La robe de Scarlett

Un jour, en passant par hasard (genre) chez Toto Lyon, je suis tombée en arrêt sur un rouleau de tissu pas encore mis en rayon : un genre de molleton fin/jersey épais/interlock magnifique imprimé de petits chats dans les tons écru, marron et noir. J’étais certaine qu’il plairait à Lardon, donc j’en ai pris un mètre sans savoir ce que j’allais en faire. Il a d’ailleurs dormi dans mon placard un moment.

Quelques mois plus tard, je tombe sur une photo qui me laisse pantoise :

scarlett-johansson-mango-ad-spots

Scarlett Johansson dans une publicité Mango, qui porte une robe faite avec mon tissu ! Du coup, je me suis dit : si Scarlett peut le porter en robe, Paupiett(e) le peut aussi ! En plus elle a viré blonde récemment.

Chats1

Elle assure grave, non ? Pour l’encolure, j’ai utilisé un bord-côté turquoise qui donne une petite touche de couleur.

Chats2

Les manches sont kimono/chauve-souris jusqu’au coude, puis resserrées en manches normales ensuite, ce qui donne un petit effet « gigot ».

Chats3

Oui, Paupiette adore coller ses petits mains sales (voire sa bouche) sur la porte du four. C’est le problème des portes froides : les enfants ne s’en méfient pas.

Patron

Modèle 3 Talvikki du magazine Ottobre 6/2012 en taille 80. Ça correspond bien à du 18 mois, voire 2 ans.

Fournitures

  • Sweat/interlock Toto Lyon

Les plus du patron

  • Un modèle simple et rapide mais avec de jolis détails
  • Coupe ample, confortable pour les petits (le tombé du tissu fait que ça ne fait pas montgolfière pour autant)

Les moins du patron

  • Les surpiqûres au niveau des empiècements peuvent être compliquées à faire sur un tissu fin ou très extensible.

Modifications/Suggestions

  • Assemblage à la surjeteuse
  • Pose du bord-côte de l’encolure à la surjeteuse en une seule étape (en double)
  • Ourlets à l’aiguille double

En résumé, une petite robe jolie et confortable, idéale pour les petits !

Publicités

Défi Ottobre « En mai, fais ce qu’il te plaît »

J’aime bien les défis. Ça motive, ça donne parfois des idées, l’occasion de coudre quelque chose qu’on n’aurait pas imaginé coudre… Et comme vous l’avez peut-être remarqué, je ne suis pas fan des gros imprimés colorés (quoique, ces derniers temps c’est moins évident…). Mais quand le forum des Ottobre Addicts a lancé un défi sur le thème « En mai, fais ce qu’il te plaît » avec obligation de couleurs vives, je me suis dit que c’était l’occasion ! Alors j’y suis allée à fond et j’ai sorti un jersey imprimé que j’avais acheté il y a un moment, sans savoir quoi en faire. J’ai pondu ça :   GiantApple1 Dans les photos des détails vous voyez les ourlets et biais à l’aiguille double : j’adore ! Bon pour le bord-côte, je trouve que ça l’étire un peu. Alors ça reste élastique, pas de problème, mais ça élargit (là sur ce modèle ça ne gêne pas, l’encolure étant assez large). Je tâtonne encore pour trouver la meilleure solution niveau encolure (pour l’instant, c’est la méthode de la bande pliée en deux et surjetée d’une traite que je préfère). Par contre, niveau ourlets c’est parfait ! GiantApple4 Pour aller avec la robe, j’ai fait le petit pantacourt qui était présenté avec dans le magazine. SoccerPlayer1 Bon la longueur est un peu bâtarde, il aurait fallu la taille en-dessous, peut-être (il arrivait à mi-mollet sur la photo du magazine). Mais c’est bien pratique à enfiler le matin, avec un gilet par-dessus la robe. L’après-midi en enlève le gilet et le pantacourt et on a une vraie tenue d’été ! GiantApple3 C’est là qu’on voit le problème que j’avais évoqué pour le bord-côte posé à l’aiguille double : le bas du pantacourt est censé être resserré en bas, mais là ça a étiré le biais à tel point que le bas est droit. Je suis un peu déçue du rendu du coup, faut que je trouve une solution pour ça. Si vous avez des conseils… (Non, je n’ai pas de recouvreuse ! 🙂 ) GiantApple2 Vous me dites si j’abuse niveau photos, hein ? 🙂

La robe

 Patron

Modèle 8 « Giant Apple » Ottobre 3/2014 en taille 80 pour du  18 mois. Ça correspond bien. La robe est courte, mais c’est le modèle qui veut ça (pour éviter que le bébé se prenne dedans en marchant à quatre pattes).

Fournitures

Les plus du patron

  • 3 pièces seulement, ça fait plaisir !
  • Les petits mancherons protègent les épaules du soleil, c’est bien pensé.
  • Ample et confortable, tout en restant structuré.

