Où l’on mesure toute l’étendue de mon retard

Eh oui, cette fois je ne peux pas tricher, un indice vous montre bien à quel point je suis en retard sur mes publications… Et encore, c’est pas le pire ! À ce train-là, je pense que vous découvrirez certaines cousettes de Lardon sur Paupiette…

Cette fois, c’est donc encore de l’hivernal que je vous présente, avec le pyjama de l’hiver dernier.

Alors je préfère tout de suite préciser que ce que vous voyez ici est la conséquence d’un accident capillaire dû à un mouvement intempestif de Lardon au pire moment. Je n’ai pas vraiment voulu lui faire la coupe Playmobil. Ça a repoussé depuis, mais ça a pris le temps.

Allez, tous ensemble : Peeeeetiiit Papaaaa Noëëëël…

Pyjama2014 4

Pour ce modèle, j’ai repris mon patron de haut de pyjama préféré, déjà vu ici et ici (oh mon dieu elle était si petite !). Pour le bas, j’ai voulu quelque chose de moulax pour éviter que ça remonte sous la couette, donc c’est un patron de legging légèrement élargi. J’avais déjà copié le patron pour deux leggings, j’ai choisi la facilité.

Pyjama2014 3

Je n’avais pas assez de bord-côte turquoise, donc j’ai opté carrément pour une touche de fuchsia à l’encolure.

Pyjama2014 2

Allez, une dernière photo qui ne sert à rien mais dont je n’oserai pas vous priver : l’atterrissage du saut.

Pyjama2014 1

Pas facile, la vie de mannequin ! Bien évidemment, Lardon ne s’est pas fait mal.

Haut

Modèle 34 « Toy Dog » du Ottobre 6/2011 en taille 104, qui correspond à du 4 ans.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire
  • Coupe parfaite, couvrante et près du corps

Les moins du patron

  • Toujours rien !

Modifications/Suggestions

  • Le bord-côte est cousu à la surjeteuse mais pas surpiqué
  • Pour les poignets,j’ai à nouveau d’abord surjeté le bord-côte pour faire un cercle, puis surjeté sur la manche toute faite

 

Bas

Modèle 26 « Ropina » du Ottobre 6/2012 en taille 104, qui correspond aussi à du 4 ans.

Fournitures

Les plus du patron

  • Simple et efficace, c’est mon nouveau patron officiel de legging !

Les moins du patron

  • Rien

Modifications/Suggestions

  • J’ai coupé le modèle avec des marges de 1,5 cm au lieu de 1 pour l’élargir, le jersey velours étant moins élastique que du jersey pour legging. C’est parfait comme ça !
Publicités

San Francisco, 1969

Il en va du « vintage » comme des chasseurs : il y a le bon vintage et le mauvais vintage. Le bon, pour moi c’est les robes type New Look des années 50, les minirobes trapèze des années 60, les tailleurs des années 40, etc. Le mauvais vintage, je dirais que ça couvre la période 1975-1990 dont on peut directement brûler toute la mode. Les pulls camionneur, les polaires, les fuseaux en molleton, les chouchous dans les cheveux et tout ça, est-ce que ça a vraiment déjà flatté quelqu’un ? Quant à savoir si la tapisserie à grosses fleurs que mes parents avaient dans la salle de bains (!) quand j’étais petite fait partie de la première catégorie ou de la seconde, j’hésite… et du coup j’en ai fait un pyjama, dans le doute. Mais comme il vaut mieux le faire porter par quelqu’un capable d’assumer la tête haute les styles plus improbables, c’est encore Paupiette qui s’y colle.

Pyjama1

Mais quel talent ! Imaginez-vous dans la même tenue. Qui, hein, qui parmi vous recevrait des invités tranquillement ? Elle est formidable.

