JE COUDS MA GARDE-ROBE CAPSULE – MARS

Aïe aïe aïe… Deuxième mois d’engagement sur le projet Je couds ma garde-robe capsule 2017 de Clo et j’avais déjà du retard… Suite à un mois de février particulièrement chargé (et court !), j’ai terminé mon projet de février début mars. Vous le verrez bientôt, il faut encore faire la séance photo ! Du coup, pour me rattraper, j’ai enchaîné directement avec mon projet du mois de mars… ou plutôt d’août, d’après mon planning : le haut jersey ! C’était plus rapide à faire que la Carme prévue pour mars…

J’avais initialement prévu un haut Burda à col bénitier pour la catégorie haut en jersey, mais j’avais depuis admiré les réalisations du t-shirt à encolure carrée Wanted de Vanessa Pouzet. Il est tellement flatteur ! Malheureusement, j’ai eu quelques déboires… à commencer par un problème de taille : trop petit ! J’ai pourtant utilisé ma taille habituelle, qui correspondait bien à mes mensurations dans le tableau des tailles. 😦

Excusez la couleur, j’ai dû pas mal retoucher la photo, très sombre.

On voit bien sur cette photo que l’encolure tire, que tout est très, très moulant, et surtout que la couture d’épaules est mal placée et devrait être décalée de deux bons centimètres vers l’extérieur. Alors autant j’ai les épaules carrées puisque je suis « toute en os », autant je ne pense pas avoir une carrure de nageuse olympique. 🙂

Cette fois, j’ai joué avec les retouches « maquillage », parce que j’ai le droit et j’avais envie. 🙂 Je précise d’ailleurs, tant qu’on parle retouche, que j’ai les abdos contractés à fond sur toutes les photos, bien évidemment.

J’ai opté pour la version à manches rétro, et pour le coup j’adore : c’est parfait quand, comme en ce moment, il fait un peu chaud pour les manches longues et un peu froid pour les manches courtes. Je trouve cette longueur très jolie, et de toute façon je retrousse souvent mes manches longues, donc c’est beaucoup mieux. 🙂 La couleur est assez réaliste ici.

Encore un souci qu’on voit un peu sur cette photo : la bande d’encolure dos bâille légèrement, je ne sais pas trop pourquoi. L’encolure est peut-être un peu haute à cet endroit ? Il aurait fallu courber la ligne haute du dos ? C’est bizarre, je pourrais pincer 2 cm de surplus sur la bande d’encolure, mais à côté de ça la carrure du dos est bien trop juste. Avec une taille de plus, le dos sera moins tiré, donc je me dis que l’encolure tombera peut-être mieux…

Comme je suis une feignasse, j’ai fait tous les ourlets à la surjeteuse (un tuto ici). Je m’étais déjà suffisamment embêtée avec l’encolure à la machine à coudre, donc fallait pas trop me chercher non plus, à ce moment-là. 🙂 Franchement, je trouve ça honteusement facile et très joli, donc je ne suis pas prête de retenter un ourlet machine sur un jersey fin !

Patron

T-shirt Wanted de Vanessa Pouzet en taille 36 avec manches « rétro ». Trop petit, il me faudrait le 38 ! Il est très rare que j’aie besoin du 38, donc ça taille quand même très petit (quand je vois que le patron commence à la taille 32, je pense qu’il conviendrait sans problème aux jeunes ados).

Fournitures

  • Jersey « basic » Buttinette de couleur entre turquoise et émeraude (mais il s’appelle « turquoise »). Je prends souvent ce tissu, pas cher et très agréable à coudre et à porter. Il est d’épaisseur moyenne et très stable.

Les plus du patron

  • Encolure très flatteuse
  • Basique chic
  • Toutes les longueurs de manches dont on peut avoir besoin !

Les moins du patron

  • Taille vraiment petit, surtout niveau carrure
  • L’encolure est quand même fastidieuse : mes angles ne sont pas parfaits, et j’avais des trous aux coins, que j’ai dû reprendre. L’usage du point droit pour le montage de la bande d’encolure fait que le tissu gondole un peu à plat (mais pas porté, vu que l’encolure est étirée). Je vais devoir m’entraîner !