Les moins du patron

  • RAS

Modifications/Suggestions

  • RAS

 

Le pantacourt

Patron

Modèle 6 « Soccer Player » Ottobre 3/2014 en taille 80 pour du  18 mois. Un poil grand, mais le 18 mois est parfois un poil grand encore pour Paupiette donc ça colle.

Fournitures

Les plus du patron

  • Patron en 1 pièce seulement ! (pas de couture sur les côtés)
  • Simple et efficace

Les moins du patron

  • Revoir la pose du bord-côte.

Modifications/Suggestions

  • RAS

Un béguin trop grand/trop petit

Quand Lardon était petite, je lui avais acheté un béguin chez une créatrice locale. J’avais tellement adoré cet effet « Laura Ingalls » que je l’avais racheté ensuite à la taille au-dessus. À l’époque je ne cousais pas, mais pour Paupiette j’ai toujours su que je lui ferais à elle aussi son petit béguin ! Ce que j’ai fait l’an dernier, à temps pour l’été.

J’ai utilisé un patron Ottobre très original et très simple, que je trouvais super sympa. Voici la bête à plat, côté pile et côté face :

Béguin CollageUn champignon, donc. Autant dire qu’en une demi-heure, c’est terminé ! Ça ne ressemble à rien comme ça, mais le principe c’est que quand on fixe les boutonnière du haut sur les boutons du bas, on obtient…

Béguin3

Tadaaaa !

J’ai vraiment adoré le résultat de ce patron improbable, le problème c’est qu’il taille très, très grand… Jugez plutôt, sur Paupiette l’an dernier :

Béguin4

Je refuse de croire que c’est le même enfant. N’empêche que j’avais fait une taille 39 alors qu’elle avait un tour de tête de 40 cm, ça aurait donc dû aller impeccable, voire un peu juste ! On peu mettre la « visière » normale ou repliée, comme ici.

Pour la peine, j’ai ressorti le béguin cette année en attendant de pouvoir lui refaire le même modèle en plus grand… et ça lui va ! Bon, c’est juste, mais franchement je trouve ça portable.

Béguin6

La visière abrite bien les yeux je trouve, quand la taille est bonne ça avance pas mal. Voilà l’effet de dos :

Béguin7

Monsieur trouve qu’on croirait qu’elle a un slip sur la tête. Bon. Je n’irai pas jusqu’à le nier, mais je persiste à trouver ça aaadooraaaaaable. Il a aussi évoqué la petite lampe mascotte de Pixar… Soit.

Béguin5

L’article sur le legging arrive bientôt, ne faites pas attention à son état sur ces photos… Ce tissu attire les cochonneries.

Patron

Béguin 3  Ottobre 2/2003 en taille 39 pour un tour de tête de 40 cm. Ça taille IMMENSE.

Fournitures

  • Coton pommes Michael Miller (je ne trouve plus le nom du modèle) acheté chez La Chakra déjà vu plusieurs fois
  • Coton violet Toto
  • Dentelle saumon achetée aux Puces des couturières locales
  • Boutons de mon stock

Les plus du patron

  • Ultra simple, ultra rapide et réalisable dans des chutes.
  • Adorable !
  • Protège bien les yeux et tient très bien en cas de vent, vu qu’il se noue.
  • Confortable pour un bébé adossé/allongé puisqu’il n’y a pas de rebord derrière.

Les moins du patron

  • La taille ne convient pas.
  • Le ruban à nouer sera peut-être considéré comme peu pratique pour certains, moi ça ne me gêne pas.

Modifications/Suggestions

  • J’ai remplacé le croquet pas de la dentelle, plus romantique.
  • Réduire d’au moins deux tailles je pense.

 

Voilà, j’attaquerai bientôt le même en plus grand pour cet été !

De la cruelle déception de Pupu

En couture comme ailleurs, parfois, on foire. Mais complètement. Que ce soit un coup de découd-vite ou de surjeteuse malencontreux, un mauvais choix de tissu, un accueil plutôt froid du destinataire (à quel âge on apprend les faux sourires de politesse ?), c’est autant d’heures de travail envolées pour rien. Cette fois, mon découd-vite n’a pas rippé, mon tissu était très bien et le résultat initial parfaitement conforme à ce que je voulais. Pour tout dire, ma salopette Pupu je l’adore ! Mais… elle est trop petite. Elle l’a été dès le départ en fait, je pense que je n’ai pas vu Paupiette grandir sur ce coup-là. Par désespoir, je l’ai quand même tassée dedans deux fois, mais le camel toe de couche en position assise c’était pas classe.

Pupu6

En plus elle est bourrée de petits détails adorables cette Pupu, je l’aime tellement ! J’étais super fière de mon appliqué lapin, j’avais même fait la queue en fourrure doudou ! Les petits passepoils sur les côtés sont en fait du passepoil plat, du biais qui dépasse, quoi. Finalement je crois que je préfère ça au vrai passepoil.

