Paris, 1958

Pour Noël, j’ai eu envie cette année de coudre une petite tenue de fête pour chacune de mes greluches. Celle de Paupiette, que je vous présente aujourd’hui, était cousue juste à temps, celle de Lardon a été terminée le 4 janvier… mais portée à l’école depuis !

Si vous me suivez sur Instagram (@la_couture_de_lardon), vous savez que j’ai une petite addiction aux carreaux en ce moment… Le point positif, c’est que la majorité de mes tissus tartans rouges sont déjà affectés à des projets, donc je n’accumule pas sans raison… 🙂 Le premier projet, c’est une petite robe de petite file modèle rétro pour Paupiette, un patron repéré dès la sortie du numéro de novembre/décembre 2016 de La Maison Victor.

Paupiette n’était pas décidée à me faire une tête normale ce jour-là… et ne me parlez pas de la luminosité pourrie un soir d’hiver !

freya1

Sur ce modèle, j’ai tout de suite aimé ces jolis plis dansants de part et d’autres du milieu devant qui reste plat. Ça forme un genre d’empiècement oblique, mais en fait le devant est en une seule pièce.

freya2

Les petits mancherons rendraient mieux bras nus, mais bon, en décembre… Faudra qu’on m’explique un jour le principe des robes de fin d’année à manches courtes.

freya3

Comme je m’en doutais un peu, les plis permettent à la robe de très bien tourner, ce qui a bien évidemment ravi Paupiette…

freya4

J’ai essayé d’assurer au moins le raccord horizontal au dos (pas assez de temps ni de tissu pour le raccord vertical). C’est pas parfait, mais je peux vivre avec.

Pour finir, une petite photo de Paupiette à qui on demande de sourire… Ah, cet âge où pour faire un « vrai sourire », il faut montrer toutes ses dents…

freya5

Patron

Robe Freya du magazine La Maison Victor de novembre/décembre 2016 en taille 98 pour du 3-4 ans. Paupiette a 3 ans et demi.

Fournitures

  • Tartan rouge Agnès b. (5€/m en ventes privées)
  • Coton à pois jaune « de mon stock » pour la doublure du col et des mancherons
  • Fermeture Éclair invisible Zipit

Les plus du patron

  • Modèle rétro adorable, j’adore le petit col Claudine !
  • Devant en une pièce
  • Bien coupé

Les moins du patron

  • Court, court, court ! Ça allait à peu près pour les fêtes, mais faut pas qu’elle se penche trop, quoi…
  • Les plis sont juste fixés au devant par quelques points à la main…
  • Compliqué à surjeter correctement au niveau des plis, je n’ai pas trop su comment m’y prendre…

Modifications/Suggestions

  • Couture oblique surpiquée pour mieux tenir les plis
  • Mancherons doublés (plus simple et plus joli)

Globalement, je suis ravie de cette robe qui a parfaitement rempli son rôle ! Elle est vraiment courte ambiance Martine, mais avec les collants d’hiver épais, ça passera pour finir l’hiver.

Publicités

Il fait chaud, sortez les manteaux !

Eh non, mon blog n’est pas à l’abandon ! Ça fait simplement un moment que j’avais perdu le chargeur de l’appareil photo, mais je viens enfin de me décider à en racheter un. J’ai déjà pas mal de matière pour mes articles suivants ! 🙂

Je vais commencer par rattraper un peu mon retard en vous présentant… le manteau de l’hiver dernier. Faut que je fasse vite si je veux pouvoir vous montrer les derniers vêtements d’été avant Noël, donc je vais enchaîner maintenant !

Cette année, j’ai voulu du douillet et du « sportswear » pour Lardon : j’ai cherché un manteau un peu plus décontracté que d’habitude et je l’ai doublé en fourrure doudou. Lardon a commandé une association de rose et de noir pour aller avec ses bottes d’hiver, et voilà le résultat :

Manteau1

Ce modèle a une forme boule originale et deux grandes poches à trésors.

Manteau2

Depuis quelques années, Lardon tient à avoir une capuche pour les petites pluies, et pour réchauffer ses oreilles je l’ai également doublée en fourrure.

Manteau3

Une simple fermeture Éclair devant et voilà  ! Lardon ne s’est pas plaint du froid cet hiver avec son nouveau manteau.

