans le style marin en utilisant 4 bouton très nautiques (voir plus bas).

Ce petit bermuda a une longueur parfaite, il couvre juste les genoux pour bien les protéger.

Il a aussi des poches : une petite devant pour les tout petits trésors et deux cachées dans l’empiècement dos pour les grands secrets…

J’ai joué avec le sens des rayures en les plaçant à l’horizontale au niveau du « pont » et de la petite poche :

Une petite dernière pour la route :

Les boutons, une poche cachée et la mini-poche plaquée de devant (je n’avais pas encore coupé les petits fils).

Patron

Bermuda habillé du livre Vêtements faciles filles & garçons (329-fr chez les Japan Couture Addicts) en taille 90 pour du 2 ans. La taille est parfaite !

Fournitures

  • Coton épais à rayures récup d’un pantacourt marin Etam
  • Boutons métalliques type laiton de ma mercerie de quartier

Les plus du patron

  • Chic et décontracté à la fois (je n’aurais pas cru un jour faire un bermuda à Lardon)
  • Simple à faire pour un rendu super
  • Jolies finitions
  • Près du corps comme j’aime !

Les moins du patron

  • Rien, vraiment !

Modifications/Suggestions

  • Je vais devoir réduire l’élastique de ma ceinture, c’est habituel pour Lardon mais d’habitude sur les patrons japonais ça va.
Publicités

Swinging sixties

Aujourd’hui, je vous présente l’une de mes créations préférées, la petite robe droite type années 60 en lainage tartan ! J’adore son côté chic qui fait décalé sur une toute petite fille, ce n’est pas le genre de vêtements qu’on trouve habituellement en taille 18 mois, c’est sûr ! C’est vraiment tout à fait le genre de modèles que j’adore, et apparemment je ne suis pas la seule : cette robe a un succès fou ! J’avoue que je porterais bien volontiers la même… 🙂

Pour mon premier modèle à carreaux, j’ai bien fait attention à aligner le motif sur les côtés en haut et en bas (si si, c’est du grand art, juré !) mais alors devant et derrière… euh… J’avoue que ça ne m’a pas traversé l’esprit… Disons que c’est la touche punk/no future.

 

Bref, voilà donc les photos !

Arrivée en backstage, un assistant ôte le manteau (écharpe et sous-pull faits par Môman aussi, à suivre quand j’aurai des photos potables)…

 

La pose de modasse, pieds en dedans et moue boudeuse (placement produit Pfaff inside)…

 

De dos, vue plongeante sur le placard à chaussures…

 

La robe « vide » de face…

Et les boutons (gros hit auprès de Lardon)…

 

Patron

Robe a du livre japonais (non traduit à ce jour) Girl’s Sassy Clothes que j’adore, c’est une vraie mine ! C’est le livre 111 chez les Japan Couture Addicts. J’ai fait la taille 90, qui correspond à peu près à du 18 mois du commerce.

Fournitures

  • Lainage tartan fuchsia de chez Toto
  • Boutons Hello Kitty en bois achetés aux Puces des couturières de Limonest

Les plus du patron

  • Très simple, même avec les explications en japonais
  • Un style chic, rétro et minimaliste, que j’adore !
  • Moule le petit bidon tout en restant confortable (personnellement je trouve ça chou)
  • Déclinable pour l’hiver en lainage comme pour l’été en coton, c’est un bon basique

Les moins du patron

  • Ce n’est pas un moins pour moi puisque c’est une robe d’hiver à porter avec des collants, mais sachez qu’elle est pas mal « ras la couche (lavable) ».
  • Les parementures des emmanchures ont tendance à se retourner.

Modifications/Suggestions

  • J’ai dû fixer les parementures d’emmanchures au point invisible car elle n’arrêtaient pas de sortir, c’était assez moche.
  • J’ai retiré les fausse poches, je voulais une robe minimaliste.
  • J’ai mis un bouton de moins car je n’avais que 4 boutons Hello Kitty au lieu de 5. J’ai enlevé celui du bas du coup, ça ne gêne pas.

Tunique-parachute

Et voilà sans plus tarder la tunique qui allait avec le short du précédent article cet été ! Pourquoi « tunique-parachute » ? Parce qu’elle s’est révélée très, très large, et moi j’aime bien les vêtements assez près du corps… Donc bon, au final Lardon l’a assez peu mise cet été et je pense qu’elle ira encore l’été prochain.

Il s’agit encore une fois d’un modèle Ottobre (décidément !), très simple et rapide à faire. J’ai utilisé pour l’assortir au short le même tissu « pommes » avec un peu de vichy vert anis.

C’est parti pour les photos !

Un air dégagé… (apparemment quelqu’un dessine sur les murs dans cette maison)

 

Working girl (apparemment quelqu’un se fait les griffes sur les murs dans cette maison)

En mode tenue de plage (où l’on voit un bras et une main de Môman)

 

Relax

Patron

Tunique « Nirunaru », modèle n°1 du Ottobre 1/2008 en taille 80. Taille grand, je trouve, mais je pense que le modèle est prévu comme ça (il est présenté en superposition dans le magazine).

