J’ai osé Joséphine

Quand je n’ai pas l’occasion de prendre des photos d’un nouveau modèle porté dès la première utilisation, il me faut parfois attendre des semaines, voire des mois avant de pouvoir faire une séance photo. Des refus de Lardon d’être prise en photo aux saisons qui passent, ça arrive souvent ! Et cette tenue, prise en photo sur Lardon la semaine dernière, a en fait été cousue… l’été dernier. Heureusement, elle va encore ! Quoique, pour le pantalon ça se discute…

La tenue est composée d’un haut Josephine de Violette Field Threads et d’un pantalon près du corps issu du livre japonais Collection privée filles & garçons (373-fr chez les Japan Couture Addicts). Pour le pantalon, je n’ai pas de photos non porté (et c’est dommage, on voit mal les détails sur les photos en extérieur), mais voici le haut :

Josephine

Comme je n"avais que 50 cm sur laize américain de ce joli tissu plein d’animaux, j’ai dû faire les froufrous et le col dans un reste de vichy de ma robe Burda Young. Heureusement, il est parfaitement assorti ! Voici la tenue complète :

Josephine2

On voit que le haut devrait faire encore cette saison, mais le pantalon est déjà limite en longueur… L’un comme l’autre ont pas mal de détails sympas : petits plis et froufrous pour le haut, poches plaquées et poches à rabat avec pli creux pour le pantalon.

Josephine1

L’une des raisons pour lesquelles je n’avais pas encore pris de photos de ce pantalon, c’est que je me dis depuis des mois qu’il faut d’abord que je règle le problème des rabats qui se relèvent sans arrêt. Et bien sûr, j’ai été infoutue de faire trois points en tout ce temps pour les fixer…

Josephine3

 

 LE HAUT

 

Patron

Josephine de Violette Field Threads en largeur 2T et longueur 3T. Il me plaît comme ça pour du 3 ans du commerce, 98 Ottobre pour comparaison.

Fournitures

Les plus du patron

  • Assez simple pour un tissu imprimé, mais plein de jolis détails.

Les moins du patron

  • Des informations manquent sur le patron : l’emplacement des fronces, des boutons et des plis n’est pas indiqué, il faut mesurer.
  • J’ai noté que "le col ne tombe pas au milieu" et que j’ai dû "décaler les boutons", mais je ne sais pas ce que j’ai voulu dire par là… en avril 2013 !

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un entoilage pour le dessus du col.
  • Surpiqûres des manches papillon (j’imagine que les surplus de couture avaient tendance à sortir, je ne me souviens plus).

 

LE BAS

 

Patron

Pantalon 14 Collection privée filles & garçons (373-fr) en taille 100. Ça correspond à du grand 2 ans/petit 3 ans je dirais.

Fournitures

  • Tissu indéterminé grenat à fines rayures Tissus.net

Les plus du patron

  • Bien coupé, près du corps.
  • Les poches devant et dos sont originales.

Les moins du patron

  • Ces rabats qui se relèvent sans arrêt, même après repassage !

Modifications/Suggestions

  • Comme tous les livres japonais,ça taille petit ! Prévoyez une taille de plus (taille 100 pour du 92, ici).

 

J’ai beaucoup aimé ces deux modèles, il est possible que je les refasse. Le pantalon est très bien, malheureusement je suis déçue du tissu, qui a un toucher assez cheap, du coup il n’a pas été beaucoup porté. C’est plus un pantalon "qui ne craint rien", quoi, ça fait toile déperlante fine.

Un béguin trop grand/trop petit

Quand Lardon était petite, je lui avais acheté un béguin chez une créatrice locale. J’avais tellement adoré cet effet "Laura Ingalls" que je l’avais racheté ensuite à la taille au-dessus. À l’époque je ne cousais pas, mais pour Paupiette j’ai toujours su que je lui ferais à elle aussi son petit béguin ! Ce que j’ai fait l’an dernier, à temps pour l’été.

J’ai utilisé un patron Ottobre très original et très simple, que je trouvais super sympa. Voici la bête à plat, côté pile et côté face :

Béguin CollageUn champignon, donc. Autant dire qu’en une demi-heure, c’est terminé ! Ça ne ressemble à rien comme ça, mais le principe c’est que quand on fixe les boutonnière du haut sur les boutons du bas, on obtient…

Béguin3

Tadaaaa !

J’ai vraiment adoré le résultat de ce patron improbable, le problème c’est qu’il taille très, très grand… Jugez plutôt, sur Paupiette l’an dernier :

Béguin4

Je refuse de croire que c’est le même enfant. N’empêche que j’avais fait une taille 39 alors qu’elle avait un tour de tête de 40 cm, ça aurait donc dû aller impeccable, voire un peu juste ! On peu mettre la "visière" normale ou repliée, comme ici.

Pour la peine, j’ai ressorti le béguin cette année en attendant de pouvoir lui refaire le même modèle en plus grand… et ça lui va ! Bon, c’est juste, mais franchement je trouve ça portable.

Béguin6

La visière abrite bien les yeux je trouve, quand la taille est bonne ça avance pas mal. Voilà l’effet de dos :

Béguin7

Monsieur trouve qu’on croirait qu’elle a un slip sur la tête. Bon. Je n’irai pas jusqu’à le nier, mais je persiste à trouver ça aaadooraaaaaable. Il a aussi évoqué la petite lampe mascotte de Pixar… Soit.

Béguin5

L’article sur le legging arrive bientôt, ne faites pas attention à son état sur ces photos… Ce tissu attire les cochonneries.

Patron

Béguin 3  Ottobre 2/2003 en taille 39 pour un tour de tête de 40 cm. Ça taille IMMENSE.

Fournitures

  • Coton pommes Michael Miller (je ne trouve plus le nom du modèle) acheté chez La Chakra déjà vu plusieurs fois
  • Coton violet Toto
  • Dentelle saumon achetée aux Puces des couturières locales
  • Boutons de mon stock

Les plus du patron

  • Ultra simple, ultra rapide et réalisable dans des chutes.
  • Adorable !
  • Protège bien les yeux et tient très bien en cas de vent, vu qu’il se noue.
  • Confortable pour un bébé adossé/allongé puisqu’il n’y a pas de rebord derrière.

