Ensemble aux papillons

Me voici enfin de retour sur mon blog, après 3 mois bien remplis et chargés d’émotions diverses. J’ai eu du mal, mais ça y est, je rattrape mon retard et je m’y remets ! Bon, du coup on est toujours dans les vêtements d’été… mais ça va nous réchauffer un peu, avec cet hiver qui commence enfin (timidement). On est même dans le plein été, pantacourt et débardeur s’il vous plaît ! 🙂

Convertie par un autre modèle en jersey que je lui ai cousu en début d’été (et que vous n’avez pas encore vu…), Lardon me réclamait depuis un moment un deuxième débardeur très léger pour les grosses chaleurs. Elle avait aussi besoin d’un bas court, donc je suis partie sur un ensemble avec pantacourt 3/4. Le haut était tout trouvé, et j’ai trouvé le bas que je cherchais dans le numéro de printemps 2015 d’Ottobre. Un petit assortiment de tissu plus tard avec une chute que j’adorais, l’ensemble était prêt !

Papillons1

Pour le haut, je suis partie sur une taille 110, qui aurait dû aller, mais le modèle taille petit (ou plutôt court). Ça ne me gêne pas pour le plein été, le petit ventre à l’air. 🙂

Papillons2

J’aime beaucoup la coupe près du corps du pantacourt, avec les petites fentes en bas…

Papillons5

… mais on a un souci au niveau fourche qui donne rapidement un « sourire du plombier », même debout ! C’est un problème que je rencontre souvent, mais à ce point, je pense quand même que le modèle est mal conçu. D’autant que Lardon n’a pas non plus le boule de J. Lo. 😉

Papillons4

Sur les photos, j’avais attaché les bretelles courtes, ce qui remonte encore le débardeur, mais comme les emmanchures sont larges, elles deviennent vite bien trop basses si je les rallonge…

Papillons3

Ce petit ensemble a quand même été bien porté, même si je changerais deux-trois trucs si c’était à refaire !

Le haut

Patron

Débardeur a du livre Basiques pour petites filles, référence 16-fr chez les Japan Couture Addicts. Taille 110 pour du 5 ans (trop court).

Fournitures

  • Chute de coton imprimé papillons d’un designer américain
  • Coton uni turquoise de mon stock (?)

Les plus du patron

  • Léger et estival

Les moins du patron

  • Trop court
  • Emmanchures trop profondes

Modifications/Suggestions

  • J’ai rallongé d’1 cm à l’ourlet du bas en voyant que ça allait être bien trop court. Il aurait fallu encore 2 cm plus, mais je n’avais pas assez de marge.

 

Le bas

Patron

Pantacourt 31 « Flower party » d’Ottobre 1/2015 en taille 110 pour du 5 ans (taille correcte mais problème de coupe).

Fournitures

  • Coton uni turquoise de mon stock (?)

Les plus du patron

  • Près du corps
  • Les poches, toujours utiles

Les moins du patron

  • Manque de hauteur au milieu dos
  • Manque de profondeur au niveau de la fourche (serre aux fesses et descend)

Modifications/Suggestions

  • Je n’ai pas surpiqué l’élastique de la taille, ça donne toujours une ceinture trop large au final quand je le fais. Et puis pour modifier la largeur si ça ne va pas/plus, c’est quand même plus pratique…
  • Fourche à creuser, milieu dos à remonter (cas 7 du tuto de Coupe Couture, que je suis souvent).

 

Promis, je continue sur ma lancée avec d’autres articles !

Publicités

Le t-shirt rêvé

Vous l’avez aperçu dans l’article sur la jupe aux chats, ce petit t-shirt ! Lardon me réclamait depuis un moment un t-shirt. Pour aller avec ses pantalons du moment, je tenais à ce bleu turquoise de mon stock : j’ai donc fait ce qu’il fallait pour lui vendre grâce à la participation de ma chère Silhouette Portrait. Lardon a l’air extatique, non ?

DSC_7656

Pour créer un flex de Stitch, j’ai tout bêtement converti un coloriage trouvé via Google Image : une fois votre recherche saisie, dans Outils de recherche, paramétrez le type sur « Dessins au trait » et la couleur sur « Noir et blanc » pour ne conserver que les images pouvant (a priori) être converties facilement par le logiciel fourni avec la machine.

