Tout ce qui brille

Ce n’est un secret pour personne : Lardon aime ce qui brille. Quand j’ai vu ce jean enduit doré incroyable, j’ai donc tout de suite pensé à elle, et je me suis dit que quitte à en faire trop, j’allais utiliser un patron de pantalon à coutures tournantes super hype. C’était une surprise cette fois, je pense qu’elle n’aurait pas osé croire qu’un truc pareil pouvait être possible. 😀 Du coup, ses yeux brillaient autant que le tissu en voyant son nouveau pantalon…

JamesD3

Comme ça faisait déjà chargé, elle le porte avec des chaussures simples et basiques, comme on peut le voir.

JamesD5

Ce modèle a une coup slim, c’est ce qui va le mieux à Lardon.

JamesD4

On est toujours en travaux, excusez l’environnement… 🙂

À l’intérieur, j’ai tenté une finition de la ceinture vue sur les pantalons du commerce. C’était super simple à faire et très esthétique, je vais probablement utiliser cette méthode pour tous les modèles ! Élastique à boutonnières comme d’habitude pour s’adapter à la taille fine Lardon (et à sa tendance au sourire du plombier).

JamesD1

Sur la photo à vide, on voit les coutures tournantes… et le bouton argenté à étoile, parce que c’était pas assez juste le tissu doré et la coupe hype. 😀 La couleur est différente sur celle-ci, mais la couleur réelle (initiale…) est plutôt celle des photos précédentes.

JamesD7

Si vous aussi vous avez craqué sur ce tissu magique, sachez qu’il ne tient pas dans le temps. 😦 L’enduction est partie très vite aux zones d’usure (donc pas lié au lavage), le pantalon est désormais surtout beige moche…

JamesD6

Patron

Pantalon n°21 « James D » du magazine Ottobre 1/2015 en taille 110. Ça correspond bien à du 6 ans.

Fournitures

  • Jean enduit doré Bennytex
  • Biais à pois de mon stock (à l’intérieur)
  • Bouton argenté de mon stock (A Little Mercerie, je pense)

Les plus du patron

  • Bien coupé et super branché

Les moins du patron

  • La ceinture serait large sans l’élastique…

Modifications/Suggestions

  • Pas de fermeture Éclair aux poches arrière
  • Poches arrière remontées de 2 cm (comme toujours avec Ottobre)
  • Ceinture élastiquée réglable
  • Biais à l’intérieur de la ceinture

Au final, j’adore le patron, mais je suis déçue par le tissu.

Publicités

Jean Flashdance

Le précédent jean Funky Boy de Lardon étant passé dans le stock de Paupiette depuis peu, il fallait en confectionner un autre. Fan de ce patron Ottobre, j’ai tout simplement repris le même en plus grand, en modifiant les poches et en remontant le dos pour régler le problème récurrent du « sourire du plombier ». J’ai aussi intégrer un élastique réglable dans la ceinture dos, Lardon étant très mince.

Tout s’annonçait pour le mieux, j’étais en confiance. Et une fois de plus, j’ai fait l’erreur de demander à Lardon comment elle voulait son nouveau jean. La réponse n’a pas tardé : « avec des étoiles, des cœurs et des lunes roses ! »

Bon. Ce qu’il ne faut pas faire, quand même.

FunkyBoy1

Comme je m’y attendais, la coupe est impeccable et Lardon adore son jean (elle avait intérêt).

FunkyBoy3

Bon, elle m’a quand même fait remarquer qu’il n’y avait qu’une lune et qu’elle était verte, mais je lui ai fait remarquer que la lune, en vrai il n’y en a qu’une. C’est tout. Et puis les surpiqûres roses ont contribué à rattraper l’impair.

FunkyBoy4

Avec les poches réduites et remontées, ça tombe bien, ça va. J’aurais presque pu les remonter encore un peu, à cheval sur la couture de l’empiècement, mais ça me va quand même.