Les moins du patron

  • La taille ne convient pas.
  • Le ruban à nouer sera peut-être considéré comme peu pratique pour certains, moi ça ne me gêne pas.

Modifications/Suggestions

  • J’ai remplacé le croquet pas de la dentelle, plus romantique.
  • Réduire d’au moins deux tailles je pense.

 

Voilà, j’attaquerai bientôt le même en plus grand pour cet été !

De la cruelle déception de Pupu

En couture comme ailleurs, parfois, on foire. Mais complètement. Que ce soit un coup de découd-vite ou de surjeteuse malencontreux, un mauvais choix de tissu, un accueil plutôt froid du destinataire (à quel âge on apprend les faux sourires de politesse ?), c’est autant d’heures de travail envolées pour rien. Cette fois, mon découd-vite n’a pas rippé, mon tissu était très bien et le résultat initial parfaitement conforme à ce que je voulais. Pour tout dire, ma salopette Pupu je l’adore ! Mais… elle est trop petite. Elle l’a été dès le départ en fait, je pense que je n’ai pas vu Paupiette grandir sur ce coup-là. Par désespoir, je l’ai quand même tassée dedans deux fois, mais le camel toe de couche en position assise c’était pas classe.

Pupu6

En plus elle est bourrée de petits détails adorables cette Pupu, je l’aime tellement ! J’étais super fière de mon appliqué lapin, j’avais même fait la queue en fourrure doudou ! Les petits passepoils sur les côtés sont en fait du passepoil plat, du biais qui dépasse, quoi. Finalement je crois que je préfère ça au vrai passepoil.

Pupu9

La salopette s’ouvre entièrement d’un côté, ce qui la rend probablement facile à enfiler quand elle est à la bonne taille. Là il fallait que je remonte le genou de Paupiette sous son menton pour lui remettre la jambe sans enlever les bretelles…

Pupu5

Pupu est aussi entièrement doublée, et comme elle est couvrante ça en fait un modèle idéal pour les journées de mi-saison fraîches. On a aussi des petites décos au dos :

Pupu8

Le petit lapin est fait avec un entoilage double face, les détails sont surpiqués (mais comme je suis courge j’ai surpiqué avec un fil proche de la couleur, donc on ne les voit presque pas). Les cœurs sont censés être des poches entourées d’un froufrou, mais j’ai supprimé le froufrou parce que ça m’a pris la tête de les monter dans les courbes c’est tout froissé après lavage de genre de trucs. Du coup j’ai cousu entièrement les cœurs, de toute façon Paupiette met ses clés dans son sac à main. Zoom sur les détails :

DetailsPupuOui je sais, le lapin appliqué a 3 pattes, mais c’est les Finlandais ça, ils ne doivent pas en avoir chez eux, des lapins. Pour les yeux, j’ai pris un bout de coton à étoile (les instructions recommandent des pois) car la petite étoile ici fait la pupille. Je trouve que ça rend super ! Franchement, je ne suis pas une star de l’appliqué mais là j’étais trop contente !

Pupu7

Ben pourquoi tu tiens mon duvet derrière moi Papa ?…

Allez une dernière, la salopette à vide pour apercevoir la doublure :

FullPupu

Ça me fait encore mal au cœur quand je la revois cette salopette ! :(

Patron

Salopette 4 "Pupu"  Ottobre 4/2010 en taille 68 pour du 9 mois. C’est du 9 mois quoi… Paupiette est passée au 12 mois.

Fournitures

  • Velours milleraie "parme" stretch Les Coupons de Saint Pierre
  • Coton imprimé à coccinelles de provenance inconnue (acheté sur La fibre créative il me semble)
  • Pressions résine Ar brinic

Les plus du patron

  • Plein de jolis détails : appliqué lapin, passepoil plat, poches cœur, petit lapin accroché derrière, surpiqûres aux genoux…
  • Coupe parfaite, féminine mais confortable
  • L’ouverture à scratch sur tout un côté devant est très rapide à défaire, c’est une bonne idée ! Avec les pressions aux bretelles, on peut poser le bébé sur la salopette ouverte et il suffit de rentrer la jambe droite et de tout refermer.

Les moins du patron

  • Les volants autour des poches arrière en forme de cœur, franchement c’était l’horreur… J’ai galéré un moment avant d’abandonner. Je trouve que ça ne vaut pas le mal qu’on se donne et je me souviens du volant du pantalon Country chic qu’il fallait repasser après chaque lavage !
  • Le problème de taille est quand même important, ça aurait dû être un peu juste mais c’est vraiment court. Je pense que pour les couches lavables, il faudrait faire une longueur buste de taille supérieure (hauteur épaules/entrejambe), c’est à dire simplement abaisser l’entrejambe d’une taille pour faire tenir l’épaisseur de la couche. En largeur par contre c’est "compatible couches lavables".
  • Les emplacements des scratchs ne sont pas indiqués, c’est un peu le casse-tête pour les répartir.
  • En taille 68 (et inférieures, j’imagine), le lapin appliqué ne tient pas sur le plastron, j’ai dû interrompre la surpiqûre là où ça débordait (en haut et en bas).

Modifications/Suggestions

  • Volants des poches dos supprimés
  • Cœurs entièrement fixés au dos (pas de poches)
  • Attention aux surpiqûres des genoux : pour le côté ouvert, vérifiez bien avant montage que les deux parties de l’ovale tomberont pile-poil ! J’ai dû modifier mon tracé avant de surpiquer, sinon ça aurai été tordu.

Voilà, je n’ai plus qu’à refaire exactement la même en taille 74 voire 80 ! Il me reste assez de tissu je pense, je ne m’avoue pas vaincue par Pupu !

Commande de tissus : Rijs Textile / Acheterdutissu.fr

Eh oui, j’inaugure une nouvelle section ! Quand j’ai créé ce blog, j’avais envie d’y mettre tout ce que j’aimerais trouver sur un blog de couture en terme d’informations sur les patrons utilisés, notamment. Et là, en recevant ma dernière commande de tissus, je me suis dit que le bilan de mes commandes pouvait intéresser certaines personnes , donc j’ai décidé de vous présenter un peu mes achats. J’espère que ça vous servira !

