Le pantalon au nom imprononçable

Chose promise, chose due ! Je vous présente le pantalon que vous avez pu apercevoir avec la blouse printanière.

Il s’agit d’un modèle Ottobre tout simple qui a beaucoup de succès parmi les Addicts, le Puolukkapuuro (1 600 points au Scrabble). Je l’ai fait à la base pour l’accorder à cette blouse que j’avais déjà en tête, j’ai donc fait un petit rappel de tissu, mais je trouve que la blouse ne rend pas si bien que ça avec cette couleur assez neutre. Au final je l’accorde plus souvent avec un pantalon prune (que vous verrez aussi bientôt), d’autant que la machine à laver a fait un petit accroc dans mon joli pantalon… 😦

Trêve de bavardages, voilà les photos ! D’ailleurs, je trouve qu’elles ne rendent pas justice à ce pantalon, qui n’est pas aussi large en vrai qu’il en a l’air ! Je pense qu’il était un peu descendu sur les deux premières photos.

De face (il faut vraiment que je nettoie cette télé) :

De profil (on tient la responsable de toutes ces petites traces) :

 

Autre vue sur les poches arrière (oui, la pizza était bonne) :

Patron

Pantalon modèle 13 « Puolukkapuuro » (à force de l’écrire, je commence à le retenir) du Ottobre 1/2010 en taille 92. Ce numéro est une mine, d’ailleurs c’est déjà le 3ème modèle que je vous présente et croyez-moi, ce n’est pas faute d’avoir d’autres numéros !

Fournitures

  • Velours milleraie (voire babycord) bleu pétrole Toto
  • Coton léger fleuri (popeline ?) Toto

Les plus du patron

  • Très facile à faire, un bon basique.
  • Jolie coupe confortable sans être trop ample, un peu évasée en bas.

Les moins du patron

  • Sur le patron de base, je ne suis pas fan des poches identiques devant et derrière ni des fanfreluches en bas.
  • Hauteur de taille un tout petit peu juste pour les couches lavables.

Modifications/Suggestions

  • J’ai supprimé les poches de devant pour ne pas récupérer Kimya à la fin d’une journée de crèche avec le pantalon devant-derrière…  ce qui arrive souvent quand je ne mets pas d’étiquette ! 🙂
  • J’ai enlevé les rabats des poches, ce que je fais toujours pour que Kimya puisse ranger tranquillement ses petits cailloux.
  • J’ai supprimé les bandes froncées en bas pour en faire un pantalon basique à accorder avec un haut plus élaboré (la blouse, en théorie).
  • Pour faire un rappel de tissu avec la blouse, j’ai décoré les poches de petits nœuds inspirés de ceux de la robe Betsy de C’est dimanche. Je n’ai pas le patron, donc c’est vraiment juste une inspiration ! J’aime bien l’effet obtenu qui habille un peu le pantalon sage !

 

Allez, à très bientôt !

 

Publicités

Blouse printanière

Ouh là, ça fait longtemps ! Et pourtant croyez-moi, j’ai cousu, cousu, cousu ! Autant dire que j’en ai, des choses à vous montrer ! 🙂

Je vais commencer par une petite blouse de printemps, que Lardon porte déjà par-dessus un sous-pull. Il s’agit d’un modèle japonais qu’on voit souvent bien qu’il soit particulièrement peu mis en valeur dans le livre ! Allez, on y va pour les photos, les infos suivent comme d’habitude !

En version hiver, donc (je présenterai le pantalon bleu dans le prochain article) :

Les bras levés, avec flash cette fois (la couleur est plus réaliste) :

La blouse vide de face…

De dos…

Et les détails :

Patron

Blouse modèle B du livre japonais traduit « Style petite fille » (livre 57 chez Japan Couture Addicts) en taille 100 sans marges de couture*.

Fournitures

  • Coton léger fleuri (popeline ?) Toto
  • Boutons en nacre récupérés sur un pantalon déniché dans un bric à brac (19 boutons en nacre sur un pantalon à 2 €, ça va !)
  • Bouton orange origine inconnue (Puces des couturières de Limonest, je crois)

Les plus du patron

  • Très féminine, avec tous ces plis et toutes ces fronces !
  • Facile à enfiler avec la fente dans le dos et le bouton unique (les boutons de devant sont décoratifs).

Les moins du patron

  • Les manches sont bien plus courtes que je ne le pensais : elles arrivent au coude alors que je pensais à des manches 3/4. Comme le modèle n’est pas porté dans le livre, c’était difficile à évaluer !

