L’été en corail

Cet été, Lardon a eu une envie subite de robe qui tourne, alors qu’elle ne jure habituellement que par les shorts… Comme elle avait craqué sur un jersey flammé corail rapporté d’un voyage à Lisbonne (1 € le coupon !!!), je me suis mise en quête d’un patron de robe qui tourne pour jersey « mou », ce qui n’était pas une mince affaire. Au final, j’ai opté pour un modèle Burda qui n’avait pas un gros potentiel niveau tournoiement, mais que je trouvais très joli est estival. Mission accomplie : Lardon était ravie !

Mon tissu au joli tombé se prêtait particulièrement à ce modèle tout en fronces et en fluidité.

RobeBurda5-2013 1

Les manches papillon s’ouvrent largement sur les côtés, idéal pour les grosses chaleurs.

RobeBurda5-2013 2

La robe de forme empire est ceinturée par une longue tresse en tissu cousue devant sous de la pointe du décolleté.

RobeBurda5-2013 4

Même si on est loin de l’ampleur d’une jupe cercle, ça tourne suffisamment pour Lardon, ouf !

RobeBurda5-2013 5

Notez les sandales parfaitement assorties : c’est une coïncidence, mais c’est la grande classe, non ?

RobeBurda5-2013 3

Patron

Robe 142 du magazine Burda Style de mai 2013 en taille 104 (ça correspond à du 5-6 ans). Patron téléchargeable ici (oui, le modèle présenté était presque identique !)

Fournitures

  • Jersey flammé corail Feira dos tecidos Lisbonne

Les plus du patron

  • Beaucoup de charme
  • Rapide et efficace

Les moins du patron

  • Le lien tressé est simplement cousu devant : pas facile avec cette épaisseur !
  • Les broderies de l’encolure ne sont pas expliquées.
  • Bas de la robe et des manches laissés à cru, j’ai suivi les instructions mais j’ai peur que ce soit fragile avec un tissu flammé si fin.

Modifications/Suggestions

  • Je n’ai pas fait les broderies de l’encolure, Lardon était trop impatiente d’avoir sa robe pour que je me penche dessus.
  • J’ai fixé la ceinture le long de l’empiècement devant jusqu’aux côtés par quelques points à la main pour qu’elle reste bien en place.
  • Pour un laize de 140, il vous faudra 1 m de tissu pour la taille 104 (le métrage est donné pour un laize de 130).

Comme à chaque fois avec les modèles Burda Style, je stresse à l’avance, je râle sur les instructions et au final je suis fan du résultat ! Leurs modèles sont vraiment bien pensés et bien coupés. Si on s’en sort avec les instructions pas toujours compréhensibles, ce sont des valeurs sûres !

Cette robe, je l’ai admirée tout l’été sur Lardon, j’adore vraiment sa fluidité et son joli mouvement. C’est l’une de mes réalisations préférées !

Publicités

C’est Carnaval !

Eh bien, ça fait un bail ! Non non, je n’ai pas oublié mon blog, j’ai simplement déménagé après pas mal de travaux. J’ai donc pu enfin peindre mon bureau/salle de couture à mon goût, placer les prises comme je voulais pour mes machines, c’est le top ! Je vous montrerai ça quand ce sera terminé, j’ai encore quelques trucs de déco et rangement à faire. 🙂

Bref, j’ai donc pu reprendre la couture dans mon nouveau domaine, et vu l’époque, j’ai attaqué avec… Carnaval ! Bon, en fait j’ai attaqué avec un pantalon d’hiver vu le froid qu’il a fait, je le posterai après la séance photo. Oh, et j’ai aussi le manteau à montrer… Et le manteau de l’an dernier… Bon sang…

Donc, Carnaval. Comme chaque année, je m’y prends tôt : au moment de Noël, je commence à dire à Lardon de réfléchir à son costume pour avoir un bon délai. Elle n’a pas réfléchi longtemps : elle voulait être un chat. La vraie question, c’est comment ça se fait qu’elle n’ait encore jamais demandé ça… Bon, ça m’arrangeait cette histoire, vu que j’avais commandé spécialement un patron de combinaison intégrale déclinable en toutes sortes d’animaux. Patron que je n’ai d’ailleurs pas utilisé pour Lardon, mais pour Paupiette, qui me voyant terminer le costume de sa sœur, a décrété (je cite) : « Hé moi aussi a veux cotume ssat ! » Et ce que Paupiette veut…

Carnaval1

Étant un peu juste en minky noir, Paupiette est un chat bicolore aux pattes blanches (restant de micropolaire que j’utilise souvent en triplure). Les deux combinaisons sont à zip, celle de Paupiette a des manches raglan et celle de Lardon des manches traditionnelles.

