Poopoopidoo

Je suis une pinup dans l’âme. Les voisins s’en doutaient, à force de me voir devant ma fenêtre, pliée en deux sur ma table de couture avec en fond sonore de la musiques des années 50 à 60. Ils ont eu confirmation quand j’ai fêté mes 30 ans puisque j’ai organisé une petite fête sur ce thème, ce qui a donné lieu a du passage de jupons et cheveux en choucroutes dans les couloirs. 🙂 Bref, le fait est que j’aurai « à nouveau 30 ans » dans à peine plus d’un mois, donc il serait peut-être temps de vous présenter la robe que j’avais faite pour l’occasion !

Le jour de la fête, on a finalement pris assez peu de photos, donc il a fallu que j’attende une occasion de reporter cette robe avec tout le tralala jupon, rouge à lèvres etc., ce qui ne se présente pas si souvent que ça ! Vous allez me dire : mais quel genre d’occasion pourrait bien justifier de sortir en jupon en 2012 ? Vous verrez plus bas !

Il s’agit de la première cousette que j’aie faite pour moi, sur la base d’un patron vintage Vogue, car je voulais un modèle de l’époque. Du coup, j’ai pas mal sué dessus et les finitions ne sont pas parfaites de près, mais vu d’un œil extérieur quand je la porte, ça passe. J’ai dû beaucoup modifier le bustier, taillé pour une carrure « Miss », c’est à dire ado, en gros. Du coup ça taille tout petit, j’ai dû opter pour une taille 10 qui devrait correspondre à un 40 alors que je porte habituellement du 36 ! Heureusement, j’avais eu la bonne idée de bien vérifier mes mesures dans le tableau et de faire des essais dans un vieux drap, donc au final je n’ai pas gâché de tissu.

Justement, en parlant de tissu, comme beaucoup sur la blogosphère j’adore les pois, et j’avais trouvé le tissu idéal sur eTissus : un turquoise à pois blancs très lumineux. J’avais également pris l’uni assorti et 8 mètres (!) d’organza pour le jupon… Bref, on y va pour les photos !

La photo du jour J, avec la coiffure qui va bien et la ceinture complète :

Image

Le jupon est basé sur ce tuto, très bien fait, mais ça reste quand même très, très fastidieux (même avec un pied fronceur)….

Ce qui est bien dans ce genre de modèles, c’est qu’ils sont super ajustés, avec des tas de pinces etc. J’adore ! Avec la ceinture sans la fleur jaune :

Image

Sans ceinture et sans jupon, on voit mieux la forme de la robe en elle-même (je ne sais pas ce que j’ai fichu avec ce miroir) :

Image

La fermeture Éclair est censée être invisible, mais c’était ma première donc ce n’est pas trop le cas…

La jupe est un cercle complet, donc bien sûr… elle tourne parfaitement ! Comment ? Vous voulez le « twirl shot » ? C’est vrai, qui n’aime pas les jupes qui tournent ? 😀

Image

Ça va, ça reste décent… Et en tout cas, ça fait bien marrer Ernestine !

Image

Et voilà ! En tout cas, avec une robe pareille, pour peu qu’on l’assume je peux vous dire qu’on emballe sec, et du lourd !

Image

Avec Roky Roulette, à voir à l’œuvre ici ! Eh oui, le voilà le spectacle qui a justifié de ressortir cette fameuse robe ! (bon, j’avoue que dès qu’une occasion même vague se présente, je la saisis). Je suis donc allée voir la troupe New Burlesque en tournée à Lyon, dont certains membres sont apparus dans le film Tournée. Il s’agit d’une troupe d’effeuillage burlesque, ce type de « strip-tease » qui date de la fin du XIXème siècle et a progressivement disparu après les années 60. Depuis son récent retour, il est notamment représenté par Dita Von Teese. Plus d’infos ici si ça vous intéresse !

Bon, passons aux choses sérieuses !

Patron

Robe Vogue Vintage V2902, modèle original de 1952.

Fournitures

  • Coton à pois, coton blanc et organza blanc cassé (à prix imbattable !) eTissus
  • Fleur jaune sur la ceinture de ma mercerie de quartier, la ceinture étant une simple bande à épingler.

Les plus du patron

  • Parfaitement représentatif de l’époque.
  • Très ajusté.
  • Se porte finalement assez bien au quotidien selon le tissu.

Les moins du patron

  • Taille très petit ! (patron « Miss »).
  • Le modèle de base est long, à mi-mollet (on le voit sur la pochette).
  • La ceinture pourrait être plus travaillée.
  • Le montage est un peu étrange, notamment au niveau de la bande d’encolure et des bretelles.