Modifications/Suggestions

  • Choisir une taille au-dessus et vérifier la carrure
  • Bâtir toute la bande d’encolure avant couture pour éviter les trous aux angles

 

Pour conclure, j’adore l’idée du patron et je suis prête à retenter l’encolure pour  parvenir à la maîtriser, mais je suis très déçue par ce souci de taille. J’ai dû refaire toutes les coutures de montage au point extensible de la machine à coudre pour éviter que le surjet ne se voit aux points les plus étirés (notamment les coutures de côté). Je porte quand même mon t-shirt, qui est très confortable, mais je sais qu’il n’est pas très esthétique en l’état. En revanche, il est parfait sous un pull échancré, son côté moulax le rendant très discret, avec un petit flash de couleur à l’encolure. 🙂

Allez Wanted, je te pardonne ! On se revoit très vite en taille 38 !

Publicités

L’été en corail

Cet été, Lardon a eu une envie subite de robe qui tourne, alors qu’elle ne jure habituellement que par les shorts… Comme elle avait craqué sur un jersey flammé corail rapporté d’un voyage à Lisbonne (1 € le coupon !!!), je me suis mise en quête d’un patron de robe qui tourne pour jersey « mou », ce qui n’était pas une mince affaire. Au final, j’ai opté pour un modèle Burda qui n’avait pas un gros potentiel niveau tournoiement, mais que je trouvais très joli est estival. Mission accomplie : Lardon était ravie !

Mon tissu au joli tombé se prêtait particulièrement à ce modèle tout en fronces et en fluidité.

RobeBurda5-2013 1

Les manches papillon s’ouvrent largement sur les côtés, idéal pour les grosses chaleurs.

RobeBurda5-2013 2

La robe de forme empire est ceinturée par une longue tresse en tissu cousue devant sous de la pointe du décolleté.

RobeBurda5-2013 4

Même si on est loin de l’ampleur d’une jupe cercle, ça tourne suffisamment pour Lardon, ouf !

RobeBurda5-2013 5

Notez les sandales parfaitement assorties : c’est une coïncidence, mais c’est la grande classe, non ?

RobeBurda5-2013 3

Patron

Robe 142 du magazine Burda Style de mai 2013 en taille 104 (ça correspond à du 5-6 ans). Patron téléchargeable ici (oui, le modèle présenté était presque identique !)

Fournitures

  • Jersey flammé corail Feira dos tecidos Lisbonne

Les plus du patron

  • Beaucoup de charme
  • Rapide et efficace

Les moins du patron

  • Le lien tressé est simplement cousu devant : pas facile avec cette épaisseur !
  • Les broderies de l’encolure ne sont pas expliquées.
  • Bas de la robe et des manches laissés à cru, j’ai suivi les instructions mais j’ai peur que ce soit fragile avec un tissu flammé si fin.

Modifications/Suggestions

  • Je n’ai pas fait les broderies de l’encolure, Lardon était trop impatiente d’avoir sa robe pour que je me penche dessus.
  • J’ai fixé la ceinture le long de l’empiècement devant jusqu’aux côtés par quelques points à la main pour qu’elle reste bien en place.
  • Pour un laize de 140, il vous faudra 1 m de tissu pour la taille 104 (le métrage est donné pour un laize de 130).

Comme à chaque fois avec les modèles Burda Style, je stresse à l’avance, je râle sur les instructions et au final je suis fan du résultat ! Leurs modèles sont vraiment bien pensés et bien coupés. Si on s’en sort avec les instructions pas toujours compréhensibles, ce sont des valeurs sûres !

Cette robe, je l’ai admirée tout l’été sur Lardon, j’adore vraiment sa fluidité et son joli mouvement. C’est l’une de mes réalisations préférées !