Pupu9

La salopette s’ouvre entièrement d’un côté, ce qui la rend probablement facile à enfiler quand elle est à la bonne taille. Là il fallait que je remonte le genou de Paupiette sous son menton pour lui remettre la jambe sans enlever les bretelles…

Pupu5

Pupu est aussi entièrement doublée, et comme elle est couvrante ça en fait un modèle idéal pour les journées de mi-saison fraîches. On a aussi des petites décos au dos :

Pupu8

Le petit lapin est fait avec un entoilage double face, les détails sont surpiqués (mais comme je suis courge j’ai surpiqué avec un fil proche de la couleur, donc on ne les voit presque pas). Les cœurs sont censés être des poches entourées d’un froufrou, mais j’ai supprimé le froufrou parce que ça m’a pris la tête de les monter dans les courbes c’est tout froissé après lavage de genre de trucs. Du coup j’ai cousu entièrement les cœurs, de toute façon Paupiette met ses clés dans son sac à main. Zoom sur les détails :

DetailsPupuOui je sais, le lapin appliqué a 3 pattes, mais c’est les Finlandais ça, ils ne doivent pas en avoir chez eux, des lapins. Pour les yeux, j’ai pris un bout de coton à étoile (les instructions recommandent des pois) car la petite étoile ici fait la pupille. Je trouve que ça rend super ! Franchement, je ne suis pas une star de l’appliqué mais là j’étais trop contente !

Pupu7

Ben pourquoi tu tiens mon duvet derrière moi Papa ?…

Allez une dernière, la salopette à vide pour apercevoir la doublure :

FullPupu

Ça me fait encore mal au cœur quand je la revois cette salopette ! 😦

Patron

Salopette 4 « Pupu »  Ottobre 4/2010 en taille 68 pour du 9 mois. C’est du 9 mois quoi… Paupiette est passée au 12 mois.

Fournitures

  • Velours milleraie « parme » stretch Les Coupons de Saint Pierre
  • Coton imprimé à coccinelles de provenance inconnue (acheté sur La fibre créative il me semble)
  • Pressions résine Ar brinic

Les plus du patron

  • Plein de jolis détails : appliqué lapin, passepoil plat, poches cœur, petit lapin accroché derrière, surpiqûres aux genoux…
  • Coupe parfaite, féminine mais confortable
  • L’ouverture à scratch sur tout un côté devant est très rapide à défaire, c’est une bonne idée ! Avec les pressions aux bretelles, on peut poser le bébé sur la salopette ouverte et il suffit de rentrer la jambe droite et de tout refermer.

Les moins du patron

  • Les volants autour des poches arrière en forme de cœur, franchement c’était l’horreur… J’ai galéré un moment avant d’abandonner. Je trouve que ça ne vaut pas le mal qu’on se donne et je me souviens du volant du pantalon Country chic qu’il fallait repasser après chaque lavage !
  • Le problème de taille est quand même important, ça aurait dû être un peu juste mais c’est vraiment court. Je pense que pour les couches lavables, il faudrait faire une longueur buste de taille supérieure (hauteur épaules/entrejambe), c’est à dire simplement abaisser l’entrejambe d’une taille pour faire tenir l’épaisseur de la couche. En largeur par contre c’est « compatible couches lavables ».
  • Les emplacements des scratchs ne sont pas indiqués, c’est un peu le casse-tête pour les répartir.
  • En taille 68 (et inférieures, j’imagine), le lapin appliqué ne tient pas sur le plastron, j’ai dû interrompre la surpiqûre là où ça débordait (en haut et en bas).

Modifications/Suggestions

  • Volants des poches dos supprimés
  • Cœurs entièrement fixés au dos (pas de poches)
  • Attention aux surpiqûres des genoux : pour le côté ouvert, vérifiez bien avant montage que les deux parties de l’ovale tomberont pile-poil ! J’ai dû modifier mon tracé avant de surpiquer, sinon ça aurai été tordu.

Voilà, je n’ai plus qu’à refaire exactement la même en taille 74 voire 80 ! Il me reste assez de tissu je pense, je ne m’avoue pas vaincue par Pupu !

San Francisco, 1969

Il en va du « vintage » comme des chasseurs : il y a le bon vintage et le mauvais vintage. Le bon, pour moi c’est les robes type New Look des années 50, les minirobes trapèze des années 60, les tailleurs des années 40, etc. Le mauvais vintage, je dirais que ça couvre la période 1975-1990 dont on peut directement brûler toute la mode. Les pulls camionneur, les polaires, les fuseaux en molleton, les chouchous dans les cheveux et tout ça, est-ce que ça a vraiment déjà flatté quelqu’un ? Quant à savoir si la tapisserie à grosses fleurs que mes parents avaient dans la salle de bains (!) quand j’étais petite fait partie de la première catégorie ou de la seconde, j’hésite… et du coup j’en ai fait un pyjama, dans le doute. Mais comme il vaut mieux le faire porter par quelqu’un capable d’assumer la tête haute les styles plus improbables, c’est encore Paupiette qui s’y colle.

