JE COUDS MA GARDE-ROBE CAPSULE – MARS

Aïe aïe aïe… Deuxième mois d’engagement sur le projet Je couds ma garde-robe capsule 2017 de Clo et j’avais déjà du retard… Suite à un mois de février particulièrement chargé (et court !), j’ai terminé mon projet de février début mars. Vous le verrez bientôt, il faut encore faire la séance photo ! Du coup, pour me rattraper, j’ai enchaîné directement avec mon projet du mois de mars… ou plutôt d’août, d’après mon planning : le haut jersey ! C’était plus rapide à faire que la Carme prévue pour mars…

J’avais initialement prévu un haut Burda à col bénitier pour la catégorie haut en jersey, mais j’avais depuis admiré les réalisations du t-shirt à encolure carrée Wanted de Vanessa Pouzet. Il est tellement flatteur ! Malheureusement, j’ai eu quelques déboires… à commencer par un problème de taille : trop petit ! J’ai pourtant utilisé ma taille habituelle, qui correspondait bien à mes mensurations dans le tableau des tailles. 😦

Excusez la couleur, j’ai dû pas mal retoucher la photo, très sombre.

On voit bien sur cette photo que l’encolure tire, que tout est très, très moulant, et surtout que la couture d’épaules est mal placée et devrait être décalée de deux bons centimètres vers l’extérieur. Alors autant j’ai les épaules carrées puisque je suis « toute en os », autant je ne pense pas avoir une carrure de nageuse olympique. 🙂

Cette fois, j’ai joué avec les retouches « maquillage », parce que j’ai le droit et j’avais envie. 🙂 Je précise d’ailleurs, tant qu’on parle retouche, que j’ai les abdos contractés à fond sur toutes les photos, bien évidemment.

J’ai opté pour la version à manches rétro, et pour le coup j’adore : c’est parfait quand, comme en ce moment, il fait un peu chaud pour les manches longues et un peu froid pour les manches courtes. Je trouve cette longueur très jolie, et de toute façon je retrousse souvent mes manches longues, donc c’est beaucoup mieux. 🙂 La couleur est assez réaliste ici.

Encore un souci qu’on voit un peu sur cette photo : la bande d’encolure dos bâille légèrement, je ne sais pas trop pourquoi. L’encolure est peut-être un peu haute à cet endroit ? Il aurait fallu courber la ligne haute du dos ? C’est bizarre, je pourrais pincer 2 cm de surplus sur la bande d’encolure, mais à côté de ça la carrure du dos est bien trop juste. Avec une taille de plus, le dos sera moins tiré, donc je me dis que l’encolure tombera peut-être mieux…

Comme je suis une feignasse, j’ai fait tous les ourlets à la surjeteuse (un tuto ici). Je m’étais déjà suffisamment embêtée avec l’encolure à la machine à coudre, donc fallait pas trop me chercher non plus, à ce moment-là. 🙂 Franchement, je trouve ça honteusement facile et très joli, donc je ne suis pas prête de retenter un ourlet machine sur un jersey fin !

Patron

T-shirt Wanted de Vanessa Pouzet en taille 36 avec manches « rétro ». Trop petit, il me faudrait le 38 ! Il est très rare que j’aie besoin du 38, donc ça taille quand même très petit (quand je vois que le patron commence à la taille 32, je pense qu’il conviendrait sans problème aux jeunes ados).

Fournitures

  • Jersey « basic » Buttinette de couleur entre turquoise et émeraude (mais il s’appelle « turquoise »). Je prends souvent ce tissu, pas cher et très agréable à coudre et à porter. Il est d’épaisseur moyenne et très stable.

Les plus du patron

  • Encolure très flatteuse
  • Basique chic
  • Toutes les longueurs de manches dont on peut avoir besoin !

Les moins du patron

  • Taille vraiment petit, surtout niveau carrure
  • L’encolure est quand même fastidieuse : mes angles ne sont pas parfaits, et j’avais des trous aux coins, que j’ai dû reprendre. L’usage du point droit pour le montage de la bande d’encolure fait que le tissu gondole un peu à plat (mais pas porté, vu que l’encolure est étirée). Je vais devoir m’entraîner !