Je voulais un peu de féminité dans ce t-shirt, j’ai donc opté pour un modèle japonais orné de manches ballons, de fronces sur le devant de l’encolure et d’une fente à liens à nouer dans le dos.

DSC_7651

 

J’aime beaucoup le tomber de ce jersey fin très fluide. Sur ces photos, Lardon porte la jupe de Boucle d’or et un legging qui ne mérite pas un article, le modèle 26 Ropina d’Ottobre 6/2012 en taille 98. Le patron du legging est parfait, mais comme il date de l’an dernier, il est un peu court maintenant.

DSC_7646

Patron

T-shirt a du livre japonais Petites Filles Modèles (279-fr chez les Japan Couture Addicts) en taille 100. C’est parfait pour du 4 ans.

Fournitures

  • Jersey turquoise fin Toto
  • Flex Happyflex avec un modèle vectorisé à partir d’un coloriage trouvé via Google

Les plus du patron

  • Simple mais très féminin

Les moins du patron

  • Le biais en jersey très souple est un peu difficile à poser à l’encolure (j’ai surpiqué à l’aiguille double)

Modifications/Suggestions

  • Bandes des manches et du bas posées en étirant à la surjeteuse pour resserrer sans devoir faire des fronces à la main (ce qui était la méthode indiquée, mais sur du jersey merci !)

J’ai pris quelques autres modèles en photos le jour de cette séance, donc j’ai quelques articles tout prêts ! À bientôt !

Photo de classe

En général, j’ai une idée précise de ce que je veux coudre à mes filles. Je laisse une petite marge de manœuvre à Lardon, du style choisir la couleur globale ou les boutons, mais si je la laisse choisir le modèle ou le tissu elle me sort invariablement des trucs impossibles du genre un pantalon en Liberty… Il y a quand même des exceptions à ma règle : Carnaval et… la photo de classe.

Cette année donc, comme l’année dernière avec le tutu, j’ai simplement demandé à Lardon ce qu’elle voudrait porter et je l’ai laissée choisir un tissu dans mon stock. Après avoir balancé par terre toutes mes merveilles cherché soigneusement, elle a opté pour un tissu imprimé de chats (Ça alors ! Quelle surprise !) et m’a demandé une jupe.

JupeChats2

Pour un tissu aussi chargé, il me fallait un modèle très simple : j’ai donc opté pour une petite jupe à plis à ceinture boutonnée, ce qui permettait le garder le tissu bien à plat, donc les chats bien visibles.

Pour aller avec, j’ai cousu un petit bandeau surprise (modèle tiré d’Ottobre 1/2003 dont le bandeau a été réduit) qui a eu beaucoup de succès.

JupeChats4

Message à mes voisins : je ne tonds pas parce que les pissenlits, ça fait des jolies photos. Je n’ai pas encore de justification pour les chardons, j’y réfléchis.

Attention, photo insoutenable de torture de chat…

JupeChats3

Une petite photo des détails : les 3 boutons sur le côté et une petite breloque au milieu du dos pour que Lardon sache dans quel sens mettre sa jupe.

PicMonkey Collage

Et je vous laisse avec une photo d’une violence extrême qui comprend un aperçu d’un prochain article…

JupeChats5

 

Patron

Jupe b « Petites Filles Modèles » (279-fr chez les Japan Couture Addicts) en taille 100. Ça taille bien, donc plutôt plus grand que du japonais habituel.

Fournitures

Les plus du patron

  • Épuré mais chic
  • Pas de ceinture élastiquée : ça change, ça fait moins enfant

Les moins du patron

  • Lardon « oublie » systématiquement de déboutonner pour mettre et enlever sa jupe, ce qui a agrandi un peu la ceinture… Je pense qu’à la base, j’aurais pu faire la taille en-dessous en fait, vu qu’elle tombe un peu sur les hanches maintenant.