Manteau4

Patron

Modèle 24 « Talvileikki » du magazine Ottobre enfants 6/2012 en taille 104. Ça correspond bien à du 4 ans (on voit qu’il commence à être juste maintenant, Lardon commence la taille 110).

Fournitures

Les plus du patron

  • Un modèle sympa, original et bien pensé
  • Assez simple à faire pour un manteau

Les moins du patron

  • Les manches sont limites courtes par rapport au corps du manteau, vérifiez bien !
  • La capuche est juste, mais ça lui permet de bien tenir sur la tête pour protéger du vent. Par contre ça n’abrite pas les yeux de la pluie.
  • Instructions des manches pas assez détaillées (aucune explication pour le montage et imprécisions pour la bande de molleton, voir photo ci-dessous). Si on a déjà cousu ce genre de modèle, on s’en sort, sinon il faut compléter avec une autre source.

Modifications/Suggestions

  • Triplé en polaire pour bien tenir chaud (pas de triplure molletonnée)
  • Les instructions pour les manches mentionnant du molleton/rembourrage à fixer au bout sont très floues, du coup j’ai pris une photo une fois le mystère élucidé (polaire rose à la place du molleton) :

DSC_7738

J’adore le style surf psychédélique de ce manteau original et chaud !

Morzine, 1978

Eh non, je ne me lasse pas de faire revivre les pires meilleures heures de la mode à mes enfants. Pas encore. Et j’ai quelques autres idées sous le coude.

Pour l’heure, je vais vous présenter un pull à col roulé cousu l’hiver dernier, juste après le Megève, 1982 de Paupiette. J’avais eu la chance de tomber sur un autre tissu du même genre (bon ok, j’avais cherché) et je m’étais donc dépêchée de rendre la pareille à Lardon, en ajoutant un col roulé pour parfaire le look.

ColRoule2

Vous voyez bien qu’elle a l’air ravie ! Les photos sont prises cette année, donc il est tout pile à la bonne taille et n’ira pas un hiver de plus.

ColRoule4

Voua aurez peut-être reconnu le pantalon de Charles Ingalls, particulièrement assorti.

ColRoule5

Si vous aussi vous adorez ce tissu, sachez qu’il n’est plus en vente chez Buttinette 😦 MAIS je vous en conseille un autre dans la même veine sur lequel je louche fortement… Je cherche un modèle avec des rennes qui sautent en ligne, mais je ne trouve pas. Il y a bien celui-là, mais c’est pas pareil en jersey…

Patron

Modèle 7 du magazine Ottobre 3/2005 en taille 98. Ça correspond bien à du 3-4 ans.

Fournitures

Les plus du patron

  • Super modèle de pull à col roulé basique
  • Existe aussi avec des fermetures à glissière au col pour faciliter l’enfilage (ce qui est plutôt bien vu, voir ci-dessous)

Les moins du patron

  • Ma maille n’étant pas très extensible, le col était trop petit.

Modifications/Suggestions

  • J’ai dû découdre et recoudre le col en réduisant les marges de couture pour l’élargir, Lardon ne pouvait pas passer la tête. Vérifiez bien avant le montage !
  • Réalisé à la surjeteuse, ourlets à l’aiguille double.

Un pull idéal pour les journées d’hiver bien froides ! J’en referai certainement un sur le même patron cette année.

Pistache

Hop j’enchaîne histoire de rattraper un peu mon retard dû notamment à un déménagement. Je commence juste à prendre mes marques dans la nouvelle maison, qui comprend… un bureau/salle de couture ! Tout est en place mais il reste encore un peu d’aménagement à faire, étagères à poser etc. pour que mon espace perso soit fonctionnel.

Bref, aujourd’hui je vous présente un petit pantalon d’hiver fait il y a quelques semaines que j’adore ! En voyant ce velours milleraie pistache (ou est-ce avocat ?) finalement assez improbable, je ne sais pas, j’ai craqué, j’ai tout de suite imaginé un pantalon très 70s. Avec un patron évasé en bas, l’effet est bien rétro ! 🙂

Pistache 1

Je l’adore particulièrement avec ce petit pull violet, je trouve que l’accord des deux couleurs claque super bien ! 🙂 C’est bizarre, ce ne sont vraiment pas des couleurs que j’aurais imaginées ensemble à la base.

