Il fait lourd, sortez le velours

Eh oui, je continue ma session de rattrapage avec… un pantalon en velours. Par 35°, oui.

Quand Lardon a eu besoin d’un pantalon d’hiver chaud (ça fait donc quelques mois, quand même…), j’ai pensé à reprendre le modèle du Summer Pull-On que j’avais tant aimé l’an dernier. Et puis le numéro d’hiver d’Ottobre contenait la version « Winter Pull-Ons », donc je me suis dit : « autant faire celui-là, comme ça j’aurai utilisé ce numéro ». Bon, aucun problème sur ce modèle, que je soupçonne d’être le même (en plus large, peut-être ?).

WinterPullOn1

Ne faites pas attention au fond, la maison est en travaux longue durée.

WinterPullOn3

Par contre faites attention aux baskets, qui sont vraiment inégalables. H&M, bien sûr. Qui d’autre comprend aussi bien les goûts de Lardon ?  (à part Môman).

WinterPullOn2

 

Pour faire passer la pilule du velours marron (que je trouve personnellement très chic) à Lardon, je me suis fendue d’un nœud-nœud violet sur une fesse.

WinterPullOn4

 

Patron

Modèle 20 « Winter Pull-Ons » du magazine Ottobre enfants 6/2014 en taille 104. Ça correspond à du 5 ans.

Fournitures

  • Velours milleraie chocolat de mon stock
  • Coton imprimé Rijs textile

Les plus du patron

  • Un modèle simple et efficace
  • La ceinture élastiquée pratique pour les plus petits

Les moins du patron

  • Franchement, j’ai du mal à voir la différence avec le Summer Pull-On…
  • Peut-être un poil large pour un slim (la taille devrait correspondre à un 4 ans mais il va largement pour du 5 ans)

Modifications/Suggestions

  • Rien, il remplit le contrat !

 

Publicités

Pas un sarouel

Ah ! Si on m’avait dit un jour qu’un sarouel entrerait chez moi… Que j’habillerais ma fille en sarouel… volontairement… que j’aimerais ça… que je lui en ferais même un ! Bon, soyons clairs, je parle d’un sarouel soft. Un sarouel en jersey si confortable pour un bébé qui gigote (si on m’avait dit que je me soucierais du confort !), avec une grande ceinture dans le style « Fame » (ou comme dit Monsieur : « torero »). Bref, j’ai craqué, parce que dans les habits en 1 mois prêtés par ma belle-sœur il y avait un sarouel noir tout simple; en jersey, avec une grande ceinture, et que je trouvais ma Paupiette tellement chouette dedans ! Mais le 1 mois, bon, il est passé vite pour elle… pour tout dire, à presque 2 mois on commence doucement à enterrer le 3 mois… Il fallait donc en faire un autre ! (genre je vais acheter des vêtements pour mes filles… Jamais !!!).

Il faut que je vous dise en passant, breaking news, spoiler alert et tout ça : je suis sur une chemisette pour Monsieur (« Ouiiii moi tu me couds jamais rieeeeen, c’est nuuuul, en plus tu m’avais promis une chemise pour Noëëëël… »). Bon, ça va. Déjà j’ai pas « promis une chemise pour Noël », j’ai offert un livre de patrons de chemises pour Noël, nuance. Oui, je lui ai offert à lui. Quoi, il y a bien des mecs qui offrent des fers à repasser à leur femme pour qu’elle repasse leurs chemises (ne me lancez pas sur ce sujet), eh bien moi j’offre des patrons pour lui faire -un jour- une chemise. Donc je me suis lancée dans la chemisette, à court d’arguments pour reculer face à ce grand défi de la couturière. Allons-y doucement. J’ai tout bien découpé déjà, mais je m’arrache les cheveux et je flippe face aux schémas, parce que moi j’ai la version japonaise du bouquin. La version française est sortie début février, à peine un mois plus tard, youpi… DONC, je disais, je rame, et j’avais bien besoin en attendant d’aller chercher du fil assorti et des boutons de faire un petit projet facile et rapide. Du coup j’en ai fait deux, j’ai commencé le troisième, vous verrez tout ça bientôt. D’où le sarouel, fait en une soirée, c’est magique !