Fournitures

  • Coton imprimé pommes et coton vichy vert anis de Mondial Tissus
  • Biais vichy rouge de ma mercerie de quartier pour les bretelles
  • Bouton fleur rouge de ma mercerie de quartier pour la petite déco qu’on ne voit pas trop

Les plus du patron

  • Très simple, très rapide !
  • Ça donne un haut vraiment léger avec ses toutes petites bretelles et son ampleur, parfait pour les grosses chaleurs ou pour enfiler vite fait sur une couche ou un maillot de bain.
  • Idéal pour superposer sur un haut à manches longues quand il fait plus frais.
  • La petite fleur décorative est vraiment jolie, c’est une idée sympa à réutiliser.
  • Facile à assortir avec la bande du bas et la fleur pour faire un rappel de tissu.

Les moins du patron

  • Très ample, et avec mon coton assez raide ça fait vraiment parachute, pour le coup !

Modifications/Suggestions

  • Je n’ai pas mis le petit ruban sur la fleur décorative, je n’avais pas trouvé de bouton qui me plaise avec des trous assez grands pour le faire passer.

Ta fille en short sur l’Île aux Singes

Aujourd’hui, c’est le retour des fonds de tiroirs !  Je vous présente un petit modèle d’été, ça fait du bien en ce début décembre ! Il s’agit d’un petit short Ottobre que j’ai vraiment adoré, Lardon l’a beaucoup mis cet été et je sais déjà qu’elle en aura un autre l’été prochain !

J’ai fait avec ce short une tunique Ottobre aussi que je vous présenterai dans la prochain article. Pour l’instant, place aux photos !

Avec le derrière du chien

Avec Môman

Vue sur le nombril avec un aperçu de la tunique (c’est la bande-annonce ! 🙂 )

Patron

Short « Ape Island », modèle n°15 du Ottobre 3/2011 en taille 74 pour une grignette de 18 mois à l’époque. Correspond à du 12/18 mois du commerce.

Fournitures

  • Coton rouge et coton imprimé pommes de Mondial Tissus

Les plus du patron

  • Un vrai petit short bien droit, avec une vraie longueur de short !
  • C’est un super basique facile à accorder avec un haut au niveau de la bande du bas et des poches.
  • Assez simple à réaliser pour peu qu’on soit attentive (pas comme moi, qui ai monté deux fois une poche à l’envers)

Les moins du patron

  • Surpiqûres un peu fastidieuse, c’était la première fois que j’en faisais et j’ai eu du mal à les faire droites et surtout parallèles au niveau de la fausse braguette où elles sont doubles. Et comme j’ai pris soin d’utiliser du fil blanc sur mon tissu rouge… ça se voit d’autant plus !

Modifications/Suggestions

  • J’ai élastiqué seulement dans le dos parce que je n’avais pas assez d’élastique esthétiquement je préfère les ceintures « plates » devant.
  • Je n’ai pas mis les boutons sur le revers des poches, le but étant que Lardon les remplisse de cailloux.

Have you seen her dressed in blue?

Eh oui, c’est retour vers le présent aujourd’hui, puisque je passe de ma deuxième réalisation à l’une des dernières ! 🙂 C’est sans aucun doute celle dont je suis le plus fière, puisque c’est un vrai manteau d’hiver, qui m’a causé pas mal de stress. Eh oui, manteau, c’est un peu la pièce qui effraie la couturière débutante, ça a l’air impressionnant comme ça ! Mais avec du temps, de la patience, quelques erreurs à corriger et quelques coutures à défaire et à refaire, j’y suis finalement arrivée !

Bon, la couleur est sujette à discussion… J’ai acheté cette laine bouillie en tant que « bleu turquoise », mais à la maison je la vois clairement verte, presque vert forêt. Pourtant, sur les photos en extérieur elle fait clairement bleu paon… C’est vraiment le genre de couleurs sur lesquelles personne n’est d’accord ! Disons que c’est bleu-vert.

Pour le patron, il s’agit du manteau n°14 Variksenmarja du magazine Ottobre 1/2010 en taille 86.

C’est parti pour les photos !

Là vous comprenez pourquoi j’étais contente de pouvoir faire des photos à la campagne pour la salopette… Les boutons sont droits, mais j’ai dû les coudre trop serrés : une fois attachés, ils tournent un peu. Le col est un peu grand pour sa taille je trouve, ça donne un petit côté Albator. 🙂

Tous les enfants sont fascinés par les cabines téléphoniques ou juste Lardon ?…

Comment conduire en toute élégance…

La vue à plat…

Les détails (où l’on voit que la couleur varie franchement… Non ?)

Fournitures

  • Laine bouillie « bleu turquoise » La Boîte à Malix
  • Passepoil jaune d’or de ma mercerie de quartier
  • Boutons étoiles jaunes (la caution Papa : le bouton type Super Mario) de ma mercerie de quartier
  • Doublure en coton jaune d’or de eTissus (appelé « orange » sur le site)
  • Boutons « petits beurres » de chez Psybulle

Les plus du patron

  • Un petit manteau qui a tout d’un manteau de grande !
  • Il peut se décliner pour la mi-saison, en velours par exemple (comme dans le magazine), ou comme ici en version hiver, triplé avec de la micropolaire (une couche sur les manches et la « jupe », deux couches sur le buste et le dos)
  • Finalement assez simple, juste un peu long.