Vu l’état de mon stock de tissus (imposant…), je me suis disciplinée un peu et je ne passe commande de nouveaux tissus qu’en début de saison, comme si j’achetais des vêtements pour la saison à venir, quoi. Du coup, je viens de passer ma commande "printemps-été 2014" auprès de Rijs textile, dont j’avais beaucoup entendu parler. Mais vous savez ce que c’est : les tissus, on aimerait bien les toucher ! La gabardine d’un site est bien souvent la popeline d’un autre, en particulier avec les sites étrangers, dont la traduction est souvent approximative…

Rijs textile correspond au site acheterdutissu.fr qui, bien qu’il sonne français, renvoie à une boutique située aux Pays-Bas. Ils ont un choix très large, beaucoup de couleurs vives et des prix allant de très bon marché à normal, donc c’est un site intéressant. Ils sont notamment connus sur la blogosphère des couturières pour leur jean stretch de couleurs variées, sur lequel je louchais depuis un moment. Et finalement, c’est le jean de Loulou et compagnie qui m’a motivée pour sauter le pas. Moi aussi je veux un jean coloré qui me va parfaitement ! En plus, je l’ai ce patron Ottobre…

Trêve de blabla, voici ma commande (cliquez pour agrandir) :

Tissus 2

Tous les tissus ont été lavés à 30° et séchés sur étendage dehors avant la photo, mais pas repassés. Les couleurs sont réalistes, j’ai pris plusieurs photos pour m’en rapprocher au maximum. Le laize est de 150 cm environ, donc du laize classique européen. Niveau livraison je n’ai pas eu de problème, c’était rapide et efficace (envoyé le lendemain de ma commande, reçu à J+4).

Je vous fais ça dans les règles, avec le nom officiel et le lien direct ! Cette rubrique me servira aussi à me souvenir de la qualité de chaque style de tissu pour mes futures commandes.

Alors dans l’ordre :

Alors le denim stretch, c’est donc la star du site. C’est du 67 % coton 30 % polyester et 3% lycra mais le toucher  est agréable. Il est très stretch et souple après lavage, ça conviendrait aussi bien pour un truc très moulant genre "jegging" que pour une jupe. Au lavage attention : ils dégorgent tous pas mal ! J’ai dû faire deux trempages dans l’eau froide  + vinaigre + gros sel avant lavage et la deuxième eau était encore teintée. Il vaut sans doute mieux les laver à part (ou avec des couleurs très foncées) plusieurs fois avant de les mêler aux autres vêtements. Les couleurs sont fidèles à la photo du site, le rouge peut-être un peu moins orangé (voyez sur ma photo, c’est un rouge franc)). Bon franchement, même si je m’attendais à ce qu’il soit un peu plus ferme, je trouve qu’il vaut son prix et j’en recommanderai, d’autant qu’on a rarement un tel choix de couleurs à ce prix sur les autres sites.

Le jersey est très bien, c’est du 95% coton et 5% élasthanne donc il est très extensible et conviendra pour un legging. Il est assez épais, pas comme de l’interlock mais pas très loin. Pas de marques de sous-vêtements à craindre donc, par contre je pense que ça n’irait pas pour des pièces drapées (privilégier le jersey viscose dans ce cas). Je verrais bien aussi des pyjamas d’été. La couleur est très vive et fidèle à la photo du site. Vous avez en plus des unis coordonnés indiqués, ce qui est toujours pratique ! Pas de souci au lavage. Là aussi il vaut son prix.

Le burlington est un tissu 100% polyester qui fait style toile d’extérieur au toucher. À ce prix-là j’avais quelques doutes sur la qualité, mais franchement c’est pas mal. Bon c’est du polyester hein, c’est pas un toucher très doux, mais il est très souple (il glisse même beaucoup) et d’une épaisseur moyenne, relativement épais sans faire toile à transat non plus. Je le verrais bien pour des pantalons d’enfants qui ne craignent rien ou des vestes de mi-saison qui protégeront de la pluie. Par contre impossible de marquer des jolis plis plats, donc pas de pièces structurées. Il ne froisse pas du coup, et il a un joli tombé fluide. Il est très légèrement extensible. Disons qu’il vaut son prix très bas, mais je ne l’aurais pas payé 8€ non plus.

Le jean stretch rayé est spécial… Niveau épaisseur, raideur et extensibilité il correspond à un jean stretch normal donc il est ferme. Par contre je l’imaginais bien en pantacourt type Shalimar, mais il est bien trop épais pour ça. Les rayures sont en fait floquées, donc en relief, c’est assez bizarre. Sans être trop déçue, je ne sais pas trop ce que j’en ferai. Il fait quand même plus ameublement, je trouve, avec ce floquage. C’est du 97% coton 3% élasthanne donc la compo est correcte.

Le coton sergé est très bien, mais sachez que c’est du 60% polyester 40% coton, ça se sent au toucher. Bon en l’occurrence je l’ai prévu pour la veste de mi-saison de Lardon donc ça m’arrange, il m’a l’air résistant à la pluie. Ça fait tissu de trench, un peu plus fin peut-être mais avec une bonne tenue. La couleur est très vive mais je n’ai eu aucun souci au lavage, il n’a pas dégorgé (lavé avec tous les autres sauf les denim stretch). Globalement j’en suis contente, il vaut bien son prix.

Le burlington de lin, je n’avais pas prévu de l’acheter. En fait je ne savais absolument ce que ça pouvait être, mais à ce prix-là (1,25€/m !!!) j’en ai pris 2 mètres pour tester. En aspect ça ressemble à du lin, c’est chiné style chambray mais c’est du 100% polyester. Il est par contre bien plus doux que le burlington normal, c’est proche du chambray. Il glisse pas mal, mais là aussi moins que le burlington normal, tout en ayant un beau tombé. Comme je l’imaginais plutôt raide, je l’avais un peu prévu pour un bermuda d’homme (d’où le métrage) mais en fait il irait mieux pour une chemisette assez épaisse, une jupe ou un pantalon fluides. J’en suis assez contente pour le prix, je trouve le rapport qualité/prix meilleur que le burlington normal. Attention contrairement à son nom il n’est pas extensible du tout !!!