Modifications/Suggestions

  • Bien vérifier le tour de taille

 

J’ai osé Joséphine

Quand je n’ai pas l’occasion de prendre des photos d’un nouveau modèle porté dès la première utilisation, il me faut parfois attendre des semaines, voire des mois avant de pouvoir faire une séance photo. Des refus de Lardon d’être prise en photo aux saisons qui passent, ça arrive souvent ! Et cette tenue, prise en photo sur Lardon la semaine dernière, a en fait été cousue… l’été dernier. Heureusement, elle va encore ! Quoique, pour le pantalon ça se discute…

La tenue est composée d’un haut Josephine de Violette Field Threads et d’un pantalon près du corps issu du livre japonais Collection privée filles & garçons (373-fr chez les Japan Couture Addicts). Pour le pantalon, je n’ai pas de photos non porté (et c’est dommage, on voit mal les détails sur les photos en extérieur), mais voici le haut :

Josephine

Comme je n »avais que 50 cm sur laize américain de ce joli tissu plein d’animaux, j’ai dû faire les froufrous et le col dans un reste de vichy de ma robe Burda Young. Heureusement, il est parfaitement assorti ! Voici la tenue complète :

Josephine2

On voit que le haut devrait faire encore cette saison, mais le pantalon est déjà limite en longueur… L’un comme l’autre ont pas mal de détails sympas : petits plis et froufrous pour le haut, poches plaquées et poches à rabat avec pli creux pour le pantalon.

Josephine1

L’une des raisons pour lesquelles je n’avais pas encore pris de photos de ce pantalon, c’est que je me dis depuis des mois qu’il faut d’abord que je règle le problème des rabats qui se relèvent sans arrêt. Et bien sûr, j’ai été infoutue de faire trois points en tout ce temps pour les fixer…

Josephine3

 

 LE HAUT

 

Patron

Josephine de Violette Field Threads en largeur 2T et longueur 3T. Il me plaît comme ça pour du 3 ans du commerce, 98 Ottobre pour comparaison.

Fournitures

Les plus du patron

  • Assez simple pour un tissu imprimé, mais plein de jolis détails.

Les moins du patron

  • Des informations manquent sur le patron : l’emplacement des fronces, des boutons et des plis n’est pas indiqué, il faut mesurer.
  • J’ai noté que « le col ne tombe pas au milieu » et que j’ai dû « décaler les boutons », mais je ne sais pas ce que j’ai voulu dire par là… en avril 2013 !

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un entoilage pour le dessus du col.
  • Surpiqûres des manches papillon (j’imagine que les surplus de couture avaient tendance à sortir, je ne me souviens plus).

 

LE BAS

 

Patron

Pantalon 14 Collection privée filles & garçons (373-fr) en taille 100. Ça correspond à du grand 2 ans/petit 3 ans je dirais.

Fournitures

  • Tissu indéterminé grenat à fines rayures Tissus.net

Les plus du patron

  • Bien coupé, près du corps.
  • Les poches devant et dos sont originales.

Les moins du patron

  • Ces rabats qui se relèvent sans arrêt, même après repassage !

Modifications/Suggestions

  • Comme tous les livres japonais,ça taille petit ! Prévoyez une taille de plus (taille 100 pour du 92, ici).

 

J’ai beaucoup aimé ces deux modèles, il est possible que je les refasse. Le pantalon est très bien, malheureusement je suis déçue du tissu, qui a un toucher assez cheap, du coup il n’a pas été beaucoup porté. C’est plus un pantalon « qui ne craint rien », quoi, ça fait toile déperlante fine.

De petites choses (2)

L’an dernier, je vous avait déjà fait ici un petit article pour vous présenter pêle-mêle des petits projets qui ne feraient pas l’objet d’un article séparé parce que trop vieux, pas assez d’infos ou de photos ou pas forcément d’intérêt pour vous (style le costume du Doudou de Lardon, bon, je me rends compte que ça restera très confidentiel 🙂 )

Étant donné que j’ai encore tout un tas de projets de ce genre, je renouvelle le principe cette année ! Voilà donc les pauvres petits projets négligés :

Une petite barboteuse Little Goldfish en taille 50, issue du Ottobre 3/2012, pour la naissance du petit frère d’une copine de crèche de Lardon (autant dire que ça date un peu)

Little goldfish

Un petit pantalon Clarabella, même modèle et même taille que le pantalon pistache. En fait ce pantalon a eu beaucoup de succès tout de suite, et au bout d’une semaine il était irrémédiablement taché, d’herbe notamment, avant que j’aie pu prendre la moindre photo… Là il est trop court, déchiré, complètement passé et couvert de taches divers et indélébiles… Bon, au moins Lardon l’a aimé !

