Hollywood, circa 1960

Il y a 2 semaines, j’ai profité des quelques jours de beau temps pour inaugurer une vraie petite robe d’été légère et ensoleillée pour Lardon. Il a fallu faire vite, le soleil ne s’est pas éternisé, mais ouf, j’ai pu faire des photos potables ! Je vous présente donc une robette dont le patron est tiré du dernier numéro d’Ottobre, réalisée dans le cadre du défi des Ottobre Addicts.

Bon, c’est dommage, ce tissu collait parfaitement au prochain Défi 13 sur le thème de la jungle… Mais je n’avais pas envie d’attendre le 13 juin pour faire mon article. Alors tant pis, j’ai encore raté le coche pour ce défi. Allez, c’est parti pour les photos !

Un petit côté rétro…

Image

Balade sur Sunset Boulevard ?

Image

Une petite dernière ! Oui, on s’amuse avec PicMonkey

Image

La robe vide, devant et dos (les poches et les pressions sont presque invisibles)

Image

Et un zoom sur l’empiècement !

Image

Patron

Robe 13 « Hollywood Cerise » du Ottobre 3/2012 en taille 92 pour du 2 ans.

Fournitures

Les plus du patron

  • La forme simple met bien en valeur un imprimé chargé, je trouve.
  • Assez ample pour être agréable par grande chaleur, sans pour autant faire « ballon ».
  • Deux grandes poches plaquées (l’imprimé les rend très discrètes) pour les petits trésors !
  • Jolies finitions (parementure pour l’encolure, emmanchures bordées de biais en ourlet rapporté).

Les moins du patron

  • Je ne me verrais pas boutonner 8 boutons dans le dos d’un petit Lardon sautillant !

Modifications/Suggestions

  • Je n’ai pas fait les petits serpentins froncés du modèle rose dans le magazine, pas besoin avec cet imprimé !
  • J’ai remplacé les boutons par des pressions parfaitement assorties pour faciliter l’habillage du matin.
Publicités

La robe aux chats

J’ai inauguré la saison des robes cette année avec un modèle que j’avais repéré depuis longtemps, mais qui s’est mis à fleurir un peu partout sur la blogosphère ce printemps ! Raté pour l’originalité… Bon, je vous la présente quand même, dans un tissu dont le succès auprès de Lardon ne faisait aucun doute !

J’ai su tout de suite que je voulais faire le col en noir uni, pour faire chic, mais j’ai hésité sur la couleur du ruban élastique. Au final, j’ai pensé que du turquoise réveillerait un peu l’ensemble. Je ne suis toujours pas 100% sûre de moi sur ce coup-là, à vous de me dire ce que vous en pensez ! Au final, quand même, j’adore cette petite robe élégante mais sans prétention !

La robe vide…

Image

La vue en plongée allonge un peu la robe sur cette photo, elle est plus courte en réalité :

Image

Là on voit mieux la longueur réelle :

Image

Le vrai chat commence à s’inquiéter…

Image

Courez ! Elle arrive !

Image

Et le dos de plus près !

Image

Patron

Robe q du livre « Petites filles modèles » (279 chez les JCA) en taille 90 pour du 2 ans.

Fournitures

  • Jersey épais (interlock, je dirais) Toto
  • Ruban turquoise élastique de ma mercerie de quartier
  • Jersey viscose noir Coco la girafe

Les plus du patron

  • Chic grâce à son petit col Claudine, mais confortable grâce au tissu extensible. Elle est parfaite pour jouer sans sacrifier le style ! 🙂

Les moins du patron

  • Un peu longue à faire finalement.
  • Taille un tout petit peu grand : normalement le 90 japonais devrait pile aller, là comme le tissu est extensible je pense qu’elle pourrait être un peu plus étroite et/ou un peu plus courte.
  • La construction fait que le col n’est pas élastique (biais surpiqué à l’intérieur), et même avec l’ouverture je trouve que c’est juste juste à l’enfilage.