Modifications/Suggestions

  • Choisir une taille au-dessus et vérifier la carrure
  • Bâtir toute la bande d’encolure avant couture pour éviter les trous aux angles

 

Pour conclure, j’adore l’idée du patron et je suis prête à retenter l’encolure pour  parvenir à la maîtriser, mais je suis très déçue par ce souci de taille. J’ai dû refaire toutes les coutures de montage au point extensible de la machine à coudre pour éviter que le surjet ne se voit aux points les plus étirés (notamment les coutures de côté). Je porte quand même mon t-shirt, qui est très confortable, mais je sais qu’il n’est pas très esthétique en l’état. En revanche, il est parfait sous un pull échancré, son côté moulax le rendant très discret, avec un petit flash de couleur à l’encolure. 🙂

Allez Wanted, je te pardonne ! On se revoit très vite en taille 38 !

Publicités

Je couds ma garde-robe capsule – Janvier

Voilà le moment du premier article de la série du défi Je couds ma garde-robe capsule 2017 organisé par Clo Piano ! En fait, c’était avant-hier, mais j’ai juste eu le temps de prendre les photos. En revanche, ma réalisation était prête en début de mois, donc j’estime être dans les temps ! 🙂

Pour le mois de janvier, j’avais prévu dans mon programme de réaliser dans la catégorie « veste » un gilet Cannelle de Christelle Beneytout… et c’est bien ce que j’ai fait ! C’est parti…

cannelle1

Ce gilet a été réalisé au moment où ma surjeteuse était en réparation (je préfère ne pas évoquer cette période sombre de ma vie). Je l’ai donc entièrement cousu à la machine à coudre (point spécial tricot, un zig-zag allongé et étroit presque plat). Bien que ce soit tout à fait faisable, certains détails me chiffonnent, notamment, la couture entre le parement de col et les devant qui gondole un touuuuut petit peu.

cannelle4

Du coup, l’avantage c’est que les fils ne se voient pas à l’intérieur : n’ayant pas beaucoup de couleurs en cône de surjeteuse, les surjets auraient été probablement noirs. Après, c’est pas un vêtement donc on voit souvent l’intérieur non plus, mais c’est même pas mal pour les zones proches de l’ouverture.

cannelle2

Arrivée de Lardon dans le champ…

Comme signalé assez souvent sur la blogosphère, les manches sont étroites. Ma maille n’étant pas ultra extensible, je ne peux pas enfiler mon gilet sur un pull, et difficile sur des manches longues puisque ça « accroche » à l’enfilage.

cannelle3

Les soirs de printemps un peu frais, ça sera sympa de le porter croisé comme ça, je me tâte un peu à mettre un gros bouton au milieu ou un lien comme dans le « hacking Cannelle« .

Patron

Gilet Cannelle de Christelle Beneytout en taille 36, version A. J’ai choisi ma taille par rapport au tableau des mensurations, c’est parfait !

Fournitures

Les plus du patron

  • Pile le type de gilet que j’aime, chic mais décontracté
  • Très rapide et simple à faire
  • Nombreuses versions grâce au hacking Cannelle

Les moins du patron

  • Un tout petit peu long sur moi, ça me « tasse » un peu je trouve.
  • La version B nécessite un surjet roulotté avec un fil de la couleur du tissu, le surjet étant apparent. Du coup, je ne ferai pas cette version : je n’ai que 3-4 couleurs basiques en cônes de surjeteuse.

Modifications/Suggestions

  • Raccourcir le patron en suivant le hacking pour la prochaine fois, et prévoir éventuellement un système de fermeture.
  • Élargir les manches pour pouvoir le porter sur des manches longues.

En résumé, j’adore mon nouveau gilet ! Ça fait un moment que j’en cherchais un dans ce genre, mais je ne trouvais que des couleurs ternes en magasins. Je ne peux pas trop le porter pour l’instant, sauf sur mon pyjama le soir, mais j’ai hâte de le porter sur des hauts légers aux beaux jours.

Clairement, je ne l’aurais pas fait sans le défi de Clo, donc l’objectif de cet événement est d’ores et déjà atteint, merci Clo ! Je voulais vraiment que ça me pousse à coudre pour moi. Le mois prochain sera celui de la jupe, un modèle Burda !

 

Vous êtes arrivés jusqu’en bas de l’article, vous avez gagné une photo « bêtisier » du shooting ! 😀

cannelle5

Sérieuse ?

Eh ben ça alors, c’est une sacrée pause ! Salut !