Le coton imprimé, enfin, est un vrai coup de cœur. Bon c’est du 100% coton cette fois, pas d’erreur. L’épaisseur est classique, une popeline quoi, donc ni trop fin ni trop épais. Le prix est très raisonnable pour ce type de tissu. Pas de problème au lavage et au séchage, il a froissé bien sûr mais c’est pas non plus une boule de plis. En le lissant bien sur l’étendage et si vous n’êtes pas trop maniaque, je pense qu’on peut se passer du repassage (je m’en passerai gaiement !). L’imprimé rétro est un peu moins vif que sur la photo du site mais ça me va, il reste bien assez coloré ! :) L’imprimé cailloux quant à lui est identique à la photo et très original. Quel enfant de 3-4 ans n’aime pas les cailloux ? Lardon en tout cas est fan de ce motif ! Ces tissus iront très bien pour des robes, blouses avec un peu de tenue ou jupes. Ça ferait aussi une jolie doublure de veste.

Tissus3

(à gauche, le burlington de lin)

Alors, vous allez craquer ou pas ? Moi en tout cas, je commanderai à nouveau chez eux ! N’hésitez pas à me dire si vous souhaitez voir revenir cette rubrique ou pas, si vous avez des suggestions etc.

PS : Ça va sans dire, mais je ne reçois aucune rémunération pour cet article (ni pour rien d’autre sur mon blog) et je n’hésiterais pas à tailler en cas de problème avec un site ! ;)

San Francisco, 1969

Il en va du "vintage" comme des chasseurs : il y a le bon vintage et le mauvais vintage. Le bon, pour moi c’est les robes type New Look des années 50, les minirobes trapèze des années 60, les tailleurs des années 40, etc. Le mauvais vintage, je dirais que ça couvre la période 1975-1990 dont on peut directement brûler toute la mode. Les pulls camionneur, les polaires, les fuseaux en molleton, les chouchous dans les cheveux et tout ça, est-ce que ça a vraiment déjà flatté quelqu’un ? Quant à savoir si la tapisserie à grosses fleurs que mes parents avaient dans la salle de bains (!) quand j’étais petite fait partie de la première catégorie ou de la seconde, j’hésite… et du coup j’en ai fait un pyjama, dans le doute. Mais comme il vaut mieux le faire porter par quelqu’un capable d’assumer la tête haute les styles plus improbables, c’est encore Paupiette qui s’y colle.

Pyjama1

Mais quel talent ! Imaginez-vous dans la même tenue. Qui, hein, qui parmi vous recevrait des invités tranquillement ? Elle est formidable.

Comme j’ai vite tendance à accumuler les patrons sans les coudre, je m’inscris désormais systématiquement aux défi relatifs à chaque nouveau magazine Ottobre sur le forum des Ottobre Addicts. Cette fois, j’ai donc réalisé ce pyjama dans le cadre du défi du numéro de printemps 2014 d’Ottobre. J’avais prévu un autre modèle, mais Paupiette a subitement manqué de pyjamas en passant à la taille 12 mois. J’ai donc opté pour le modèle de ce numéro, qui me paraissait parfait.

Pyjama2

Le dos se ferme avec une fermeture Éclair, ce que j’adore ! Déjà, c’est plus esthétique que ces pressions qui tirent quand bébé est assis et qui font bâiller le tissu quand bébé est couché. Et puis je trouve ça plus confortable pour ma Paupiette, ça doit pas être terrible les pressions qui appuient sur le dos quand on dort. Enfin je dis ça, mais Paupiette a toujours dormi sur le ventre et de toute façon, avec les couches lavables le bas de son dos est loin de toucher le matelas. Vous allez me dire : oui, mais pour le change ? Eh bien je vous avoue qu’à partir du moment où mes enfants font leurs nuits, je ne vais pas les réveiller pour les changer. Donc je me fiche de ne pas pouvoir ouvrir seulement le bas du pyjama, puisqu’il n’y aura pas de changement de couche entre 19h30 et 8h.

Je voulais absolument utiliser ce tissu improbable pour Paupiette, étant donné que personne d’autre n’aurait pu l’assumer, et vu que je n’en avais que 50cm, fallait pas traîner… D’ailleurs, ce n’était pas suffisant pour un pyjama en une pièce et j’ai dû faire des raccord au niveau des jambes. Ce qui est bien, c’est que le tissu est tellement chargé que ça passe assez inaperçu. On le voit un peu mieux sur les photos "à vide" :

PicMonkey Collage

Au final je suis franchement fan de ce pyjama : la coupe, la couleur, le tissu (un molleton très doux sur l’envers), tout !

Bon allez Maman, quand t’auras fini de me mitrailler, moi j’irais bien me coucher là…

Pyjama3

Patron

Pyjama 12 "Elephant March" Ottobre 1/2014 en taille 74 pour du 12 mois. C’est impeccable.

Fournitures

Les plus du patron

  • Fermeture Éclair esthétique et pratique
  • Coupe parfaite
  • Le bord-côte aux poignets évite que les manches recouvrent la main et donc le pouce la nuit, et ça, c’est une foutue bonne idée ! D’habitude, je dois retourner les manches.
  • Un petit parement évite le contact du curseur de la fermeture avec la peau du bébé. Ils pensent à tout chez Ottobre !

Les moins du patron

  • Rien.

Modifications/Suggestions

  • En faire plein ! Plein!!! Il me faut du ORANGE !

La maman des poissons

Eh bien cette année, la maman des poissons, ou plutôt du poisson, c’est moi ! Ah Carnaval, le moment attendu et redouté par toutes les mamans qui cousent… Attendu pour le challenge et la créativité, redouté pour les desiratas des destinataires !