Les moins du patron

  • Avec laine bouillie + micropolaire + doublure coton, je le trouvais un peu raide au début, mais je m’y suis faite je crois. Finalement, il me plaît ! Mais les plis rendent mieux avec du tissu plus fin je pense.
  • Le patron n’est pas prévu pour être triplé, il faut donc faire fonctionner un peu ses méninges quand on n’a jamais fait de manteau de ce genre

Modifications/Suggestions

  • J’ai eu du mal à coudre la laine bouillie et surtout à faire les boutonnières : faites des essais sur des chutes si vous n’avez jamais cousu ce genre de tissus avec votre machine !
  • J’ai ajouté du passepoil au col pour faire un rappel avec le jaune de la doublure et des boutons de manches. Et puis comme dit quelqu’un que je connais, avec du passepoil c’est toujours mieux !

Ma deuxième réalisation

Eh oui, aujourd’hui je vous ressors les vieilleries ! Je vous présente donc la deuxième réalisation que j’ai cousue, la première étant tirée du même patron mais bien trop large, Lardon ne l’a presque pas mise.

J’avais choisi ce patron pour me lancer dans la couture car il est très basique, indiqué en catégorie facile et bien noté sur Sewing Pattern Review. Il s’agit du patron New Look 6796, qui comprend deux robes, un haut et un pantalon du 6 mois au 4 ans. J’ai fait la robe A en taille 1 (1 an) pour un lardon de 15 mois qui portait du 12 mois à l’époque. Ma première réalisation était la robe B, sympa aussi et encore plus simple (pas de fronces).

C’est parti pour les photos !

Fournitures

  • Coton fleuri et biais parme de ma mercerie de quartier

Les plus du patron

  • Une petite robe fraîche et sympa pour les débutantes ou celles qui veulent un patron rapide ! Je l’ai faite sans jamais avoir cousu plus qu’un ourlet, avec seulement quelques conseils de Belle-Maman !

Les moins du patron

  • Très, très ample : sur cette version j’ai retiré 2 cm de chaque côté du devant et du dos, donc 8 cm en tout, et elle est loin d’être ajustée ! J’avais suivi le patron pour la version B que j’avais faite avant mais elle est immettable : les bretelles dépassent des épaules !
  • Les nœuds ne sont pas hyper pratiques pour habiller un enfant. Un conseil : nouez les bretelles une fois pour toutes à hauteur égale et ne les défaites plus, la robe s’enfile très bien comme ça.

Modifications/Suggestions

  • Réduire grandement l’ampleur.

Salopette de fille

Eh oui, voici venu le moment de poster le premier message de mon blog ! Quelle émotion ! 🙂 J’ai beaucoup hésité parmi les nombreux vêtements que j’ai déjà cousu, mais j’ai finalement opté pour cette petite salopette cousue il y a à peine plus d’une semaine et que j’adore déjà !

Les fans l’auront peut-être reconnue : il s’agit d’un modèle Ottobre issu du numéro 3/2005, le n°9 « Girl’s overalls ». Ce modèle n’est pas vraiment mis en valeur dans le magazine, mais les réalisations que j’avais vues sur le blog des Ottobre Addicts m’avaient séduite !

Trève de bavardages, passons aux photos !

J’en profite pour vous présenter le chien, Ernestine, que vous risquez de voir régulièrement en guest star sur les photos.


Et quelques détails :

Fournitures

  • Velours milleraie « pourpre » Tissus.net
  • Coton fleuri très fin pour la doublure, j’ai envie de dire Toto mais je ne suis pas 100% sûre…
  • Bouton Psybulle

Les plus du patron

  • Une forme originale et féminine avec la bretelle unique et les poches en dents de scie.
  • Des poches ! Ça y est, on est à l’âge du ramassage de cailloux, feuilles etc. donc les poches sont désormais essentielles ! (sinon tout ça finit dans les miennes…)

Les moins du patron

  • Peut-être un peu juste en longueur au niveau des jambes. En ce moment je fais du 86 chez Ottobre pour Lardon, 22 mois, qui est entre le 18 mois et le 2 ans du commerce et c’est un peu grand d’habitude, là je ne suis pas sûre que ça ira tout l’hiver !

Modifications/Suggestions

  • J’ai fait la doublure en coton au lieu d’utiliser le même tissu que l’extérieur, ça fait des petits aperçus fleuris que j’aime bien et ça me permettra de faire une petite blouse assortie à porter dessous !
  • J’ai remplacé le Velcro utilisé pour ce modèle par une boutonnière sur le haut du tablier et un joli bouton sur la bretelle, ça fait plus « chic » et de toute façon Lardon ne sait pas encore s’habiller seule, avec ou sans bouton.
  • Vérifiez la longueur des jambes avant de faire les coulisses en bas !