FunkyBoy2

 

Patron

Modèle 21 Funky Boy du magazine Ottobre 4/2012 en taille 98, longueur 104. Ça correspond au 4 ans du commerce.

Fournitures

  • Ancien jean de Papa (d’où le « Regular » qu’on aperçoit à l’intérieur de la ceinture), fermeture à glissière comprise
  • Chute de tissu de la blouse d’écolière pour le biais des poches

Pour les plus, les moins et les modifications apportées, je vous renvoie au premier exemplaire !

Juste une modification de plus : j’ai remonté le dos au niveau de la fourche de 1,5 cm en suivant les indications de Coupe Couture (cas 7, juste le haut). Pour la fermeture, j’ai cette fois utilisé une pression résine couleur bronze pour simuler un bouton métallique.

La jupe qui tourne !

Peu après la rentrée des classes, Lardon est revenue un soir avec une jupe qui n’était pas la sienne… Après enquête, elle avait dit après la sieste que c’était sa jupe parce qu’elle la trouvait jolie. C’était une petite jupe en jean H&M toute simple, mais… circulaire, et donc qui tournait beaucoup ! Et comme ça, en un claquement de doigts, je me suis retrouvée plongée dans l’univers merveilleux des jupes qui tournent…

Comme je suis une maman dévouée (genre), je me suis vite attelée à la tâche, sans patron mais en consultant quelques tutos notamment pour trouver la meilleure solution concernant la ceinture. J’ai opté pour une ceinture en coton avec élastique inséré dans une chute de tissu blanc à rayures roses de mon stock, déjà vu sur le chapeau et le combishort de l’été.

Jupe qui tourne 1

Ici on aperçoit la ceinture de la jupe, qui n’a rien de formidable donc je mets toujours le haut par-dessus.

DSC_5066mini

Au final Lardon était ravie de sa jupe toute simple (vous l’aurez peut-être remarqué, j’aime la simplicité, les unis, les basiques). Elle l’a même mise avec fierté pour la photo de classe !

DSC_5064mini

Patron maison (un cercle et une bande, quoi…)

Fournitures

  • Jean brut bien raide Mamzelle Fourmi il me semble (le même que pour le jean)
  • Coton à rayures berlingot rose et blanc acheté aux puces des couturières de Limonest (69)

Les plus du patron

  • Il remplit son office !
  • J’aime beaucoup les mouvements dansants d’une jupe circulaire, même avec un tissu assez lourd comme ici.

Les moins du patron

  • Rien, mais bon, ça aurait été difficile de rater ! 🙂

Modifications/Suggestions

J’ai hésité à ajouter une petite déco en bas, et puis finalement elle me plaît comme ça, cette jupette !

Mon premier vrai jean !

En couture, il y a des étapes qui font peur. Premières fronces, premières manches, premières boutonnières, premier manteau… Tout ça, c’est fait. Il me restait encore à en affronter une : mon premier vrai jean, en vrai tissu jean, avec vraies surpiqûres et vraie braguette (enfin ça je l’avais déjà fait).

Je voulais pour Lardon un jean droit, relativement près du corps et bien brut, un jean chic quoi, vu qu’elle a déjà un jean Hello Kitty (acheté) plutôt « washed », comme on dit. Ce jean, je le voyais bien avec la blouse d’écolière, un petit rappel de tissu donc, mais discret (pour avoir testé ici, je crains un peu les fonds de poches dans le tissu de rappel, je trouve que ça « choque » trop). C’est en voyant le modèle de slim du numéro d’Ottobre 4/2012 que j’ai eu l’idée d’utiliser mon tissu de rappel pour faire le biais des poches.

J’en suis contente, je trouve le rappel discret mais présent !

Comme il se doit, je me suis cognée toutes les surpiqûres voulues par La Loi Du Jean. J’ai utilisé un fil « extra résistant » (ayant eu des problèmes avec un véritable fil cordonnet pour le slim violet) de la couleur traditionnelle des surpiqûres de jean, qui se trouvait correspondre à l’une des couleurs de mon tissu de rappel.