J’ai un passif compliqué en matière de Carnaval, il faut dire…  En 2012 il y a eu le fiasco du costume de Doudou, en 2013 le mitigé costume de Boucle d’or, qui certes correspondait à ce que Lardon voulait et à ce que j’imaginais, mais n’était pas vraiment reconnaissable pour les non-initiés. Cette année, comme d’habitude, j’espérais que Lardon me demande un costume qui claque, comme je ne sais pas, au hasard, un costume de princesse, de fille pirate, enfin de la belle robe quoi. J’ai envie de coudre du "costume d’époque" version débutante. Cette année, comme d’habitude, mon plan a échoué. Lardon est tombée sur le Burda de janvier et a craqué instantanément sur l’inénarrable costume de Némo (je sais pas si vous avez remarqué, mais chez Burda ils ont des idées disons… intéressantes en matière de costumes, hein). Et là bien sûr, j’étais perdue d’avance : ce serait Nemo ou rien ! Mais ça va, il était sympa ce costume, paradoxalement assez simple de construction et exceptionnellement très adapté aux températures carnavalesques. Donc j’ai dit Banco.

Nemo1

(Oui j’ai l’intégrale de Bouba -le petit ourson, pas le rapeur-)

Je m’en faisais une montagne de ce patron, ayant beaucoup entendu parler des instructions Burda totalement incompréhensibles, mais finalement ça s’est super bien passé ! Le résultat, je l’adore, et Lardon encore plus !

Nemo3

(Ceux qui ont des enfants en bas âge ne me reprocheront pas l’état de mon miroir)

Le principe du costume est assez simple : une robe chasuble basique en polaire orange, un "devant"/tête de poisson avec pince en bas et fronces pour l’arrondir, un "corps" en deux parties et une queue rectangulaire froncée en trapèze. La tête est assemblée au devant de la "robe", le corps au dos et les côtés ensemble. On rembourre ensuite la partie avant et la partie arrière, des scratchs aux épaules pour l’enfilage et voilà ! C’est bien chaud, bien rembourré mais bien sûr absolument pas adapté pour s’asseoir sur une chaise, aller aux toilettes ou monter dans une voiture (dommage, ça fait un bel airbag).

Nemo4

Les bandes blanches sont en polaire blanche (normalement en feutrine, mais j’avais de la polaire blanche) et les bandes noires en feutrine. Les yeux et la bouche sont en feutrine et tout est appliqué sur la polaire orange. Bon, normalement la bouche et les yeux sont juste collés, mais j’ai eu peur que ça se décolle rapidement.

Nemo2

Franchement, je suis ultra fan de ce costume ! Pour faire une "base neutre", Lardon porte un sous-pull et un legging gris chiné (faits maison dans le même tissu pour mieux se faire oublier, je ferai un article à leur sujet).

Bon, le problème qui se pose en fait, c’est que Lardon ne le quitte plus… Elle le met au réveil, dort avec etc. La rançon du succès !

Patron

Déguisement de poisson-clown 146 du Burda Style de janvier 2014 en taille 98 (la plus petite) pour du 3 ans. Ça va impec, mais le modèle fait que ça irait très bien pour du 2 à 4 ans.

Fournitures

  • Polaire orange et blanche Buttinette
  • Feutrine noire et blanche Buttinette
  • Ouate de rembourrage Toto (les sacs pour les peluches et compagnie, il m’en a fallu la moitié du sac)

Les plus du patron

  • Assez simple pour un rendu franchement génial
  • Au top pour la saison : c’est tout en polaire, rembourré et ça s’enfile par-dessus les vêtements qu’on veut
  • Une vraie valeur ajoutée puisque je n’ai jamais vu de costume de ce type !

Les moins du patron

  • Franchement, je ne vois pas !

Modifications/Suggestions

  • Attention, avec le rembourrage ça peut vite devenir un peu lourd. Enfin c’est pas non plus atroce hein, mais je n’ai pas rembourré autant que j’aurais pu pour limiter le poids.
  • Le principe robe chasuble + forme du personnage et rembourrage entre les deux est vraiment une super idée, qui peut sans doute bien s’adapter à tout un tas de costumes super difficiles à imaginer a priori (je pense notamment à Bob de Monstres & Cie).

Égoïsme ou le Plantain

Oui, égoïsme, parce qu’enfin j’ai pris le temps de coudre pour moi ! Bon, le temps, ça m’a pris seulement deux jours… mais quand même ! J’ai un nouveau haut que j’adore et qui rivalise facilement avec mes préférés du commerce. :)

Tout a commencé avec la sortie d’un patron gratuit (mais oui !), le Plantain, chez Deer & Doe. Alors bien sûr, des patrons de t-shirt pour femme, j’en ai plein mes Burda, mais là le côté PDF à imprimer + marque dont j’adore le style + réas à foison pour voir ce que ça donne sur toutes sortes de couturières, ben c’était tentant ! Quand en plus, un défi Plantain a été lancé, j’ai foncé. J’avais acheté en double à quelques semaines d’intervalle un métrage "adulte" de jersey turquoise (oui bon, ça arrive !) donc je me suis dit qu’au pire, j’aurais toujours l’autre coupon.

J’ai opté pour les manches 3/4, vu qu’avec des manches longues de toute façon je passe mon temps à les remonter (et les manches courtes bon, c’est pas pour tout de suite…). L’encolure ronde est bien dégagée, ce que je trouve très féminin.

Plantain1

J’avais un peu peur du devant, qui était "flou"  sur les photos de la boutique. C’est top pour camoufler un petit ventre (et très confortable), mais sur moi j’ai l’impression que je m’y "perds" un peu. C’est le seul point que je modifierai peut-être la prochaine fois, je suis assez partagée sur le résultat.

(où l’on fait trop sa pouffe)

Plantain2

/mode pouffe off

Enfin au final en mouvement ça ne se voit plus trop (je commençais à trouver la séance photo un peu longue là, donc je me suis occupée en tournant…)

Plantain3

D’ailleurs je ne sais pas comment fait Éléonore mais ce modèle drape superbement dans le dos : je suis assez cambrée et le dos du t-shirt pose joliment à ce niveau, ce qui n’est pas le cas avec mes autres hauts flous autour de la taille.