Modifications/Suggestions

  • *Comme les modèles commencent au 100 dans ce livre, j’ai voulu faire un 90 en enlevant les marges de couture. Ne faites pas ça chez vous !!! Ça m’a pourri les correspondances au niveau des emmanchures, j’ai dû bidouiller pour les adapter aux manches, et c’est trop juste sous les bras avec le sous-pull alors que le 90 va bien normalement. J’aurais dû réduire correctement le patron proportionnellement aux autres tailles… Enfin au final ça va, mais Lardon ne la portera sans doute pas longtemps.

À très vite pour la suite !

Deuxième pyjama !

Eh oui, déjà de retour ! Comme promis, je rattrape mon retard et je vous présente donc aujourd’hui le premier pyjama que j’ai fait pour lardon. Il devient juste trop petit et est en passe d’être remplacé par le pyjama aux chien déjà présenté et un autre que je vous montrerai très bientôt. Attention, cet article sera long puisque j’ai 3 pièces à vous présenter !

Ce pyjama, donc, a commencé par un pantalon en jersey velours cousu en septembre pour attaquer la saison hivernale en m’essayant à cette matière et à la couture à la surjeteuse au passage. C’était le dernier modèle que j’ai cousu en taille 80, il a toujours été un peu petit mais la forme fait qu’il est resté mettable un moment. On est passées au 86 juste après et on attaque déjà le 92, le 86 est passé vite… Bref, voilà le pantalon :

 

Avec la bouche de papa…

Patron

Pantalon modèle 3 « Anis » du Ottobre 1/2010 en taille 80.

Fournitures

Les plus du patron

  • Très simple, très rapide à faire, surtout à la surjeteuse !
  • Coupe ni trop ample, ni trop moulante : c’est confortable et les couches lavables de nuit passent tranquillement !

Les moins du patron

  • Rien ! Il est parfait ! Dans le magazine il est présenté en pantalon de bébé en jersey, on peut vite passer à côté.

Modifications/Suggestions

  • Rien non plus ! Il est clair que je le referai, celui-là !

 

Voyant que ce pantalon était déjà juste, j’ai voulu faire un autre pantalon, en jersey cette fois, sur le modèle Sleep Walker d’Ottobre 6/2011 utilisé à nouveau pour le bas du Pyjama aux chiens. Je ne vous reparle pas du patron, je vous renvoie à l’article pour les infos ! Simplement pour ce premier essai j’avais fait la taille 86 en réduisant beaucoup l’ampleur car je le trouvais large (-2 cm environ sur chaque côté), mais finalement ça fait presque trop legging je trouve… L’ampleur prévue est bien ! Pour le biais en bas, comme pour le Pyjama aux chiens je l’ai posé tout droit et pas comme prévu sur le modèle.

Avec le haut présenté plus bas :

  • Interlock rose Lil’ Baby Thangs (grand choix de bord-côte !) pour le biais, pour rappeler le rose du haut
  • Jersey anis rayé De fil en étoile fabrics très doux mais j’ai eu un problème de tissage, il s’est rapidement « détricoté » en plusieurs endroits. 😦

Et donc on y vient enfin, le haut que vous avez pu apercevoir sur la photo précédente, un modèle là aussi vraiment parfait d’Ottobre ! C’est dorénavant mon modèle de base pour les hauts de pyjama !

Le point de ma machine à coudre que j’utilise pour les matières extensibles, notamment pour coudre/surpqiuer les cols et poignets en bord-côte :

Patron

Haut modèle 34 « Toy Dog » du Ottobre 6/2011 en taille 86.

Fournitures

Les plus du patron

  • Rapide à faire, surtout à la surjeteuse !
  • Coupe parfaite, près du corps (moule le bidon !)
  • Col assez grand pour passer la tête (j’ai déjà eu des soucis à ce niveau).
  • Les manches raglans tombent si bien sur de petites épaules !

Les moins du patron

  • Rien !

Modifications/Suggestions

  • J’ai tout cousu à la surjeteuse, à part l’ourlet du bas pour lequel j’ai utilisé le fameux point présenté sur la photo ci-dessus.
  • Le bord-côte est cousu à la surjeteuse puis surpiqué avec le même point pour « aplatir » et renforcer.

Voilà, vous vous en êtes sorti, on arrive au bout de cet article ! Félicitations ! 🙂