Modifications/Suggestions

  • Ne pas prendre la taille supérieure par sécurité !  Je pense que la taille pour une fois correspond aux tailles du commerce en France.

De petites choses…

J’ai décidé de rassembler dans un article tout un tas de petites choses qui ne méritent peut-être pas un article à elles toutes seules : des basiques, du répétitif, des vêtements pour lesquels je manque de photos ou d’autres choses que des vêtements. Je pense que je ferai régulièrement ce genre de « pot-pourri », voici donc le premier ! 🙂 Attention, c’est long !

Ma mère m’a demandé un chapeau de pluie pour garder dans la voiture en cas d’averse, car elle en avait un mais assez moche. Du coup, j’ai commencé par m’en faire un pour tester un peu le coton enduit et le patron.

Patron issu de ce livre (« Chapeaux d’été pour adultes »), qui contient à peu près tous les types de chapeaux qu’on peut vouloir ! Il s’agit du modèle 23/24 (modèle de couverture). Coton enduit Petit Pan acheté dans une boutique près de chez moi. Le fond du chapeau est doublé en coton jaune et le tour de tête est bordé d’un ruban pour le maintien et la transpiration je suppose (prévu dans le patron, je n’ai rien inventé).

Image

Bilan : Super modèle, la visière ni trop large, ni trop étroite se prête bien au chapeau de pluie et la forme fait qu’aucune couture de ne trouve pile sur le dessus (avec un modèle « en étoile » sur le sommet, j’aurais eu peur que l’eau s’infiltre). Ma mère l’a essayé, il va bien, personnellement je ne suis pas sûre d’assumer le mien au quotidien mais je l’ai mis dans la voiture pour dépanner. 🙂 Attention, ça taille un peu petit (j’ai fait la plus petite taille, 56 je crois, pour un tour de tête de 54, et c’était un peu juste pour le mien, j’ai décalé un peu mes coutures pour le deuxième.

Costume de Doudou fait pour le carnaval de cette année, capuche vaguement basée sur celle d’un sweat Ottobre et le reste fait au pif d’après le modèle. Je pensais avoir eu LA bonne idée qui plairait à Lardon, mais c’était un échec retentissant : après avoir bossé dessus jusqu’à 1h du matin la veille de Mardi Gras, Lardon a refusé catégoriquement de le porter le jour J. Elle ne l’a accepté qu’une minute quelques jours après, le temps de la photo, et 5 minutes ce matin en me réclamant de la prendre en photo. Déception, donc. Maille Coco la Girafe (eh oui !).

Image

Image

C’était pourtant ressemblant, non ? (d’habitude Doudou a une « couette » aux cornes, d’où l’élastique sur le costume)

Image

Hortense la girafe, rapidement rebaptisée Fleur, mais qui semble maintenant répondre au nom de « Giwaff ».

Image

Image

Un patron super, des explications claires et un gros succès auprès de Lardon mais aussi de tous ses potes de la crèche, à tel point qu’elle ne veut plus l’emmener parce que tout le monde la lui prend sans arrêt ! 🙂 Patron tiré du livre « Il était une fois… » par Melly & Me. Ce livre regorge de super modèles de doudous, je les adore tous ! 🙂

Torchon le lapin, fait il y a environ un an à partir d’un… torchon ancien joli mais qui n’essuyait rien du tout.

Image

Torchon a été réalisé à partir de ce tuto de l’Armoire aux nounours. Il a eu aussi son petit succès, Lardon le sort régulièrement pour jouer avec.

Un petit sous-pull, modèle 7 Ottobre 3/2005 en taille 86. Vous avez pu l’apercevoir sous al robe Swinging sixties.

Image

Globalement il taille très bien pour un sous-pull, bien près du corps (il était encore un peu grand sur le photo), par contre la tête ne passait pas ! J’ai donc dû bricoler un truc avec des pressions, mais bon, ce n’était pas terrible… Pour les petites tailles (donc les grosses têtes des plus petits enfants), préférez la version à fermeture Éclair au col proposée aussi dans le magazine !

