Va falloir arrêter avec les années 70…

Eh oui, c’est encore dans les années 70 que je vais vous traîner de force. Avec cette fois une demande expresse de Lardon : une salopette. Je suppose qu’une copine de l’école en avait une, parce qu’il lui en fallait à tout prix. L’une de ses premières demandes ! Eh oui, parce que cette cousette, elle date un peu… D’ailleurs elle a fait sa vie, et désormais trop petite, elle a déjà rejoint le dressing de ma nièce.

Une salopette à 3 ans, c’est bien, mais une salopette facile à enlever pour aller aux toilettes, c’est mieux ! Et c’est là tout l’intérêt de cette « Back to the 70s ».

70s collage

Comme mon tissu de base était très classique, je me suis amusée à faire les surpiqûres en vert anis assorti aux boutons tortues. J’ai aussi ajouté la « caution Lardon », à savoir des étoiles sous forme de doublure du plastron (avec des étoiles, je savais qu’elle plairait à Lardon).

J’ai eu du mal à convaincre Lardon de faire une séance photo, du coup la salopette était déjà bien juste quand j’ai réussi… C’était l’une des dernières fois où Lardon l’a mise, et elle avait déjà pas mal de vécu (la salopette).

70s 1

Je trouve que Lardon est tellement elle-même habillée comme ça ! Mon petit « garçon manqué » (quelle expression affreuse) rock ‘n’ roll ! Ce petit côté Tom Sawyer, j’adore. J’ai fait le deuil des robes de princesses pour elle, j’ai encore bon espoir pour Paupiette.

La fermeture Éclair du plastron est donc l’astuce qui la rend facile à enlever : une fois la fermeture ouverte (ce que Lardon arrive très bien à faire), on peut tout enlever sans décrocher les boutons des bretelles, un peu difficiles à enlever en raison de leur forme biscornue.

70s 2

Le dos est à peine plus haut qu’un pantalon. Les poches devant comme les poches dos sont plaquées.

70s 3

Là Lardon semble entamer un strip-tease, mais je l’ai arrêtée dans son élan. Je crois qu’elle voulait vous montrer son t-shirt (du commerce)  customisé avec ma Silhouette Portrait à partir d’une bête image de coloriage Hello Kitty trouvée sur le net. Elle adore !

70s 4

 

Patron

Salopette 21  Ottobre 1/2012 en taille 98 pour du  3 ans. Ça correspond bien.

Fournitures

  • Tissu anthracite assez raide Tissus.net
  • Popeline à étoiles « Star of the Night » chez Motif personnel (qui vient de l’Avent de la couturière 2013)
  • Boutons tortues de mon stock (?)

Les plus du patron

  • Très bien conçu pour les petits
  • Des possibilités sympas avec les surpiqûres contrastées (ou pas)
  • Les bretelles ont une partie élastiquée dans le dos, ce qui offre une bonne liberté de mouvements

Les moins du patron

  • Rien

Modifications/Suggestions

  • Vérifiez bien la longueur de l’élastique dos : une fois tout surpiqué, impossible de changer !
Publicités

De la cruelle déception de Pupu

En couture comme ailleurs, parfois, on foire. Mais complètement. Que ce soit un coup de découd-vite ou de surjeteuse malencontreux, un mauvais choix de tissu, un accueil plutôt froid du destinataire (à quel âge on apprend les faux sourires de politesse ?), c’est autant d’heures de travail envolées pour rien. Cette fois, mon découd-vite n’a pas rippé, mon tissu était très bien et le résultat initial parfaitement conforme à ce que je voulais. Pour tout dire, ma salopette Pupu je l’adore ! Mais… elle est trop petite. Elle l’a été dès le départ en fait, je pense que je n’ai pas vu Paupiette grandir sur ce coup-là. Par désespoir, je l’ai quand même tassée dedans deux fois, mais le camel toe de couche en position assise c’était pas classe.

Pupu6

En plus elle est bourrée de petits détails adorables cette Pupu, je l’aime tellement ! J’étais super fière de mon appliqué lapin, j’avais même fait la queue en fourrure doudou ! Les petits passepoils sur les côtés sont en fait du passepoil plat, du biais qui dépasse, quoi. Finalement je crois que je préfère ça au vrai passepoil.