Bon on passe aux photos ? Voilà la bête !

Summer sea 1

Ce qui rend ce modèle si rapide à faire, c’est notamment le corps du pantalon qui est en une seule pièce, avec une couture derrière. Avec la ceinture et les bracelets de cheville, ça fait 3 pièces à recopier et à découper. Ça change d’une chemise, dites donc !

Ottobre indique une méthode un peu bizarre et à mon avis pas géniale pour le montage de la ceinture et des bracelets de chevilles. Ils préconisent de coudre/surjeter en cercle, puis de faire un ourlet (à l’aiguille double) et de monter les cercles en une seule épaisseur. Du coup, sur l’envers on voit l’ourlet et la couture du milieu… J’ai fait comme ça pour la ceinture, j’ai galéré un peu pour l’ourlet sur du bord-côte en plus, et du coup j’ai fait comme d’habitude pour les chevilles, en montant les bracelets pliés en deux pour que la couture soit cachée à l’intérieur. Voilà les deux méthodes :

Summer sea 2

À vous de juger, mais je préfère ma méthode… Bien sûr, il aurait fallu prévoir des bandes de bord-côte deux fois plus larges du coup, donc mes bracelets de cheville sont moitié moins hauts (mais je voulais un sarouel court donc ça tombait bien).

Bam, Paupiette !

Summer sea 3

J’ai de la chance, Paupiette est encore contente de poser, ELLE. Ce n’est pas le cas de Lardon, qui me donne du fil à retordre sur ce point en ce moment.

Summer sea 4

Où l’on voit que ça remonte quand même très haut… À la réflexion, il serait sans doute inutile de doubler la hauteur de la ceinture pour faire un montage classique, elle supporterait bien d’être réduite de moitié. 🙂

Summer sea 5

Et voilà ce que ça donne en extension (non, ce ne sont pas mes bras) avec la couture du milieu dos pour le pantalon et la ceinture. Admirez le raccord des rayures, j’avoue que je suis assez fière sur ce coup-là.

Patron

Modèle n°4 Summer Sea d’Ottobre 3/2013 en taille 56, censé correspondre à du 1 mois mais qui d’après mon expérience serait plutôt du 3 mois type Kiabi. Techniquement il aurait fallu faire du 62 maintenant, mais c’était pour mettre tout de suite et ça va, ce n’est pas trop petit. J’avais peur que ce soit trop grand en 62, et pour le coup si elle n’avait pas pu le mettre avant l’automne ça aurait été ballot…

Fournitures

Les plus du patron

  • Très simple et rapide à faire
  • Confortable, idéal en couches lavables
  • Parfait pour utiliser des chutes ou des petits coupons ! 🙂
  • L’élastique transparent inséré dans les marges de couture du haut du pantalon qui évite au sarouel de descendre (je n’ai pas essayé sans, mais je sais qu’il y en avait aussi dans le modèle du commerce qui m’avait fait craquer)

Les moins du patron

  • Ce montage bizarre du bord-côte en simple épaisseur… Décidément, je ne suis pas fan !

Modifications/Suggestions

  • Monter le bord-côte en double en cachant la couture, donc.

Au final j’adore ce modèle, je le referai sans doute ! En attendant, j’ai prévu de faire l’équivalent pour Lardon, dans le même numéro d’Ottobre, mais en pyjama par contre… Faut pas pousser ! 🙂

Mon papillon bleu

Ouuuuuuh mais qu’il est cucul, ce titre ! Bon, j’avoue, je n’étais pas super inspirée sur ce coup-là… Je ne suis pas allée chercher bien loin, manches papillons -> mon papillon. Bref.

J’avais prévu de faire un haut assorti au pantalon lait grenadine que je vous ai déjà présenté, en utilisant le rappel de tissu des poches. Pour tout vous dire, ça fait un moment que ce haut est fait, mais le temps ne nous a permis de le sortir que récemment… Je voulais donc un petit haut assez léger, mais pas trop non plus vu qu’il était destiné à être porté avec un pantalon. Un haut de printemps, quoi ! Avec ce tissu on ne peut plus printanier imprimé de fleurs de cerisiers, c’était impeccable !