Pistache 3

La coupe est top à mon goût, assez près du corps en haut pour ne pas faire sac et juste assez évasée en bas pour ne pas non plus faire pattes d’eph. Appelons ça bootcut ! 🙂 Niveau longueur je n’ai eu aucun ajustement à faire, donc pour le printemps/été va falloir que j’envisage de passer à la taille du dessus je pense !

Pistache 5

Avec un gilet de berger, on y va à fond dans le look Larzac 1968 ! 😀

Seule petite fantaisie pour ce pantalon déjà bien gai : deux petits bouts de ruban brodé « Petit chaperon rouge »  sur les poches arrière (prévu dans le patron). Le modèle a tout d’un modèle de grand : quatre vraies poches, une vraie braguette avec fermeture Éclair et bouton. On aperçoit le haut de mon surjet noir à l’ouverture des poches arrière, j’ai recoupé un peu depuis.

Patron

Patron n°12 « Clarabella » de Ottobre 6/2010 en taille 92 pour du 2 ans du commerce. Impeccable. Il est censé être prévu pour un enfant particulièrement mince, Lardon n’est clairement pas épaisse mais comme on peut le voir c’est bien loin d’être trop serré, pas de souci à avoir pour un gabarit classique je pense !

Fournitures

  • Velours milleraie pistache Toto Lyon
  • Ruban Petit chaperon rouge Farbenmix

Les plus du patron

  • Coupe rétro
  • Tous les détails d’un pantalon de grand

Les moins du patron

  • Rien !

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un élastique à boutonnières au dos de la ceinture parce que j’avais un doute sur le tour de taille : au final je le réduis juste d’un cran donc ça taille bien même à ce niveau (ce qui est rare pour Lardon)

En conclusion ce modèle plus que célèbre mérite tout à fait l’engouement qu’il suscite sur la blogosphère. Vous le reverrez, c’est sûr !

Pyjama d’Arlequin

On aperçoit la fin de l’hiver, mais Lardon arrivait aussi à la fin de ses pyjamas de l’an dernier… Et les chevilles à l’air dans tous ses pyjamas, ça finit par faire un peu miséreuse… Il a donc fallu que je m’y remette, en testant au passage un nouveau patron de pantalon. Pour le haut, je n’ai pas pris de risques et j’ai repris le modèle déjà testé et approuvé ici.

Arlequin1

Pour la matière, je suis restée fidèle au jersey velours. C’est si chaud et si doux ! À chaque fois que je fais un pyjama à Lardon en jersey velours, je suis un peu jalouse et j’envisage quelques instants le bonheur que doit être une grenouillère taille adulte dans cette matière… Je vous rassure, je n’ai pas encore sauté le pas !

Arlequin 2

Le modèle Toy Dog du haut est toujours aussi parfait, quant à celui du bas, il est top aussi ! N’ayant pas assez de bord-côte vert canard pour les chevilles, il me fallait un modèle sans, tout simple, donc j’ai opté pour celui-là. En fait à la base c’est un modèle de pantalon de jour, mais présenté en jersey velours dans le magazine… Bon, j’avoue que je ne suis pas prête à laisser Lardon sortir en jersey velours… Pour un bébé ok, mais là je trouve que ça fait clairement pyjama, quand même.

Arlequin3

Au final le pantalon est un tout petit peu grand mais le haut va impeccable. Je ne sais pas si l’ensemble ira encore l’an prochain, en tout cas on en profite en attendant ! Lardon l’adore, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est coloré (n’ayant rien -encore- pour personnaliser les vêtements, ni brodeuse ni découpeuse, je joue un peu sur les couleurs pour égayer). J’avais des doutes sur les couleurs, mais Monsieur dit que ça ne le choque pas, et finalement je crois que je m’y suis faite.

Patron du haut

Modèle 34 « Toy Dog » du Ottobre 6/2011 en taille 92.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire
  • Coupe parfaite

Les moins du patron

  • Rien !