Comme j’ai vite tendance à accumuler les patrons sans les coudre, je m’inscris désormais systématiquement aux défi relatifs à chaque nouveau magazine Ottobre sur le forum des Ottobre Addicts. Cette fois, j’ai donc réalisé ce pyjama dans le cadre du défi du numéro de printemps 2014 d’Ottobre. J’avais prévu un autre modèle, mais Paupiette a subitement manqué de pyjamas en passant à la taille 12 mois. J’ai donc opté pour le modèle de ce numéro, qui me paraissait parfait.

Pyjama2

Le dos se ferme avec une fermeture Éclair, ce que j’adore ! Déjà, c’est plus esthétique que ces pressions qui tirent quand bébé est assis et qui font bâiller le tissu quand bébé est couché. Et puis je trouve ça plus confortable pour ma Paupiette, ça doit pas être terrible les pressions qui appuient sur le dos quand on dort. Enfin je dis ça, mais Paupiette a toujours dormi sur le ventre et de toute façon, avec les couches lavables le bas de son dos est loin de toucher le matelas. Vous allez me dire : oui, mais pour le change ? Eh bien je vous avoue qu’à partir du moment où mes enfants font leurs nuits, je ne vais pas les réveiller pour les changer. Donc je me fiche de ne pas pouvoir ouvrir seulement le bas du pyjama, puisqu’il n’y aura pas de changement de couche entre 19h30 et 8h.

Je voulais absolument utiliser ce tissu improbable pour Paupiette, étant donné que personne d’autre n’aurait pu l’assumer, et vu que je n’en avais que 50cm, fallait pas traîner… D’ailleurs, ce n’était pas suffisant pour un pyjama en une pièce et j’ai dû faire des raccord au niveau des jambes. Ce qui est bien, c’est que le tissu est tellement chargé que ça passe assez inaperçu. On le voit un peu mieux sur les photos « à vide » :

PicMonkey Collage

Au final je suis franchement fan de ce pyjama : la coupe, la couleur, le tissu (un molleton très doux sur l’envers), tout !

Bon allez Maman, quand t’auras fini de me mitrailler, moi j’irais bien me coucher là…

Pyjama3

Patron

Pyjama 12 « Elephant March » Ottobre 1/2014 en taille 74 pour du 12 mois. C’est impeccable.

Fournitures

Les plus du patron

  • Fermeture Éclair esthétique et pratique
  • Coupe parfaite
  • Le bord-côte aux poignets évite que les manches recouvrent la main et donc le pouce la nuit, et ça, c’est une foutue bonne idée ! D’habitude, je dois retourner les manches.
  • Un petit parement évite le contact du curseur de la fermeture avec la peau du bébé. Ils pensent à tout chez Ottobre !

Les moins du patron

  • Rien.

Modifications/Suggestions

  • En faire plein ! Plein!!! Il me faut du ORANGE !

Bubble gum

Ça y est, les vacances sont finies ! Mes machines m’ont quand même bien manqué, je ne suis pas fâchée de rentrer. 🙂 Bon, je n’ai pas chômé quand même, j’ai préparé les pièces d’un nouveau vêtement pour Monsieur que je devrais vite finir. Maintenant va falloir s’y mettre sérieusement avant la rentrée, d’autant que je suis inscrite à deux défis : un pour le 25 août et un pour le 4 septembre !

Juste avant de partir, j’avais terminé un petit pyjama pour Paupiette. Je n’avais jamais tenté de grenouillère et mes quelques essais de modèles avec des biais en bord-côte m’avaient refroidie, mais j’ai depuis acheté une aiguille double qui fait des merveilles ! N’ayant pas de pyjama adapté aux nuits d’été un peu fraîches (c’est soit body, soit gros pyjama en jersey velours trop chaud), j’ai opté pour un modèle à bretelles issu du dernier Ottobre, ce qui tombait bien puisque le forum des Ottobre Addicts organisait un défi sur ce magazine.

Pour les tissus, j’ai tout de suite sélectionné ce joli jersey éponge fin qui m’avait l’air très confortable sans être trop chaud. J’ai mis un peu plus de temps pour choisir le tissu des appliqués pour les genoux et le derrière, mais finalement j’adore le résultat.