Clarabella parme

Un petit combishort f du livre Petits filles modèles, en taille 90. Là aussi vous allez voir, ça date ! Lardon avait 18 mois à l’époque. 🙂 Qu’est-ce qu’elle l’a mis, ce combishort ! Je l’adorais vraiment, faudra que je lui en refasse un pour l’été prochain.

Une petite Little Miss Sunday de Vanessa Pouzet, par contre je ne sais plus quelle taille j’avais fait… 2 ans, peut-être ? Lardon avait 2 ans et demi. En tout cas il était trop grand le premier été, et trop petit cet été, donc il n’a pas été beaucoup mis… Je me souviens avoir manque de tissu pour la partie basse, donc il est moins large que prévu et se superpose donc moins (c’est pour ça qu’il s’ouvre dans le dos).

LittleMissSunday 1

LittleMissSunday 2

Un petit t-shirt à froufrous issu de Ottobre 4/2011, modèle 13 Cherry en taille 80 je pense. Autant le montage s’est super bien passé, autant au moment de l’ourlet, je me souviens avoir tout foiré. Du coup j’avais dû découper au-dessus, j’ai fini en roulotté pour ne pas perdre trop de longueur et… c’était bien trop court, bien sûr. On l’a quand même mis avec le short taille haute parce que vraiment, je l’adorais !

Froufrous

Voilà, j’ai encore quelques perles de ce genre en stock, mais je m’arrête là pour aujourd’hui !

Au masculin

ENFIN !!! Enfin, je l’ai terminée cette fichue chemisette ! Bon, rétrospectivement j’avoue que c’est plus le stress de La Chemise que sa difficulté qui m’a retardée, j’ai d’ailleurs dit à Monsieur que oui, je pourrai lui en refaire d’autres. Maintenant que je connais les étapes, je pense que c’est assez rapide à faire au final. Et la meilleure des récompenses : la taille va parfaitement (je m’inquiétais franchement) et la coupe comme le tissu lui plaisent !

Chemisette4

Cette chemisette est un modèle tiré du livre Les Chemises, sauf que moi je l’ai en japonais… J’ai donc dû me débrouiller avec les schémas et mon dictionnaire de japonais pour comprendre les étapes, qui en plus sont peu explicitées (il faut se référer aux schémas des autres modèles pour chaque étape, qui n’est illustrée qu’une fois (au mieux…).

À la base, j’avais prévu de faire la chemise 1 du livre, Monsieur ayant craqué à un mariage sur une chemise à pinces dans le dos et du coup bien cintrée. Comme j’angoissais pas mal à l’idée de me lancer directement sans filet sur une vraie chemise « d’adulte », j’ai décidé d’essuyer les plâtres en faisant pour commencer une chemisette dans un tissu de lin mélangé de couleur assez indéfinissable, entre gris et vert, dont j’avais acheté sur un coup de tête un coupon de 3 mètres parce qu’il était en promo… Et en le recevant, je ne me voyais pas l’utiliser pour faire un vêtement de fillette. Ça tombait donc pile : au pire si je foirais c’était pas trop grave ! 🙂

Chemisette2

J’ai opté pour le modèle 12, assez peu vu sur la blogosphère, qui a la particularité de ne pas avoir de pied de col mais un col avec parementures, comme une veste de tailleur. Dans ma tête, c’était « la chemisette de Dexter« , puisqu’on en voit pas mal de ce genre dans la série. Ça me semblait plus facile, mais finalement j’ai eu du mal à trouver des tutos et exemples pour ce genre de modèle.

Vous aurez peut-être remarqué que le premier bouton est fermé très haut alors que je la voyais plutôt ouverte un peu plus, comme celle de Dexter, donc. Eh bien figurez-vous que Môsieur ne veut pas montrer ses poils. Je lui ai fait remarquer que des poils du torse, il en avait pour ainsi dire jusqu’au menton, mais rien à faire, on a sa petite pudeur. 😮 Du coup le col tombe je trouve un peu moins bien que prévu, le col étant plus « croisé » et donc pas trop « tailleur ». Sur les photos sur cintre j’ai ouvert comme je l’avais prévu.