Modifications/Suggestions

  • J’ai tout cousu à la surjeteuse, à part l’ourlet du bas pour lequel j’ai utilisé un bête zig-zag sur ma machine à coudre .
  • Le bord-côte est cousu à la surjeteuse mais pas surpiqué (finalement, je préfère comme ça)
  • Pour les poignets, contrairement aux instructions j’ai d’abord surjeté le bord-côte pour faire un cercle, puis surjeté sur la manche toute faite. Ça me permet d’éviter la couture apparente à ce niveau et ce n’est pas plus compliqué. En fait je ne sais pas trop pourquoi les instructions ne proposent pas ça…

Patron pantalon

Modèle 2 « Vilkas » du Ottobre 4/2008 en taille 92.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire
  • Coupe confortable
  • Pas de bord-côte

Les moins du patron

  • Rien

Modifications/Suggestions

  • Là aussi fait à la surjeteuse sauf l’ourlet au zigzag simple et la ceinture au point droit en étirant.

Petit chaperon jaune

En ce début d’hiver (oui, je sais, techniquement on n’est pas encore en hiver…), le petit manteau bleu/vert canard de l’an dernier allait encore à Lardon. N’étant pas encore complètement décidée pour le modèle du manteau 2012, j’ai donc attendu le numéro d’hiver d’Ottobre en espérant que l’inspiration me sauterait au visage.
J’étais tombée en arrêt il y a quelques mois sur un duffle coat rouge pour fillette dans la vitrine d’un magasin de vêtements d’enfants, mais contre toute attente je n’avais dans mon (énorme) stock de patrons aucun modèle du même type, c’est à dire de coupe ajustée. Pour tout dire, j’ai même envisagé un moment de l’acheter… Mais voilà, moi ce manteau, je le rêvais jaune. Je ne sais pas pourquoi, je voulais absolument un manteau jaune (à la base pour moi, finalement Lardon a hérité de l’idée). Et là, en feuilletant mon nouveau Ottobre, joie ! Toute une série de duffle coats pour tous les âges, dont un modèle féminin et près du corps pile comme je voulais ! Ni une ni deux, j’ai commencé à copier le patron… avant de paniquer devant toutes ces pièces et tous ces détails… Épaulée par les copines des Ottobre addicts qui sont toujours là pour donner un coup de main (ou de pied pour se motiver), je me suis finalement lancée… et ça a traîné… looooongtemps…. plus d’un mois pour cause d’accumulation de (vrai) travail, de bourdes, de difficultés et de sueurs froides.
Enfin au final le manteau a été terminé alors que Lardon commençait à se plaindre d’être à l’étroit dans son manteau 2011, et elle l’adore !

Naavakuusi

Pour tout dire, elle l’aime tellement qu’elle le met régulièrement à la maison… La capuche lui plaît beaucoup, si bien qu’elle la met systématiquement, ce qui lui donne à mon avis un air de fillette de film d’horreur japonais… Vous savez, le genre dont on ne voit jamais le visage…

Naavakuusi 5

Le point positif de toutes ces pièces, c’est que ce modèle regorge de jolis détails : pattes, poches, surpiqûres, plis d’aisance sur la doublure et compagnie. Ça lui donne un air très pro !

Naavakuusi 2

Pour plus de chaleur, j’ai triplé le manteau de micropolaire fine et chaude et je l’ai doublé de tissu satiné violet pour faciliter l’enfilage par-dessus les gros pulls d’hiver.

Naavakuusi

Patron

Patron n°29 « Naavakuusi » de Ottobre 6/2012 en taille 92 pour du 2 ans du commerce. Impeccable !

Fournitures

  • Drap de manteau jaune moutarde (pas terne) doux et moelleux Ma Petite Mercerie
  • Doublure polyester violette Ma Petite Mercerie
  • Triplure en micropolaire Coco la Girafe (je la note même si on ne la voit pas car elle est bien fine et pas chère, parfaite pour une triplure)
  • Cordonnet violet et boutons de duffle coat noirs en plastique La Droguerie

Les plus du patron

  • Féminin et ajusté
  • Plein de détails pros
  • Très pratique avec ses poches et son attache porte-manteau
  • Efficace contre le froid grâce à la capuche et au rabat qui protège la fermeture Éclair

Les moins du patron

  • Long et fastidieux à faire… la rançon de ses détails !
  • Quelques imprécisions/erreurs dans les instructions (voir plus bas)

Modifications/Suggestions

  • Triplé en micropolaire
  • Attention aux devants gauche : je pense que la pièce de doublure et la pièce d’extérieur devraient avoir la même largeur, contrairement au patron. J’ai dû bidouiller pas mal pour poser la fermeture Éclair en sandwich à cause de ça, et je ne suis pas la seule apparemment…
  • Il suffit de couper 2 fois les rabats de poche dans le tissu extérieur et non 4 fois comme indiqué : les rabats sont doublés en tissu de doublure comme le modèle 20.