En plus, c’est pas comme si je n’avais pas cousu… Pour vous dire, d’après mon petit carnet, j’ai cousu en 2016 près de 30 trucs, pour Monsieur, les deux filles, moi, ma mère et même le chien ! Autant dire que j’ai un peu de retard… 🙂 Mais je reviens, motivée par la nouvelle année ! Et je commence dès aujourd’hui avec un robe cousue pfffffouuu, en octobre 2014 ! Allez, zou…

Habituellement, je ne suis pas fan du style Her Little World, bien trop chargé pour moi qui aime les coupes classiques assez épurées et « adultes ». Il y a cependant eu une exception : la robe Précieuse.

Précieuse2

Je précise que cette photo date de février 2016, donc la robe était déjà un peu juste.

Pour cette robe, je voulais une couleur de fond neutre et chic agrémentée de couleurs sur les détails uniquement, pour un ensemble restant assez « sérieux ».

Précieuse3

J’aime vraiment tout dans ce patron : la coupe trapèze de la robe, le fait qu’elle soit doublée, l’ourlet rapporté en bas, la ceinture, les mancherons… Autant de détails qui permettent vraiment de s’amuser avec les tissus !

Précieuse5

Les chaussons sont faits maison aussi, d’après le patron de Petit Citron.

Au dos, la fermeture se fait par une simple fente décalée avec un bouton et une bride.

Précieuse4

J’ai surpiqué l’ensemble des coutures de la robe en rose, pour habiller un peu l’aplat gris du dos.

Cette robe devrait bientôt pouvoir être transmise à Paupiette, puisqu’en ce moment, les vêtements trop petits de Lardon sont juste un peu grands mais mettables pour Paupiette. Je ne les range même pas !

Patron

Robe Précieuse de Her Little World en taille 6 ans (je vous mets le lien vers la boutique, mais ce patron ne semble plus disponible…). Ça fait vraiment un petit 6 ans, je trouve. Plutôt équivalent à du 104 chez Ottobre.

Fournitures

  • Twill gris super doux Buttinette (plus disponible, depuis le temps !), déjà vu ici et ici
  • Biais vichy rose fait maison avec un coton Les Coupons de Saint Pierre
  • Bouton fleur de mon stock
  • Coton imprimé vert et rose d’un créateur américain branchouille genre Amy Butler

Les plus du patron

  • Jolie coupe chic et flatteuse
  • Belles finitions
  • Patron précis, instructions détaillées et bien illustrées
  • Nombreuses possibilités d’associations de tissus

Les moins du patron

  • L’ourlet rapporté n’est pas du tout détaillé dans les instructions (« ourler le bas avec un biais »)
  • Taille petit !

Modifications/Suggestions

  • Encolure surpiquée pour l’aplatir
  • Biais ajouté dans les découpes devant

Allez, j’enchaîne rapidement avec un autre article… qui mènera à plein d’autres articles, vous verrez !

Veste de printemps

On continue à rattraper le retard avec une petite veste de mi-saison cousue pour le printemps… 2014. Et c’est pas la plus vieille de mes cousettes que j’ai à vous montrer…

C’est veste, elle a eu un succès fou dans l’entourage de Lardon et j’avoue que je l’adore aussi. Toutes ces petites finitions donnent un rendu vraiment chic et pro, je trouve.

Agatha1

J’ai utilisé le tissu de ma doublure pour tous les petits biais décoratifs, j’aime bien l’effet de rappel entre les deux.

Agatha3

 

Sur les photos portées, la veste est juste, mais elle allait bien l’an dernier…. (au printemps et à l’automne)

Agatha4

Au dos, la petite martingale et les plis ajoutent encore du charme à ce modèle qui n’en manquait pas.

Agatha5

Des petites poches « secrètes » dans la couture des côtés pour ranger les trésors, ou ses mains quand il fait frais.

Agatha6

Pas de boutons en bas de la veste, mais comme elle croise bien elle ne s’ouvre pas spécialement en cas de coup de vent. Par contre, je ne pense pas que ce modèle soit adapté pour des températures froides, même réalisé en tissu hivernal.

Patron

Veste Agatha de Papillon & Mandarine en taille 3 ans. Ah ben oui, forcément que c’est juste ! Je pensais avoir fait du 4 ans.