Pyjama1

Mais quel talent ! Imaginez-vous dans la même tenue. Qui, hein, qui parmi vous recevrait des invités tranquillement ? Elle est formidable.

Comme j’ai vite tendance à accumuler les patrons sans les coudre, je m’inscris désormais systématiquement aux défi relatifs à chaque nouveau magazine Ottobre sur le forum des Ottobre Addicts. Cette fois, j’ai donc réalisé ce pyjama dans le cadre du défi du numéro de printemps 2014 d’Ottobre. J’avais prévu un autre modèle, mais Paupiette a subitement manqué de pyjamas en passant à la taille 12 mois. J’ai donc opté pour le modèle de ce numéro, qui me paraissait parfait.

Pyjama2

Le dos se ferme avec une fermeture Éclair, ce que j’adore ! Déjà, c’est plus esthétique que ces pressions qui tirent quand bébé est assis et qui font bâiller le tissu quand bébé est couché. Et puis je trouve ça plus confortable pour ma Paupiette, ça doit pas être terrible les pressions qui appuient sur le dos quand on dort. Enfin je dis ça, mais Paupiette a toujours dormi sur le ventre et de toute façon, avec les couches lavables le bas de son dos est loin de toucher le matelas. Vous allez me dire : oui, mais pour le change ? Eh bien je vous avoue qu’à partir du moment où mes enfants font leurs nuits, je ne vais pas les réveiller pour les changer. Donc je me fiche de ne pas pouvoir ouvrir seulement le bas du pyjama, puisqu’il n’y aura pas de changement de couche entre 19h30 et 8h.

Je voulais absolument utiliser ce tissu improbable pour Paupiette, étant donné que personne d’autre n’aurait pu l’assumer, et vu que je n’en avais que 50cm, fallait pas traîner… D’ailleurs, ce n’était pas suffisant pour un pyjama en une pièce et j’ai dû faire des raccord au niveau des jambes. Ce qui est bien, c’est que le tissu est tellement chargé que ça passe assez inaperçu. On le voit un peu mieux sur les photos « à vide » :

PicMonkey Collage

Au final je suis franchement fan de ce pyjama : la coupe, la couleur, le tissu (un molleton très doux sur l’envers), tout !

Bon allez Maman, quand t’auras fini de me mitrailler, moi j’irais bien me coucher là…

Pyjama3

Patron

Pyjama 12 « Elephant March » Ottobre 1/2014 en taille 74 pour du 12 mois. C’est impeccable.

Fournitures

Les plus du patron

  • Fermeture Éclair esthétique et pratique
  • Coupe parfaite
  • Le bord-côte aux poignets évite que les manches recouvrent la main et donc le pouce la nuit, et ça, c’est une foutue bonne idée ! D’habitude, je dois retourner les manches.
  • Un petit parement évite le contact du curseur de la fermeture avec la peau du bébé. Ils pensent à tout chez Ottobre !

Les moins du patron

  • Rien.

Modifications/Suggestions

  • En faire plein ! Plein!!! Il me faut du ORANGE !

Megève, 1982

Vous là-bas. Oui, vous, qui aviez 10 ans ou plus dans les années 80. Vous avez toutes une photo de vous au ski, avec un pull norvégien à flocons, un fuseau en molleton et des « Moon boots ». Je le sais. Ma maman a pris soin de prolonger les années 80 au début des années 90 juste pour moi. Mon fuseau à moi était vert forêt, une merveille ! Malheureusement, Paupiette a raté ça… Ooooooh la pauvre ! 😦  Je ne pouvais absolument pas la laisser manquer les meilleures années de la mode, j’ai donc cousu ça :

Megève1

Hein qu’il est beau, ce tissu « norvégien » ? Remarquez que je ne lui ai pas épargné le molleton !

Ce petit pull Ottobre s’assortit également très bien avec un pantalon à velours côtelé, dans la même veine. Bon, pour bien faire il faudrait les jambières, c’est sûr.

Megève4

Le pull se passe grâce à une fermeture Éclair invisible dans le dos, chic et pratique pour un bébé. Ça évite les épaisseurs de boutons dans le dos, et je ne voulais pas mettre de bord-côte pour ne pas casser les motifs de mon tissu. Ce système était donc idéal pour ce que j’avais en tête.

Megève2

Vous avez vu, je me suis déchirée sur l’alignement des rayures ! J’ai été pas mal aidée par le nouveau pied pour fermeture invisible que Belle-maman m’a offert pour mon anniversaire.

La longueur est parfaite pour bien couvrir le ventre, et le bas légèrement évasé est très joli. Vous avez remarqué les manches presque gigot ? Oh mon dieu, c’est teeeeellement rétro ! Juste ce qui manquait à mon cher tissu !