Pupu9

La salopette s’ouvre entièrement d’un côté, ce qui la rend probablement facile à enfiler quand elle est à la bonne taille. Là il fallait que je remonte le genou de Paupiette sous son menton pour lui remettre la jambe sans enlever les bretelles…

Pupu5

Pupu est aussi entièrement doublée, et comme elle est couvrante ça en fait un modèle idéal pour les journées de mi-saison fraîches. On a aussi des petites décos au dos :

Pupu8

Le petit lapin est fait avec un entoilage double face, les détails sont surpiqués (mais comme je suis courge j’ai surpiqué avec un fil proche de la couleur, donc on ne les voit presque pas). Les cœurs sont censés être des poches entourées d’un froufrou, mais j’ai supprimé le froufrou parce que ça m’a pris la tête de les monter dans les courbes c’est tout froissé après lavage de genre de trucs. Du coup j’ai cousu entièrement les cœurs, de toute façon Paupiette met ses clés dans son sac à main. Zoom sur les détails :

DetailsPupuOui je sais, le lapin appliqué a 3 pattes, mais c’est les Finlandais ça, ils ne doivent pas en avoir chez eux, des lapins. Pour les yeux, j’ai pris un bout de coton à étoile (les instructions recommandent des pois) car la petite étoile ici fait la pupille. Je trouve que ça rend super ! Franchement, je ne suis pas une star de l’appliqué mais là j’étais trop contente !

Pupu7

Ben pourquoi tu tiens mon duvet derrière moi Papa ?…

Allez une dernière, la salopette à vide pour apercevoir la doublure :

FullPupu

Ça me fait encore mal au cœur quand je la revois cette salopette ! 😦

Patron

Salopette 4 « Pupu »  Ottobre 4/2010 en taille 68 pour du 9 mois. C’est du 9 mois quoi… Paupiette est passée au 12 mois.

Fournitures

  • Velours milleraie « parme » stretch Les Coupons de Saint Pierre
  • Coton imprimé à coccinelles de provenance inconnue (acheté sur La fibre créative il me semble)
  • Pressions résine Ar brinic

Les plus du patron

  • Plein de jolis détails : appliqué lapin, passepoil plat, poches cœur, petit lapin accroché derrière, surpiqûres aux genoux…
  • Coupe parfaite, féminine mais confortable
  • L’ouverture à scratch sur tout un côté devant est très rapide à défaire, c’est une bonne idée ! Avec les pressions aux bretelles, on peut poser le bébé sur la salopette ouverte et il suffit de rentrer la jambe droite et de tout refermer.

Les moins du patron

  • Les volants autour des poches arrière en forme de cœur, franchement c’était l’horreur… J’ai galéré un moment avant d’abandonner. Je trouve que ça ne vaut pas le mal qu’on se donne et je me souviens du volant du pantalon Country chic qu’il fallait repasser après chaque lavage !
  • Le problème de taille est quand même important, ça aurait dû être un peu juste mais c’est vraiment court. Je pense que pour les couches lavables, il faudrait faire une longueur buste de taille supérieure (hauteur épaules/entrejambe), c’est à dire simplement abaisser l’entrejambe d’une taille pour faire tenir l’épaisseur de la couche. En largeur par contre c’est « compatible couches lavables ».
  • Les emplacements des scratchs ne sont pas indiqués, c’est un peu le casse-tête pour les répartir.
  • En taille 68 (et inférieures, j’imagine), le lapin appliqué ne tient pas sur le plastron, j’ai dû interrompre la surpiqûre là où ça débordait (en haut et en bas).

Modifications/Suggestions

  • Volants des poches dos supprimés
  • Cœurs entièrement fixés au dos (pas de poches)
  • Attention aux surpiqûres des genoux : pour le côté ouvert, vérifiez bien avant montage que les deux parties de l’ovale tomberont pile-poil ! J’ai dû modifier mon tracé avant de surpiquer, sinon ça aurai été tordu.

Voilà, je n’ai plus qu’à refaire exactement la même en taille 74 voire 80 ! Il me reste assez de tissu je pense, je ne m’avoue pas vaincue par Pupu !

Salopette aux pommes

Ouh là, ça fait un moment que je n’ai pas fait d’article ! Et pour cause : je travaille beaucoup en ce moment, donc j’ai peu de temps pour coudre (bien que je profite de chaque petite pause pour faire un petit truc). Mais j’ai encore des choses à vous montrer !

En ce moment, comme vous pouvez le voir dans le nouveau petit cadre à droite, je me fais une petite robe d’été Burda Young qui TOURNE ! Ça avance bien, je devrais bientôt être en mesure de vous la montrer. Je couds très rarement pour moi, mais je compte bien m’y mettre sérieusement !