CrawlerNe me demandez pas ce que ce petit bout d’entoilage fait dans l’encolure dos, c’est une de ces bêtises qu’on fait le soir et qui nous indiquent qu’il est l’heure d’arrêter de coudre. Et quand c’est sur un projet juste fini, eh ben voilà, je préfère faire comme si ce ciseau n’avait pas rippé rien ne s’était passé.

CrawlerDetails

Ce pyjama a été aussi l’occasion de faire mes premiers appliqués, chose qui me terrorisait jusque là. Au final c’était très simple, j’ai utilisé un point « nid d’abeille » de ma machine et ça c’est très bien passé, sans entoilage pour fixer les pièces (les instructions n’en parlaient pas) mais ça reste bien plaqué.

Crawler3

On peut voir ici que si la longueur du corps et la taille des pieds sont parfaites, c’est très moulax en largeur. En plus Paupiette n’a jamais entendu parler de strings sans coutures, donc les marques de couche de nuit ne vous seront pas épargnées. Aïe, ça boudine pas mal le bourdon…

Crawler5

Du coup le dos fait un peu vide avec la portion popotin qui étire un max ! 😀

Crawler1

Les appliqués des genoux sont un tout petit peu bas, si je refais le modèle je les remonterai un brin pour que ça tombe au bon endroit.

Crawler2

Bon quand même, je l’adore ce pyjama ! En bonus pour les fétichistes vous avez un bout de mon pied en arrière-plan.

Patron

Modèle n°3 Crawler de Ottobre 4/2013 en taille 62 pour du 6 mois. Impec, mais le modèle est étroit.

Fournitures

Les plus du patron

  • Pratique quand il fait juste un peu frais, avec un body dessous
  • Très bien coupé et proportionné, ce serait parfait avec une couche plus fine
  • Juste une couture au dos pour le corps, c’est rapide à copier et à coudre !

Les moins du patron

  • Rien, si j’avais réfléchi 2 secondes à la taille de la couche de nuit j’aurais pu prévoir le souci de largeur ! J’ai d’ailleurs choisi ce modèle justement parce qu’il est près du corps, contrairement à la plupart des pyjamas de bébé.

Modifications/Suggestions

  • Rien à changer !  Je garde ce modèle sous le coude pour d’éventuels cadeaux de naissance.

Pyjama d’Arlequin

On aperçoit la fin de l’hiver, mais Lardon arrivait aussi à la fin de ses pyjamas de l’an dernier… Et les chevilles à l’air dans tous ses pyjamas, ça finit par faire un peu miséreuse… Il a donc fallu que je m’y remette, en testant au passage un nouveau patron de pantalon. Pour le haut, je n’ai pas pris de risques et j’ai repris le modèle déjà testé et approuvé ici.

Arlequin1

Pour la matière, je suis restée fidèle au jersey velours. C’est si chaud et si doux ! À chaque fois que je fais un pyjama à Lardon en jersey velours, je suis un peu jalouse et j’envisage quelques instants le bonheur que doit être une grenouillère taille adulte dans cette matière… Je vous rassure, je n’ai pas encore sauté le pas !

Arlequin 2

Le modèle Toy Dog du haut est toujours aussi parfait, quant à celui du bas, il est top aussi ! N’ayant pas assez de bord-côte vert canard pour les chevilles, il me fallait un modèle sans, tout simple, donc j’ai opté pour celui-là. En fait à la base c’est un modèle de pantalon de jour, mais présenté en jersey velours dans le magazine… Bon, j’avoue que je ne suis pas prête à laisser Lardon sortir en jersey velours… Pour un bébé ok, mais là je trouve que ça fait clairement pyjama, quand même.