Megève3

Patron

Modèle 2 du Ottobre 4/2005 en taille 62. Ça correspond bien à du 9 mois type Kiabi/Z, ce que porte Paupiette en ce moment.

Fournitures

  • « Maille » imprimée style norvégien de Lolie Shop, si j’en crois Lagimaya qui l’a utilisée aussi !
  • Fermeture invisible beige de 20cm achetée chez Ninanne via A Little Mercerie

Les plus du patron

  • Coupe jolie et pratique
  • Évite de devoir assortir le tissu à du bord-côte, ce qui est assez rare avec les patrons de pulls
  • Fermeture Éclair pratique et confortable pour un bébé
  • Inutile de prévoir un tissus extensible du coup, l’encolure à parmenture est de toute façon entoilée pour ne plus être extensible

Les moins du patron

  • Franchement ? Rien !

Modifications/Suggestions

  • Taille parfaite, coupe parfaite, un super basique à conserver !
  • J’ai fait les ourlets à l’aiguille double et assemblé à la surjeteuse, mais je pense que ce pull peut-être fait sans surjeteuse avec un tissu adapté (polaire, jersey velours, molleton etc.)

Paupiette Chantilly

Miam miam, une Paupiette à la Chantilly, ça vous dit ? Non ? C’est pourtant ce que j’ai fait !

Quand j’ai vu ce nouveau patron C’est Dimanche, j’ai été ravie d’avoir justement un tout petit bébé sous la main. Une petite barboteuse rétro, j’adore ! Et elle est courte la période où on peut habiller un bébé en barboteuse, ça ne dure qu’un été, donc il ne fallait pas rater le coche ! Je me suis donc dépêchée de commander et de coudre cette petite Chantilly pour mon plus petit mannequin, juste à temps pour les beaux jours. Pendant cet été, on l’a bien amortie !

Chantilly1À la base, j’avais cousu une chemise de nuit « de princesse » à Lardon avec ce tissu à étoiles roses qu’elle adore. Elle m’a alors demandé de coudre aussi quelque chose pour Paupiette avec le même tissu, donc j’ai tout de suite pensé à une Chantilly ! Tout allait bien, ça tenait bien dans mes chutes… jusqu’à ce que je coupe les deux parties du dos dans le même sens au lieu de couper en vis-à-vis. Et là bien sûr, plus de place pour recouper ! J’ai donc dû fouiller dans mes chutes et j’ai opté sans grande conviction pour un restant du tissu à pois utilisé pour ma robe d’anniversaire. Au final, j’ai tellement adoré cette association de couleurs si gaie que je l’ai déclinée en bandeaux : un pour Lardon, un pour Paupiette et un pour la petite cousine. Maintenant, il ne me reste vraiment rien…

Quand ma Chantilly en 3 mois a été prête, Paupiette portait du 3 mois. Pourtant, c’était franchement grand, même en croisant les bretelles ! Le bas faisait pas mal montgolfière, voire jupe :

Chantilly4

Mais quand elle est passée au 6 mois, ça allait beaucoup mieux.

Chantilly2

En plus Papa avait fini par tondre la pelouse, donc on a pu faire des photos en milieu naturel !

Chantilly5

Bon il avait tondu, mais pas juste juste avant hein… À 6 mois le tour de dos allait aussi beaucoup mieux, ça bâillait pas mal au début.

Chantilly3

Je ne résiste pas à l’envie de vous en montrer une petite dernière sur laquelle on ne voit pas du tout la barboteuse !

Chantilly6

Au fait, j’espère que vous aimez ma nouvelle bannière ! 🙂

Patron

Modèle Chantilly C’est Dimanche version 2 sans le  col marin brodé, bretelles courtes censées être portées droites mais que je croise pour remonter un peu le tout. Taille 3 mois qui correspond donc à du 6 mois.

Fournitures

  • Coton à étoiles roses Toto ??
  • Coton à pois turquoise eTissus
  • Boutons Psybulle (qui semble avoir disparu ?)
  • Pressions Kam écru Ar Brinic

Les plus du patron

  • Adorablement rétro
  • Parfait pour rester chic pendant les grosses chaleurs
  • Explications claires
  • Pratique avec l’ouverture pressionnée à l’entrejambe

Les moins du patron

  • Taille grand (ampleur du bas, tour de dos, bretelles)

Modifications/Suggestions

  • Prévoyez une taille en dessous de la taille habituelle !

Une rentrée chez Nounou

Ici aussi, c’est la rentrée : Lardon est passée chez les « moyens » et Paupiette a fait sa rentrée chez sa nounou ! Une grande étape pour toutes les deux, et pour moi puisque je me retrouve de nouveau seule à la maison la journée (ça va carburer niveau couture entre deux traductions !).