Dernier pyjama d’hiver

Pour terminer l’hiver, mon premier pyjama devenant un peu court, j’ai dû coudre un dernier petit pyjama d’hiver bien chaud en jersey velours. Oh mais quelle belle rime !

Comme je voulais tester un peu mes patrons pour trouver mon pyjama idéal, je suis partie sur deux nouveaux modèles bien que ceux que j’avais déjà testés m’avaient bien plu. J’ai donc choisi cette fois un haut à manches « normales » et pas raglans, et un bas de type sarouel. Je préfère les manches raglans et je conchie les sarouels dans leur ensemble, mais que voulez-vous, je suis aventurière dans l’âme ! Donnons donc sa seule et unique chance au sarouel, pantalon peu flatteur s’il en est, à mon humble avis. Je sens bien que je me fais des ennemis, mais rassurez-vous, au final ce pantalon de pyjama m’aurait presque réconciliée avec les sarouels. Enfin, les sarouels softs. Et pas au point d’en faire pour sortir, non plus. Non non, restez ! Les photos arrivent !

Au niveau des couleurs, bon, j’étais dans l’urgence, je voulais piocher dans mon stock et j’avais 50 cm de chacun de ces deux tissus. Du coup, ça allait pour une pièce, mais pas pour l’ensemble… Bon au final l’association ne me choque pas vraiment, mais j’ai dû m’habituer à le voir, et puis j’avoue que je ne suis pas toujours une star des accords de couleurs. Allez, je critique les sarouels, vous pouvez critiquer ma combinaison de tissus, ça marche ?

On ne voit pas bien le pantalon dans le magazine, mais en fait il n’est pas tellement large, c’est plus un pantalon à empiècement qu’un sarouel (ouf).

Gros plan sur l’empiècement

Zoom sur les deux pièces vides et sur le point qui va bien pour les ourlets de tissus extensibles sans recouvreuse

Patron

Pantalon modèle 4 “White Rabbit” du Ottobre 1/2011 en taille 92 pour Lardon qui commençait juste à porter du 2 ans du commerce au moment des photos. Il était encore un peu grand.

Haut modèle 17 « Kuperkeikka » du Ottobre 6/2010 en taille 92 aussi.

Fournitures

  • Jersey velours “bleu céruléen” comme dit Wikipedia, de mon stock (?)
  • Jersey velours “vert pistache” de mon stock (?)
  • Bord-côte rayé rouge Mamzelle Fourmi

Les plus du patron White Rabbit

  • Un bon patron basique de t-shirt/pull à manches longues.
  • Simple et rapide aussi.

Les moins du patron White Rabbit

  • Assez long, mais près du corps. Ça peut être un avantage ou un inconvénient selon ce qu’on fait (pour un pyjama ça évite qu’il remonte trop et découvre le dos) mais il faut en tenir compte.
  • Je trouve quand même que les manches raglans tombent mieux sur les petites épaules.

Les plus du patron Kuperkeikka

  • Simple et rapide à faire.
  • L’empiècement permet beaucoup de confort avec les grosses couches lavables de nuit, sans pour autant faire baggy (ou sarouel :)).

Les moins du patron Kuperkeikka

  • Rien, j’adore !

Modifications/Suggestions

  • Faites attention à la longueur du pantalon : à tester avant de faire l’ourlet.
  • Pour faire un t-shirt à manches longues, réduire peut-être un peu la longueur du haut (pas sûre que ça rende bien par-dessus un pantalon de jour)
  • Finalement, je doute de l’utilité des surpiqûres prévues après pose du bord-côte au niveau de l’encolure et des manches. J’ai surpiqué le col, pas les manches, et finalement je pense que ce n’était pas nécessaire pour le col, ça fait presque un peu bizarre.