All shook up

Depuis toute petite, Lardon est fan d’Elvis : elle le reconnaît en photo, reconnaît sa voix et adore le voir danser (faut dire qu’ils ont en commun le goût des vêtements improbables à paillettes). Du coup, ça fait un moment qu’elle me demandait un « t-shirt Elvis » (disons que c’était juste après le t-shirt Stitch dans la liste de ses priorités). Étant donné qu’il lui fallait un sous-pull uni pour mettre sous les robes d’automne/hiver, j’ai décidé d’en profiter pour accéder à sa demande en testant un patron Ottobre qui me faisait de l’œil depuis longtemps. Mission accomplie !

Tippy 3

Vous reconnaîtrez le pantalon de Charles Ingalls en guest-star.

Tippy4

Lardon maîtrise déjà très bien les mouvements d’Elvis.

Tippy1

De dos, ce beau jersey souple a un tomber au top.

Tippy2

 

Patron

Modèle 24 Tippy du magazine Ottobre 6/2008 en taille 104. Ça correspond au 4-5 ans du commerce.

Fournitures

  • Jersey mauve très doux de mon stock (et je l’ai depuis un bail, puisque j’avais déjà foiré un t-shirt pour Lardon avec quand elle avait 2 ans)
  • Flex Happyflex avec un modèle vectorisée à partir d’une image trouvée via Google, placé suffisamment bas pour ne pas être visible sous une robe chasuble

Les plus du patron

  • Basique mais féminin avec son col boutonné et ses fronces devant
  • Les instructions commencent par la « difficulté » (les boutonnières du col sur jersey), du coup une fois cette étape passée tout roule !

Les moins du patron

  • Il taille un peu grand (du 4 ans ça aurait dû être vraiment pile-poil, là Lardon a un peu de marge en largeur, notamment)

Modifications/Suggestions

  • J’ai fait les fronces du col « à l’ancienne » (fils de fronces) et pas à l’élastique transparent comme préconisé (parce que c’est merdique ce truc, voilà)
  • Ourlets réalisés à l’aiguille double spéciale tissu stretch, comme à mon habitude

Au final Lardon adore son sous-pull et je trouve qu’il remplit parfaitement sa fonction de basique à mettre sous une robe chasuble, tout en étant quand même sympa seul grâce au flex. Un modèle à refaire et à conseiller !

Le t-shirt rêvé

Vous l’avez aperçu dans l’article sur la jupe aux chats, ce petit t-shirt ! Lardon me réclamait depuis un moment un t-shirt. Pour aller avec ses pantalons du moment, je tenais à ce bleu turquoise de mon stock : j’ai donc fait ce qu’il fallait pour lui vendre grâce à la participation de ma chère Silhouette Portrait. Lardon a l’air extatique, non ?

DSC_7656

Pour créer un flex de Stitch, j’ai tout bêtement converti un coloriage trouvé via Google Image : une fois votre recherche saisie, dans Outils de recherche, paramétrez le type sur « Dessins au trait » et la couleur sur « Noir et blanc » pour ne conserver que les images pouvant (a priori) être converties facilement par le logiciel fourni avec la machine.

Je voulais un peu de féminité dans ce t-shirt, j’ai donc opté pour un modèle japonais orné de manches ballons, de fronces sur le devant de l’encolure et d’une fente à liens à nouer dans le dos.

DSC_7651

 

J’aime beaucoup le tomber de ce jersey fin très fluide. Sur ces photos, Lardon porte la jupe de Boucle d’or et un legging qui ne mérite pas un article, le modèle 26 Ropina d’Ottobre 6/2012 en taille 98. Le patron du legging est parfait, mais comme il date de l’an dernier, il est un peu court maintenant.

DSC_7646

Patron

T-shirt a du livre japonais Petites Filles Modèles (279-fr chez les Japan Couture Addicts) en taille 100. C’est parfait pour du 4 ans.

Fournitures

  • Jersey turquoise fin Toto
  • Flex Happyflex avec un modèle vectorisé à partir d’un coloriage trouvé via Google

Les plus du patron

  • Simple mais très féminin

Les moins du patron

  • Le biais en jersey très souple est un peu difficile à poser à l’encolure (j’ai surpiqué à l’aiguille double)

Modifications/Suggestions

  • Bandes des manches et du bas posées en étirant à la surjeteuse pour resserrer sans devoir faire des fronces à la main (ce qui était la méthode indiquée, mais sur du jersey merci !)