Chemisette1

Eh oui, je n’ai pas pu m’empêcher, pour cette première cousette pour homme, non seulement de lui coller une belle étiquette « Lardon Couture », mais aussi de lui laisser un petit clin d’œil : un K et un N brodés (à la main) sur l’envers de la parementure, tout en bas, pour que ses deux filles l’accompagnent partout. Ce sont les initiales de leur prénom. 🙂 Pour le coup, il ne pourra pas la faire passer pour un modèle du commerce celle-là !

Allez, une petite dernière avec un aperçu du prochain article :

Chemisette3

Patron

Modèle n°12 du livre « Les Chemises » de Ryuichiro Shimazaki en taille L. En fait niveau mensurations Monsieur correspondait plutôt au XL japonais, mais quand même, lui qui porte habituellement du M je n’ai pas osé faire la plus grande taille. Je me suis donc plus basée sur la stature, L correspondant à un homme de 1,75 à 1,85 m (il fait 1,77 m et a une corpulence que je qualifierais de moyenne). Au final je suis contente, je pense que le XL aurait été bien trop grand et le M peut-être un peu petit.

Fournitures

Les plus du patron

  • Très bien coupé
  • Très pro, avec tous les détails d’une chemise du commerce (empiècement, plis en haut du dos, fentes en bas, coutures rabattues etc.)
  • J’aime beaucoup le style relax mais pas négligé de ce col. En fait je le préfère à un col traditionnel sur une chemisette.

Les moins du patron

  • Les explications disséminées dans tous les modèles et très succinctes.
  • La façon de gérer les parementures de devant et les fentes en bas ne sont carrément pas expliquées ! Aucun schéma ne correspond et d’après les instructions que j’ai plus ou moins traduites ça dit juste « Faire la parementure » en gros. Après je ne sais pas si la version traduite est plus explicite, mais j’imagine qu’ils n’ont pas ajouté d’explications à l’original…
  • Les marges de couture sont indiquées sur le patron, super, par contre elles sont toutes différentes ! Je comprends bien que c’est pour les coutures rabattues (celle qu’on rabat a une marge plus grande) mais c’est franchement c’est l’horreur pour s’y retrouver, et puis il faut encore piquer au bon endroit ensuite donc il y a intérêt à marquer TOUTES les lignes de couture sur les pièces…

Modifications/Suggestions

  • Pour les parementures devant, j’ai été sauvée in-extremis par ce tuto de Petit Citron, le seul que j’ai trouvé qui illustrait la méthode pour ce genre de col. Grâce à ça, ça s’est plutôt bien passé mais j’ai eu quand même une petite merdouille qui fait un tout petit défaut sur l’envers de la chemise au niveau du raccord avec les épaules à points glissés, ça ne tombait pas pile pile.
  • Pour les marges, j’ai finalement opté pour 1 cm partout (sauf quand il fallait plus, pour les ourlets) et j’ai donc piqué à 1 cm en recoupant ensuite le bord qui devait passer dessous. J’ai consulté mon bouquin Burda pour éclaircir la méthode des coutures rabattues.
  • Pour les fentes en bas, il n’y a AUCUNE explication, aucun schéma, rien. J’ai bidouillé en faisant un mini-ourlet rentré de chaque côté et en arrêtant le haut avec un « bar tack » (je ne sais jamais comment ça s’appelle, le petit machin en zig-zag serré dont on se sert pour renforcer les coins de poches, fixer les braguette, etc.)
  • Pour le bas des parementures, vous avez peut-être remarqué sur les détails que j’ai simplement fixé l’angle au devant en piquant l’ourlet du bas. En fait je me suis tellement battue avec cette parementure que je n’ai pas pensé à coudre l’angle à l’envers pour retourner, enfin vous voyez, comme on fait en bas d’une veste quoi. En même temps, c’était aussi un truc qui aurait dû être dans les explications…
  • J’ai zappé la petite bride en haut du col, je ne voyais pas l’utilité.

En conclusion, je suis satisfaite et même très satisfaite de ce modèle (détails, finitions, coupe) mais vraiment déçue par le livre. Avoir besoin de fouiller dans d’autres références pour réussir un modèle, je ne trouve pas ça normal. Heureusement, j’ai depuis acheté le formidable nouveau livre Couture casual wear homme qui contient tous les modèles dont on peut avoir besoin pour un homme, dont une chemisette. Ceci dit, il n’est pas exclu que je refasse celle-ci, maintenant que j’ai à peu près compris la méthode, pour ce fameux col « Dexter ». 🙂 En attendant, Monsieur m’a d’ores et déjà réclamé un bermuda tiré de mon nouveau livre !

