Bermuda de moussaillon

Les robes, les froufrous et le rose pâle, Lardon et moi, on adore. Mais parfois, dans la vie, on a besoin d’une tenue pour courir, sauter et se rouler dans l’herbe. Personnellement, ça ne me dérange pas qu’elle se roule dans l’herbe en belle robe, mais c’est sûr que pour grimper dans les cabanes de l’aire de jeux, ce n’est pas le plus approprié. J’ai donc décidé de faire pour elle un petit bermuda quand même assez chic et sympa, mais résistant.

J’avais dans mon sac « à recycler » un très joli pantacourt marin en tissu épais type jean à fines rayures blanches et bleu marine. Malheureusement, il a toujours été un peu grand et au final je ne l’ai porté qu’une fois, ce qui a suffit pour réaliser qu’il était vraiment trop grand. Il a donc été joyeusement sacrifié.

Avec un joli tissu comme ça, j’y suis allée à fond dans le style marin en utilisant 4 bouton très nautiques (voir plus bas).

Ce petit bermuda a une longueur parfaite, il couvre juste les genoux pour bien les protéger.

Il a aussi des poches : une petite devant pour les tout petits trésors et deux cachées dans l’empiècement dos pour les grands secrets…

J’ai joué avec le sens des rayures en les plaçant à l’horizontale au niveau du « pont » et de la petite poche :

Une petite dernière pour la route :

Les boutons, une poche cachée et la mini-poche plaquée de devant (je n’avais pas encore coupé les petits fils).

Patron

Bermuda habillé du livre Vêtements faciles filles & garçons (329-fr chez les Japan Couture Addicts) en taille 90 pour du 2 ans. La taille est parfaite !

Fournitures

  • Coton épais à rayures récup d’un pantacourt marin Etam
  • Boutons métalliques type laiton de ma mercerie de quartier

Les plus du patron

  • Chic et décontracté à la fois (je n’aurais pas cru un jour faire un bermuda à Lardon)
  • Simple à faire pour un rendu super
  • Jolies finitions
  • Près du corps comme j’aime !

Les moins du patron

  • Rien, vraiment !

Modifications/Suggestions

  • Je vais devoir réduire l’élastique de ma ceinture, c’est habituel pour Lardon mais d’habitude sur les patrons japonais ça va.
Publicités

La robe aux chats

J’ai inauguré la saison des robes cette année avec un modèle que j’avais repéré depuis longtemps, mais qui s’est mis à fleurir un peu partout sur la blogosphère ce printemps ! Raté pour l’originalité… Bon, je vous la présente quand même, dans un tissu dont le succès auprès de Lardon ne faisait aucun doute !

J’ai su tout de suite que je voulais faire le col en noir uni, pour faire chic, mais j’ai hésité sur la couleur du ruban élastique. Au final, j’ai pensé que du turquoise réveillerait un peu l’ensemble. Je ne suis toujours pas 100% sûre de moi sur ce coup-là, à vous de me dire ce que vous en pensez ! Au final, quand même, j’adore cette petite robe élégante mais sans prétention !

La robe vide…

Image

La vue en plongée allonge un peu la robe sur cette photo, elle est plus courte en réalité :

Image

Là on voit mieux la longueur réelle :

Image

Le vrai chat commence à s’inquiéter…

Image

Courez ! Elle arrive !

Image

Et le dos de plus près !

Image

Patron

Robe q du livre « Petites filles modèles » (279 chez les JCA) en taille 90 pour du 2 ans.

Fournitures

  • Jersey épais (interlock, je dirais) Toto
  • Ruban turquoise élastique de ma mercerie de quartier
  • Jersey viscose noir Coco la girafe

Les plus du patron

  • Chic grâce à son petit col Claudine, mais confortable grâce au tissu extensible. Elle est parfaite pour jouer sans sacrifier le style ! 🙂

Les moins du patron

  • Un peu longue à faire finalement.
  • Taille un tout petit peu grand : normalement le 90 japonais devrait pile aller, là comme le tissu est extensible je pense qu’elle pourrait être un peu plus étroite et/ou un peu plus courte.
  • La construction fait que le col n’est pas élastique (biais surpiqué à l’intérieur), et même avec l’ouverture je trouve que c’est juste juste à l’enfilage.