J’ai pris quelques autres modèles en photos le jour de cette séance, donc j’ai quelques articles tout prêts ! À bientôt !

Pas un sarouel

Ah ! Si on m’avait dit un jour qu’un sarouel entrerait chez moi… Que j’habillerais ma fille en sarouel… volontairement… que j’aimerais ça… que je lui en ferais même un ! Bon, soyons clairs, je parle d’un sarouel soft. Un sarouel en jersey si confortable pour un bébé qui gigote (si on m’avait dit que je me soucierais du confort !), avec une grande ceinture dans le style « Fame » (ou comme dit Monsieur : « torero »). Bref, j’ai craqué, parce que dans les habits en 1 mois prêtés par ma belle-sœur il y avait un sarouel noir tout simple; en jersey, avec une grande ceinture, et que je trouvais ma Paupiette tellement chouette dedans ! Mais le 1 mois, bon, il est passé vite pour elle… pour tout dire, à presque 2 mois on commence doucement à enterrer le 3 mois… Il fallait donc en faire un autre ! (genre je vais acheter des vêtements pour mes filles… Jamais !!!).

Il faut que je vous dise en passant, breaking news, spoiler alert et tout ça : je suis sur une chemisette pour Monsieur (« Ouiiii moi tu me couds jamais rieeeeen, c’est nuuuul, en plus tu m’avais promis une chemise pour Noëëëël… »). Bon, ça va. Déjà j’ai pas « promis une chemise pour Noël », j’ai offert un livre de patrons de chemises pour Noël, nuance. Oui, je lui ai offert à lui. Quoi, il y a bien des mecs qui offrent des fers à repasser à leur femme pour qu’elle repasse leurs chemises (ne me lancez pas sur ce sujet), eh bien moi j’offre des patrons pour lui faire -un jour- une chemise. Donc je me suis lancée dans la chemisette, à court d’arguments pour reculer face à ce grand défi de la couturière. Allons-y doucement. J’ai tout bien découpé déjà, mais je m’arrache les cheveux et je flippe face aux schémas, parce que moi j’ai la version japonaise du bouquin. La version française est sortie début février, à peine un mois plus tard, youpi… DONC, je disais, je rame, et j’avais bien besoin en attendant d’aller chercher du fil assorti et des boutons de faire un petit projet facile et rapide. Du coup j’en ai fait deux, j’ai commencé le troisième, vous verrez tout ça bientôt. D’où le sarouel, fait en une soirée, c’est magique !

Bon on passe aux photos ? Voilà la bête !

Summer sea 1

Ce qui rend ce modèle si rapide à faire, c’est notamment le corps du pantalon qui est en une seule pièce, avec une couture derrière. Avec la ceinture et les bracelets de cheville, ça fait 3 pièces à recopier et à découper. Ça change d’une chemise, dites donc !

Ottobre indique une méthode un peu bizarre et à mon avis pas géniale pour le montage de la ceinture et des bracelets de chevilles. Ils préconisent de coudre/surjeter en cercle, puis de faire un ourlet (à l’aiguille double) et de monter les cercles en une seule épaisseur. Du coup, sur l’envers on voit l’ourlet et la couture du milieu… J’ai fait comme ça pour la ceinture, j’ai galéré un peu pour l’ourlet sur du bord-côte en plus, et du coup j’ai fait comme d’habitude pour les chevilles, en montant les bracelets pliés en deux pour que la couture soit cachée à l’intérieur. Voilà les deux méthodes :

Summer sea 2

À vous de juger, mais je préfère ma méthode… Bien sûr, il aurait fallu prévoir des bandes de bord-côte deux fois plus larges du coup, donc mes bracelets de cheville sont moitié moins hauts (mais je voulais un sarouel court donc ça tombait bien).

Bam, Paupiette !

Summer sea 3

J’ai de la chance, Paupiette est encore contente de poser, ELLE. Ce n’est pas le cas de Lardon, qui me donne du fil à retordre sur ce point en ce moment.