J’avais pu voir chez les autres Ottobre Addicts que ce modèle taillait très (très) grand, donc j’ai d’office fait deux tailles en-dessous de d’habitude, mais j’aurais presque pu faire encore une taille de moins ! Enfin, comme ça au moins il est bien aéré et agréable à porter.

Voilà donc mon haut papillon sur cintre (les manches sont raglans) :

Image

J’ai utilisé pour le biais du col le même tissu que pour le pantalon, ce coton rose assez raide qui fut jadis une salopette de grossesse (pas la mienne, je précise).

Au dos, des pressions roses assorties (le flash ne se reflète pas de la même façon que sur le col, mais en réalité la couleur est beaucoup plus proche) par flemme de faire plein de boutonnières et de boutonner tout ça le matin :

Image

Je n’ai volontairement pas mis la dernière pression pour que le haut puisse s’ouvrir un peu en bas et pour éviter que Lardon ne s’assoit sur une pression (aïe).

Image

La caresse à Cybèle :

Image

La pose pieds en dedans :

Image

Et la pose « je ne sais pas trop quoi faire comme pose » :

Image

Patron

Haut 7 « Kukkopilli » du Ottobre 1/2009 en taille 80 pour du 2 ans (!!). Ça va largement, donc ça correspond à du 92.

Fournitures

  • Biais en coton assez raide rose bonbon de récup
  • Coton imprimé fleurs de cerisiers “Farmdale blossom” Alexander Henry de La Chakra
  • Pression rose pastel Ar Brinic

Les plus du patron

  • Très féminin et printanier.
  • Simple et rapide à coudre.

Les moins du patron

  • Taille incroyablement grand, donc.

Modifications/Suggestions

  • Faites au moins deux tailles de moins que la taille habituelle !
  • Finalement Lardon peut enfiler le haut en ouvrant seulement la première pression, donc ça n’aurait pas été gênant de mettre des boutons.

Jupe à plis-plis

Allez allez, je m’accroche, je couds tellement en ce moment qu’il faut que j’active les articles pour rattraper mon retard ! Sinon après Meloncollie me gronde… 😦

Cette fois, je vous présente une petite jupe que j’aime beaucoup parce qu’elle est à la fois très simple (une seule pièce, à couper deux fois) et très rapide à faire pour un beau résultat ! Je l’ai faite en environ 3h de travail mou devant Cold Case avec pause croque-monsieur, autant dire 1h si vous êtes sérieuse… Je voulais une petite jupe plissée toute simple en velours pour l’hiver, Lardon n’ayant AUCUNE jupe d’hiver !!!!

Grimace…

Oh hisse…

La jupe vide…

Patron

Jupe plissée modèle 14 « Pleated skirt » Ottobre 4/2007 en taille 86, longueur du 92 (Lardon est fille de taille mais porte des couches lavables).

Fournitures

  • Velours milleraie imprimé fleurettes Mamzelle Fourmi (c’est décidément mon fournisseur officiel !)

Les plus du patron

  • Très, très rapide à faire.
  • Une jupe simple mais chic, pile ce que je cherchais !

Les moins du patron

  • Le repassage est fastidieux pour refaire les plis à chaque fois jusqu’en bas… >_>

Modifications/Suggestions

  • J’ai utilisé un élastique de 1,5 cm pour la taille car je n’avais que ça, mais du coup la ceinture est fine et ne « pose » pas bien : le devant à tendance à pendre un peu une fois portée un moment… Utilisez bien au moins 2 cm de large !