Un petit air d’Aladin… avec un nouveau livre !

J’aime Yuki Araki… Yuki Araki, c’est l’auteur de livres de patrons japonais qui font fureur, comme celui-ci, celui-là ou plus récemment celui-là. Je les ai tous sauf le dernier traduit, Petites filles à croquer, et j’y pioche régulièrement des modèles pour Lardon. Alors quand j’ai vu sur Junku (en cherchant un livre de patrons de chapeaux) qu’un nouveau livre était sorti en japonais, ici, je n’ai pas hésité ! Et à la réception de ma commande, j’étais convaincue : plein de modèles me plaisent ! J’ai donc décidé d’être la première de la blogosphère française à poster un ouvrage issu de mon nouveau chouchou… et je crois que j’ai réussi !

Voici donc un petit knickers, le S, dans la plus petite taille de ce livre :

Knickers 1

Que de jolis détails ! Des poches bien sûr, indispensables, mais aussi des petits plis à la taille et des fronces en bas, j’ai tout de suite craqué ! En revanche, en le voyant terminé, je l’ai trouvé large… bien plus que sur la photo du livre ! Voyez plutôt…

NeatAndLovely

Je doutais donc pas mal pour l’essayage… Mais finalement, je trouve que ça ne choque pas tant que ça en mouvement.

Knickers 3

Un peu plus de dos…

Knickers 4

Enfin ce kickers au final il me plaît, il plaît aussi à Lardon et il était terminé en 3 jours… mais alors, que de galères ! Je suis un peu énervée vu que j’ai trouvé les méthodes utilisées dans le livre plutôt bof, enfin j’ai dû pas mal user du découd-vite… Plus de détails là-dessus comme d’habitude dans le petit topo en fin d’article !

Knickers 5

Patron

Knickers S de Neat and Lovely Girl’s Dresses par Yuki Araki, pas encore référencé chez les JCA (ça ne saurait tarder !). Taille 100 pour Lardon qui porte du 3 ans, plus court ça aurait été mais c’est la plus petite taille de ce ivre, qui va du 100 au… 150 pour certains modèles !

Fournitures

  • Grosse toile de coton (?) extensible vert canard du marché de la Croix-Rousse (Lyon)

Les plus du patron

  • Un joli rendu qui change un peu
  • La longueur qui protège juste les genoux ! 🙂

Les moins du patron

  • Les plis pour cette taille tombent très près des poches, c’est assez difficile à gérer avec les épaisseurs.
  • Pour les poches justement, on nous renvoie aux explications d’un short qui a des ouvertures de poches droites… Du coup pas de problème au moment de retourner, mais là forcément avec la courbe on ne peut pas se contenter de rabattre le fond de poche sur l’envers, la courbe serait moche ! J’ai donc suivi la méthode Ottobre et sous-piqué ma couture avant de retourner et de surpiquer comme indiqué.
  • Les bracelets de cheville sont montés comme un biais, mais l’intérieur d’abord… Du coup le « joli » est à l’intérieur, l’autre côté étant fixé par une simple surpiqûre… bien moins joli ! J’ai suivi les instructions, et j’ai un peu galéré (surtout avec cette toile assez étrange à travailler).
  • La ceinture en revanche est montée en double, les valeurs de couture surjetées sont donc visibles sur l’intérieur. Déjà ce n’est pas très esthétique, mais en plus j’ai un peu peur que ça gêne contre la peau… Là aussi j’ai suivi les instructions parce que je commençais à en avoir marre, j’avoue… Et en effet le résultat laisse à désirer.

Modifications/Suggestions

  • Se reporter à un autre patron pour les poches si vous voulez un bel arrondi… Enfin faites comme vous en avez l’habitude, quoi !
  • Monter les bracelets de cheville extérieur en premier pour pouvoir fixer l’intérieur en cousant juste au bord de la partie extérieure (méthode Ottobre) ou en surpiquant ensemble comme indiqué (mais c’est plus difficile pour avoir une ligne de surpiqûre bien placée des deux côtés).
  • Monter la ceinture comme un biais aussi, pour enfermer les valeurs de couture à l’intérieur. L’élastique sera peut-être un peu plus difficile à passer avec les épaisseurs, mais vu qu’il est prévu 2,5 cm pour 2 cm d’élastique ça devrait aller.