Au mois d’août, j’étais hyper motivée niveau couture. Je ne sais pas ce qui m’a pris, je me suis inscrite à 3 défis… tous pour début septembre. J’ai terminé le défi de rentrée des Ottobre Addicts, je vous présente aujourd’hui ma copie pour le défi « Cap ou pas cap… d’être premier de la classe » et il me reste encore à coudre la tenue du défi « Autour de… Martine« . Ensuite, je fais une petite pause défis ! 🙂

Comme j’avais opté pour une tenue de rentrée Ottobre pour Lardon dans le cadre du premier défi, j’ai cousu pour le deuxième une tenue pour Paupiette, puisque maintenant à la maison c’est chacun son tour ! Le pantalon était tout trouvé : je bavais sur les réalisations des Ottobre Addicts depuis longtemps, il me fallait juste un bébé pour me lâcher. Pour la blouse, j’ai davantage hésité pour finalement opter pour du C’est Dimanche. J’en suis ravie ! J’adore ce petit ensemble chic mais très adapté à un bébé. Je vous laisse juger !

Rentrée Paupiette 1

Comme je l’avais déjà évoqué, je n’aime pas trop les « vrais » ensembles avec rappels de tissus, donc ici j’ai simplement choisi des tissus qui allaient (à mes yeux) bien ensemble et j’ai fait le lien en utilisant les mêmes boutons bleus pour la blouse et le pantalon.

Rentrée Paupiette 4

Ça va, ça a l’air de lui plaire ! 🙂 La coupe du pantalon, qui est en fait un jodhpur selon Ottobre (oui Madame), est vraiment top pour un bébé : « slim » en bas mais assez ample en haut, ce qui permet une liberté de mouvement parfaite même en couche lavable.

Les plus observateurs auront peut-être remarqué que j’ai coupé les cheveux de ma pauvre Paupiette depuis le pyjama Bubble gum (déjà trois fois en fait) histoire de dompter cette masse ondulée et surtout de se débarrasser de cette terrible mini-vague d’étudiant de Sciences Po qui me perturbait vraiment trop (sans parler de la nuque longue).

Rentrée Paupiette 5

La petite blouse Oslo (que les fans de C’est Dimanche auront reconnue) a deux petits plis couchés sur le devant tenus par 4 boutons décoratifs…

Rentrée Paupiette 6

… mais elle se boutonne en fait derrière, ce qui tombe bien pour Paupiette qui ne dort que sur le ventre.

Les boutons du jodhpur sont aussi décoratifs, mais une petite découpe fait que la « patte de boutonnage » si on peut dire est ouverte, tenue par les boutons et par l’ourlet du bas. D’ailleurs j’ai trouvé l’explication un peu confuse : en fait il ne faut pas la retourner comme un chaton* gant mais la garder endroit contre endroit, à l’intérieur de la jambe, et la tenir par les surpiqûres sur l’endroit. Ça paraît inutile comme ça, mais ça donne un rendu très intéressant. Je n’arrive décidément pas à décrire ça, alors voilà ce que vous devez obtenir sur l’endroit et sur l’envers :

Détails

 

Les choses sérieuses maintenant !

Patron du pantalon

Modèle n°2 Jodhpur de Ottobre 3/2010 en taille 68 pour du 6 mois. Juste bien, comme le signalaient d’autres Ottobre Addicts ce modèle taille vraiment petit. Pensez à faire la taille au-dessus au minimum !

Fournitures

  • Velours ras stretch fuchsia « de mon stock »
  • Boutons bleus Buttinette (plus précisément de ce super set de plus de 400 boutons variés, parfait pour se faire un stock !)

Les plus du patron

  • Vraiment très chic avec le petit détail des pattes de boutonnage
  • Pratique et confortable grâce à l’ampleur du haut
  • Super rapide à coudre

Les moins du patron

  • Rien, il aura un tas de petits frères !

Modifications/Suggestions

  • Attention à la taille !

Patron de la blouse

Modèle Oslo de C’est Dimanche en taille 6 mois, version brassière sans les revers aux manches. Ça taille très bien.

Fournitures

  • Boutons bleus Buttinette
  • Coton fleuri probablement Toto

Les plus du patron

  • Chic tout en restant assez épuré, ce qui convient bien à un imprimé un peu chargé
  • Les finitions sont soignées, avec une parementure de col qui retient les plis en haut
  • Un super basique qui mérite bien son succès chez les Fans !

Les moins du patron

  • Un peu gourmand en boutons ! (il m’en a fallu 8)
  • Pour un bébé qui passe du temps couché sur le dos, il faut penser à prendre des boutons plats pour le dos.