Carnaval2

Pour les détails (intérieur des oreilles et coussinets), j’ai opté par souci de réalisme pour un similicuir rose. Lardon a des moufles en pattes de chat (prévues dans le patron), mais je me doutais que Paupiette ne les mettrais pas donc je n’en ai pas fait. En fait il y avait des moufles intégrées aux manches dans le patron, mais je les ai coupées pour réduire la longueur des bras.

Carnaval4

J’ai fait pour Paupiette une taille 1 an McCall pour du 18 mois/2 ans car je sais qu’ils taillent très grand, mais elle flotte encore pas mal dedans… J’ai d’ailleurs rajouté les élastiques aux manches et aux chevilles pour que ça ne retombe pas sur ses mains et ses pieds.

Le patron de la queue de Paupiette est courbé, c’est marrant et ça évite qu’elle tombe toute droite comme celle de Lardon, je trouve que c’est une bonne idée.

Carnaval3

Vu que je ne suis pas équipée en maquillage pour enfant, j’ai fait ça au Chanel, Urban Decay et Lancôme. Eh ouais, c’est du chat chic ça Madame ! 🙂

 

Costume de Lardon

 

Patron

Base modèle 141 du magazine Burda Style de janvier 2014 en taille 104 (en vente en ligne ici), modifié en version chat (c’était un lion). Ça correspond à du petit 5 ans (paraît que « ça tire quand [elle] marche à quatre pattes »…).

Fournitures

Les plus du patron

  • Une jolie coupe pas trop large
  • Un résultat très chouette, bien fini (la capuche a notamment une forme seyante et pratique)
  • Super idée des moufles à coussinets

Les moins du patron

  • La méthode étrange de fixation de la queue : on laisse une zone non cousue lors de la couture du milieu dos, puis on y glisse la queue à la fin avant de terminer la couture…

Modifications/Suggestions

  • Oreilles redessinées en chat, non froncées à la base et entoilées avec de l’entoilage rigide au lieu d’être fourrées (parce que les oreilles de chat, c’est plat et rigide, c’est tout !)
  • Suppression de la crinière et de la touffe de la queue du lion
  • Appliqués simples en similicuir pour plus de réalisme (point droit, puisque ça ne s’effiloche pas)
  • Queue fixée directement dans la couture milieu dos

Une excellente base de costume animalier pour enfant, simple et sans souci ! Décidément, à chaque fois que je fais un modèle Burda, c’est impeccable.

Pour information, le costume Némo du Carnaval 2014 venait de ce même numéro, qui est donc bien rentabilisé !

 

Costume de Paupiette

Patron

McCall 6181 version C (tigre) en taille 1 an qui correspond à un bon 2 ans du commerce… Ça va, je connais les marques américaines pour enfant donc j’avais prévu le coup en comparant avec un pyjama !

Fournitures

Les plus du patron

  • Une bonne base de costume animalier là aussi, à modifier comme on veut
  • Les mitaines intégrées auraient été une bonne idée sur un enfant plus grand : là, je savais que Paupiette ne voudrait pas les mettre donc je les ai coupées sans hésitation pour raccourcir les bras
  • Capuche couvrant le cou, fermée par des scratchs : utile par temps froid !
  • La queue est en « zigzag », ce qui fait qu’elle ne pendouille pas comme la queue droite du costume de Lardon, c’est plus joli et ça traîne moins

Les moins du patron

  • Taille très grand (notamment au niveau des bras)
  • Queue fixée en points glissés à la fin… Le truc qui tient 5 mn avec des gosses qui vont passer leur temps à tirer dessus !