Fournitures

  • Sergé fuchsia Rijs Textile
  • Coton imprimé à fleurs Toto Lyon (biais maison dans ce tissu)
  • Bouton « bocal à poisson » Au chti bouton

Les plus du patron

  • Plein de charme et de détails
  • Ample grâce aux plis pour le confort

Les moins du patron

  • J’ai perdu mes notes pour ce modèle, mais il me semble que je n’avais pas suivi la méthode pour fixer la doublure. Je suis toujours la méthode de Quit ou double pour limiter la couture à la main.

Modifications/Suggestions

  • Rien, à refaire ! 🙂

 

 

 

« Hé moi aussi a veux a zupe ! »

Eh oui, comme je l’avais mentionné dans l’article sur la minijupe de Lardon, Paupiette a demandé à avoir une jupe comme celle de sa sœur. Et ce que Paupiette veut…

MiniPerle1

Elle était ravie de sa « zupe », qu’elle veut très souvent mettre.

MiniPerle4

Moins de raccords sur ce modèle, donc  j’ai moins galéré… sur ce point, en tout cas.

MiniPerle5

Paupiette commence à poser et à apprécier les séances photos…

MiniPerle6

Je n’ai pas mis de passepoil entre la ceinture et le corps de la jupe devant, le tissu étant déjà bien chargé. Pas de poches non plus, Paupiette ne s’en sert pas encore.

Bon, par contre on a du boulot pour lui apprendre à se tenir quand on porte une jupe…

MiniPerle8

Et les deux filles ensemble :

MiniPerle7

 

Patron

Modèle « Mini-perle » d’Ivanne S. version A sans poches, en taille 2 ans. Ça correspond bien à du 2 ans du commerce.

Fournitures

  • Velours milleraie imprimé hiboux Hilco via La Boîte à Malix (ils ne l’ont plus, mais il est en vente dans un autre coloris ici)

Les plus du patron

  • Un modèle simple visuellement mais avec des détails travaillés.
  • Couvre les tailles de 2 à 12 ans avec différentes variantes pour ne pas s’ennuyer.

Les moins du patron

  • J’ai vraiment galéré pour les plis, qui sont obliques et se chevauchent sur l’envers. Du coup c’est compliqué de savoir où plier exactement et de retomber pile sur la longueur de la ceinture devant. Vérifiez avant de bâtir !

Modifications/Suggestions

  • Rien, mais je n’ai pas fait les « finitions + » (donc ourlet simple et pas de passepoil pour cette version). C’est toutefois sympa d’avoir inclus ces instructions si on veut s’appliquer à fond. Étant pressée par Paupiette qui venait vérifier tous les jours si la jupe était prête, je suis allée au plus court (d’autant que cette jupe ne sera probablement portée que ce printemps).

Encore une jupette remplissant parfaitement le cotnrat, et un nouveau basique de ma collection de patrons !

 

 

Un test estival

Ouh là, ça fait un moment que je n’ai pas posté d’article ! Il faut dire qu’en ce moment, je travaille énormément et pour corser encore les choses, Lardon rechigne toujours à être prise en photo avec ses nouvelles tenues… Et pourtant, des nouvelles tenues il y en a !

Il y a quelque temps, j’ai eu la chance de tester le premier patron de la talentueuse Vanessa de Sewing Colors. Il s’agissait de la robe Turquoise, dont le patron est désormais en vente ici. Ça tombait très bien puisque Lardon s’est subitement mise à me réclamer des robes ! Et comme elle n’a jamais été très robes, elle n’en avait aucune à sa taille… Je me suis donc attelée à la tâche !

Turquoise1

J’ai opté pour une association de bleu et de blanc dans le style marin pour souligner le grand col, avec un tissu imprimé tout à fait dans le genre de ce qu’aime Lardon (des cœuuuuurs !).

Turquoise6

Lardon adore sa robe, qu’elle met très souvent ! Le problème, c’est que le tissu blanc utilisé pour le pli creux est légèrement transparent. Bon, on n’aperçoit la culotte à travers que quand il est plaqué contre, donc quand Lardon est vraiment penchée en avant, ça va. J’avoue que je n’avais pas du tout pensé à ça !

Turquoise4

 

Le modèle comprend de jolies découpes qui permettent donc d’associer plusieurs tissus et de jouer avec les couleurs. De mon côté, comme je voulais que le grand col soit au centre de l’attention, j’ai fait toutes les découpes dans le tissu principal et simplement surpiqué les coutures en blanc.