Modifications/Suggestions

  • Bien vérifier la taille avec le tableau des mesures ET des essais sur un tissu de récup. Il faudra probablement prévoir 2 ou 3 tailles de moins que la taille habituelle…
  • Adapter toutes les pinces à sa propre morphologie (j’ai pas mal agrandi la taille et réduit le buste, le modèle étant taillé comme à l’époque et donc censé se porter avec une gaine).
  • Pour une longueur plus actuelle (et qui « coupe » moins les jambes), j’ai enlevé 20 bons centimètres pour arriver à une longueur sous le genoux.
  • Pour actualiser encore, on peut aussi rallonger le buste, la taille étant marquée assez haut (au-dessus du nombril), ce qui fait un peu bizarre quand on a l’habitude des coupes modernes.

En bref, ce modèle est vraiment super si on prend bien le temps de l’adapter un maximum !

Publicités

Robe de plage

Aujourd’hui, je vais vous présenter une robe que j’avais faite pour le baptême civil de Lardon l’été dernier, mais qu’elle avait peu portée car elle était un peu grande. J’avais dû notamment décaler les boutons de la ceinture de 5cm et ajouter des élastiques à la taille sur les côtés au dernier moment pour éviter qu’elle ne bâille trop. Comme je m’en doutais, quand je l’ai ressortie cette année elle allait encore parfaitement !

Je voulais une robe d’été vraiment légère, avec le dos bien dégagé mais quand même un peu « princesse ». J’avais opté pour un coton vichy jaune très estival, et pour être bien sûre que Lardon ne rechignerait pas à la porter, je me suis fendue d’un petit écusson Hello Kitty thermocollé (et cousu) sur le plastron. Ouf, ça a marché, elle l’adore ! Être mère développe décidément des talents de manipulation.

La jupe est faite de deux simples rectangles bien froncés en haut pour le volume (du coup, elle tourne peu).

Image

Les bretelles croisées dans le dos, accrochées à la ceinture par des boutons. La couture des boutons est cachée par des nœuds cousus dessus.

Image

La même robe l’été dernier, en mode Laura Ingalls :

Image

Et l’habituel plan « Veux voir la photoooooo ! »

Image

Patron

Robe McCall Laura Ashley 4424 vue B en taille L, qui correspondrait à du 86/92 (c’était censé être du 12 mois…).

Fournitures

  • Vichy jaune Toto
  • Écusson Hello Kitty de ma mercerie de quartier

Les plus du patron

  • Féminine et légère.
  • Facile à faire.
  • Elle s’ouvre à la fois au niveau des bretelles et au niveau de la ceinture et du haut de la jupe par une fente boutonnée, donc elle est pratique à enfiler.

Les moins du patron

  • Taille grand, comme toujours chez McCall apparemment.
  • Le combo nœuds + fronces la rend difficile à repasser, pourtant avec du vichy c’est essentiel : je sors une boule de chiffon de la machine à chaque fois.

Modifications/Suggestions

  • Prévoir une ou deux tailles en-dessous de la taille habituelle.
  • Tester la longueur des bretelles avant de coudre les boutonnières (j’avais pu atténuer un peu la longueur comme ça l’an dernier).

Mon papillon bleu

Ouuuuuuh mais qu’il est cucul, ce titre ! Bon, j’avoue, je n’étais pas super inspirée sur ce coup-là… Je ne suis pas allée chercher bien loin, manches papillons -> mon papillon. Bref.

J’avais prévu de faire un haut assorti au pantalon lait grenadine que je vous ai déjà présenté, en utilisant le rappel de tissu des poches. Pour tout vous dire, ça fait un moment que ce haut est fait, mais le temps ne nous a permis de le sortir que récemment… Je voulais donc un petit haut assez léger, mais pas trop non plus vu qu’il était destiné à être porté avec un pantalon. Un haut de printemps, quoi ! Avec ce tissu on ne peut plus printanier imprimé de fleurs de cerisiers, c’était impeccable !

J’avais pu voir chez les autres Ottobre Addicts que ce modèle taillait très (très) grand, donc j’ai d’office fait deux tailles en-dessous de d’habitude, mais j’aurais presque pu faire encore une taille de moins ! Enfin, comme ça au moins il est bien aéré et agréable à porter.

Voilà donc mon haut papillon sur cintre (les manches sont raglans) :

Image

J’ai utilisé pour le biais du col le même tissu que pour le pantalon, ce coton rose assez raide qui fut jadis une salopette de grossesse (pas la mienne, je précise).