Modifications/Suggestions

  • Oreilles légèrement redessinées (plus larges à la base) et entoilées avec de l’entoilage rigide au lieu d’être fourrées
  • Similicuir dans les oreilles pour plus de réalisme
  • Bras raccourcis : coupés 2 cm avant les mitaines
  • Élastiques aux poignets et aux chevilles pour éviter que les manches et jambes un peu longues dépassent et gênent les mouvements
  • Pas de scratch pour fermer la capuche : j’étais charrette, il était minuit et c’était pour porter chez Nounou, au chaud
  • Queue fixée en sandwich lors de la couture milieu dos

En résumé un bon patron, mise à part le coup de la queue que je trouve vraiment mal pensé. Je le garde pour d’éventuels autres costumes « combinaison intégrale » !

Sous les jupes des filles…

… il y a des froufrous ! Et quand je suis tombée sur cet adorable patron de jupette à jupon dans le dernier hors-série printemps-été spécial enfants de Burda, j’ai craqué ! Du vichy, de la dentelle, du froufrou et un nœud : j’ai pensé que je pourrais la vendre à Lardon, qui demandait contre toute attente des jupes depuis peu. Ça a marché, et je l’ai laissée choisir le tissu et les boutons (en orientant légèrement son choix quand même).

Cette jupe, ça fait déjà quelques semaines qu’elle est cousue, mais Lardon persistait à faire sa mauvaise tête… jusqu’à ce que je lui fasse du chantage au Kiabi : « si tu ne veux pas faire les photos, je ne te coudrai plus rien et je t’achèterai des habits nuls chez Kiabi ». L’ombre menaçante d’une vie sans tenues sur commande l’a finalement convaincue de coopérer. J’ai donc enfin eu droit à ma séance photos :

DSC_7611

La jupette a des petites poches adorables, avec revers que j’ai bordés de croquet jaune et boutons fantaisie. Forcément, avec l’imprimé elles passent un peu inaperçues…

DSC_7613

Porter une jupe à fanfreluches n’empêche pas de faire le singe…

La ceinture étant fermée par un zip au dos, elle n’est pas élastiquée, ce qui donne un effet très chic.

DSC_7617

Sur la photo du modèle, les liens sont noués sur le devant, un peu décentrés, mais je préfère les nouer au dos pour ne pas cacher (encore plus) les poches.

DSC_7614

Gracieuse cette pose, non ? En fait, Lardon vient de marcher pieds nus dans une crotte de chien.

Allez, une petite dernière pour les détails :

DSC_7657

Patron

Jupe 149 du magazine Burda Style de mai 2012 ou 635 du Hors-série Burda Style 50 (enfants printemps-été 2014), patron disponible en version numérique ici. Taille 98 pour du 4 ans, ça colle en longueur mais trop large à la taille.

Fournitures

Les plus du patron

  • Des détails vraiment adorables
  • Une méthode propre pour les finitions (à part peut-être les liens à nouer qui ne sont pas doublés et donc pas réversibles en théorie)

Les moins du patron

  • Ça taille vraiment grand à la taille (j’ai dû bricoler deux pinces de part et d’autre du zip du dos pour retirer environ 4 cm de ceinture au total)
  • Quelques imprécisions dans les instructions, mais ça reste compréhensible (pour du Burda, c’est très clair)
  • Le sens de montage du jupon n’est pas clair : j’ai placé les couture entre la jupe et le jupon pour que la jupe soit aussi jolie de l’intérieur, mais finalement il aurait mieux valu que les coutures soient en-dessous. Si la jupe remonte un peu, on voit la couture qui tient la dentelle. Enfin c’est vraiment si Lardon est assise avec la jupe chiffonnée, ça ne remonte pas en mouvement.

Modifications/Suggestions

  • Vérifiez bien la ceinture sur le modèle avant de la monter : avec une ceinture non élastiquée, ça doit tomber pile !)
  • J’ai adapté la hauteur du ruché du jupon à mon galon de dentelle (Burda prévoit un galon de 1,5 cm, le mien faisait 4) : pensez-y pour que la dentelle dépasse juste de la jupe.
  • J’ai remplacé le passepoil par du croquet, je voulais tester. 🙂

La maman des poissons

Eh bien cette année, la maman des poissons, ou plutôt du poisson, c’est moi ! Ah Carnaval, le moment attendu et redouté par toutes les mamans qui cousent… Attendu pour le challenge et la créativité, redouté pour les desiratas des destinataires !