Arlequin3

Au final le pantalon est un tout petit peu grand mais le haut va impeccable. Je ne sais pas si l’ensemble ira encore l’an prochain, en tout cas on en profite en attendant ! Lardon l’adore, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est coloré (n’ayant rien -encore- pour personnaliser les vêtements, ni brodeuse ni découpeuse, je joue un peu sur les couleurs pour égayer). J’avais des doutes sur les couleurs, mais Monsieur dit que ça ne le choque pas, et finalement je crois que je m’y suis faite.

Patron du haut

Modèle 34 « Toy Dog » du Ottobre 6/2011 en taille 92.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire
  • Coupe parfaite

Les moins du patron

  • Rien !

Modifications/Suggestions

  • J’ai tout cousu à la surjeteuse, à part l’ourlet du bas pour lequel j’ai utilisé un bête zig-zag sur ma machine à coudre .
  • Le bord-côte est cousu à la surjeteuse mais pas surpiqué (finalement, je préfère comme ça)
  • Pour les poignets, contrairement aux instructions j’ai d’abord surjeté le bord-côte pour faire un cercle, puis surjeté sur la manche toute faite. Ça me permet d’éviter la couture apparente à ce niveau et ce n’est pas plus compliqué. En fait je ne sais pas trop pourquoi les instructions ne proposent pas ça…

Patron pantalon

Modèle 2 « Vilkas » du Ottobre 4/2008 en taille 92.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire
  • Coupe confortable
  • Pas de bord-côte

Les moins du patron

  • Rien

Modifications/Suggestions

  • Là aussi fait à la surjeteuse sauf l’ourlet au zigzag simple et la ceinture au point droit en étirant.

Dernier pyjama d’hiver

Pour terminer l’hiver, mon premier pyjama devenant un peu court, j’ai dû coudre un dernier petit pyjama d’hiver bien chaud en jersey velours. Oh mais quelle belle rime !

Comme je voulais tester un peu mes patrons pour trouver mon pyjama idéal, je suis partie sur deux nouveaux modèles bien que ceux que j’avais déjà testés m’avaient bien plu. J’ai donc choisi cette fois un haut à manches « normales » et pas raglans, et un bas de type sarouel. Je préfère les manches raglans et je conchie les sarouels dans leur ensemble, mais que voulez-vous, je suis aventurière dans l’âme ! Donnons donc sa seule et unique chance au sarouel, pantalon peu flatteur s’il en est, à mon humble avis. Je sens bien que je me fais des ennemis, mais rassurez-vous, au final ce pantalon de pyjama m’aurait presque réconciliée avec les sarouels. Enfin, les sarouels softs. Et pas au point d’en faire pour sortir, non plus. Non non, restez ! Les photos arrivent !

Au niveau des couleurs, bon, j’étais dans l’urgence, je voulais piocher dans mon stock et j’avais 50 cm de chacun de ces deux tissus. Du coup, ça allait pour une pièce, mais pas pour l’ensemble… Bon au final l’association ne me choque pas vraiment, mais j’ai dû m’habituer à le voir, et puis j’avoue que je ne suis pas toujours une star des accords de couleurs. Allez, je critique les sarouels, vous pouvez critiquer ma combinaison de tissus, ça marche ?

On ne voit pas bien le pantalon dans le magazine, mais en fait il n’est pas tellement large, c’est plus un pantalon à empiècement qu’un sarouel (ouf).

Gros plan sur l’empiècement

Zoom sur les deux pièces vides et sur le point qui va bien pour les ourlets de tissus extensibles sans recouvreuse

Patron

Pantalon modèle 4 “White Rabbit” du Ottobre 1/2011 en taille 92 pour Lardon qui commençait juste à porter du 2 ans du commerce au moment des photos. Il était encore un peu grand.

Haut modèle 17 « Kuperkeikka » du Ottobre 6/2010 en taille 92 aussi.

Fournitures

  • Jersey velours “bleu céruléen” comme dit Wikipedia, de mon stock (?)
  • Jersey velours “vert pistache” de mon stock (?)
  • Bord-côte rayé rouge Mamzelle Fourmi

Les plus du patron White Rabbit

  • Un bon patron basique de t-shirt/pull à manches longues.
  • Simple et rapide aussi.