Au dos, des pressions roses assorties (le flash ne se reflète pas de la même façon que sur le col, mais en réalité la couleur est beaucoup plus proche) par flemme de faire plein de boutonnières et de boutonner tout ça le matin :

Image

Je n’ai volontairement pas mis la dernière pression pour que le haut puisse s’ouvrir un peu en bas et pour éviter que Lardon ne s’assoit sur une pression (aïe).

Image

La caresse à Cybèle :

Image

La pose pieds en dedans :

Image

Et la pose « je ne sais pas trop quoi faire comme pose » :

Image

Patron

Haut 7 « Kukkopilli » du Ottobre 1/2009 en taille 80 pour du 2 ans (!!). Ça va largement, donc ça correspond à du 92.

Fournitures

  • Biais en coton assez raide rose bonbon de récup
  • Coton imprimé fleurs de cerisiers “Farmdale blossom” Alexander Henry de La Chakra
  • Pression rose pastel Ar Brinic

Les plus du patron

  • Très féminin et printanier.
  • Simple et rapide à coudre.

Les moins du patron

  • Taille incroyablement grand, donc.

Modifications/Suggestions

  • Faites au moins deux tailles de moins que la taille habituelle !
  • Finalement Lardon peut enfiler le haut en ouvrant seulement la première pression, donc ça n’aurait pas été gênant de mettre des boutons.

Sleep like a princess

Puisque les beaux jours semblent (enfin) décidés à arriver, je me dépêche de vous présenter le dernier pyjama que j’ai réalisé, pour la mi-saison. En fait, il s’agit d’une chemise de nuit, la première de Lardon ! Et pour le coup, je voulais y aller à fond dans le côté princesse/rétro/fanfreluches, j’ai donc opté pour un adorable jersey à côtes rose tout doux avec un patron Ottobre plein de petits froufrous.

Je pense que le résultat est à la hauteur de mes espérances : j’ai à la maison une petite Laura Ingalls en chemise de nuit, pour un peu je lui ferais une charlotte pour couvrir ses cheveux la nuit… Mais non, tout de même. D’autant que si moi j’ai adoré ce modèle, Lardon est moins convaincue par le principe de la chemise de nuit… Il a fallu beaucoup de persuasion (« Les princesses dorment toujours en chemise de nuit, tu sais ! ») pour la convaincre de la porter, elle tenait à mettre un pantalon dessous pour faire un « vrai » pyjama, me soutenant qu’elle avait « foid aux yambes » (sic). Heureusement, une fois qu’elle a compris qu’elle pouvait enlever et mettre facilement sa chemise de nuit seule grâce aux smocks bien extensibles, ça s’est mieux passé.

D’ailleurs, ces smocks… Ah, pour moi c’est un bel exploit ! J’avais très peur des smocks depuis un essai raté avec mon ancienne machine à coudre. Il paraît que certaines les font toutes seules avec un fil élastique dans la bobine, d’autres non. Eh bien ma Toyota ne les faisait pas, mais ma nouvelle cocotte oui, sans l’ombre d’une hésitation ! Youpi youpi, je vais enfin pouvoir faire pour Lardon les robes à smocks que je détestais porter quand j’avais 8 ans ! Être une mère, c’est aussi pouvoir se venger des affronts qu’on a subi en les transmettant à ses enfants, non ? Ça me donnerait presque envie de cuisiner des choux de Bruxelles à Lardon, tiens ! Ou alors je lui fais un fuseau en molleton vert…

La chemise de nuit sur cintre…

Image

Et sur Lardon avec Môman…

Image

Avec Ernestine…

Image

Ouh… C’est de toute beauté…

Image

Patron

Chemise de nuit 10 du Ottobre 4/2003 en taille 92 pour du 2 ans. Il taille très bien.

Fournitures

  • Jersey à côtes rose pâle imprimé moutons, assez épais et très doux, Mamzelle Fourmi

Les plus du patron

  • L’association smocks + bords roulottés « laitue » pour faire des fanfreluches, j’adore ! C’est simple et efficace !
  • La forme est ample, mais avec les smocks qui resserrent juste ce qu’il faut au col, c’est joli ET confortable.
  • La longueur (mi-mollet) est parfaite pour les nuits fraîches, ça couvre bien.
  • Les smocks font qu’elle est très facile à mettre et à enlever pour les petits, pas besoin de tirer pour passer la tête !

Les moins du patron

  • Rien, vraiment j’adore !

Modifications/Suggestions

  • Rien ! À refaire !

Alors, plutôt princesse ou plutôt rétro à votre avis ? J’hésite encore !