Turquoise 3

Turquoise est proposées en 3 longueurs (robe, tunique et top) et 4 cols. J’ai opté pour la robe version B après avoir longuement hésité.

J’aime aussi beaucoup le dos de la robe, avec l’encolure échancrée. C’est tellement adorable un petit dos bronzé ! 🙂

Turquoise2

 

Patron

Robe Turquoise version B Sewing Colors en taille 4 ans. C’est ce que porte Lardon en ce moment, donc ça correspond bien.

Fournitures

Les plus du patron

  • Une forme simple mais plein de jolis détails
  • Fifille sans faire poupouffe 🙂
  • Plusieurs variantes intéressantes
  • Pas de système de fermeture, c’est toujours plus rapide à coudre 🙂
  • La possibilité de jouer avec différents tissus pour les empiècements

Les moins du patron

  • J’imagine que certaines personnes préfèreront avoir un système de fermeture pour pouvoir enfiler la robe vers le bas, moi ça me va comme ça

Modifications/Suggestions

  • Réfléchissez bien à vos différents tissus pour bien les associer !

Ta mère en short

En mode et donc en couture, j’ai des principes immuables. Des règles sur lesquelles je ne transige pas. Par exemple, on ne porte JAMAIS de leggings. Je ne coudrai JAMAIS de sarouel. Mes enfants seront TOUJOURS super chics. Mes filles ne seront PAS des princesses à froufrous. Le revival années 70 ne passera PAS par moi. Parce que si on n’a pas de règles, où va-t-on ? C’est la porte ouverte à tous les abus ! Un jour on fait un sarouel, et le lendemain, hein ? On fait un short pour femme, allons-y carrément ???

Oui.

J’ai toujours juré ne JAMAIS porter de shorts. Je trouve que passé 10 ans, les shorts ne sont flatteurs que sur une surfeuse à la plage, le temps d’aller chercher une glace sur le ponton. Et pourtant, j’en suis à mon deuxième short. Bon, le premier c’était un short d’été, cousu la veille de nos vacances de l’an dernier, porté quasi à plein temps là-bas et jamais au retour puisqu’on n’était plus à la plage. J’ai adoré ce short, mais je ne suis pas sûre que vous le verrez : cousu 3 mois après accouchement, il est sans doute trop grand maintenant. Comme le modèle était top, j’en referai sans doute un une taille en-dessous, mais là n’est pas le sujet de cet article. Parce qu’il y a pire que les shorts de plage. Il y a les shorts d’hiver… AVEC DES COLLANTS !!!! >_<

Vous vous en doutez maintenant, comme toute la blogosphère ou presque (je vous ai dit que je ne suivais JAMAIS les modes ?), j’ai cédé aux sirènes du Châtaigne, qui était si flatteur (!!!) sur les autres couturières, comme ici ou , ou encore . Et même si je sens bien que vous auriez adoré me voir encore changer d’avis… c’est un échec.

Chataigne1

 

Alors comme ça il présente pas trop mal, ce short, mais c’est la photo qui fait ça.

Chataigne2

 

Déjà, mes petites pattes maigres flottent dedans malgré le retrait de pas mal de centimètres sur les côtés. Et là vous allez me dire : eh bien fallait faire la taille en-dessous ! Non.

Chataigne3

La fameuse taille haute « corset » me serre encore alors que j’ai rogné au maximum les marges de couture en haut (marges de 1,5 cm cousues à 1 cm).

Chataigne4

Pour bien faire, j’ai aussi foiré pour la première fois ma fermeture invisible alors que j’ai le pied qui va bien et que je m’en suis toujours bien sortie jusque là.

Chataigne5

Et le dos qui est censé flatter le postérieur fait des plis bizarres sur moi, bref, c’est moche.

Chataigne6

Là j’ai essayé de prendre la pose modasse de rigueur, qui montre bien le principal problème : quand je me penche en avant, ça « poche » façon je porte des couches pour adultes.

Enfin en résumé je n’accuse pas le patron, mais clairement la coupe n’est pas pour moi, et surtout le patron n’est pas conçu pour mes mensurations (ce que j’avais pu voir sur le tableau des tailles, j’avoue). D’accord, je n’ai pas vraiment les hanches larges de « la femme Deer & Doe », mais je ne pense pas avoir une taille ultra-épaisse et pourtant la ceinture est largement trop petite. À ce niveau-là, je me demande si je n’ai pas foiré un truc ! Mais non, j’ai vérifié…

Patron

Châtaigne de Deer & Doe en taille 36. Bien trop large aux jambes, bien trop petit à la taille… -0,5 cm de tous les côtés pour les jambes, + 1 cm pour la taille et ça ne suffit pas.