Plantain5

Et puisqu’on les aperçoit, j’en profite pour vous montrer ma petite touche perso : n’étant pas fan des coudières en général, j’ai opté pour des ovales en flex en forme de coudières, dorés qui plus est. J’adore le résultat, c’est ma petite fierté ! Le modèle vient du Silhouette Store (à la base c’est un cercle que j’ai étiré aux dimensions des coudières normales), puisque oui, j’ai fini par craquer pour une Silhouette Portrait suite à une promo. :) Vous verrez donc d’autres personnalisations à base de flex, j’en ai déjà fait quelques unes.

Plantain6

Et voilà ce que ça donne "au repos" :

Plantain6

(Je m’aperçois que ma seule photo calme de dos est pourrie, mais bon, c’est plus pour voir l’impression d’ensemble avec les coudières)

Patron

Plantain de Deer & Doe en taille 36, qui correspond bien à un 36 du commerce (genre Camaïeu). Il est un peu juste niveau poitrine pour l’instant, c’est pour qu’il soit impec après la fin de l’allaitement de Paupiette. :)

Fournitures

Les plus du patron

  • Simple et efficace
  • Flou autour du ventre
  • Plusieurs longueurs de manches
  • Et c’est gratos ! :)

Les moins du patron

  • Flou autour du ventre, ce qui est donc un plus ou un moins selon le goût de chacune
  • J’avoue avoir un peu galéré au montage des feuilles du patron : tout ne tombait pas parfaitement. Bon, apparemment j’ai réussi à m’en sortir !

Modifications/Suggestions

  • Je n’ai pas surpiqué l’encolure… ou plutôt si, à l’aiguille double, mais je n’aimais pas le résultat et j’ai donc tout enlevé. Vu la forme de la bande d’encolure, elle ne risque pas de se retourner.
  • J’ai fait aussi tous les ourlets à l’aiguille double spéciale tissus stretch, écartement 4 mm, ce qui m’a permis d’obtenir un résultat très pro. Je suis vraiment ravie de cette aiguille, si vous galérez avec le jersey il vous la faut !
  • Le montage est fait à la surjeteuse et les coutures renforcées avec un point "tricot extensible", qui semble presque droit mais est en fait un très petit zig-zag sur ma machine. En fait grâce à ce point j’aurais pu me passer de ma surjeteuse, pourtant mon jersey est souple et même pas mal "mou" !

En résumé, des tas de possibilités en vue avec ce super basique ! J’ai déjà prévu d’en refaire plusieurs. Alors qu’est-ce qu’on dit ? Merci Deer & Doe ! :)

Celui qu’on voyait partout

Il était une fois le numéro d’Ottobre de l’été 2013, qui proposait un patron de pantalon à taille élastiquée tout simple ne payant pas de mine a priori. Je n’avais même pas eu un regard pour ce modèle, d’autant que j’étais très contente de celui de Vêtements faciles filles & garçons. Mais ça, c’était avant de voir les superbes réalisations des talentueuses couturières de la blogosphère ! Mais… Mais… Ce pantalon, pour le coup, il est vraiment slim ! Genre il pourrait bien être slim même sur ma crevette !

Parce que oui, Lardon est une crevette. Je ne peux m’empêcher d’avoir les yeux remplis d’émotion en la voyant flotter dans ses pantalons, qui deviennent trop courts bien avant d’être trop grands… Il faut dire que sa chère mère a été surnommé "Squelettor" ou "la Somalienne" (sic) pendant ses 17 premières années, donc c’est un peu moi et mes "gros genoux" (dixit Monsieur) que je vois à travers elle. Bref, trêve de larmoiements. Comme je l’ai déjà évoqué, je ne suis pas fan des tailles élastiquées sur les enfants de plus de 2 ans, je trouve que ça tombe mal. Eh bien ce pantalon m’a fait changer d’avis ! Allez, on y va en photos…

Summer PullUp1Ce qui, je pense, change tout pour cette taille élastiquée, c’est qu’elle n’est pas beaucoup plus grande sans élastique qu’avec, on n’a donc que peu d’excès de tissu et même vide, le pantalon garde une forme presque droite en haut.

Summer PullOn3

J’adore le look de Lardon avec ce pantalon, on voit peu de vêtements d’enfants en noir mais je trouve ça très chic. Là, c’est un ancien pantalon à moi devenu trop grand que j’ai recyclé. Une sorte de coton gratté qui fait pilou, bien chaud et confortable du coup. Comme on peut le voir, je n’ai même pas tenté d’aligner toutes ces rayures…

Summer PullOn4

Avec ce tissu plein de rayures, je n’ai pas mis les poches arrières, j’aurais trouvé ça dommage… d’autant que comme d’habitude chez Ottobre, je trouve les poches d’origine bien trop grandes et bien trop basses. Notez que le chat se méfie…

Summer PullOn2

Malgré le fait que le pantalon soit très slim et le tissu pas du tout stretch, ça m’a l’air quand même tout à fait confortable pour les acrobaties !

Summer PullOn5

Je ne sais pas ce que c’est que cette tête que Lardon nous fait sur celle-là, mais c’est la seule photo de face que j’ai… Et oui, H&M ils savent y faire pour que leurs fringues plaisent aux fillettes… Lapins + paillettes + cœur rose… Que vouloir de plus ?

Patron

Modèle 22 "Summer Pull-on" Ottobre 3/2013 en taille 98. J’avais prévu la longueur 104, Lardon mesurant 1 m (pour 13 kg), mais finalement j’ai fait l’ourlet en longueur 98 donc il est assez long par rapport à d’autres modèles. Ça donne un long 3 ans, quoi.

Fournitures

  • Coton gratté (?) venant d’un ancien pantalon Mango à moi

Les plus du patron

  • Très belle coupe slim chic
  • Taille élastiquée bien gérée, mais avec une fausse braguette quand même pour ne pas faire trop bébé

Les moins du patron

  • Revoir les poches arrière si on les fait

Modifications/Suggestions

  • Retrait des poches arrière
  • Simplification des surpiqûres pour ne pas trop charger avec les rayures tennis

Au final, ce pantalon Lardon l’adore parce que c’est "un pantalon de Maman" et qu’il est doux, moi je l’adore parce qu’il est tellement chic que je passe mon temps à l’admirer quand elle le porte, enfin c’est une vraie réussite ! Et franchement, malgré la taille élastiquée, c’est je pense le pantalon que je préfère parmi tous ceux que j’ai réalisés pour Lardon ! (en numéro 2 de très près viendrait le slim super hype, suivi du jean Funky boy et du Clarabella pistache) C’est sûr, vous le reverrez !