Modifications/Suggestions

  • J’ai supprimé les revers des manches, ça ne m’arrangeait pas pour l’accorder avec le jodhpur (je ne voulais pas ajouter une troisième couleur et le velours du jodhpur aurait été trop raide par rapport au coton)

J’adore vraiment cet ensemble, je trouve ma Paupiette trop craquante dedans ! 🙂

 

*Attention référence obscure : pour moi le fait de retourner complètement quelque chose en passant la main dedans s’appelle « retourner comme un chaton » puisque j’ai en tête l’image d’un vieux jeu vidéo, Sam & Max Hit the road, dans lequel le personnage passe la main dans un chaton et le retourne pour en extraire un plan qu’il avait avalé. Enfin voilà, c’est bien crade mais l’expression m’est restée… même si on m’a récemment fait remarquer que « retourner comme un gant » existe, aussi…

Bubble gum

Ça y est, les vacances sont finies ! Mes machines m’ont quand même bien manqué, je ne suis pas fâchée de rentrer. 🙂 Bon, je n’ai pas chômé quand même, j’ai préparé les pièces d’un nouveau vêtement pour Monsieur que je devrais vite finir. Maintenant va falloir s’y mettre sérieusement avant la rentrée, d’autant que je suis inscrite à deux défis : un pour le 25 août et un pour le 4 septembre !

Juste avant de partir, j’avais terminé un petit pyjama pour Paupiette. Je n’avais jamais tenté de grenouillère et mes quelques essais de modèles avec des biais en bord-côte m’avaient refroidie, mais j’ai depuis acheté une aiguille double qui fait des merveilles ! N’ayant pas de pyjama adapté aux nuits d’été un peu fraîches (c’est soit body, soit gros pyjama en jersey velours trop chaud), j’ai opté pour un modèle à bretelles issu du dernier Ottobre, ce qui tombait bien puisque le forum des Ottobre Addicts organisait un défi sur ce magazine.

Pour les tissus, j’ai tout de suite sélectionné ce joli jersey éponge fin qui m’avait l’air très confortable sans être trop chaud. J’ai mis un peu plus de temps pour choisir le tissu des appliqués pour les genoux et le derrière, mais finalement j’adore le résultat.

CrawlerNe me demandez pas ce que ce petit bout d’entoilage fait dans l’encolure dos, c’est une de ces bêtises qu’on fait le soir et qui nous indiquent qu’il est l’heure d’arrêter de coudre. Et quand c’est sur un projet juste fini, eh ben voilà, je préfère faire comme si ce ciseau n’avait pas rippé rien ne s’était passé.

CrawlerDetails

Ce pyjama a été aussi l’occasion de faire mes premiers appliqués, chose qui me terrorisait jusque là. Au final c’était très simple, j’ai utilisé un point « nid d’abeille » de ma machine et ça c’est très bien passé, sans entoilage pour fixer les pièces (les instructions n’en parlaient pas) mais ça reste bien plaqué.

Crawler3

On peut voir ici que si la longueur du corps et la taille des pieds sont parfaites, c’est très moulax en largeur. En plus Paupiette n’a jamais entendu parler de strings sans coutures, donc les marques de couche de nuit ne vous seront pas épargnées. Aïe, ça boudine pas mal le bourdon…

Crawler5

Du coup le dos fait un peu vide avec la portion popotin qui étire un max ! 😀

Crawler1

Les appliqués des genoux sont un tout petit peu bas, si je refais le modèle je les remonterai un brin pour que ça tombe au bon endroit.

Crawler2

Bon quand même, je l’adore ce pyjama ! En bonus pour les fétichistes vous avez un bout de mon pied en arrière-plan.

Patron

Modèle n°3 Crawler de Ottobre 4/2013 en taille 62 pour du 6 mois. Impec, mais le modèle est étroit.

Fournitures

Les plus du patron

  • Pratique quand il fait juste un peu frais, avec un body dessous
  • Très bien coupé et proportionné, ce serait parfait avec une couche plus fine
  • Juste une couture au dos pour le corps, c’est rapide à copier et à coudre !

Les moins du patron

  • Rien, si j’avais réfléchi 2 secondes à la taille de la couche de nuit j’aurais pu prévoir le souci de largeur ! J’ai d’ailleurs choisi ce modèle justement parce qu’il est près du corps, contrairement à la plupart des pyjamas de bébé.

Modifications/Suggestions

  • Rien à changer !  Je garde ce modèle sous le coude pour d’éventuels cadeaux de naissance.

Pas un sarouel

Ah ! Si on m’avait dit un jour qu’un sarouel entrerait chez moi… Que j’habillerais ma fille en sarouel… volontairement… que j’aimerais ça… que je lui en ferais même un ! Bon, soyons clairs, je parle d’un sarouel soft. Un sarouel en jersey si confortable pour un bébé qui gigote (si on m’avait dit que je me soucierais du confort !), avec une grande ceinture dans le style « Fame » (ou comme dit Monsieur : « torero »). Bref, j’ai craqué, parce que dans les habits en 1 mois prêtés par ma belle-sœur il y avait un sarouel noir tout simple; en jersey, avec une grande ceinture, et que je trouvais ma Paupiette tellement chouette dedans ! Mais le 1 mois, bon, il est passé vite pour elle… pour tout dire, à presque 2 mois on commence doucement à enterrer le 3 mois… Il fallait donc en faire un autre ! (genre je vais acheter des vêtements pour mes filles… Jamais !!!).

