Il fait chaud, sortez les manteaux !

Eh non, mon blog n’est pas à l’abandon ! Ça fait simplement un moment que j’avais perdu le chargeur de l’appareil photo, mais je viens enfin de me décider à en racheter un. J’ai déjà pas mal de matière pour mes articles suivants ! 🙂

Je vais commencer par rattraper un peu mon retard en vous présentant… le manteau de l’hiver dernier. Faut que je fasse vite si je veux pouvoir vous montrer les derniers vêtements d’été avant Noël, donc je vais enchaîner maintenant !

Cette année, j’ai voulu du douillet et du « sportswear » pour Lardon : j’ai cherché un manteau un peu plus décontracté que d’habitude et je l’ai doublé en fourrure doudou. Lardon a commandé une association de rose et de noir pour aller avec ses bottes d’hiver, et voilà le résultat :

Manteau1

Ce modèle a une forme boule originale et deux grandes poches à trésors.

Manteau2

Depuis quelques années, Lardon tient à avoir une capuche pour les petites pluies, et pour réchauffer ses oreilles je l’ai également doublée en fourrure.

Manteau3

Une simple fermeture Éclair devant et voilà  ! Lardon ne s’est pas plaint du froid cet hiver avec son nouveau manteau.

Manteau4

Patron

Modèle 24 « Talvileikki » du magazine Ottobre enfants 6/2012 en taille 104. Ça correspond bien à du 4 ans (on voit qu’il commence à être juste maintenant, Lardon commence la taille 110).

Fournitures

Les plus du patron

  • Un modèle sympa, original et bien pensé
  • Assez simple à faire pour un manteau

Les moins du patron

  • Les manches sont limites courtes par rapport au corps du manteau, vérifiez bien !
  • La capuche est juste, mais ça lui permet de bien tenir sur la tête pour protéger du vent. Par contre ça n’abrite pas les yeux de la pluie.
  • Instructions des manches pas assez détaillées (aucune explication pour le montage et imprécisions pour la bande de molleton, voir photo ci-dessous). Si on a déjà cousu ce genre de modèle, on s’en sort, sinon il faut compléter avec une autre source.

Modifications/Suggestions

  • Triplé en polaire pour bien tenir chaud (pas de triplure molletonnée)
  • Les instructions pour les manches mentionnant du molleton/rembourrage à fixer au bout sont très floues, du coup j’ai pris une photo une fois le mystère élucidé (polaire rose à la place du molleton) :

DSC_7738

J’adore le style surf psychédélique de ce manteau original et chaud !

Publicités

Petit chaperon jaune

En ce début d’hiver (oui, je sais, techniquement on n’est pas encore en hiver…), le petit manteau bleu/vert canard de l’an dernier allait encore à Lardon. N’étant pas encore complètement décidée pour le modèle du manteau 2012, j’ai donc attendu le numéro d’hiver d’Ottobre en espérant que l’inspiration me sauterait au visage.
J’étais tombée en arrêt il y a quelques mois sur un duffle coat rouge pour fillette dans la vitrine d’un magasin de vêtements d’enfants, mais contre toute attente je n’avais dans mon (énorme) stock de patrons aucun modèle du même type, c’est à dire de coupe ajustée. Pour tout dire, j’ai même envisagé un moment de l’acheter… Mais voilà, moi ce manteau, je le rêvais jaune. Je ne sais pas pourquoi, je voulais absolument un manteau jaune (à la base pour moi, finalement Lardon a hérité de l’idée). Et là, en feuilletant mon nouveau Ottobre, joie ! Toute une série de duffle coats pour tous les âges, dont un modèle féminin et près du corps pile comme je voulais ! Ni une ni deux, j’ai commencé à copier le patron… avant de paniquer devant toutes ces pièces et tous ces détails… Épaulée par les copines des Ottobre addicts qui sont toujours là pour donner un coup de main (ou de pied pour se motiver), je me suis finalement lancée… et ça a traîné… looooongtemps…. plus d’un mois pour cause d’accumulation de (vrai) travail, de bourdes, de difficultés et de sueurs froides.
Enfin au final le manteau a été terminé alors que Lardon commençait à se plaindre d’être à l’étroit dans son manteau 2011, et elle l’adore !

Naavakuusi

Pour tout dire, elle l’aime tellement qu’elle le met régulièrement à la maison… La capuche lui plaît beaucoup, si bien qu’elle la met systématiquement, ce qui lui donne à mon avis un air de fillette de film d’horreur japonais… Vous savez, le genre dont on ne voit jamais le visage…

Naavakuusi 5

Le point positif de toutes ces pièces, c’est que ce modèle regorge de jolis détails : pattes, poches, surpiqûres, plis d’aisance sur la doublure et compagnie. Ça lui donne un air très pro !