Voilà, je m’arrête là pour aujourd’hui ! 🙂

Dernier pyjama d’hiver

Pour terminer l’hiver, mon premier pyjama devenant un peu court, j’ai dû coudre un dernier petit pyjama d’hiver bien chaud en jersey velours. Oh mais quelle belle rime !

Comme je voulais tester un peu mes patrons pour trouver mon pyjama idéal, je suis partie sur deux nouveaux modèles bien que ceux que j’avais déjà testés m’avaient bien plu. J’ai donc choisi cette fois un haut à manches « normales » et pas raglans, et un bas de type sarouel. Je préfère les manches raglans et je conchie les sarouels dans leur ensemble, mais que voulez-vous, je suis aventurière dans l’âme ! Donnons donc sa seule et unique chance au sarouel, pantalon peu flatteur s’il en est, à mon humble avis. Je sens bien que je me fais des ennemis, mais rassurez-vous, au final ce pantalon de pyjama m’aurait presque réconciliée avec les sarouels. Enfin, les sarouels softs. Et pas au point d’en faire pour sortir, non plus. Non non, restez ! Les photos arrivent !

Au niveau des couleurs, bon, j’étais dans l’urgence, je voulais piocher dans mon stock et j’avais 50 cm de chacun de ces deux tissus. Du coup, ça allait pour une pièce, mais pas pour l’ensemble… Bon au final l’association ne me choque pas vraiment, mais j’ai dû m’habituer à le voir, et puis j’avoue que je ne suis pas toujours une star des accords de couleurs. Allez, je critique les sarouels, vous pouvez critiquer ma combinaison de tissus, ça marche ?

On ne voit pas bien le pantalon dans le magazine, mais en fait il n’est pas tellement large, c’est plus un pantalon à empiècement qu’un sarouel (ouf).

Gros plan sur l’empiècement

Zoom sur les deux pièces vides et sur le point qui va bien pour les ourlets de tissus extensibles sans recouvreuse

Patron

Pantalon modèle 4 “White Rabbit” du Ottobre 1/2011 en taille 92 pour Lardon qui commençait juste à porter du 2 ans du commerce au moment des photos. Il était encore un peu grand.

Haut modèle 17 « Kuperkeikka » du Ottobre 6/2010 en taille 92 aussi.

Fournitures

  • Jersey velours “bleu céruléen” comme dit Wikipedia, de mon stock (?)
  • Jersey velours “vert pistache” de mon stock (?)
  • Bord-côte rayé rouge Mamzelle Fourmi

Les plus du patron White Rabbit

  • Un bon patron basique de t-shirt/pull à manches longues.
  • Simple et rapide aussi.

Les moins du patron White Rabbit

  • Assez long, mais près du corps. Ça peut être un avantage ou un inconvénient selon ce qu’on fait (pour un pyjama ça évite qu’il remonte trop et découvre le dos) mais il faut en tenir compte.
  • Je trouve quand même que les manches raglans tombent mieux sur les petites épaules.

Les plus du patron Kuperkeikka

  • Simple et rapide à faire.
  • L’empiècement permet beaucoup de confort avec les grosses couches lavables de nuit, sans pour autant faire baggy (ou sarouel :)).

Les moins du patron Kuperkeikka

  • Rien, j’adore !

Modifications/Suggestions

  • Faites attention à la longueur du pantalon : à tester avant de faire l’ourlet.
  • Pour faire un t-shirt à manches longues, réduire peut-être un peu la longueur du haut (pas sûre que ça rende bien par-dessus un pantalon de jour)
  • Finalement, je doute de l’utilité des surpiqûres prévues après pose du bord-côte au niveau de l’encolure et des manches. J’ai surpiqué le col, pas les manches, et finalement je pense que ce n’était pas nécessaire pour le col, ça fait presque un peu bizarre.

Si vous saviez tout ce que j’ai encore à vous montrer ! Je suis une vraie machine en ce moment ! 😀