Comme d’habitude, il a fallu que j’ajoute un élastique au dos, mais connaissant ma crevette j’avais prévu le coup dès le départ.

Je me doutais que Lardon aurait du mal à accepter un pantalon de couleur aussi neutre, malgré que le biais que je lui avais pourtant vendu en lui montrant les papillons et les oiseaux dessus. J’ai donc dû avoir recours à une méthode plus extrême…

Bon, j’ai un peu galéré, mais finalement moins que je ne le craignais… Pour les cœurs, j’ai utilisé du fil normal de bonne qualité (avec un rendu un peu brillant et bien coloré, donc) et surpiqué sur le croquis à la craie avec un point droit triple, que mon vendeur de machine à coudre m’avait conseillé pour les surpiqûres. Eh bien c’est super, ça fait vraiment fil à surpiqûres ! Là aussi les couleurs sont assorties au tissu de rappel.

Ah, les beaux jours, c’est là qu’on voit que j’ai encore une fois traîné pour vous présenter ce jean ! Ici on voit bien que bien que j’aie pas mal remonté les poches, elles auraient pu l’être encore plus… C’est un peu ma bête noire : les poches sont toujours trop grandes et placées bien trop bas, style à mi-cuisses, sur les patrons de pantalons d’enfants que j’ai !

Ceux qui ont comme moi un enfant en maternelle ont peut-être tiqué en voyant une vraie braguette avec bouton ? Eh oui, je ne suis pas du genre à sacrifier le look au pratique comme on a déjà pu le voir, et les pantalons élastiqués tout autour ont sur Lardon un effet bouffant sur le devant qui ne me plaît pas… Bien sûr, j’aurais pu simplement élastiquer le dos… mais pour un jean, quel dommage ! J’ai donc trouvé la parade ultime : apprendre à Lardon à gérer sa braguette seule ! 8) Elle savait déjà faire grâce au slim violet, pour lequel j’avais utilisé par ailleurs un bouton pression qui lui permettait, si ce n’est de refermer seule son pantalon, au moins de l’ouvrir seule. Pour ce jean j’ai perfectionné ma technique histoire de l’aider au mieux (et de ne pas me mettre complètement à dos l’ATSEM) en trichant un peu. Tadaaaa !

Eh oui, le vrai bouton dissimule en fait une simple fermeture à scratch, facile à manipuler s’il en est ! L’essai est transformé : Lardon adore le look de grande et sait parfaitement enlever et remettre son pantalon seule. 🙂

Allez, une petite dernière pour la route ! Où l’on voit que si ce pantalon n’est pas vraiment « slim » sur ma crevette, il reste quand même près du corps juste ce qu’il faut pour un tissu non stretch !

Ça en fait des photos, pas vrai ? Allez, place aux infos !

Patron

Patron n°21 « Funky boy » de Ottobre 4/2012 en taille 92 pour du 2 ans du commerce, longueur des jambes adaptée. Impeccable !

Fournitures

  • Jean brut bien raide de provenance inconnue… Mais alors cette fois vraiment aucune idée !
  • Coton imprimé Alexander Henry (?) trouvé chez Hawthorne Threads

Les plus du patron

  • Basique avec une jolie coupe
  • Tous les détails d’un vrai jean
  • Le biais des poches qui permet un raccord discret

Les moins du patron

  • Les poches trop grandes et bien, bien trop basses à mon goût !

Modifications/Suggestions

  • Poches réduites (coupées sans marges de couture) et pas mal remontées (au max pour rester sous l’empiècement, mais à la réflexion j’aurais dû carrément les poser à cheval dessus, encore 3-4 cm plus haut)
  • Braguette inversée comme il se doit, le modèle étant comme son nom l’indique conçu pour un garçon
  • Élastique posé au dos pour mieux ajuster la taille au petit gabarit de Lardon

En résumé, un super patron de jean droit basique parfaitement adapté pour un tissu non stretch !