Modifications/Suggestions

  • Ne pas prendre la taille supérieure par sécurité !  Je pense que la taille pour une fois correspond aux tailles du commerce en France.

Blouse printanière

Ouh là, ça fait longtemps ! Et pourtant croyez-moi, j’ai cousu, cousu, cousu ! Autant dire que j’en ai, des choses à vous montrer ! 🙂

Je vais commencer par une petite blouse de printemps, que Lardon porte déjà par-dessus un sous-pull. Il s’agit d’un modèle japonais qu’on voit souvent bien qu’il soit particulièrement peu mis en valeur dans le livre ! Allez, on y va pour les photos, les infos suivent comme d’habitude !

En version hiver, donc (je présenterai le pantalon bleu dans le prochain article) :

Les bras levés, avec flash cette fois (la couleur est plus réaliste) :

La blouse vide de face…

De dos…

Et les détails :

Patron

Blouse modèle B du livre japonais traduit « Style petite fille » (livre 57 chez Japan Couture Addicts) en taille 100 sans marges de couture*.

Fournitures

  • Coton léger fleuri (popeline ?) Toto
  • Boutons en nacre récupérés sur un pantalon déniché dans un bric à brac (19 boutons en nacre sur un pantalon à 2 €, ça va !)
  • Bouton orange origine inconnue (Puces des couturières de Limonest, je crois)

Les plus du patron

  • Très féminine, avec tous ces plis et toutes ces fronces !
  • Facile à enfiler avec la fente dans le dos et le bouton unique (les boutons de devant sont décoratifs).

Les moins du patron

  • Les manches sont bien plus courtes que je ne le pensais : elles arrivent au coude alors que je pensais à des manches 3/4. Comme le modèle n’est pas porté dans le livre, c’était difficile à évaluer !

Modifications/Suggestions

  • *Comme les modèles commencent au 100 dans ce livre, j’ai voulu faire un 90 en enlevant les marges de couture. Ne faites pas ça chez vous !!! Ça m’a pourri les correspondances au niveau des emmanchures, j’ai dû bidouiller pour les adapter aux manches, et c’est trop juste sous les bras avec le sous-pull alors que le 90 va bien normalement. J’aurais dû réduire correctement le patron proportionnellement aux autres tailles… Enfin au final ça va, mais Lardon ne la portera sans doute pas longtemps.

À très vite pour la suite !

Pyjama aux chiens

Eh non, je ne vous avais pas oubliés, simplement j’attendais un nouvel appareil photo pour mes prochains articles, car j’avais beaucoup de mal à prendre des photos potables (surtout des vêtements portés) avec mon ancien appareil ! J’ai désormais reçu le petit nouveau, et ça change tout ! Je vais donc pouvoir reprendre mes articles !

Aujourd’hui, je vais vous montrer un pyjama en pilou et flanelle que je viens de réaliser pour Lardon en associant deux patrons. J’ai eu du mal à trouver des patrons de pyjamas conçus pour des tissus non extensibles, en particulier pour le haut, mais finalement je suis contente de mon choix ! J’ai pas mal modifié les patrons au niveau de la coupe (voir les modifications détaillées plus bas), mais au final j’ai obtenu ce que je voulais : un pyjama un tout petit peu grand pour prendre de relais de ceux qui sont un tout petit peu petits ! 🙂

Voici donc les photos :

« T’es devant la télé, Maman. »

Je ne suis plus devant la télé…

Le pyjama vide…

Détails de la patte de boutonnage

Patrons

Haut : tunique 15/16 du livre japonais traduit « Mes petits habits » (livre 112 chez les Japan Couture Addicts) en taille 100 réduite

Bas : pantalon modèle n°35 « Sleep Walker » Ottobre 6/2011 en taille 86 rallongée

Fournitures

Les plus des patrons

  • Tous les deux sont simples à faire, de bons basiques
  • Patte de boutonnage du haut bien expliquée, quelques hésitations mais au final tout s’est bien passé

Les moins des patrons

  • Pas de taille 95 pour le haut et j’avais lu que la taille 90 correspondait à du 18 mois… Je voulais du 2 ans, j’ai donc copié et réduit la taille 100 (4 ans selon le livre, plutôt 3 ans selon moi).
  • Le pantalon est un peu court (conçu comme ça), mais je l’avais déjà fait donc j’ai pu prévoir !