Si vous saviez tout ce que j’ai encore à vous montrer ! Je suis une vraie machine en ce moment ! 😀

Chic en hiver

J’ai fait cette robe d’hiver fin novembre, pour les fêtes de fin d’année, mais comme j’ai encore du retard sur mes articles je ne vous la présente que maintenant, tant qu’il fait encore un peu frais !

C’est un modèle qui ne me tentait pas trop quand je l’ai vu dans le numéro 6/2011 d’Ottobre, mais après avoir vu plusieurs réalisations, notamment la sienne, j’ai changé d’avis et décidé de me lancer aussi ! Et je ne le regrette pas, cette robe est très chic et parfaite par-dessus un sous-pull pour l’hiver. Lardon était une vraie poupée le jour de Noël ! Mais comme on aime bien être « over-dressed » dans la famille, on l’a mise aussi pour faire les courses à Monoprix, courir dans le jardin de Mamie, etc. 🙂

J’ai utilisé un lainage très souple et épais et une doublure en satin, donc c’est une robe qui tient vraiment chaud !

Image

Image

Zoom sur la doublure, la fermeture invisible (j’ai réussi !) et la robe à plat

Image

Et bien sûr, quand on essaie de prendre une photo sans Lardon dessus…

Image

Mais… Mais… Ça me rappelle quelque chose…

Image

Patron

Robe modèle 9 “Myyry” du Ottobre 6/2011 en taille 86 pour un lardon de 2 ans tout juste.

Fournitures

  • Coton à pois turquoise bien vif eTissus (ils appellent cette couleur « ciel » sur le site, et l’uni assorti est disponible aussi)
  • Lainage gris souple mais épais Toto

Les plus du patron

  • Il peut donner une robe très chic ou plus décontractée, d’hiver ou d’été, selon les tissus.
  • Très pro avec la fermeture Éclair invisible et la doublure.

Les moins du patron

  • Assez long et fastidieux à réaliser car les détails sont nombreux et les explications pas forcément super claires (notamment pour le col).

Modifications/Suggestions

  • Relisez bien les explications avec vos pièces découpées sous les yeux, au bout d’un moment on finit par comprendre ! 🙂

J’ai traduit les explications pour ce modèle sur le forum des Ottobre Addicts, ici ! (il faudra vous inscrire sur le forum puis participer un peu pour y avoir accès).

Country chic

Un petit ensemble fait en janvier pour affronter l’hiver. Je voulais un pantalon en velours doublé bien chaud et confortable, et j’ai ensuite assorti une petite blouse réchauffée par un gilet de berger. Tout est tiré de magazines Ottobre.

Cet ensemble est pas mal plus décontracté qu’à mon habitude, c’est clairement une tenue pour garder des moutons et couper du bois ! Au début ça m’a fait drôle ces couleurs assez neutres, mais finalement je l’aime bien, et puis c’était mon premier ensemble ! J’ai bien aimé accorder chaque pièce en faisant des rappels de tissus ! 🙂

La tenue complète vide :

Image

Le tout porté :

Image

Le volant des fesses :

Image

Où l’on tente de s’habiller seule :

Image

Zoom sur les plis de la blouse, la ceinture et le volant du derrière du pantalon :

Patron 1

Pantalon modèle 6 “Karpalo” du Ottobre 6/2009 en taille 86.

Fournitures

  • Velours milleraie beige (bistre) Tissus.net
  • Coton fleuri jaune pâle (miel), marron et orange Toto
  • Bord-côte beige fin Mamzelle Fourmi

Les plus du patron

  • Entièrement doublé de base, donc rien à adapter, il est top pour l’hiver.
  • Ceinture en bord-côte + élastique confortable qui tient très bien (sans doute super pour les petits qui rampent).
  • Petits détails qui féminisent, obligatoires avec les couleurs assez neutres que j’ai choisies.
  • Facile à assortir grâce aux détails.
  • Le même modèle existe en version garçon avec des détails masculins !
  • Monte bien haut à la taille donc pas de risque d’avoir le dos découvert (et bien sûr toutes les couches lavables passent à l’aise).

Les moins du patron

  • Très, très large ! J’ai beaucoup réduit l’ampleur.