Après la rentrée, c’est encore la rentrée !

Eh oui, j’avais réalisé un petit ensemble dans le cadre d’un énième défi de rentrée manqué en septembre. Alors cette fois la tenue était bien prête à temps, mais j’ai eu du mal à prendre de belles photos, Lardon étant de moins en moins coopérative. J’ai bon espoir que d’ici quelques mois, elle se mette à réclamer et à poser comme une star, mais on verra…  En attendant, Paupiette se laisse encore faire sans problème.

Bon, le fait est que je n’ai toujours pas de plus jolies photos, mais en les revoyant hier je ne les ai pas trouvées si mal finalement… Alors je me lance !

!!! ATTENTION !!!

Si vous comptez réaliser ces modèles, j’ai mis des corrections importantes à apporter dans les informations en fin d’article.

Rentrée K 1

La tenue est donc composée d’une petite blouse à manches 3/4 et d’un slim en velours, les deux Ottobre. Lardon a choisi le tissu du pantalon, un velours ras rose bien flashy. Vous avez peut-être reconnu les tissus déjà utilisés pour la tenue de "rentrée" de Paupiette : les filles étaient assorties !

Paperback4

Et comme si ça ne suffisait pas, je me suis fendue d’un petit motif thermocollant sur l’une des poches arrière, pour éviter qu’elle le trouve trop "simple" (oui elle m’a déjà fait le coup).

Paperback 3

La blouse vient un peu tempérer tout ça, mais elle est peut-être finalement un peu légère pour s’accorder à un pantalon en velours… Soit on a froid en haut, soit on a chaud en bas, quoi.

Rentrée K 3

Une vraie belle patte de boutonnage devant, je la trouve trop belle !

Rentrée K 2

(Un bouledogue est caché dans cette photo : saurez-vous le retrouver ?)

Bon par contre le pantalon n’est pas aussi slim que je l’aurais voulu, j’aurais sans doute dû faire la taille au-dessous (d’autant que j’ai rajouté un élastique dans le dos, sinon ça ne tenait pas).

Paperback 2

La blouse toute seule, pour bien voir tous les petits détails :

Rentrée K 4

La blouse

Patron

Modèle 23 "Rousku" Ottobre 4/2010 en taille 98. Ça taille très bien pour un 3 ans du commerce.

Fournitures

  • Coton à petites fleurs bleues Toto
  • Boutons Buttinette (lot de boutons assortis)

Les plus du patron

  • Plein de petits plis très chics
  • La patte de boutonnage rend très bien, je trouve
  • Juste assez de détails pour mettre en valeur des petits imprimés sans les ensevelir

Les moins du patron

  • J’ai un peu galéré pour le bas de la patte de boutonnage, j’ai trouvé les explications (pourtant illustrées) un peu obscures
  • J’ai noté que le marquage était faux pour la pièce 1 sur la planche de patron : "pas sur le pli". C’est une histoire de placement des plis mais je ne sais plus exactement, enfin faites gaffe à bien avoir tous les plis de la même taille et du nombre indiqué, quoi.

Modifications/Suggestions

  • Rien, il rejoint la liste de mes basiques à refaire ! :)

 

Le pantalon

Patron

Modèle 31 "Paperback writer" Ottobre 6/2010 en taille 98. Taille un peu large, d’autant qu’il est présenté comme très slim. L’élastique au dos était indispensable.

Fournitures

  • Velours ras fuchsia "de mon stock"
  • Bouton Buttinette (lot de boutons assortis)
  • Motif thermocollant "Pic & Malice" acheté je ne sais où, en mercerie je crois

Les plus du patron

  • Très pro, avec tous les détails d’un jean du commerce (Jacadi fait le même dans toutes les couleurs cette saison)
  • Bien coupé au final, j’aurais simplement dû faire un 92 en largeur (la longueur est bonne)

Les moins du patron

  • Un peu large, notamment à la taille
  • Attention : il faut couper dans le coton les "pocket pieces" et pas "pocket facings", il y a une inversion dans les instructions !
  • Il m’a manqué 2cm de longueur sur la ceinture, je vous conseille de couper les deux côté en suivant le trait le plus long au lieu de faire un côté plus court, ça vous laissera une marge de sécurité (j’ai dû recouper une ceinture)

Modifications/Suggestions

  • Ajout d’un élastique dans le dos
  • Poches arrière remontées comme à mon habitude quand je couds du Ottobre, mais j’aurais dû réduire la taille et les remonter encore plus

Martine est super à la bourre

Martine là, elle est même plus à la bourre, elle est même plus en queue de peloton, elle est carrément dans le marathon de l’année suivante… Eh oui, je rends ma copie, si j’ose dire, pour le défi Martine qui s’est déroulé euh… en septembre… Bon, au départ en fait j’avais peu de retard, j’ai juste pas mal galéré… Mais en fait, il m’a fallu encore plusieurs semaines une fois ma tenue terminée pour convaincre Lardon de faire une séance photos (ça date du 2 octobre), et encore quelques semaines mois de plus pour me lancer et rédiger un article pour un vêtement qu’elle n’a finalement mis qu’une fois, la saison touchant à sa fin. :( Bon, j’ai bon espoir pour le printemps : ça devrait encore lui aller !

Après avoir beaucoup hésité, j’ai finalement opté pour la réalisation de ce modèle, dans "Martine se déguise" :

1c6ef0ab

La jupe-tablier hein, pas la robe de princesse ! En fait j’adore ce style, mais je n’en ai jamais vu, ni en patrons, ni en réalisations de couturières, ni même en prêt-à-porter. Malgré mon appréhension, j’ai donc décidé de dessiner moi-même le patron puisque avouons-le, niveau forme ça ne va pas chercher bien loin ! Je vous expliquerai en bas comment j’ai fait, si jamais vous voulez réaliser la même jupe ! :)

Sur ce, on y va pour les photos !