Il faut que je vous dise en passant, breaking news, spoiler alert et tout ça : je suis sur une chemisette pour Monsieur (« Ouiiii moi tu me couds jamais rieeeeen, c’est nuuuul, en plus tu m’avais promis une chemise pour Noëëëël… »). Bon, ça va. Déjà j’ai pas « promis une chemise pour Noël », j’ai offert un livre de patrons de chemises pour Noël, nuance. Oui, je lui ai offert à lui. Quoi, il y a bien des mecs qui offrent des fers à repasser à leur femme pour qu’elle repasse leurs chemises (ne me lancez pas sur ce sujet), eh bien moi j’offre des patrons pour lui faire -un jour- une chemise. Donc je me suis lancée dans la chemisette, à court d’arguments pour reculer face à ce grand défi de la couturière. Allons-y doucement. J’ai tout bien découpé déjà, mais je m’arrache les cheveux et je flippe face aux schémas, parce que moi j’ai la version japonaise du bouquin. La version française est sortie début février, à peine un mois plus tard, youpi… DONC, je disais, je rame, et j’avais bien besoin en attendant d’aller chercher du fil assorti et des boutons de faire un petit projet facile et rapide. Du coup j’en ai fait deux, j’ai commencé le troisième, vous verrez tout ça bientôt. D’où le sarouel, fait en une soirée, c’est magique !

Bon on passe aux photos ? Voilà la bête !

Summer sea 1

Ce qui rend ce modèle si rapide à faire, c’est notamment le corps du pantalon qui est en une seule pièce, avec une couture derrière. Avec la ceinture et les bracelets de cheville, ça fait 3 pièces à recopier et à découper. Ça change d’une chemise, dites donc !

Ottobre indique une méthode un peu bizarre et à mon avis pas géniale pour le montage de la ceinture et des bracelets de chevilles. Ils préconisent de coudre/surjeter en cercle, puis de faire un ourlet (à l’aiguille double) et de monter les cercles en une seule épaisseur. Du coup, sur l’envers on voit l’ourlet et la couture du milieu… J’ai fait comme ça pour la ceinture, j’ai galéré un peu pour l’ourlet sur du bord-côte en plus, et du coup j’ai fait comme d’habitude pour les chevilles, en montant les bracelets pliés en deux pour que la couture soit cachée à l’intérieur. Voilà les deux méthodes :

Summer sea 2

À vous de juger, mais je préfère ma méthode… Bien sûr, il aurait fallu prévoir des bandes de bord-côte deux fois plus larges du coup, donc mes bracelets de cheville sont moitié moins hauts (mais je voulais un sarouel court donc ça tombait bien).

Bam, Paupiette !

Summer sea 3

J’ai de la chance, Paupiette est encore contente de poser, ELLE. Ce n’est pas le cas de Lardon, qui me donne du fil à retordre sur ce point en ce moment.

Summer sea 4

Où l’on voit que ça remonte quand même très haut… À la réflexion, il serait sans doute inutile de doubler la hauteur de la ceinture pour faire un montage classique, elle supporterait bien d’être réduite de moitié. 🙂

Summer sea 5

Et voilà ce que ça donne en extension (non, ce ne sont pas mes bras) avec la couture du milieu dos pour le pantalon et la ceinture. Admirez le raccord des rayures, j’avoue que je suis assez fière sur ce coup-là.

Patron

Modèle n°4 Summer Sea d’Ottobre 3/2013 en taille 56, censé correspondre à du 1 mois mais qui d’après mon expérience serait plutôt du 3 mois type Kiabi. Techniquement il aurait fallu faire du 62 maintenant, mais c’était pour mettre tout de suite et ça va, ce n’est pas trop petit. J’avais peur que ce soit trop grand en 62, et pour le coup si elle n’avait pas pu le mettre avant l’automne ça aurait été ballot…

Fournitures

Les plus du patron

  • Très simple et rapide à faire
  • Confortable, idéal en couches lavables
  • Parfait pour utiliser des chutes ou des petits coupons ! 🙂
  • L’élastique transparent inséré dans les marges de couture du haut du pantalon qui évite au sarouel de descendre (je n’ai pas essayé sans, mais je sais qu’il y en avait aussi dans le modèle du commerce qui m’avait fait craquer)

Les moins du patron

  • Ce montage bizarre du bord-côte en simple épaisseur… Décidément, je ne suis pas fan !

Modifications/Suggestions

  • Monter le bord-côte en double en cachant la couture, donc.

Au final j’adore ce modèle, je le referai sans doute ! En attendant, j’ai prévu de faire l’équivalent pour Lardon, dans le même numéro d’Ottobre, mais en pyjama par contre… Faut pas pousser ! 🙂