Fournitures

  • Twill gratté poly/viscose super doux Buttinette (que je conseille à fond !)

Les plus du patron

  • Superbe… sur les autres ! Quand je vois qu’aucune pièce n’est droite et que tous les côtés sont courbes, je me dis que voilà enfin une marque qui connaît le corps féminin !
  • Belles finitions.

Les moins du patron

  • Il faut vraiment avoir les mensurations Deer & Doe pour la version « ceinture corset » ! Je pense que la version à taille normale convient mieux aux différentes morphologies.
  • La coupe en elle-même ne me va pas, je pense : les plis devant font « ballon » quand je me penche, et quand je marche le devant des jambes me gêne et remonte.
  • Les festons en bas, c’est lourd à faire…

Modifications/Suggestions

  • Ceinture et poches doublée de coton, ce qui fait que je n’ai eu besoin que de 80 cm de tissu pour la taille 36.
  • J’ai surpiqué toutes les coutures de la ceinture car mon twill ne tenait pas bien le pli en ouvrant simplement les coutures au fer comme préconisé.
  • Vérifiez bien vos mensurations dans le tableau… Et encore : d’après le tableau, je fais du 36 pour les hanches et du 38 pour la taille, pourtant c’est pas mal trop large aux hanches…

En résumé, ce patron est un véritable échec pour moi. Monsieur me dit que mon short me va bien (mais il a des intérêts à protéger) et j’aimerais le croire, mais honnêtement, je pense que ce short va finir oublié dans un placard. Même en essayant de me convaincre qu’il va, il me gêne en marchant comme je l’ai dit, donc je ne me vois pas le choisir le matin… Je tenterai peut-être la version taille normale à revers un jour… en 34 aux jambes et 36 à la taille (ça devrait suffire vu qu’elle ne remonte pas sur le ventre).

PS: Les abonnés ont dû recevoir un aperçu de ce billet il y a quelques jours : j’avais rippé sur « Publier » au lieu d' »Enregistrer le brouillon » alors que ce n’était pas encore prêt.

J’ai osé Joséphine

Quand je n’ai pas l’occasion de prendre des photos d’un nouveau modèle porté dès la première utilisation, il me faut parfois attendre des semaines, voire des mois avant de pouvoir faire une séance photo. Des refus de Lardon d’être prise en photo aux saisons qui passent, ça arrive souvent ! Et cette tenue, prise en photo sur Lardon la semaine dernière, a en fait été cousue… l’été dernier. Heureusement, elle va encore ! Quoique, pour le pantalon ça se discute…

La tenue est composée d’un haut Josephine de Violette Field Threads et d’un pantalon près du corps issu du livre japonais Collection privée filles & garçons (373-fr chez les Japan Couture Addicts). Pour le pantalon, je n’ai pas de photos non porté (et c’est dommage, on voit mal les détails sur les photos en extérieur), mais voici le haut :

Josephine

Comme je n »avais que 50 cm sur laize américain de ce joli tissu plein d’animaux, j’ai dû faire les froufrous et le col dans un reste de vichy de ma robe Burda Young. Heureusement, il est parfaitement assorti ! Voici la tenue complète :

Josephine2

On voit que le haut devrait faire encore cette saison, mais le pantalon est déjà limite en longueur… L’un comme l’autre ont pas mal de détails sympas : petits plis et froufrous pour le haut, poches plaquées et poches à rabat avec pli creux pour le pantalon.

Josephine1

L’une des raisons pour lesquelles je n’avais pas encore pris de photos de ce pantalon, c’est que je me dis depuis des mois qu’il faut d’abord que je règle le problème des rabats qui se relèvent sans arrêt. Et bien sûr, j’ai été infoutue de faire trois points en tout ce temps pour les fixer…

Josephine3

 

 LE HAUT

 

Patron

Josephine de Violette Field Threads en largeur 2T et longueur 3T. Il me plaît comme ça pour du 3 ans du commerce, 98 Ottobre pour comparaison.

Fournitures

Les plus du patron

  • Assez simple pour un tissu imprimé, mais plein de jolis détails.