Aujourd’hui, je vais vous présenter la première « commande » passée par Lardon : une « salopette avec des pommes ». J’attendais avec impatience le jour où Lardon me demanderait vraiment ce qu’elle veut, eh bien nous y sommes ! 🙂 J’ai donc utilisé un patron Oliver+S que j’avais repéré depuis déjà un moment, le « Tea Party playsuit ». La réalisation commençait pas mal quand j’ai réalisé que sur les patrons Oliver+S, les marges de couture sont comprises… J’ai rattrapé comme j’ai pu en reprenant les côtés, mais au final ça reste un peu large et un peu long…

Image

Le patron propose de mettre un passepoil au niveau de l’empiècement, mais vu que j’avais associé deux tissus différents je pense que ça aurait fait trop chargé.

Image

En position assise, on voit que le short devrait être plus court : le buste est rallongé par l’ajout des marges de coutures…

Image

De dos, rien de neuf : l’ouverture se fait uniquement par pressions sur les bretelles. Ici, Doudou « sent les fleurs », comme tous les matins.

Image

Au final, Lardon adore cette salopette et la réclame souvent ! Sur la dernière photo vous apercevez le chapeau assorti que j’ai fait (en fait le chapeau était fait avant, donc c’est la salopette que j’ai assortie). Je vous le présenterai dès que j’arriverai à avoir des photos potables !

Patron

Salopette Tea party Oliver+S en taille 2T pour Lardon qui porte du 2 ans (ça taillerait parfaitement si je n’avais pas ajouté les marges de couture).

Fournitures

  • Coton à rayures berlingot rose et blanc acheté aux puces des couturières de Limonest (69)
  • Coton pommes Michael Miller (je ne trouve plus le nom du modèle) acheté chez La Chakra

Les plus du patron

  • Joli et pratique pour jouer
  • Coupe nette, pas trop décontractée (je n’aime pas le décontracté)

Les moins du patron

  • Pas facile pour aller aux toilettes : il faut tout enlever ! En même temps, à 2 ans et demi je n’imagine pas trop l’entrejambe boutonnée…

Modifications/Suggestions

Recommencer… sans ajouter les marges !

Salopette de fille

Eh oui, voici venu le moment de poster le premier message de mon blog ! Quelle émotion ! 🙂 J’ai beaucoup hésité parmi les nombreux vêtements que j’ai déjà cousu, mais j’ai finalement opté pour cette petite salopette cousue il y a à peine plus d’une semaine et que j’adore déjà !

Les fans l’auront peut-être reconnue : il s’agit d’un modèle Ottobre issu du numéro 3/2005, le n°9 « Girl’s overalls ». Ce modèle n’est pas vraiment mis en valeur dans le magazine, mais les réalisations que j’avais vues sur le blog des Ottobre Addicts m’avaient séduite !

Trève de bavardages, passons aux photos !

J’en profite pour vous présenter le chien, Ernestine, que vous risquez de voir régulièrement en guest star sur les photos.


Et quelques détails :

Fournitures

  • Velours milleraie « pourpre » Tissus.net
  • Coton fleuri très fin pour la doublure, j’ai envie de dire Toto mais je ne suis pas 100% sûre…
  • Bouton Psybulle

Les plus du patron

  • Une forme originale et féminine avec la bretelle unique et les poches en dents de scie.
  • Des poches ! Ça y est, on est à l’âge du ramassage de cailloux, feuilles etc. donc les poches sont désormais essentielles ! (sinon tout ça finit dans les miennes…)

Les moins du patron

  • Peut-être un peu juste en longueur au niveau des jambes. En ce moment je fais du 86 chez Ottobre pour Lardon, 22 mois, qui est entre le 18 mois et le 2 ans du commerce et c’est un peu grand d’habitude, là je ne suis pas sûre que ça ira tout l’hiver !

Modifications/Suggestions

  • J’ai fait la doublure en coton au lieu d’utiliser le même tissu que l’extérieur, ça fait des petits aperçus fleuris que j’aime bien et ça me permettra de faire une petite blouse assortie à porter dessous !
  • J’ai remplacé le Velcro utilisé pour ce modèle par une boutonnière sur le haut du tablier et un joli bouton sur la bretelle, ça fait plus « chic » et de toute façon Lardon ne sait pas encore s’habiller seule, avec ou sans bouton.
  • Vérifiez la longueur des jambes avant de faire les coulisses en bas !