Swinging sixties

Aujourd’hui, je vous présente l’une de mes créations préférées, la petite robe droite type années 60 en lainage tartan ! J’adore son côté chic qui fait décalé sur une toute petite fille, ce n’est pas le genre de vêtements qu’on trouve habituellement en taille 18 mois, c’est sûr ! C’est vraiment tout à fait le genre de modèles que j’adore, et apparemment je ne suis pas la seule : cette robe a un succès fou ! J’avoue que je porterais bien volontiers la même… 🙂

Pour mon premier modèle à carreaux, j’ai bien fait attention à aligner le motif sur les côtés en haut et en bas (si si, c’est du grand art, juré !) mais alors devant et derrière… euh… J’avoue que ça ne m’a pas traversé l’esprit… Disons que c’est la touche punk/no future.

 

Bref, voilà donc les photos !

Arrivée en backstage, un assistant ôte le manteau (écharpe et sous-pull faits par Môman aussi, à suivre quand j’aurai des photos potables)…

 

La pose de modasse, pieds en dedans et moue boudeuse (placement produit Pfaff inside)…

 

De dos, vue plongeante sur le placard à chaussures…

 

La robe « vide » de face…

Et les boutons (gros hit auprès de Lardon)…

 

Patron

Robe a du livre japonais (non traduit à ce jour) Girl’s Sassy Clothes que j’adore, c’est une vraie mine ! C’est le livre 111 chez les Japan Couture Addicts. J’ai fait la taille 90, qui correspond à peu près à du 18 mois du commerce.

Fournitures

  • Lainage tartan fuchsia de chez Toto
  • Boutons Hello Kitty en bois achetés aux Puces des couturières de Limonest

Les plus du patron

  • Très simple, même avec les explications en japonais
  • Un style chic, rétro et minimaliste, que j’adore !
  • Moule le petit bidon tout en restant confortable (personnellement je trouve ça chou)
  • Déclinable pour l’hiver en lainage comme pour l’été en coton, c’est un bon basique

Les moins du patron

  • Ce n’est pas un moins pour moi puisque c’est une robe d’hiver à porter avec des collants, mais sachez qu’elle est pas mal « ras la couche (lavable) ».
  • Les parementures des emmanchures ont tendance à se retourner.

Modifications/Suggestions

  • J’ai dû fixer les parementures d’emmanchures au point invisible car elle n’arrêtaient pas de sortir, c’était assez moche.
  • J’ai retiré les fausse poches, je voulais une robe minimaliste.
  • J’ai mis un bouton de moins car je n’avais que 4 boutons Hello Kitty au lieu de 5. J’ai enlevé celui du bas du coup, ça ne gêne pas.

Tunique-parachute

Et voilà sans plus tarder la tunique qui allait avec le short du précédent article cet été ! Pourquoi « tunique-parachute » ? Parce qu’elle s’est révélée très, très large, et moi j’aime bien les vêtements assez près du corps… Donc bon, au final Lardon l’a assez peu mise cet été et je pense qu’elle ira encore l’été prochain.

Il s’agit encore une fois d’un modèle Ottobre (décidément !), très simple et rapide à faire. J’ai utilisé pour l’assortir au short le même tissu « pommes » avec un peu de vichy vert anis.

C’est parti pour les photos !

Un air dégagé… (apparemment quelqu’un dessine sur les murs dans cette maison)

 

Working girl (apparemment quelqu’un se fait les griffes sur les murs dans cette maison)

En mode tenue de plage (où l’on voit un bras et une main de Môman)

 

Relax

Patron

Tunique « Nirunaru », modèle n°1 du Ottobre 1/2008 en taille 80. Taille grand, je trouve, mais je pense que le modèle est prévu comme ça (il est présenté en superposition dans le magazine).

Fournitures

  • Coton imprimé pommes et coton vichy vert anis de Mondial Tissus
  • Biais vichy rouge de ma mercerie de quartier pour les bretelles
  • Bouton fleur rouge de ma mercerie de quartier pour la petite déco qu’on ne voit pas trop

Les plus du patron

  • Très simple, très rapide !
  • Ça donne un haut vraiment léger avec ses toutes petites bretelles et son ampleur, parfait pour les grosses chaleurs ou pour enfiler vite fait sur une couche ou un maillot de bain.
  • Idéal pour superposer sur un haut à manches longues quand il fait plus frais.
  • La petite fleur décorative est vraiment jolie, c’est une idée sympa à réutiliser.
  • Facile à assortir avec la bande du bas et la fleur pour faire un rappel de tissu.