Les moins du patron

  • Des informations manquent sur le patron : l’emplacement des fronces, des boutons et des plis n’est pas indiqué, il faut mesurer.
  • J’ai noté que « le col ne tombe pas au milieu » et que j’ai dû « décaler les boutons », mais je ne sais pas ce que j’ai voulu dire par là… en avril 2013 !

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un entoilage pour le dessus du col.
  • Surpiqûres des manches papillon (j’imagine que les surplus de couture avaient tendance à sortir, je ne me souviens plus).

 

LE BAS

 

Patron

Pantalon 14 Collection privée filles & garçons (373-fr) en taille 100. Ça correspond à du grand 2 ans/petit 3 ans je dirais.

Fournitures

  • Tissu indéterminé grenat à fines rayures Tissus.net

Les plus du patron

  • Bien coupé, près du corps.
  • Les poches devant et dos sont originales.

Les moins du patron

  • Ces rabats qui se relèvent sans arrêt, même après repassage !

Modifications/Suggestions

  • Comme tous les livres japonais,ça taille petit ! Prévoyez une taille de plus (taille 100 pour du 92, ici).

 

J’ai beaucoup aimé ces deux modèles, il est possible que je les refasse. Le pantalon est très bien, malheureusement je suis déçue du tissu, qui a un toucher assez cheap, du coup il n’a pas été beaucoup porté. C’est plus un pantalon « qui ne craint rien », quoi, ça fait toile déperlante fine.

Égoïsme ou le Plantain

Oui, égoïsme, parce qu’enfin j’ai pris le temps de coudre pour moi ! Bon, le temps, ça m’a pris seulement deux jours… mais quand même ! J’ai un nouveau haut que j’adore et qui rivalise facilement avec mes préférés du commerce. 🙂

Tout a commencé avec la sortie d’un patron gratuit (mais oui !), le Plantain, chez Deer & Doe. Alors bien sûr, des patrons de t-shirt pour femme, j’en ai plein mes Burda, mais là le côté PDF à imprimer + marque dont j’adore le style + réas à foison pour voir ce que ça donne sur toutes sortes de couturières, ben c’était tentant ! Quand en plus, un défi Plantain a été lancé, j’ai foncé. J’avais acheté en double à quelques semaines d’intervalle un métrage « adulte » de jersey turquoise (oui bon, ça arrive !) donc je me suis dit qu’au pire, j’aurais toujours l’autre coupon.

J’ai opté pour les manches 3/4, vu qu’avec des manches longues de toute façon je passe mon temps à les remonter (et les manches courtes bon, c’est pas pour tout de suite…). L’encolure ronde est bien dégagée, ce que je trouve très féminin.

Plantain1

J’avais un peu peur du devant, qui était « flou »  sur les photos de la boutique. C’est top pour camoufler un petit ventre (et très confortable), mais sur moi j’ai l’impression que je m’y « perds » un peu. C’est le seul point que je modifierai peut-être la prochaine fois, je suis assez partagée sur le résultat.

(où l’on fait trop sa pouffe)

Plantain2

/mode pouffe off

Enfin au final en mouvement ça ne se voit plus trop (je commençais à trouver la séance photo un peu longue là, donc je me suis occupée en tournant…)

Plantain3

D’ailleurs je ne sais pas comment fait Éléonore mais ce modèle drape superbement dans le dos : je suis assez cambrée et le dos du t-shirt pose joliment à ce niveau, ce qui n’est pas le cas avec mes autres hauts flous autour de la taille.

Plantain5

Et puisqu’on les aperçoit, j’en profite pour vous montrer ma petite touche perso : n’étant pas fan des coudières en général, j’ai opté pour des ovales en flex en forme de coudières, dorés qui plus est. J’adore le résultat, c’est ma petite fierté ! Le modèle vient du Silhouette Store (à la base c’est un cercle que j’ai étiré aux dimensions des coudières normales), puisque oui, j’ai fini par craquer pour une Silhouette Portrait suite à une promo. 🙂 Vous verrez donc d’autres personnalisations à base de flex, j’en ai déjà fait quelques unes.