Au final bien que le résultat me convienne, je garde un goût amer ! les finitions de base sont vraiment perfectibles et les explications laissent à désirer. Clairement il faut déjà avoir un peu de bouteille en couture pour s’en sortir, c’est mon expérience avec des modèles mieux conçus qui m’a permis de voir les problèmes de celui-là et de corriger certains trucs. Je m’épate un peu, d’ailleurs, sur ce coup-là ! 🙂 Maintenant, il ne faudrait pas que j’hésite à corriger avant quand je repère un souci, j’ai toujours tendance à tenter de suivre les instructions pour mieux juger…

Enfin je ne regrette pas l’achat de ce livre, les autres modèles seront peut-être mieux fichus mais surtout il y en a quand même quelques-uns que j’adore ! Petit florilège… (photos moches prises avec Paupiette sous le bras, j’essaierai d’en faire de plus jolies pour le blog des JCA)

Photos

Short ensoleillé et chapeau à pommes

Aujourd’hui, il pleut. Comme hier. Comme demain, apparemment. J’en profite donc pour vous présenter une cousette estivale, terminée il y a quelques semaines mais que je n’avais pas encore eu l’occasion de prendre en photo, la couleur ne donnant rien en intérieur. J’ai pu enfin obtenir des photos correctes lors de nos vacances en Ardèche.

Dès que j’ai vu ce modèle dans le numéro d’été d’Ottobre, j’ai su que j’allais le faire. Il rappelle le short-bloomer de Petites filles modèles, mais je trouvais qu’il avait vraiment été vu et revu et il me lassait un peu, donc c’était impeccable !

Le short garde la forme un peu boule si charmante du modèle japonais, ainsi que deux grandes poches sur les côtés, qui bien sûr sont rarement vides !
Il y a une fausse braguette qui aide à repérer le devant et « l’habille » un peu.

Le dos trop joli qui montre les petits cuissots…

Vous apercevez en fond un teaser de la prochaine réalisation que je vous présenterai, cousue pour moi, cette fois ! Si vous avez remarqué l’encadré à droite sur mes projets en cours, vous savez de quel modèle il s’agit ! -Ça y est, c’est fait !-

Et puisqu’ils apparaissent la plupart du temps ensemble, je vous présente aussi le chapeau d’été du Lardon, un adorable chapeau-cloche légèrement asymétrique avec ruban très chic.

J’ai adoré ce modèle vraiment bien coupé, qui, vous l’aurez peut-être remarqué, est assorti à la salopette aux pommes !

Le short

Patron

Modèle n°26 « Hula Hoop » Ottobre 3/2012 en taille 92 pour Lardon qui porte toujours du 2 ans (taille impec).

Fournitures

Les plus du patron

  • Adorable
  • Simple à faire
  • Grandes poches à cailloux !

Les moins du patron

  • Rien, mais j’ai dû utiliser un élastique bien plus court qu’indiqué (comme d’habitude, en fait).
  • Les petits plis tombent un peu sous les poches pour la taille 92, méfiez-vous.

Modifications/Suggestions

À refaire l’an prochain, en vérifiant l’emplacement des plis !

Le chapeau

Patron

Modèle q du livre japonais (non traduit à ce jour) Girl’s Sassy Clothes (livre 111 chez les Japan Couture Addicts) en taille 50 pour Lardon qui a un tour de tête de 49 cm. J’avais un peu peur, mais c’est parfait !

Fournitures

  • Coton à rayures berlingot rose et blanc acheté aux puces des couturières de Limonest (69)
  • Coton pommes Michael Miller (je ne trouve plus le nom du modèle) acheté chez La Chakra

Les plus du patron

  • Très seyant
  • Protège bien les yeux sans être gênant grâce à la bordure avant un peu plus longue

Les moins du patron

  • Rien

Modifications/Suggestions

Parfait comme ça !