Les moins du patron

  • Très ample, et avec mon coton assez raide ça fait vraiment parachute, pour le coup !

Modifications/Suggestions

  • Je n’ai pas mis le petit ruban sur la fleur décorative, je n’avais pas trouvé de bouton qui me plaise avec des trous assez grands pour le faire passer.

Ta fille en short sur l’Île aux Singes

Aujourd’hui, c’est le retour des fonds de tiroirs !  Je vous présente un petit modèle d’été, ça fait du bien en ce début décembre ! Il s’agit d’un petit short Ottobre que j’ai vraiment adoré, Lardon l’a beaucoup mis cet été et je sais déjà qu’elle en aura un autre l’été prochain !

J’ai fait avec ce short une tunique Ottobre aussi que je vous présenterai dans la prochain article. Pour l’instant, place aux photos !

Avec le derrière du chien

Avec Môman

Vue sur le nombril avec un aperçu de la tunique (c’est la bande-annonce ! 🙂 )

Patron

Short « Ape Island », modèle n°15 du Ottobre 3/2011 en taille 74 pour une grignette de 18 mois à l’époque. Correspond à du 12/18 mois du commerce.

Fournitures

  • Coton rouge et coton imprimé pommes de Mondial Tissus

Les plus du patron

  • Un vrai petit short bien droit, avec une vraie longueur de short !
  • C’est un super basique facile à accorder avec un haut au niveau de la bande du bas et des poches.
  • Assez simple à réaliser pour peu qu’on soit attentive (pas comme moi, qui ai monté deux fois une poche à l’envers)

Les moins du patron

  • Surpiqûres un peu fastidieuse, c’était la première fois que j’en faisais et j’ai eu du mal à les faire droites et surtout parallèles au niveau de la fausse braguette où elles sont doubles. Et comme j’ai pris soin d’utiliser du fil blanc sur mon tissu rouge… ça se voit d’autant plus !

Modifications/Suggestions

  • J’ai élastiqué seulement dans le dos parce que je n’avais pas assez d’élastique esthétiquement je préfère les ceintures « plates » devant.
  • Je n’ai pas mis les boutons sur le revers des poches, le but étant que Lardon les remplisse de cailloux.

Ma deuxième réalisation

Eh oui, aujourd’hui je vous ressors les vieilleries ! Je vous présente donc la deuxième réalisation que j’ai cousue, la première étant tirée du même patron mais bien trop large, Lardon ne l’a presque pas mise.

J’avais choisi ce patron pour me lancer dans la couture car il est très basique, indiqué en catégorie facile et bien noté sur Sewing Pattern Review. Il s’agit du patron New Look 6796, qui comprend deux robes, un haut et un pantalon du 6 mois au 4 ans. J’ai fait la robe A en taille 1 (1 an) pour un lardon de 15 mois qui portait du 12 mois à l’époque. Ma première réalisation était la robe B, sympa aussi et encore plus simple (pas de fronces).

C’est parti pour les photos !

Fournitures

  • Coton fleuri et biais parme de ma mercerie de quartier

Les plus du patron

  • Une petite robe fraîche et sympa pour les débutantes ou celles qui veulent un patron rapide ! Je l’ai faite sans jamais avoir cousu plus qu’un ourlet, avec seulement quelques conseils de Belle-Maman !

Les moins du patron

  • Très, très ample : sur cette version j’ai retiré 2 cm de chaque côté du devant et du dos, donc 8 cm en tout, et elle est loin d’être ajustée ! J’avais suivi le patron pour la version B que j’avais faite avant mais elle est immettable : les bretelles dépassent des épaules !
  • Les nœuds ne sont pas hyper pratiques pour habiller un enfant. Un conseil : nouez les bretelles une fois pour toutes à hauteur égale et ne les défaites plus, la robe s’enfile très bien comme ça.

Modifications/Suggestions

  • Réduire grandement l’ampleur.