J’ai un passif compliqué en matière de Carnaval, il faut dire…  En 2012 il y a eu le fiasco du costume de Doudou, en 2013 le mitigé costume de Boucle d’or, qui certes correspondait à ce que Lardon voulait et à ce que j’imaginais, mais n’était pas vraiment reconnaissable pour les non-initiés. Cette année, comme d’habitude, j’espérais que Lardon me demande un costume qui claque, comme je ne sais pas, au hasard, un costume de princesse, de fille pirate, enfin de la belle robe quoi. J’ai envie de coudre du « costume d’époque » version débutante. Cette année, comme d’habitude, mon plan a échoué. Lardon est tombée sur le Burda de janvier et a craqué instantanément sur l’inénarrable costume de Némo (je sais pas si vous avez remarqué, mais chez Burda ils ont des idées disons… intéressantes en matière de costumes, hein). Et là bien sûr, j’étais perdue d’avance : ce serait Nemo ou rien ! Mais ça va, il était sympa ce costume, paradoxalement assez simple de construction et exceptionnellement très adapté aux températures carnavalesques. Donc j’ai dit Banco.

Nemo1

(Oui j’ai l’intégrale de Bouba -le petit ourson, pas le rapeur-)

Je m’en faisais une montagne de ce patron, ayant beaucoup entendu parler des instructions Burda totalement incompréhensibles, mais finalement ça s’est super bien passé ! Le résultat, je l’adore, et Lardon encore plus !

Nemo3

(Ceux qui ont des enfants en bas âge ne me reprocheront pas l’état de mon miroir)

Le principe du costume est assez simple : une robe chasuble basique en polaire orange, un « devant »/tête de poisson avec pince en bas et fronces pour l’arrondir, un « corps » en deux parties et une queue rectangulaire froncée en trapèze. La tête est assemblée au devant de la « robe », le corps au dos et les côtés ensemble. On rembourre ensuite la partie avant et la partie arrière, des scratchs aux épaules pour l’enfilage et voilà ! C’est bien chaud, bien rembourré mais bien sûr absolument pas adapté pour s’asseoir sur une chaise, aller aux toilettes ou monter dans une voiture (dommage, ça fait un bel airbag).

Nemo4

Les bandes blanches sont en polaire blanche (normalement en feutrine, mais j’avais de la polaire blanche) et les bandes noires en feutrine. Les yeux et la bouche sont en feutrine et tout est appliqué sur la polaire orange. Bon, normalement la bouche et les yeux sont juste collés, mais j’ai eu peur que ça se décolle rapidement.

Nemo2

Franchement, je suis ultra fan de ce costume ! Pour faire une « base neutre », Lardon porte un sous-pull et un legging gris chiné (faits maison dans le même tissu pour mieux se faire oublier, je ferai un article à leur sujet).

Bon, le problème qui se pose en fait, c’est que Lardon ne le quitte plus… Elle le met au réveil, dort avec etc. La rançon du succès !

Patron

Déguisement de poisson-clown 146 du Burda Style de janvier 2014, en vente ici. Taille 98 (la plus petite) pour du 3 ans. Ça va impec, mais le modèle fait que ça irait très bien pour du 2 à 4 ans.

Fournitures

  • Polaire orange et blanche Buttinette
  • Feutrine noire et blanche Buttinette
  • Ouate de rembourrage Toto (les sacs pour les peluches et compagnie, il m’en a fallu la moitié du sac)

Les plus du patron

  • Assez simple pour un rendu franchement génial
  • Au top pour la saison : c’est tout en polaire, rembourré et ça s’enfile par-dessus les vêtements qu’on veut
  • Une vraie valeur ajoutée puisque je n’ai jamais vu de costume de ce type !

Les moins du patron

  • Franchement, je ne vois pas !

Modifications/Suggestions

  • Attention, avec le rembourrage ça peut vite devenir un peu lourd. Enfin c’est pas non plus atroce hein, mais je n’ai pas rembourré autant que j’aurais pu pour limiter le poids.
  • Le principe robe chasuble + forme du personnage et rembourrage entre les deux est vraiment une super idée, qui peut sans doute bien s’adapter à tout un tas de costumes super difficiles à imaginer a priori (je pense notamment à Bob de Monstres & Cie).