Naavakuusi 2

Pour plus de chaleur, j’ai triplé le manteau de micropolaire fine et chaude et je l’ai doublé de tissu satiné violet pour faciliter l’enfilage par-dessus les gros pulls d’hiver.

Naavakuusi

Patron

Patron n°29 « Naavakuusi » de Ottobre 6/2012 en taille 92 pour du 2 ans du commerce. Impeccable !

Fournitures

  • Drap de manteau jaune moutarde (pas terne) doux et moelleux Ma Petite Mercerie
  • Doublure polyester violette Ma Petite Mercerie
  • Triplure en micropolaire Coco la Girafe (je la note même si on ne la voit pas car elle est bien fine et pas chère, parfaite pour une triplure)
  • Cordonnet violet et boutons de duffle coat noirs en plastique La Droguerie

Les plus du patron

  • Féminin et ajusté
  • Plein de détails pros
  • Très pratique avec ses poches et son attache porte-manteau
  • Efficace contre le froid grâce à la capuche et au rabat qui protège la fermeture Éclair

Les moins du patron

  • Long et fastidieux à faire… la rançon de ses détails !
  • Quelques imprécisions/erreurs dans les instructions (voir plus bas)

Modifications/Suggestions

  • Triplé en micropolaire
  • Attention aux devants gauche : je pense que la pièce de doublure et la pièce d’extérieur devraient avoir la même largeur, contrairement au patron. J’ai dû bidouiller pas mal pour poser la fermeture Éclair en sandwich à cause de ça, et je ne suis pas la seule apparemment…
  • Il suffit de couper 2 fois les rabats de poche dans le tissu extérieur et non 4 fois comme indiqué : les rabats sont doublés en tissu de doublure comme le modèle 20.

Have you seen her dressed in blue?

Eh oui, c’est retour vers le présent aujourd’hui, puisque je passe de ma deuxième réalisation à l’une des dernières ! 🙂 C’est sans aucun doute celle dont je suis le plus fière, puisque c’est un vrai manteau d’hiver, qui m’a causé pas mal de stress. Eh oui, manteau, c’est un peu la pièce qui effraie la couturière débutante, ça a l’air impressionnant comme ça ! Mais avec du temps, de la patience, quelques erreurs à corriger et quelques coutures à défaire et à refaire, j’y suis finalement arrivée !

Bon, la couleur est sujette à discussion… J’ai acheté cette laine bouillie en tant que « bleu turquoise », mais à la maison je la vois clairement verte, presque vert forêt. Pourtant, sur les photos en extérieur elle fait clairement bleu paon… C’est vraiment le genre de couleurs sur lesquelles personne n’est d’accord ! Disons que c’est bleu-vert.

Pour le patron, il s’agit du manteau n°14 Variksenmarja du magazine Ottobre 1/2010 en taille 86.

C’est parti pour les photos !

Là vous comprenez pourquoi j’étais contente de pouvoir faire des photos à la campagne pour la salopette… Les boutons sont droits, mais j’ai dû les coudre trop serrés : une fois attachés, ils tournent un peu. Le col est un peu grand pour sa taille je trouve, ça donne un petit côté Albator. 🙂

Tous les enfants sont fascinés par les cabines téléphoniques ou juste Lardon ?…

Comment conduire en toute élégance…

La vue à plat…

Les détails (où l’on voit que la couleur varie franchement… Non ?)

Fournitures

  • Laine bouillie « bleu turquoise » La Boîte à Malix
  • Passepoil jaune d’or de ma mercerie de quartier
  • Boutons étoiles jaunes (la caution Papa : le bouton type Super Mario) de ma mercerie de quartier
  • Doublure en coton jaune d’or de eTissus (appelé « orange » sur le site)
  • Boutons « petits beurres » de chez Psybulle

Les plus du patron

  • Un petit manteau qui a tout d’un manteau de grande !
  • Il peut se décliner pour la mi-saison, en velours par exemple (comme dans le magazine), ou comme ici en version hiver, triplé avec de la micropolaire (une couche sur les manches et la « jupe », deux couches sur le buste et le dos)
  • Finalement assez simple, juste un peu long.

Les moins du patron

  • Avec laine bouillie + micropolaire + doublure coton, je le trouvais un peu raide au début, mais je m’y suis faite je crois. Finalement, il me plaît ! Mais les plis rendent mieux avec du tissu plus fin je pense.
  • Le patron n’est pas prévu pour être triplé, il faut donc faire fonctionner un peu ses méninges quand on n’a jamais fait de manteau de ce genre

Modifications/Suggestions

  • J’ai eu du mal à coudre la laine bouillie et surtout à faire les boutonnières : faites des essais sur des chutes si vous n’avez jamais cousu ce genre de tissus avec votre machine !
  • J’ai ajouté du passepoil au col pour faire un rappel avec le jaune de la doublure et des boutons de manches. Et puis comme dit quelqu’un que je connais, avec du passepoil c’est toujours mieux !