Modifications/Suggestions

  • Réduction de l’ampleur : -2 cm de chaque coté des 4 pièces de jambes, donc -4 cm par jambe et -8 cm au niveau des hanches !
  • Taille grand même en longueur, puisque le 86 va toujours à Lardon qui porte plutôt du 92/2 ans normalement.

———————————-

Patron 2

Blouse modèle 6 “Gardener” du Ottobre 1/2008 en taille 86.

Fournitures

  • Coton fleuri jaune pâle (miel), marron et orange Toto
  • Boutons nacrés de récup.

Les plus du patron

  • Jolie forme, chic avec les petits plis plats.

Les moins du patron

  • Attention les manches sont 3/4, quand je mets un body dessous les manches dépassent.

Modifications/Suggestions

  • Rien, à part rallonger les manches si vous voulez une longueur normale !

———————————-

Patron 3

Gilet de berger modèle 7 “Peikko” du Ottobre 6/2009 en taille 86.

Fournitures

  • Coton fleuri jaune pâle (miel), marron et orange Toto
  • Fourrure doudou chocolat Mamzelle Fourmi
  • Bouton  de provenance inconnue !

Les plus du patron

  • Très simple et entièrement doublé, donc rien à surjeter !
  • Coupe bien ajustée à la différence d’autres modèles comme le Citronille. Je m’en sers pour resserrer une blouse ample.

Les moins du patron

  • Rien, il est parfait !

Modifications/Suggestions

  • Rien.

Vive le vent d’hiver

Aujourd’hui, je vais vous présenter les accessoires que j’ai réalisés en début de saison pour aller avec le fameux manteau vert bleu. Avec ces trois pièces, Lardon ne craint pas le froid ! J’ai utilisé un magnifique minky jaune tournesol assorti à la doublure du manteau pour toutes les pièces (eh oui, le sens du détail ! 🙂

Tous les modèles sont issus de magazines Ottobre, que décidément je rentabilise à fond ! Je ne pourrai jamais assez les recommander, ils regorgent de modèles super bien faits, variés et modernes pour toutes les tailles, des nouveaux-nés aux ados et même jusqu’aux adultes ! Pour les découvrir, allez vite sur leur site où vous pourrez tous les feuilleter ! Vous pouvez les acheter ici pour 8-10 € l’un, sachant qu’un magazine contient de 35 à 40 modèles environ, de tailles variées.

-Fin de la pub, jingle-

Bon, c’est parti pour les photos ! Comme d’habitude, toutes les infos suivent !

 

Chapeau et écharpe, avec une drôle de tête

 

De profil

En situation, l’équipement complet avec les moufles

 

L’écharpe et les moufles à plat et Ernestine qui joue le mannequin

Patrons

Chapeau modèle n°8 Ottobre 6/2011 en taille 50 (un peu grand)

Moufles Ottobre patron gratuit ici taille 12/18 mois agrandi au jugé d’une demi-taille

Écharpe modèle n°6 Ottobre 4/2004 en taille 18 mois (un peu grand)

Fournitures

Les plus des patrons

  • Chapeau : top, très facile à faire, très pratique et bien couvrant pour les oreilles !
  • Moufles : patron assez simple, bien conçu.
  • Écharpe : idée top, protège bien le cou et la nuque sans s’embêter à enrouler/nouer une vraie écharpe ! Apparemment ce type d’écharpe est très connu en Allemagne et dans les pays nordiques (comme la Finlande natale d’Ottobre). Elle est vraiment très, très simple à faire !

Les moins du patron

  • L’élastique dans les moufles est difficile à mettre, la doublure un peu laborieuse à faire.
  • La sangle du chapeau est très longue, j’ai dû pas mal la replier pour la raccourcir !

Modifications/Suggestions

  • Utiliser de l’élastique normal au lieu de l’élastique transparent Lastin/Framilon pour les moufles, trop raide et difficile à poser.
  • Réduire la sangle du chapeau !
  • Pour le chapeau, Lardon ayant un tour de tête de 48 cm tout pile j’ai préféré faire la taille 50, mais ça bâille un peu… Le 48 aurait suffi !
  • Attention l’écharpe taille grand, le 18 mois m’irait ! J’aurais dû faire la taille du dessous… Enfin ça va, c’est juste pas très ajusté au cou.