Les moins du patron White Rabbit

  • Assez long, mais près du corps. Ça peut être un avantage ou un inconvénient selon ce qu’on fait (pour un pyjama ça évite qu’il remonte trop et découvre le dos) mais il faut en tenir compte.
  • Je trouve quand même que les manches raglans tombent mieux sur les petites épaules.

Les plus du patron Kuperkeikka

  • Simple et rapide à faire.
  • L’empiècement permet beaucoup de confort avec les grosses couches lavables de nuit, sans pour autant faire baggy (ou sarouel :)).

Les moins du patron Kuperkeikka

  • Rien, j’adore !

Modifications/Suggestions

  • Faites attention à la longueur du pantalon : à tester avant de faire l’ourlet.
  • Pour faire un t-shirt à manches longues, réduire peut-être un peu la longueur du haut (pas sûre que ça rende bien par-dessus un pantalon de jour)
  • Finalement, je doute de l’utilité des surpiqûres prévues après pose du bord-côte au niveau de l’encolure et des manches. J’ai surpiqué le col, pas les manches, et finalement je pense que ce n’était pas nécessaire pour le col, ça fait presque un peu bizarre.

Si vous saviez tout ce que j’ai encore à vous montrer ! Je suis une vraie machine en ce moment ! 😀

Deuxième pyjama !

Eh oui, déjà de retour ! Comme promis, je rattrape mon retard et je vous présente donc aujourd’hui le premier pyjama que j’ai fait pour lardon. Il devient juste trop petit et est en passe d’être remplacé par le pyjama aux chien déjà présenté et un autre que je vous montrerai très bientôt. Attention, cet article sera long puisque j’ai 3 pièces à vous présenter !

Ce pyjama, donc, a commencé par un pantalon en jersey velours cousu en septembre pour attaquer la saison hivernale en m’essayant à cette matière et à la couture à la surjeteuse au passage. C’était le dernier modèle que j’ai cousu en taille 80, il a toujours été un peu petit mais la forme fait qu’il est resté mettable un moment. On est passées au 86 juste après et on attaque déjà le 92, le 86 est passé vite… Bref, voilà le pantalon :

 

Avec la bouche de papa…

Patron

Pantalon modèle 3 « Anis » du Ottobre 1/2010 en taille 80.

Fournitures

Les plus du patron

  • Très simple, très rapide à faire, surtout à la surjeteuse !
  • Coupe ni trop ample, ni trop moulante : c’est confortable et les couches lavables de nuit passent tranquillement !

Les moins du patron

  • Rien ! Il est parfait ! Dans le magazine il est présenté en pantalon de bébé en jersey, on peut vite passer à côté.

Modifications/Suggestions

  • Rien non plus ! Il est clair que je le referai, celui-là !

 

Voyant que ce pantalon était déjà juste, j’ai voulu faire un autre pantalon, en jersey cette fois, sur le modèle Sleep Walker d’Ottobre 6/2011 utilisé à nouveau pour le bas du Pyjama aux chiens. Je ne vous reparle pas du patron, je vous renvoie à l’article pour les infos ! Simplement pour ce premier essai j’avais fait la taille 86 en réduisant beaucoup l’ampleur car je le trouvais large (-2 cm environ sur chaque côté), mais finalement ça fait presque trop legging je trouve… L’ampleur prévue est bien ! Pour le biais en bas, comme pour le Pyjama aux chiens je l’ai posé tout droit et pas comme prévu sur le modèle.

Avec le haut présenté plus bas :

  • Interlock rose Lil’ Baby Thangs (grand choix de bord-côte !) pour le biais, pour rappeler le rose du haut
  • Jersey anis rayé De fil en étoile fabrics très doux mais j’ai eu un problème de tissage, il s’est rapidement « détricoté » en plusieurs endroits. 😦

Et donc on y vient enfin, le haut que vous avez pu apercevoir sur la photo précédente, un modèle là aussi vraiment parfait d’Ottobre ! C’est dorénavant mon modèle de base pour les hauts de pyjama !