Martine1

À la base j’étais partie pour faire aussi le chemisier à petit col, mais vu mon retard ça ne valait plus le coup… D’ailleurs malgré le beau temps, la jupe a finalement été portée avec sous-pull et leggings.

Marine5

Je trouve ce style vraiment trop chou, avec les volants sur les bretelles. :)

Martine4

Derrière, normalement les bretelles auraient dû être droites mais bien que les boutons d’attache soient rapprochés, ça tombait sans arrêt. Je les ai donc croisées pour l’instant, on verra quand Lardon aura pris encore quelques centimètres !

Martine3

La jupe est élastiquée dans le dos, mais pas devant pour ne pas froncer le plastron, j’ai donc dû faire de savants calculs (genre) pour que les fronces faites à la main devant et avec l’élastique derrière aient la même allure.

Martine2

La classe les chaussure, non ? :)

Patron

Patron maison taille 3-4 ans composé de :

  • 2 rectangles 75 x 25 cm (1/2 laize en longueur, mesure taille-genoux de l’enfant en largeur)
  • 2 bandes de ceinture 24 x 2.5 cm pour le devant (longueur 1/2 tour de taille +2 cm)
  • 1 bande de ceinture 48 x 5 cm (longueur deux fois le devant)
  • 2 plastrons en forme de trapèze : tracer un rectangle de 12cm de large et 15 cm de haut. Ajouter en haut 2,5 cm de part et d’autres pour les bretelles. Tracer les côtés du bas au haut élargi et prolonger la ligne de 3 cm (début des bretelles, on a souvent ça pour les salopettes si vous en avez déjà fait). Je vous fais un schéma :
  • plastron4 bandes pour les volants 80 x 5 cm arrondis en quart de cercle au bout (attention je trouve que ça ne fronce pas assez, je mettrais 100cm de long si c’était à refaire)
  • 4 bretelles 40 x 2,5 cm
  • un peu moins d’1/2 tour de taille en élastique de 2cm de large (24 cm, puisque le devant n’est pas élastiqué il faut ça).
  • 2 petits boutons tout moches

Marges de couture non comprises ! (j’ai mis 1 cm partout)

Et les instructions en gros :

  1. Assembler les volants par 2 endroit contre endroit, retourner.
  2. Coudre les bretelles deux par deux sur un long côté seulement, ouvrir les coutures au fer).
  3. Coudre les plastrons endroit contre endroit uniquement sur le haut et le côté intérieur du départ des bretelles (forme \_/ en haut), ouvrir les coutures au fer.
  4. Assembler endroit contre endroit une bretelles ouverte en deux avec le départ de bretelle du plastron ouvert en deux aussi (la couture fera donc 5cm + 1cm de marge de chaque côté).
  5. Le plastron toujours à l’envers, bâtir le volant sur un endroit, du bas du plastron moins la marge de couture (pour que le volant commence au-dessus de la ceinture) jusqu’au bout de la bretelle moins 10cm (pour qu’il s’arrête avant les boutonnières d’attache), piquer du bas du plastron au bout de la bretelle en prenant le volant en sandwich. Ça fait donc extérieur plastron prolongé par l’extérieur bretelle, volant, intérieur plastron prolongé par l’intérieur bretelle. Même chose pour l’autre bretelle, forcément.
  6. Retourner (plastron et bretelles), repasser, surpiquer éventuellement. Ça marche ? Parce que moi j’avais fait autrement, mais j’avais dû découdre ma couture entre plastron et bretelle pour pouvoir intercaler le volant… J’ai donc imaginé cette méthode qui devrait marcher je pense, mais pas testé… Bon, vous avez tout le plastron !
  7. Assembler les panneaux de jupe par les côtés, froncer la longueur en adaptant le devant à la ceinture devant, le dos à la ceinture dos (pas la même longueur, donc).
  8. Assembler le plastron entre les deux pièces de ceinture devant en le centrant. Ouvrir les coutures au fer, garder les extrémités ouvertes à plat.
  9. Assembler chaque côté de la ceinture devant avec  un côté de la ceinture dos, couture de la ceinture du devant ouverte, en laissant une ouverture de chaque côté pour passer l’élastique, comme dans les livres de couture japonaise. Replier la ceinture en position finale en retournant le devant et en pliant en deux le dos eu fer.
  10. Bâtir le long côté extérieur de la ceinture à l’endroit des panneaux de jupe en alignant les milieux et les coutures de côtés. Piquer. Rabattre la jupe vers le bas au fer. Si vous préférez, vous pouvez bâtir l’élastique dans la ceinture du dos à ce moment-là.
  11. Faire un rentré au fer et monter à la main la ceinture sur l’intérieur (ou en surpiquant toutes les épaisseurs). Insérer l’élastique, le surpiquer de chaque côté (vous le rentrez d’un côté, passez le long du dos, surpiquez le départ quand vous arrivez au bout puis ressortez et surpiquez pour tenir l’autre bout).
  12. Coudre des boutonnière sur les bretelles (vérifier l’emplacement sur l’enfant, et selon que vous vouliez les croiser au pas) et les boutons à l’intérieur de la ceinture dos, centrés au dos avec 10 cm entre les deux.

Fournitures

  • Coton jaune soleil eTissus (appelé "orange")

Bilan

Bon faut pas se leurrer, j’ai galéré pour mon premier vrai patron maison sans aucune base ! Si vous voulez tentez le coup, le mieux serait d’avoir déjà un peu de bouteille en couture pour pouvoir mieux comprendre mes explications, voire de monter à votre sauce, parce que je sais bien que je suis tout sauf pédagogue ! Enfin au moins vous avez les mesures, ça peut servir de base. Vous ne pouvez que faire mieux, j’ai essuyé pas mal de plâtres ! :)

Au final je suis quand même satisfaite, l’effet est là et mes petites merdouilles ne se voient pas trop ! Surtout, dites-moi si vous tentez de refaire la jupe et n’hésitez à m’envoyer vos commentaires, suggestions, corrections etc. !