Plantain6

Et voilà ce que ça donne « au repos » :

Plantain6

(Je m’aperçois que ma seule photo calme de dos est pourrie, mais bon, c’est plus pour voir l’impression d’ensemble avec les coudières)

Patron

Plantain de Deer & Doe en taille 36, qui correspond bien à un 36 du commerce (genre Camaïeu). Il est un peu juste niveau poitrine pour l’instant, c’est pour qu’il soit impec après la fin de l’allaitement de Paupiette. 🙂

Fournitures

Les plus du patron

  • Simple et efficace
  • Flou autour du ventre
  • Plusieurs longueurs de manches
  • Et c’est gratos ! 🙂

Les moins du patron

  • Flou autour du ventre, ce qui est donc un plus ou un moins selon le goût de chacune
  • J’avoue avoir un peu galéré au montage des feuilles du patron : tout ne tombait pas parfaitement. Bon, apparemment j’ai réussi à m’en sortir !

Modifications/Suggestions

  • Je n’ai pas surpiqué l’encolure… ou plutôt si, à l’aiguille double, mais je n’aimais pas le résultat et j’ai donc tout enlevé. Vu la forme de la bande d’encolure, elle ne risque pas de se retourner.
  • J’ai fait aussi tous les ourlets à l’aiguille double spéciale tissus stretch, écartement 4 mm, ce qui m’a permis d’obtenir un résultat très pro. Je suis vraiment ravie de cette aiguille, si vous galérez avec le jersey il vous la faut !
  • Le montage est fait à la surjeteuse et les coutures renforcées avec un point « tricot extensible », qui semble presque droit mais est en fait un très petit zig-zag sur ma machine. En fait grâce à ce point j’aurais pu me passer de ma surjeteuse, pourtant mon jersey est souple et même pas mal « mou » !

En résumé, des tas de possibilités en vue avec ce super basique ! J’ai déjà prévu d’en refaire plusieurs. Alors qu’est-ce qu’on dit ? Merci Deer & Doe ! 🙂

De petites choses (2)

L’an dernier, je vous avait déjà fait ici un petit article pour vous présenter pêle-mêle des petits projets qui ne feraient pas l’objet d’un article séparé parce que trop vieux, pas assez d’infos ou de photos ou pas forcément d’intérêt pour vous (style le costume du Doudou de Lardon, bon, je me rends compte que ça restera très confidentiel 🙂 )

Étant donné que j’ai encore tout un tas de projets de ce genre, je renouvelle le principe cette année ! Voilà donc les pauvres petits projets négligés :

Une petite barboteuse Little Goldfish en taille 50, issue du Ottobre 3/2012, pour la naissance du petit frère d’une copine de crèche de Lardon (autant dire que ça date un peu)

Little goldfish

Un petit pantalon Clarabella, même modèle et même taille que le pantalon pistache. En fait ce pantalon a eu beaucoup de succès tout de suite, et au bout d’une semaine il était irrémédiablement taché, d’herbe notamment, avant que j’aie pu prendre la moindre photo… Là il est trop court, déchiré, complètement passé et couvert de taches divers et indélébiles… Bon, au moins Lardon l’a aimé !

Clarabella parme

Un petit combishort f du livre Petits filles modèles, en taille 90. Là aussi vous allez voir, ça date ! Lardon avait 18 mois à l’époque. 🙂 Qu’est-ce qu’elle l’a mis, ce combishort ! Je l’adorais vraiment, faudra que je lui en refasse un pour l’été prochain.

Une petite Little Miss Sunday de Vanessa Pouzet, par contre je ne sais plus quelle taille j’avais fait… 2 ans, peut-être ? Lardon avait 2 ans et demi. En tout cas il était trop grand le premier été, et trop petit cet été, donc il n’a pas été beaucoup mis… Je me souviens avoir manque de tissu pour la partie basse, donc il est moins large que prévu et se superpose donc moins (c’est pour ça qu’il s’ouvre dans le dos).

LittleMissSunday 1

LittleMissSunday 2

Un petit t-shirt à froufrous issu de Ottobre 4/2011, modèle 13 Cherry en taille 80 je pense. Autant le montage s’est super bien passé, autant au moment de l’ourlet, je me souviens avoir tout foiré. Du coup j’avais dû découper au-dessus, j’ai fini en roulotté pour ne pas perdre trop de longueur et… c’était bien trop court, bien sûr. On l’a quand même mis avec le short taille haute parce que vraiment, je l’adorais !

Froufrous

Voilà, j’ai encore quelques perles de ce genre en stock, mais je m’arrête là pour aujourd’hui !