Le point de ma machine à coudre que j’utilise pour les matières extensibles, notamment pour coudre/surpqiuer les cols et poignets en bord-côte :

Patron

Haut modèle 34 « Toy Dog » du Ottobre 6/2011 en taille 86.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire, surtout à la surjeteuse !
  • Coupe parfaite, près du corps (moule le bidon !)
  • Col assez grand pour passer la tête (j’ai déjà eu des soucis à ce niveau).
  • Les manches raglans tombent si bien sur de petites épaules !

Les moins du patron

  • Rien !

Modifications/Suggestions

  • J’ai tout cousu à la surjeteuse, à part l’ourlet du bas pour lequel j’ai utilisé le fameux point présenté sur la photo ci-dessus.
  • Le bord-côte est cousu à la surjeteuse puis surpiqué avec le même point pour « aplatir » et renforcer.

Voilà, vous vous en êtes sorti, on arrive au bout de cet article ! Félicitations ! 🙂

 

Pyjama aux chiens

Eh non, je ne vous avais pas oubliés, simplement j’attendais un nouvel appareil photo pour mes prochains articles, car j’avais beaucoup de mal à prendre des photos potables (surtout des vêtements portés) avec mon ancien appareil ! J’ai désormais reçu le petit nouveau, et ça change tout ! Je vais donc pouvoir reprendre mes articles !

Aujourd’hui, je vais vous montrer un pyjama en pilou et flanelle que je viens de réaliser pour Lardon en associant deux patrons. J’ai eu du mal à trouver des patrons de pyjamas conçus pour des tissus non extensibles, en particulier pour le haut, mais finalement je suis contente de mon choix ! J’ai pas mal modifié les patrons au niveau de la coupe (voir les modifications détaillées plus bas), mais au final j’ai obtenu ce que je voulais : un pyjama un tout petit peu grand pour prendre de relais de ceux qui sont un tout petit peu petits ! 🙂

Voici donc les photos :

« T’es devant la télé, Maman. »

Je ne suis plus devant la télé…

Le pyjama vide…

Détails de la patte de boutonnage

Patrons

Haut : tunique 15/16 du livre japonais traduit « Mes petits habits » (livre 112 chez les Japan Couture Addicts) en taille 100 réduite

Bas : pantalon modèle n°35 « Sleep Walker » Ottobre 6/2011 en taille 86 rallongée

Fournitures

Les plus des patrons

  • Tous les deux sont simples à faire, de bons basiques
  • Patte de boutonnage du haut bien expliquée, quelques hésitations mais au final tout s’est bien passé

Les moins des patrons

  • Pas de taille 95 pour le haut et j’avais lu que la taille 90 correspondait à du 18 mois… Je voulais du 2 ans, j’ai donc copié et réduit la taille 100 (4 ans selon le livre, plutôt 3 ans selon moi).
  • Le pantalon est un peu court (conçu comme ça), mais je l’avais déjà fait donc j’ai pu prévoir !

Modifications/Suggestions

  • Pantalon : rallongé de 2 cm, bas simplifié (normalement ça fait une petite fente sur les côtés, là j’ai juste posé un biais tout droit pour rappeler le tissu du haut)
  • Haut : légèrement rétréci en largeur (marges de 1 cm cousues à 2 cm), un peu raccourci (4 ou 5 cm) en longueur, manches très raccourcies (près de 10 cm, j’ai comparé avec un pull juste un petit peu grand) et un peu rétrécies en largeur (marges de 1 cm cousues à 1,5 cm).
  • J’ai associé deux tissus car je n’avais que 50 cm de chaque : il faut compter 1 m pour faire tout le pyjama dans le même !
  • Pour enfiler le haut, on n’ouvre que la première pression, donc les autres sont plus décoratives qu’autre chose.