Pyjama d’Arlequin

On aperçoit la fin de l’hiver, mais Lardon arrivait aussi à la fin de ses pyjamas de l’an dernier… Et les chevilles à l’air dans tous ses pyjamas, ça finit par faire un peu miséreuse… Il a donc fallu que je m’y remette, en testant au passage un nouveau patron de pantalon. Pour le haut, je n’ai pas pris de risques et j’ai repris le modèle déjà testé et approuvé ici.

Arlequin1

Pour la matière, je suis restée fidèle au jersey velours. C’est si chaud et si doux ! À chaque fois que je fais un pyjama à Lardon en jersey velours, je suis un peu jalouse et j’envisage quelques instants le bonheur que doit être une grenouillère taille adulte dans cette matière… Je vous rassure, je n’ai pas encore sauté le pas !

Arlequin 2

Le modèle Toy Dog du haut est toujours aussi parfait, quant à celui du bas, il est top aussi ! N’ayant pas assez de bord-côte vert canard pour les chevilles, il me fallait un modèle sans, tout simple, donc j’ai opté pour celui-là. En fait à la base c’est un modèle de pantalon de jour, mais présenté en jersey velours dans le magazine… Bon, j’avoue que je ne suis pas prête à laisser Lardon sortir en jersey velours… Pour un bébé ok, mais là je trouve que ça fait clairement pyjama, quand même.

Arlequin3

Au final le pantalon est un tout petit peu grand mais le haut va impeccable. Je ne sais pas si l’ensemble ira encore l’an prochain, en tout cas on en profite en attendant ! Lardon l’adore, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est coloré (n’ayant rien -encore- pour personnaliser les vêtements, ni brodeuse ni découpeuse, je joue un peu sur les couleurs pour égayer). J’avais des doutes sur les couleurs, mais Monsieur dit que ça ne le choque pas, et finalement je crois que je m’y suis faite.

Patron du haut

Modèle 34 « Toy Dog » du Ottobre 6/2011 en taille 92.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire
  • Coupe parfaite

Les moins du patron

  • Rien !

Modifications/Suggestions

  • J’ai tout cousu à la surjeteuse, à part l’ourlet du bas pour lequel j’ai utilisé un bête zig-zag sur ma machine à coudre .
  • Le bord-côte est cousu à la surjeteuse mais pas surpiqué (finalement, je préfère comme ça)
  • Pour les poignets, contrairement aux instructions j’ai d’abord surjeté le bord-côte pour faire un cercle, puis surjeté sur la manche toute faite. Ça me permet d’éviter la couture apparente à ce niveau et ce n’est pas plus compliqué. En fait je ne sais pas trop pourquoi les instructions ne proposent pas ça…

Patron pantalon

Modèle 2 « Vilkas » du Ottobre 4/2008 en taille 92.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire
  • Coupe confortable
  • Pas de bord-côte

Les moins du patron

  • Rien

Modifications/Suggestions

  • Là aussi fait à la surjeteuse sauf l’ourlet au zigzag simple et la ceinture au point droit en étirant.
Publicités

Dernier pyjama d’hiver

Pour terminer l’hiver, mon premier pyjama devenant un peu court, j’ai dû coudre un dernier petit pyjama d’hiver bien chaud en jersey velours. Oh mais quelle belle rime !

Comme je voulais tester un peu mes patrons pour trouver mon pyjama idéal, je suis partie sur deux nouveaux modèles bien que ceux que j’avais déjà testés m’avaient bien plu. J’ai donc choisi cette fois un haut à manches « normales » et pas raglans, et un bas de type sarouel. Je préfère les manches raglans et je conchie les sarouels dans leur ensemble, mais que voulez-vous, je suis aventurière dans l’âme ! Donnons donc sa seule et unique chance au sarouel, pantalon peu flatteur s’il en est, à mon humble avis. Je sens bien que je me fais des ennemis, mais rassurez-vous, au final ce pantalon de pyjama m’aurait presque réconciliée avec les sarouels. Enfin, les sarouels softs. Et pas au point d’en faire pour sortir, non plus. Non non, restez ! Les photos arrivent !

Au niveau des couleurs, bon, j’étais dans l’urgence, je voulais piocher dans mon stock et j’avais 50 cm de chacun de ces deux tissus. Du coup, ça allait pour une pièce, mais pas pour l’ensemble… Bon au final l’association ne me choque pas vraiment, mais j’ai dû m’habituer à le voir, et puis j’avoue que je ne suis pas toujours une star des accords de couleurs. Allez, je critique les sarouels, vous pouvez critiquer ma combinaison de tissus, ça marche ?

On ne voit pas bien le pantalon dans le magazine, mais en fait il n’est pas tellement large, c’est plus un pantalon à empiècement qu’un sarouel (ouf).

Gros plan sur l’empiècement

Zoom sur les deux pièces vides et sur le point qui va bien pour les ourlets de tissus extensibles sans recouvreuse

Patron

Pantalon modèle 4 “White Rabbit” du Ottobre 1/2011 en taille 92 pour Lardon qui commençait juste à porter du 2 ans du commerce au moment des photos. Il était encore un peu grand.

Haut modèle 17 « Kuperkeikka » du Ottobre 6/2010 en taille 92 aussi.

Fournitures

  • Jersey velours “bleu céruléen” comme dit Wikipedia, de mon stock (?)
  • Jersey velours “vert pistache” de mon stock (?)
  • Bord-côte rayé rouge Mamzelle Fourmi

Les plus du patron White Rabbit

  • Un bon patron basique de t-shirt/pull à manches longues.
  • Simple et rapide aussi.

Les moins du patron White Rabbit

  • Assez long, mais près du corps. Ça peut être un avantage ou un inconvénient selon ce qu’on fait (pour un pyjama ça évite qu’il remonte trop et découvre le dos) mais il faut en tenir compte.
  • Je trouve quand même que les manches raglans tombent mieux sur les petites épaules.

Les plus du patron Kuperkeikka

  • Simple et rapide à faire.
  • L’empiècement permet beaucoup de confort avec les grosses couches lavables de nuit, sans pour autant faire baggy (ou sarouel :)).

Les moins du patron Kuperkeikka

  • Rien, j’adore !

Modifications/Suggestions

  • Faites attention à la longueur du pantalon : à tester avant de faire l’ourlet.
  • Pour faire un t-shirt à manches longues, réduire peut-être un peu la longueur du haut (pas sûre que ça rende bien par-dessus un pantalon de jour)
  • Finalement, je doute de l’utilité des surpiqûres prévues après pose du bord-côte au niveau de l’encolure et des manches. J’ai surpiqué le col, pas les manches, et finalement je pense que ce n’était pas nécessaire pour le col, ça fait presque un peu bizarre.

Si vous saviez tout ce que j’ai encore à vous montrer ! Je suis une vraie machine en ce moment ! 😀