Bermuda de moussaillon

Les robes, les froufrous et le rose pâle, Lardon et moi, on adore. Mais parfois, dans la vie, on a besoin d’une tenue pour courir, sauter et se rouler dans l’herbe. Personnellement, ça ne me dérange pas qu’elle se roule dans l’herbe en belle robe, mais c’est sûr que pour grimper dans les cabanes de l’aire de jeux, ce n’est pas le plus approprié. J’ai donc décidé de faire pour elle un petit bermuda quand même assez chic et sympa, mais résistant.

J’avais dans mon sac « à recycler » un très joli pantacourt marin en tissu épais type jean à fines rayures blanches et bleu marine. Malheureusement, il a toujours été un peu grand et au final je ne l’ai porté qu’une fois, ce qui a suffit pour réaliser qu’il était vraiment trop grand. Il a donc été joyeusement sacrifié.

Avec un joli tissu comme ça, j’y suis allée à fond dans le style marin en utilisant 4 bouton très nautiques (voir plus bas).

Ce petit bermuda a une longueur parfaite, il couvre juste les genoux pour bien les protéger.

Il a aussi des poches : une petite devant pour les tout petits trésors et deux cachées dans l’empiècement dos pour les grands secrets…

J’ai joué avec le sens des rayures en les plaçant à l’horizontale au niveau du « pont » et de la petite poche :

Une petite dernière pour la route :

Les boutons, une poche cachée et la mini-poche plaquée de devant (je n’avais pas encore coupé les petits fils).

Patron

Bermuda habillé du livre Vêtements faciles filles & garçons (329-fr chez les Japan Couture Addicts) en taille 90 pour du 2 ans. La taille est parfaite !

Fournitures

  • Coton épais à rayures récup d’un pantacourt marin Etam
  • Boutons métalliques type laiton de ma mercerie de quartier

Les plus du patron

  • Chic et décontracté à la fois (je n’aurais pas cru un jour faire un bermuda à Lardon)
  • Simple à faire pour un rendu super
  • Jolies finitions
  • Près du corps comme j’aime !

Les moins du patron

  • Rien, vraiment !

Modifications/Suggestions

  • Je vais devoir réduire l’élastique de ma ceinture, c’est habituel pour Lardon mais d’habitude sur les patrons japonais ça va.

La robe aux chats

J’ai inauguré la saison des robes cette année avec un modèle que j’avais repéré depuis longtemps, mais qui s’est mis à fleurir un peu partout sur la blogosphère ce printemps ! Raté pour l’originalité… Bon, je vous la présente quand même, dans un tissu dont le succès auprès de Lardon ne faisait aucun doute !

J’ai su tout de suite que je voulais faire le col en noir uni, pour faire chic, mais j’ai hésité sur la couleur du ruban élastique. Au final, j’ai pensé que du turquoise réveillerait un peu l’ensemble. Je ne suis toujours pas 100% sûre de moi sur ce coup-là, à vous de me dire ce que vous en pensez ! Au final, quand même, j’adore cette petite robe élégante mais sans prétention !

La robe vide…

Image

La vue en plongée allonge un peu la robe sur cette photo, elle est plus courte en réalité :

Image

Là on voit mieux la longueur réelle :

Image

Le vrai chat commence à s’inquiéter…

Image

Courez ! Elle arrive !

Image

Et le dos de plus près !

Image

Patron

Robe q du livre « Petites filles modèles » (279 chez les JCA) en taille 90 pour du 2 ans.

Fournitures

  • Jersey épais (interlock, je dirais) Toto
  • Ruban turquoise élastique de ma mercerie de quartier
  • Jersey viscose noir Coco la girafe

Les plus du patron

  • Chic grâce à son petit col Claudine, mais confortable grâce au tissu extensible. Elle est parfaite pour jouer sans sacrifier le style ! 🙂

Les moins du patron

  • Un peu longue à faire finalement.
  • Taille un tout petit peu grand : normalement le 90 japonais devrait pile aller, là comme le tissu est extensible je pense qu’elle pourrait être un peu plus étroite et/ou un peu plus courte.
  • La construction fait que le col n’est pas élastique (biais surpiqué à l’intérieur), et même avec l’ouverture je trouve que c’est juste juste à l’enfilage.

Modifications/Suggestions

  • Ne pas prendre la taille supérieure par sécurité !  Je pense que la taille pour une fois correspond aux tailles du commerce en France.