Modifications/Suggestions

  • Pantalon : rallongé de 2 cm, bas simplifié (normalement ça fait une petite fente sur les côtés, là j’ai juste posé un biais tout droit pour rappeler le tissu du haut)
  • Haut : légèrement rétréci en largeur (marges de 1 cm cousues à 2 cm), un peu raccourci (4 ou 5 cm) en longueur, manches très raccourcies (près de 10 cm, j’ai comparé avec un pull juste un petit peu grand) et un peu rétrécies en largeur (marges de 1 cm cousues à 1,5 cm).
  • J’ai associé deux tissus car je n’avais que 50 cm de chaque : il faut compter 1 m pour faire tout le pyjama dans le même !
  • Pour enfiler le haut, on n’ouvre que la première pression, donc les autres sont plus décoratives qu’autre chose.

Swinging sixties

Aujourd’hui, je vous présente l’une de mes créations préférées, la petite robe droite type années 60 en lainage tartan ! J’adore son côté chic qui fait décalé sur une toute petite fille, ce n’est pas le genre de vêtements qu’on trouve habituellement en taille 18 mois, c’est sûr ! C’est vraiment tout à fait le genre de modèles que j’adore, et apparemment je ne suis pas la seule : cette robe a un succès fou ! J’avoue que je porterais bien volontiers la même… 🙂

Pour mon premier modèle à carreaux, j’ai bien fait attention à aligner le motif sur les côtés en haut et en bas (si si, c’est du grand art, juré !) mais alors devant et derrière… euh… J’avoue que ça ne m’a pas traversé l’esprit… Disons que c’est la touche punk/no future.

 

Bref, voilà donc les photos !

Arrivée en backstage, un assistant ôte le manteau (écharpe et sous-pull faits par Môman aussi, à suivre quand j’aurai des photos potables)…

 

La pose de modasse, pieds en dedans et moue boudeuse (placement produit Pfaff inside)…

 

De dos, vue plongeante sur le placard à chaussures…

 

La robe « vide » de face…

Et les boutons (gros hit auprès de Lardon)…

 

Patron

Robe a du livre japonais (non traduit à ce jour) Girl’s Sassy Clothes que j’adore, c’est une vraie mine ! C’est le livre 111 chez les Japan Couture Addicts. J’ai fait la taille 90, qui correspond à peu près à du 18 mois du commerce.

Fournitures

  • Lainage tartan fuchsia de chez Toto
  • Boutons Hello Kitty en bois achetés aux Puces des couturières de Limonest

Les plus du patron

  • Très simple, même avec les explications en japonais
  • Un style chic, rétro et minimaliste, que j’adore !
  • Moule le petit bidon tout en restant confortable (personnellement je trouve ça chou)
  • Déclinable pour l’hiver en lainage comme pour l’été en coton, c’est un bon basique

Les moins du patron

  • Ce n’est pas un moins pour moi puisque c’est une robe d’hiver à porter avec des collants, mais sachez qu’elle est pas mal « ras la couche (lavable) ».
  • Les parementures des emmanchures ont tendance à se retourner.

Modifications/Suggestions

  • J’ai dû fixer les parementures d’emmanchures au point invisible car elle n’arrêtaient pas de sortir, c’était assez moche.
  • J’ai retiré les fausse poches, je voulais une robe minimaliste.
  • J’ai mis un bouton de moins car je n’avais que 4 boutons Hello Kitty au lieu de 5. J’ai enlevé celui du bas du coup, ça ne gêne pas.