Summer sea 4

Où l’on voit que ça remonte quand même très haut… À la réflexion, il serait sans doute inutile de doubler la hauteur de la ceinture pour faire un montage classique, elle supporterait bien d’être réduite de moitié. 🙂

Summer sea 5

Et voilà ce que ça donne en extension (non, ce ne sont pas mes bras) avec la couture du milieu dos pour le pantalon et la ceinture. Admirez le raccord des rayures, j’avoue que je suis assez fière sur ce coup-là.

Patron

Modèle n°4 Summer Sea d’Ottobre 3/2013 en taille 56, censé correspondre à du 1 mois mais qui d’après mon expérience serait plutôt du 3 mois type Kiabi. Techniquement il aurait fallu faire du 62 maintenant, mais c’était pour mettre tout de suite et ça va, ce n’est pas trop petit. J’avais peur que ce soit trop grand en 62, et pour le coup si elle n’avait pas pu le mettre avant l’automne ça aurait été ballot…

Fournitures

Les plus du patron

  • Très simple et rapide à faire
  • Confortable, idéal en couches lavables
  • Parfait pour utiliser des chutes ou des petits coupons ! 🙂
  • L’élastique transparent inséré dans les marges de couture du haut du pantalon qui évite au sarouel de descendre (je n’ai pas essayé sans, mais je sais qu’il y en avait aussi dans le modèle du commerce qui m’avait fait craquer)

Les moins du patron

  • Ce montage bizarre du bord-côte en simple épaisseur… Décidément, je ne suis pas fan !

Modifications/Suggestions

  • Monter le bord-côte en double en cachant la couture, donc.

Au final j’adore ce modèle, je le referai sans doute ! En attendant, j’ai prévu de faire l’équivalent pour Lardon, dans le même numéro d’Ottobre, mais en pyjama par contre… Faut pas pousser ! 🙂

La robe aux chats

J’ai inauguré la saison des robes cette année avec un modèle que j’avais repéré depuis longtemps, mais qui s’est mis à fleurir un peu partout sur la blogosphère ce printemps ! Raté pour l’originalité… Bon, je vous la présente quand même, dans un tissu dont le succès auprès de Lardon ne faisait aucun doute !

J’ai su tout de suite que je voulais faire le col en noir uni, pour faire chic, mais j’ai hésité sur la couleur du ruban élastique. Au final, j’ai pensé que du turquoise réveillerait un peu l’ensemble. Je ne suis toujours pas 100% sûre de moi sur ce coup-là, à vous de me dire ce que vous en pensez ! Au final, quand même, j’adore cette petite robe élégante mais sans prétention !

La robe vide…

Image

La vue en plongée allonge un peu la robe sur cette photo, elle est plus courte en réalité :

Image

Là on voit mieux la longueur réelle :

Image

Le vrai chat commence à s’inquiéter…

Image

Courez ! Elle arrive !

Image

Et le dos de plus près !

Image

Patron

Robe q du livre « Petites filles modèles » (279 chez les JCA) en taille 90 pour du 2 ans.

Fournitures

  • Jersey épais (interlock, je dirais) Toto
  • Ruban turquoise élastique de ma mercerie de quartier
  • Jersey viscose noir Coco la girafe

Les plus du patron

  • Chic grâce à son petit col Claudine, mais confortable grâce au tissu extensible. Elle est parfaite pour jouer sans sacrifier le style ! 🙂

Les moins du patron

  • Un peu longue à faire finalement.
  • Taille un tout petit peu grand : normalement le 90 japonais devrait pile aller, là comme le tissu est extensible je pense qu’elle pourrait être un peu plus étroite et/ou un peu plus courte.
  • La construction fait que le col n’est pas élastique (biais surpiqué à l’intérieur), et même avec l’ouverture je trouve que c’est juste juste à l’enfilage.

Modifications/Suggestions

  • Ne pas prendre la taille supérieure par sécurité !  Je pense que la taille pour une fois correspond aux tailles du commerce en France.